Les Anonymous piratés

Des pirates Pakistanais s´attaquent à une branche des Anonymous qui avaient décidé de s´attaquer à des pirates intégristes. Ça devient le « bordel » dans le petit monde des pirates/anonymous/hacktivistes. Il y a quelques jours, des internautes se disant être membres des Anonymous annonçaient une action contre les Frères musulmans, un groupe de religieux intégristes égyptiens. Ces anonymous expliquaient qu’une attaque de type DDoS serait lancée le 11 novembre lors de l’opération Brotherhood. Réponse de la bergère, des hackers Pakistanais (Tha Disastar, shadoow008, …), membre du groupe baptisé « l’armée des hackers » ont piraté le site officiel des Anonymous, AnonyOPS.

Des attaques de type DDoS ont aussi visé anonyops.com. ZATAZ.COM a noté que le site était toujours hors ligne au moment de l’écriture de cet article. Tha Disastar indique dans son piratage sur fond noir que les « Anonymous devrait rester dans les limites du raisonnable et ne pas s’occuper des affaires de religion« . Pour rappel, les Anonymous sont apparus dans une opération visant la secte de la Scientologie.

Source: zataz.com

By: fracassage

4 commentaires

  • pokefric pokefric

    Bonjour tout le monde :cat:
    Il n’y a plus besoin de chars, d’avions ni de soldats du coup.
    La guerre psycho-dissuado-stratégico-dos peut à elle seule ruinée un pays voir  la planète par hackers interposés..
    Un bon hacker vaut 1000 soldats …
    A vaut recrus ! prêt ? Attaquez !!!!!!!!!!!!!

    • Texcaltex

      A VOS recrues….

    • Bouffon

      C’est beau l’espoir, quand tu aurais un ville de plusieurs millions d’habitant qui se déplacent pour aller boire à cause de hacker. Seul des chars blindés ou des bombes au napalm pourront les canaliser.
      Tu te souviens pas de l’armée de Xerxes ?
      Nous voulons « juste » de l’eau et des terres. Un million de gens qui boivent trois litres, c’est un bassin olympique d’eau frais et un bassin de pisse à gérer tous les jours et il n’ont pas encore mangé.
      Si on réfléchis bien, un million d’habitant c’est pas une si grande ville que ça, en tout cas pas vraiment susceptible d’être le centre d’intérêt de hacker internationaux.

  • Hamsah Manarah

    …C’est ça, une cyber-guerre…civile…??!