Le raz le bol d’un policier amène au « Pacte 2012 pour la justice » (mis à jour)

Ce n’est pas nouveau, il y en a marre!!! Raz le bol de ces enfoirés qui échappent plus ou moins à la justice simplement par ce qu’elle est actuellement incapable de traiter tout les dossiers, par ce qu’elle s’en fout, ou par manque de moyens! À l’heure actuelle non seulement le statut de victime n’est pas réellement reconnu, mais de plus certains ont pratiquement un sentiment  d’impunité qui donnerait presque envie d’user de la loi du Talion. Un policier ayant 30 ans de carrière ayant vu son fils se faire tuer et le meurtrier libéré par la justice pour vice de procédure s’élève contre le laxisme général, et on ne peut que le soutenir.


Pacte 2012 pour la justice

Recentrer la Justice sur sa mission première
de protection des citoyens

  • Attendu que les victimes ont moins de droits que leur agresseur à toutes les étapes de la procédure judiciaire ;
  • Attendu que la sanction est aléatoire et négociable pour le délinquant alors qu’elle est automatique pour l’automobiliste ;
  • Attendu que 80 000 peines de prison ferme ne sont pas exécutées faute de place, et que les condamnés purgent rarement plus de la moitié de leur peine ;
  • Attendu que des criminels objectivement dangereux sont remis en liberté sans surveillance ;
  • Attendu qu’une partie du monde judiciaire est déconnectée des préoccupations du peuple français alors qu’il juge en son nom ;

Nous, citoyens et électeurs français, demandons solennellement aux candidats à l’élection présidentielle :

1L’égalité de droits entre la victime et l’accusé : Un accès immédiat pour la victime à l’assistance d’un avocat dès le dépôt de plainte ; le droit pour la victime de contester en appel la remise en liberté de son agresseur.

2L’impunité zéro pour les atteintes aux personnes et aux biens : Un grand ministère chargé de la sécurité des citoyens, regroupant forces de l’ordre et politique pénale ; des amendes « plancher » automatiques accompagnant toute condamnation pour délit.

3L’application effective des peines prononcées : L’obligation pour tous les condamnés de purger au minimum les trois quarts de leur peine ; une capacité de 30 000 places de prison supplémentaires pour rejoindre la moyenne européenne.

4Une fermeté de précaution vis-à-vis des criminels dangereux :
La perpétuité réelle pour les grands criminels ; la surveillance à vie des délinquants sexuels.

5Une Justice transparente qui rende des comptes aux citoyens : Un débat national sur l’élection des procureurs au suffrage universel ; des audiences d’application des peines ouvertes au public.

Bien sur quelques exemples sont cités, quelques uns parmi tant d’autres, et malheureusement, cela ne touche pas QUE la France c’est général, nous avons eu des articles sur le blog le démontrant pour la Belgique et l’Angleterre entre autres pays…

  • Le principal suspect libéré pour vice de procédure

(…) Le meurtrier présumé de Jérémy Censier a été remis en liberté sans contrôle judiciaire jeudi soir, sur décision de la Cour de cassation pour vice de procédure. (…)

Saisie par la défense du détenu, la Cour de cassation a récemment reproché à la chambre d’instruction de la cour d’appel de Pau de ne pas avoir tenu d’audience dans le délai imparti. Selon le nouveau code de procédure pénal, ce dernier est en effet de trois mois pour les affaires criminelles. Passé ce laps de temps, la personne provisoirement détenue doit être relâchée. Après la découverte de ce vice de procédure, la justice a donc été contrainte de libérer le meurtrier présumé de Jérémy Censier. (France Soir).

  • Interpellé pour la 97e fois, un clandestin blesse gravement un policier

Les forces de police ont interpellé hier peu avant 5 heures rue de Crimée (XIXe), un individu de 39 ans au volant d’une voiture qu’il venait de voler et dégrader, a annoncé la Préfecture de police de Paris (PP) aujourd’hui. (…) En situation irrégulière sur le territoire français, le voleur né en 1972 au Mali et prénommé Dramé est actuellement en garde à vue. (Lire en intégralité).

  • Les détenus de Corbas veulent des consoles de jeux vidéo

5 septembre 2011 : 225 détenus de la maison d’arrêt de Lyon-Corbas ont signé une pétition cet été pour demander l’amélioration de leurs conditions de détention. Les signataires reprochent à l’administration pénitentiaire de les maintenir en cellule 24H/24, de limiter leurs activités sportives et de les empêcher d’acquérir des produits en plus du minimum fourni par la prison, notamment des consoles de jeux-vidéo. (Lire en intégralité)

Pour signer le pacte, lire l’intégralité du site, consulter le dossier complet au format PDF, c’est sur pacte2012.fr

En fait d’une mise à jour, c’est une ouverture des commentaires que j’effectue. Je vous fais confiance pour ne pas tomber dans le commentaire basique, raciste et incitant à la haine, c’est un débat avant tout, un appel aux témoignages ainsi qu’un appel à relayer cette information. La vidéo de ce policier est tragique, la libération toujours plus courante des criminels toujours plus récurrente, quand aux victimes, la justice s’en fout royalement!!! Tragique!

10 commentaires

  • roulletabille roulletabille

    la justice protège ceux qui la PAYE..
    Pourquoi pensez vous que la justice  est  JUSTICE ?
    Regarder le procureur COUROYE est un détail…

    • Trankiloo

      Je dirais plutôt que ce n’est pas avec ceux qui ont créé les problèmes qu’il faut compter les résoudre.
      Donc ce n’est pas avec les politiques, que les choses vont changer !

