Hébergement d’urgence: soutenons les sans abri. Exigeons le respect de la loi….

Combien de rappel à la loi pour le Français lambda, qui à fait une infraction? L’état donneur d’exemples de respect et de démocratie, ferait mieux de se regarder dans un miroir et de faire son examen de conscience. En plus de la crise, de la récession, de la faim, des augmentations qui ne cessent de tomber sur le citoyen, de tout les côtés, voilà qu’une loi est rédigée de telle façon, qu’un préfet n’est pas tenu à l’hébergement d’urgence des SDF, combien vont mourir cet hiver? Honte à la France et à ses cumulards bien au chaud!! :reallypissed: :reallypissed:

En ce moment, à Paris, à Lyon, à Toulouse, les déboutés du 115 (numéro d’urgence pour les sans-abri) atteignent des chiffres records malgré les annonces en grande pompe des plans froid des préfectures. Chaque soir, ce sont plusieurs centaines de personnes à qui on refuse un hébergement d’urgence faute de place.

La dernière circulaire ministérielle du 21 octobre 2011 concernant le plan froid incite d’ailleurs clairement les préfets à ne pas respecter la loi.

Au chapitre «la mise à l’abri et l’hébergement», elle précise en effet : « L’impératif du « zéro demande non pourvue par manque de place» s’impose dans toutes les périodes de grand froid. » Toute la subtilité réside dans « périodes de grand froid ».

Alors que pour la plupart des gens normalement constitués, il y a l’hiver et le froid, pour le gouvernement, il y a … 3 froids…

> Le temps froid : entre – 5°C et – 10°C

> Le grand froid : entre – 10°C et – 18°C (celui de la circulaire et de la mise à l’abri)

> Le froid extrême : inférieur à –18°C

Au dessus de – 5°C, il ne fait pas froid, si, si, c’est comme ça.

En dessous de – 18°C, on appelle ça le froid extrême. De toutes façons, dans la rue, il y a de fortes chances qu’on soit déjà mort. Pour cette tranche, il y a l’annexe 4 de la circulaire. Elle s’appelle : « Décès de personnes sans domicile dans l’espace public » avec une petite fiche à remplir au cas où…

Si on relit donc la circulaire en ayant à l’esprit le subtil saucissonnage du froid en tranches, on comprend maintenant qu’au dessus de –10°C, les préfets ne sont pas tenus d’héberger toutes les personnes qui en font la demande.

A – 10° C, on vous héberge, à – 9° C, vous pouvez crever dehors.

La loi, elle, précise pourtant que « Toute personne sans abri en situation de détresse médicale, psychique et sociale a accès, à tout moment, à un dispositif d’hébergement d’urgence » (article 345-2-2 du code de l’action sociale et des familles)

Comme vous le voyez, il n’y a pas de conditions entre la mise à l’abri et les températures extérieures.

Vivre à la rue, c’est aussi mourir à la rue.

L’Etat n’a pas le droit de laisser des personnes dehors. C’est la loi. N’attendons pas que la rue fasse de nouvelles victimes pour nous indigner.

Exigeons le respect de la loi et la mise à l’abri de ceux qui en font la demande toute l’année, tout l’hiver et non pas quelques jours seulement, en période de «grand froid».

Pour que l’hécatombe des sans-abri cesse, nous devons manifester. Ils ont besoin de nous.

Jeudi 10 novembre 2011, à Paris : 14 h, devant le Sénat

A Lyon : 18 h, place Carnot

A Toulouse: 12h30, place du Capitole

Cette manifestation est soutenue par le Collectif des Associations Unies qui regroupe 33 associations dont la Croix-Rouge, Emmaüs, les Enfants de Don Quichotte, la FNARS , la Fondation Abbé Pierre, France Terre d’Asile, la Ligue des Droits de l’Homme, Médecins du Monde…

Auteur : Philippe Alain

Source : blogs.mediapart.fr partagé avec Sos-Planète

7 commentaires

  • LYLIE

    Tout cette misère est voulu et souhaité par celui qui détient le Monde par le bout du nez!

    Merci Voltigeur pour ton conseil de lire le Livre Jaune n°5. Je comprend aujourd’hui pourquoi tant d’injustice, tant de haine, tant de peur, tant de sang, tant de mépris….

  • doudin patrick

    aujourd’hui nous venons d’accueillir un jeune de 19 ans…..Nous avons honte ….pas de haine….mais un nain attaché à un arbre par 0 degré……que j’aimerais voir cela….dans les mois à venir

  • Antoine

    Un monde de plus en plus riche et des peuples de plus en plus pauvres et alors que l’on a jamais autant parlé de droits de l’Homme on a assisté aux guerres les plus meurtrières de l’histoire ce dernier siècle, on assiste à une plongée massive vers la misère, le monde ne tiendra pas longtemps dans cet état.
    Les 1% (dont font bien sûr parti les préfets) n’en ont rien à cirer de vous les 99%.
    Faut voir et pas seulement l’hiver dans quel état de braves SDF arrivent aux urgences, je vois des pathologies que je n’aurais jamais pensé voir en France…

