Faillite de la plus grande banque italienne

Hello la bergerie. Voici un lien qui nous annonce  » la faillite de la plus grande banque italienne « 

http://www.sonogiallorosso.com/wp-content/uploads/unicredit.jpg

ALERTE INFO : Faillite imminente d’Unicredit (1ère banque italienne)

Le bilan général de la 1ère banque italienne semble annoncer une faillite imminente. Gold-up conseille à tous ses lecteurs italiens de transférer leurs liquidités hors de cet établissement. Certaines sources anonymes italiennes nous ont communiqué un risque, je cite, de « remise à zéro des comptes bancaires« 
Perte sur le dernier trimestre 2011 : 10,6 milliards d’euros et 5400 employés licenciés en Italie et 160 000 personnes dans le monde.
Nous pensons que la recapitalisation stratégique engagée par l’établissement ne sera pas suffisante pour sauver Unicredit de la faillite. L’absence de versement de dividende décidé par la direction doit être considéré comme un défaut de paiement envers ses créanciers.
L’action a été suspendue avant la publication des résultats et après la reprise des cotations, le titre a chuté de 8% dans la journée pour tomber à 0,78 €.
Attention au caractère systémique de cet établissement.

Source: leveil2011

Amicalement

By: domdom26

6 commentaires

  • earthrider

    et 1 domino de plus!

  • Talion

    Et un avertissement de plus pour ceux qui bientôt en France vont tout perdre après que leur épargne se sera évaporée !
     
    Pourtant nous savons tous ici que malgré cela ils seront encore nombreux à ne se réveiller qu’une fois qu’il sera trop tard…
     
    Mais bon… Va-t’on continuer à les plaindre d’être aussi aveugles, cons et bornés ?!…
    Je veux dire… Après autant d’avertissements, en fin de compte chacun assume les conséquences des conneries qu’il a persisté à vouloir commettre.
     
     
     
     

  • Bouffon

    Franchement on en est plus là. Unicrédit c’était en Août. Maintenant c’est, Immobilier américain, on est obligé de comptabiliser les pertes le plan de relance n’as pas fonctionner, ensuite ça se répercute à l’ensemble du monde, ça à déjà commencer c’est ça le crash de cette été. Ensuite Hedge fund, Banque, CDS/CDO, Entreprise, puis faillite des États et pour finir la bulle des matières premières qui éclate. Donc après on brule le champs pendant que les gens crève de faim au bord des route. ça se déroule comme en 29 pas de raison que ça continue pas dans la même veine…

  • Jean Neymard

    Oui mais quoi faire.
    Plus on s’alarme plus en retour on participe et accroit le risque systémique.
    Ses économies à part dans des terres ou des métaux précieux, impossible de les protéger.
    En cash si on a hyperinflation c’est perdu.
    On a le risque de se faire cambrioler, ce qui a de plus en plus de chances de se produire.
    L’immobilier est au plus haut et inaccessible pour beaucoup.
    Les alternatives sont pas idéales.
    Pour les petites économies, consommez dès maintenant, des produits utiles sans obsolescence programmée, du stock de produits de première necessité.
    Des baskets de rechange, du savon, du papier toilette :).
    Panneau photovoltaique petit éolien.
    Quelque part on devrait presque remercier les dirigeants de prolonger la crise en nous laissant du temps pour nous préparer.
    Mais ceux qui n’ont pas les moyens de le faire ou ceux qui n’ont rien voulu comprendre vont morfler beaucoup plus que si on avait appuyé sur le bouton d’arret d’urgence plus tot.