Charia hebdo: suite des news, c’est du grand n’importe quoi! (mis à jour)

Suite de l’info sur « Charia hebdo » avec un petit tour d’horizon de ce qui se fait ou se dit sur internet, et c’est pas glorieux! Que cela soit les groupuscules, les commentaires, les articles, tout le monde tire à boulets rouges sur les uns et les autres avec ce sujet qui de manière pratique détourne l’attention de ce qu’il se passe ailleurs, notamment au niveau économique. Par choix personnel et pour éviter certaines dérives possible, et au vu du contenu de ce qui suit, les commentaires seront fermés pour ce billet, merci de votre compréhension.

Forzane Alizza en kif’ après l’incendie

Charlie Hebdo: Forsane Alizza en kif' après l'incendieLes membres du groupuscule islamiste Forsane Alizza – surtout connu pour ses vidéos postées sur YouTube – étaient super contents ce matin au moment du petit déjeuner quand ils ont appris l’incendie de Charlie Hebdo.

Facebook Dans une tribune intitulée « Une évidence pour les doués de raison » et signée par l’équipe de Forsane Alizza, les intégristes lancent un appel:

« On recherche les photos (voir sur facebook par exemple) de la famille du dessinateur ( peut être un membre de sa famille décédé, une tombe, une photo d’accident de voiture) n’importe quoi qui pourrait nous faire sourire inchaalah afin de montrer que les musulmans ont de l’humour. Liberté d’expression oblige. »

Sionistes Ponctué de « snif » ironique, de « crève sale chien » l’article explique que « les provocations ne provoqueront rien d’autre que l’humiliation de ces auteurs »:

« Jusqu’à quand allons nous nous soumettre au diktat d’une bande de fanatiques haineux, qui usent des procédés les plus vils pour faire taire les honnêtes gens récalcitrants à leur pouvoir satanique? ».

Forsane Alliza ne manque pas de rappeler que Charlie Hebdo est « le porte parole des réseaux sionistes en France » et regrette que les actions légales soient vouées à l’échec:

« Cela vaut-il le coup quand on sait que les tribunaux maçonniques les soutiennent bec et ongles? »

Un dernier extrait pour LOLer ou pas:

« La nouvelle religion aujourd’hui c’est le credo d’Auschwitz. Personne n’a encore osé transgresser ce  dernier tabou, à tord ou à raison. Mais lorsque les pires islamophobes invoquent la liberté d’expression et se cabrent dans le même temps dès qu’un mot de travers et prononcé sur l’entité sioniste ou sur la shoah, voilà qui est insupportable pour nombre de gens épris de justice, qu’ils soient Musulmans ou pas ».

Source: streetpress.com

Suivant les auditeurs de RMC (et relayé par le site identitaire François de souche), il s’agirait d’un « false flag », ce qui a été évoqué sur le blog dans les commentaires entre autre. L’extrême droite responsable pour attiser les tensions?

Dans Bourdin & Co, des auditeurs s’expriment sur l’incendie de Charlie Hebdo et le blasphème, dont le sulfureux Abdelaziz.fd

Ce qui est à nous est à nous. Ce qui est à vous est négociable.” – Kadim

Qui peut aujourd’hui nous affirmer que l’incendie de C.H. est le fait de musulmans intégristes ? […] Les Identitaires, qui  brûlent des mosquées, qui profanent des tombes, qui attaquent des femmes musulmanes car elles portent le foulard, ont tout intérêt à brûler Charlie Hebdo pour attiser le feu […]” – Abdelaziz

Pour Canal+, la question se pose, l’ont-ils cherché?


 

;

Et après tout cela, il reste les menaces de mort! Entre cela et le site internet qui n’a pas été remit en ligne…

Le site web de Charlie Hebdo est toujours inaccessible. L’hébergeur du journal satirique, Bluevision, n’ose en effet pas le remettre en ligne suite à la réception de menaces de mort. Charlie Hebdo envisage en conséquence de changer de prestataire.

La situation à Charlie Hebdo reste très tendue au lendemain de l’attentat qui a visé le siège parisien de l’hebdomadaire et du piratage du site web du journal par un groupe de pirates turcs. Si les journalistes ont pu trouver temporairement refuge dans les locaux de Libération, leur permettant de poursuivre leur travail, le site n’est toujours pas revenu en ligne près de 24 heures après les faits.

Et pour cause. La société en charge de l’hébergement du site du journal, Bluevision, a reçu des menaces de mort. L’intermédiaire, qui avait décidé de mettre hors ligne Charlie Hebdo peu après le piratage perpétré par le groupe de pirates turcs, n’ose plus désormais le remettre sur les rails, privant ainsi le titre de sa visibilité et d’une part de sa liberté d’expression, dont la liberté de la presse est une composante.

Si la décision prudente de Bluevision peut évidemment se comprendre, elle risque néanmoins de donner du grain à moudre à des individus du même acabit qui souhaiteraient réduire au silence un site web par ce moyen-là. Plutôt que de viser l’auteur d’un site, c’est l’hébergeur qui pourrait être désormais directement visé. Cela créerait un précédent fâcheux et fort regrettable.

Il s’agit peut-être du premier cas où un intermédiaire technique est directement la cible de menaces de mort parce qu’il propose des services à un titre de presse. Deux solutions s’offrent désormais à la rédaction de Charlie Hebdo. Soit les journalistes et la police parviennent à rassurer Bluevision qu’il n’y a aucun danger et que les auteurs de ces menaces seront retrouvés, soit le journal devra changer de prestataire dans les prochains jours.

À ce sujet, la rédaction du journal satirique a expliqué que la police est justement en train de récupérer des données sur les internautes postant des menaces sur la page officielle de Charlie Hebdo sur Facebook. Depuis mercredi, plusieurs milliers de commentaires ont en effet été publiés. Si certains se contentent de marquer leur indignation et leur colère, d’autres se montrent beaucoup plus virulents.

Dès que la police aura fini de collecter toutes les informations nécessaires, la page Facebook sera fermée a indiqué Charlie Hebdo.

Source: numerama.com

Pour conclure? Méfions nous des informations sur le sujet, si false flag il y a, et pour l’instant, on peut le croire sans problème!

Mise à jour:J’avais oublié une vidéo qu’il ne fallait pas rater sur le sujet, l’opinion de Dieudonné!