      • roulletabille roulletabille

        Créer des problèmes ..cela rapporte du fric..
        Les solutions aussi.
        Quelle que soit la classe sociale payer est justiciable ..

      • Trankiloo

        L’action « Pacte 2012 pour la justice » est vouée à l’échec, pour la simple raison que la situation que nous vivons existe par ce que nos politiques l’ont bien voulu, et en conséquence y ont participé.
        Ce qu’il fallait comprendre Rouletabille, c’est que ce n’est pas en demandant au politiques de changer les choses, qu’ils le feront et de surcroît même si ils s’y emploi ce serait mal fait puisqu’ils ne sont pas des représentant du peuple

      • LYLIE

        Je suis d’accord avec Trankiloo et pour moi, j’ai la conviction qui pousse le peuple à se faire justice soi-même afin de ficher tout le monde, car n’oublions pas que Les gouvernements oeuvrent de stratèges pour cela! Aussi, pour ce qui est des pétitions, aussi, faites ce que vous voulez, mais sachez que cela permet de ficher le plus de gens possible! Et, nous savons tous que les pétitions n’aboutient pas à grand chose. Les pétitions sont comme des sondages déguisés pour connaître la position du peuple.

      • PerteDeCredibilié!

        Signé.
        Mais pas content.

        1) La check-box « Oui, envoyez-moi d’autres informations importantes sélectionnées par vos soins.  » alors qu’il y a déjà la premiere check box « Oui, je souhaite être tenu(e) au courant des suites de cette action. » => Jme dis ça va être de la pub, je coche pas.

        2) Redirigé vers une page qui me propose des outils pour communiquer largement l’info. L’outil en question : filer tout mon carnet d’adresse pour qu’un email soit envoyé automatiquement, « en quelques clics ». Ils veulent me faciliter la tâche c’est gentil mais rien ne me dit qu’ils ne vont pas envoyer d’autres trucs avec (de la pub)…

        3) Ce n’est pas à moi de leur filer les adresses, ils me permettent gentillement d’aller les chercher por moi !
        Pour cela ils veulent mon email et MON MOT DE PASSE ! J’adore le « Nous ne gardons aucune information personnelle » en rouge.
        Combien d’inconscients vont leur filer leur mot de passe ? Ils perdent toute leur crédibilité et je me sens arnaqué. Qu’ils aillent se faire bip.

        Capture d’écran : http://www.imageshack.us/photo/my-images/266/cran1h.png/

      • Bouffon

        lol, en plus la page n’est pas crypté donc tu envoie ton Mdp en clair sur tout la toile et c’est des gens qui veulent protéger nos intérêts.
        Ça me fait pensé à tout ses politiciens qui on voter pour le Patriot Act est qui sont chez Gmail, Hotmail, FB, Twitter et Cie.
         
         

  • Jean Neymard

    Si t’arrives à l’assemblée ou à l’élysée, avec une pétition de 4.5millions et que l’état se bouge pas, il y a pas mort d’homme, mais haute trahison.
    Dire les pétitions çà sert à rien c’est le meme principe que de dire voter çà sert à rien.
    Si on donne des outils, à l’efficacité quasi nulle certes, pour faire de la démocratie et que vous les rejetez tous, c’est sur on va pas aller vers plus de démocratie.
    Ceux sont les gens qui votent, les gens qui s’impliquent pas, qui ne cherchent pas à s’informer.
    Les mougeons sont presque aussi responsables de la chienlit ambiante que nos zélites larbins de l’hyperclasse mondialiste. Faudrait les pendre avec, oui çà fait du boulot.
    La gangrène mondialiste atteint le coeur des peuples. Est ce que çà suffit pour survivre si on stoppe la maladie à ce stade.

    • Jean Neymard

      312000 signatures.
      En Italie, les lois en vigueur peuvent être abrogées par un référendum d’initiative populaire.Une demande d’initiative populaire en Italie doit avoir été présentée par au moins 500 000 électeurs pour être valide (article 75 de la Constitution)[3]. Il faudra ensuite que la Cour de cassation valide les signatures et que la Cour Constitutionnelle valide la constitutionnalité de la proposition. Le référendum a lieu le 15 avril et le 15 juin, souvent plusieurs propositions sont soumises au vote le même jour. L’abrogation ne peut être entérinée que si au moins 50 % des inscrits ont voté.
      Bien que cela soit possible théoriquement depuis les années 50, le premier référendum abrogatif n’eut lieu qu’en 1974. Ce jour là, 79,3 % des votants se sont opposés à l’abrogation de la loi légalisant le divorce[4].
      De 1995 à 2011, les propositions ont toutes été rejetées car bien qu’il y eut à chaque fois plus de 60 % de « oui », le taux de participation était inférieur à 50 %. L’exemple le plus frappant s’est déroulé en 1997, où 91,5 % des électeurs s’étaient déclarés favorables à l’abrogation du scrutin proportionnel aux élections, mais seuls 49,6 % des inscrits s’étaient déplacés. En 2011 en revanche, pour la première fois depuis plus de quinze ans les italiens ont approuvé 4 abrogations, notamment concernant l’immunité pénale du chef du gouvernement et le nucléaire civil.

    • Jean Neymard

      on serait italien on pourrait presque réformer la justice