Le gagnant du James Dyson Award 2011 est …

Une invention plus qu’intelligente qui n’est pas la première dans le domaine, d’autres modèles existants déjà, mais pas pour une production de série comme cela risque d’être le cas ici, un système qui va permettre de récolter l’humidité de l’air ambiant pour transformer celle-ci en eau, mais dans le plus aride des déserts, une invention magnifique donc.

Vous l’avez bien compris le très convoité titre James Dyson est bel et bien éponyme. Si vous ne connaissez que ses aspirateurs, sachez que James Dyson est un véritable pionnier de la technologie. L’homme est reconnu par ses pairs mais tient aussi à propulser les jeunes générations. C’est dans cet esprit d’initiative que ce grand prix international est né.

Ce titre a pour vocation de soutenir et encourager les jeunes talents, designers ou ingénieurs. Aujourd’hui, 18 pays dont la France participent au concours international de design James Dyson Award. Ce programme pédagogique est une vitrine pour les jeunes talents, leur permettant de faire connaître leur travail avant même d’être diplômés.

Le gagnant de cette année 2011 est donc enfin connu, et ce n’est autre que Edward Linacre de l’Université Swinburne, Melbourne. Aux vues de l’étendue et des impacts induits par son stupéfiant projet, nous devrions entendre parler de lui dans les décennies à venir.

Son projet est directement inspiré de la nature et apporte une solution innovante et efficace au problème de l’agriculture lors de période de grande sécheresse. Autant dire une solution d’avenir apte à aider beaucoup de populations.

Edward a baptisé son projet Airdrop et celui-ci est presque magique. Airdrop transforme l’air en eau … Il représente une solution idéale pour développer l’agriculture dans les régions arides. En effet, il jouit d’un faible coût de production, est facile d’installation et est de surcroit autoalimenté. Qu’on ne dise pas que la jeunesse n’est pas pleine d’idées innovantes capables de concrétiser un avenir plus doux.

« Inspiré par la pire sécheresse que l’Australie ait  connue, Edward Linacre de Swinburne à  Melbourne, s’est tourné vers la nature pour trouver le moyen de capter l’humidité de l’air. Il a étudié le scarabée du désert, une espèce ingénieuse qui vit dans les régions les plus arides du globe. L’insecte survit en collectant sur ses ailes hydrophiles la rosée du matin. Airdrop repose sur le même concept, en partant du principe que l’air le plus sec contient toujours des molécules d’eau qui peuvent être extraites par condensation.  Airdrop aspire l’air à travers un circuit de tuyaux qui en abaissent la température et le condensent. Puis ils restituent l’eau directement à la racine des plantes. Les travaux d’Edward concluent  que 5 millilitres d’eau peuvent être ainsi récoltés par mètre cube d’air dans le plus aride des déserts. »

Le jeune homme a donc remporté 10 000 £ qui lui permettront de développer son Airdrop, son université a également reçue la même somme pour encourager d’autres ingénieurs-designers à suivre sa trace.

Source: Gizmodo.fr

6 commentaires

  • Bouffon

    Ha mais c’est magnifique, on arrête pas le progrés ! Comme on a pas réussit à vendre nos panneaux solaires à tous ses salopes de pauvre du tiers monde, on va pouvoir faire des micro-crédit et leur vendre le « Dyson style » ainsi ils pourront balancé leur filet et leur cupule à deux balles.

  • moutondu22

    et on va faire pousser des tomates ds le désert ? sur du sable ? pour enfin les transporter a dos de chameaux au marché de ouagadougou ?
    et cette eau « collectée » elle est pas sensée servir à autre chose ???comme par exemple  abreuver les pov’ scarabées…. ?
    il y a assez d’eau sur terre pour l’humanité entière …mais c’est devenue une denrée prisée …on se l’arrache pour arroser des champs en monoculture ,pour alimenter les villes et les industries …on la gaspille on la pollue…
    ya pas à tortiller du cul pour chier droit !
    et c’est pas avec des gadgets d’ados pré pubère qu’on va se racheter une conscience…
     
     
     

  • firebird2

    dans l’absolu l’idée est très bonne, je vous trouve bien trop rabs joie. Mais biensur l’idée ne sera pas utilisée pour le meilleur.
    Si on pouvait en donner à toutes les tribues afficaines qui manquent d’eau ca serait le top et ca serait bien aussi pour l’eau des toilettes par exemple.

  • vanvoght

    vraiment pas de quoi s’esbroufer . il y as une entreprise en france , dans le midi , qui commercialise une eolienne qui donne de l’electricitée et de l’eau .
    cherchez sur le net et vous trouverez facilement .
    mais comme c’est des français , peu de pub et pas beaucoup de financement .