  • viking

    l’union des associations Musulmanes de Seine Saint Denis a trouvé les responsables de l’incendie de Charlie Hebdo

    ILs sont mis en ligne les comptes de résultat de la Société propriétaire de Charlie Hebdo  

    Bénéfice en chute de – 800 % …… tirage ridicule, insignifiant….. donc sans commune mesure avec le TAM TAM médiatique hystérique permanent donc bénéficie ce torchon

    • Antoine

      En même temps on s’en doutait un peu…
      Vraiment minable ce torchon, je l’ai lu et tout est bourré d’inexactitudes et d’approximation grossières, il n’y a absolument rien d’intéressant à lire ou même à regarder (les caricatures grossières bas de gamme bof bof…).
      Liberté d’expression oui, dénigrement, stigmatisation et insultes gratuites non.

  • pol

    Il y a longtemps que des familles et des défavorisés du système sont contraints à vivre dans la rue. Cela existait déjà avec les socialistes au pouvoir, aujourd’hui ça continue. Pour se donner bonne conscience, nos chers élus politiques les font ramasser à grand coup de média lorsqu’il gèle. Même à ce niveau de misère, ils arrivent à pervertir la honte en honneur pour leur générosité politique.

    Les dirigeant d’un pays moderne ont le pouvoir de voter un budget pour la mise en oeuvre de structures assurant la dignité des plus défavorisés, pas seulement lorsqu’il gèle, mais tout au long de l’année.
    Mais pour nos élus, avec ces gens là, il n’y a aucun espoir pour qu’il rapportent du fric, donc ce n’est pas la peine d’investir sur eux.
    Je dis simplement : honte à tous nos élus français et européen, honte sur tous les partis politiques qui se sont succédés au pouvoir.

    La démocratie, dans notre pays se limite au choix de deux dirigeants de partis politique choisis par les médias. Je ne veux plus de ces prétendants au pouvoir qui font campagne de séduction pour être élus, et qui dès le lendemain de leur élection méprisent le peuple. Ces scénarios de gauche comme de droite se sont trop répétés. Je constate que ceux qui prétendent au pouvoir sont des personnes fortunées qui n’ont pour but que de satisfaire leurs intérêts propres au nom du bien du pays.
    Voter pour ces personnes, c’est leur donner le pouvoir d’envoyer les CRS pour nous matraquer la gueule si l’on ose aller manifester son désaccord avec leurs décisions.

    Voter pour eux, c’est leur accorder le tout savoir dans quelque domaine que ce soit. C’est pour ça que je préconise une autre démocratie fondée sur un collège de sages possédant chacun la connaissance dans leur domaine. Les décisions politiques émaneraient d’un consensus et non pas d’un vote qui, par définition est inadapté à la conduite d’un pays, pour ne pas dire antidémocratique.

  • meme gertrude

    Juste quelques trucs
    « Pour se donner bonne conscience, nos chers élus politiques les font ramasser à grand coup de média lorsqu’il gèle. » et aussi pour pas que le con-sommateur moyen ne les voit de trop prés.
    Mais les pauvres, les parias, les mal foutus, les hors normes de tout cotés (riche comme pauvre) ont toujours eu une utilité pour le système.
    Le pauvre sert à faire peur à la classe moyenne, lui montrait ce qu’elle risque si elle n’obéit pas, si elle sort des rangs si elle arrete de coooon-sommé …etc
    Le riche, le loto & co eux servent de point d’horizon, de but merveilleux, d’espoir à atteindre à tout prix.c’est d’ailleurs un des facteurs d’echec des mouvements sociaux, ce n’est pas pour changer le monde c’est juste pour que les classes moyennes d’aujourd’hui remplacent les classes dominantes actuelles (revol. francaise, russes, cubaine, americaine …). A aucun moment ces fameuses classes moyennes se disent qu’elle veulent changer en profondeur leur monde.
    Le problème n’est pas dans nos politiques mais dans nous même, ils sont d’ailleurs juste notre représentation, les média ne nous mettent pas un flingue sur la tempe, personne ne nous force à laisser faire et à faire pareil qu’eux, c’est notre négligence, notre paresse naturelle, notre peur de sortir du rang qui fait, et laisse faire, le systéme.
    Qui parmi nous prend encore des auto stoppeurs, qui parmi nous dépose ses fringues non utilisé sur une poubelle, qui parmi nous les soirs ou il fait froid accepte d’ouvrir sa cage d’escalier sans rien demander de plus, juste comme ça gratos. Certes ca n’enlève pas la misère mais ca nous remet, nous citoyens, au coeur de l’action, arretons d’être des moutons, nous croyons subir le systéme alors que le systéme (economique, politique…) est obligé de nous suivre (c’est nous qui avons la tune, ils mangent sur notre dos) changeons notre manière de voir le monde ils n’auront pas d’autre choix que de changer ou nous tuer, arretons la haine, la rancoeur, la convoitise passons au tout gentillesse (qui ne veut pas dire stupidité), je le répéte le probleme ses nous même pas eux …
    à méditer : la différence entre révolte et révolution… mais y a til déjà eu une révolution ??? des bises à tous