Passage à l’heure d’hiver : Une mesure inutile et dangereuse ?

On change d’heure cette nuit pour dormir une heure de plus ce qui en horripile plus d’un! Non seulement cela décale tout dont notre organisme, mais son utilité est largement remise en cause…

Comme chaque année depuis 1976, la fin du mois d’octobre sera marquée par le passage de l’heure d’été à l’heure d’hiver. Le soleil se lèvera alors plus tard, mais se couchera plus tôt. Un changement censé permettre de réaliser des économies d’énergie.

Dans la nuit de samedi à dimanche, les Français comme tous les autres habitants de l’Union européenne, reculeront d’une heure leurs horloges et montres. Ainsi dimanche dans l’Hexagone, il sera à 3h00 heure d’été, 2h00 selon l’heure d’hiver. Un changement qui réduira d’une heure le décalage par rapport à l’heure GMT au cours des cinq prochains mois.

Cette mesure a été mise en place en 1976. Elle est née suite à la crise pétrolière survenue trois ans plus tôt, afin de réaliser des économies d’énergie. Le changement d’heure a en effet pour but d’harmoniser les horaires d’activités et celles de l’ensoleillement, afin de réduire l’utilisation de l’éclairage artificiel.

En France, ce sont ainsi 340 GigaWattHeure (GWH) qui devraient être chaque année évités d’ici à 2030. Une économie à laquelle s’ajoute un gain de 130 GWH sur le chauffage et la climatisation.(…)

Une mesure inutile voire à l’origine de perturbations ?

 

Ces gains peuvent sembler limités. Mais le changement d’heure entre dans le cadre des nombreuses mesures qui inscrites dans le Grenelle de l’environnement, ont pour but d’améliorer l’efficacité énergétique. Les opposants à cette mesure datant de 35 ans estiment quant à eux qu’elle est inutile. C’est notamment le cas de l’association La Méridienne qui depuis près de vingt ans réclame son abandon.

Certains vont même jusqu’à affirmer que le changement d’heure à un impact négatif. L’Association contre l’heure d’été double, notamment, affirme que ce décalage est à l’origine de perturbations et d’accidents dû à un manque de sommeil. Se basant sur une étude menée par Météo-France, elle évoque également des brouillards plus fréquents aux heures de pointe au printemps suite au passage à l’heure d’été à la fin du mois de mars. Un phénomène qui aurait pour conséquence une augmentation de la pollution émise par un trafic routier ralenti.

La Russie a déjà supprimé l’heure d’hiver

Le président russe Dmitri Medvedev a décidé de supprimer les changements horaires annuels et de maintenir son pays à l’heure d’été à partir du printemps 2011 (GMT +4H00 à Moscou), une mesure de santé publique selon lui, qui fait désormais de la Russie une exception en Europe. Dmitri Medvedev avait annoncé dès 2009, dans un discours à la Nation, qu’il réfléchissait à une vaste réforme horaire de la Russie.

«J’ai pris la décision d’annuler le passage à l’heure d’hiver à partir de cet automne. J’ai transmis une directive en ce sens au gouvernement», a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec des jeunes scientifiques. Pour M. Medvedev, il s’agit de protéger les Russes «du stress et de maladies» provoquées par le changement horaire. Il a aussi justifié cette mesure par le désagrément que cause le passage à l’heure d’été et d’hiver au cheptel du pays.

«Nous avons pris l’habitude de bouger les aiguilles de nos montres au printemps et à l’automne et nous avons tous l’habitude de nous en plaindre. En effet, cela déstabilise le rythme biologique de l’homme, cela irrite», a souligné le président russe. (…)

L’Union européenne continuant de pratiquer le changement d’horaire, la Russie verra ainsi son décalage horaire avec le vieux continent augmenter et se réduire au grès des saisons. Par exemple, Kaliningrad, enclave russe voisine de la Pologne, aura en été une heure de décalage avec Varsovie, mais deux en hiver.

Dès 2010, les autorités ont introduit une révision du découpage horaire du pays. À terme, le nombre de fuseaux horaires doit passer de onze à sept, une mesure qui a suscité des protestations en Extrême-Orient russe. Des manifestations ont eu lieu sur la côte pacifique russe, une partie de la population se plaignant de perdre des heures de jour avec pour seul bénéfice de réduire le décalage avec Moscou.

Plusieurs républiques ex-soviétiques d’Asie centrale ont renoncé dans le courant des années 2000 au changement d’horaire bisannuel.

Maxisciences & Cyber Presse via fortune de souche

8 commentaires

  • Passetec Passetec

    Je suis heureux de retrouver un horaire qui convient mieux à mon être.
    C’est l’heure d’été qui a été mise en place pour économiser soi-disant l’énergie et non l’heure d’hiver. Donc on s’est pris 2h de décalage par rapport au soleil, en heure d’été, alors que l’heure légale de l’époque (heure d’hiver actuellement) est en décalage d’une heure / au soleil.
    A chaque fois que l’on passe en heure d’été mon organisme râle et il est content de retrouver l’heure dites d’hiver.
    Il faudrait arrêter de changer l’heure, par respect pour nos horloges biologiques, mais c’est l’heure d’hiver qui doit redevenir l’heure légale.

    • roulletabille roulletabille

      perso l’heure est un leurre qui me fait rire.
      Comme si on décide de l’heure?
      faut être NAZE pour y croire,non ?

      • DELAUDE

        Plutot d’accord avec Passetec.
        Le découpage du temps est une convention basée sur le temps de rotation de la terre, de même que les mois sont à l’origine, basés sur le cycle lunaire.
        Nous sommes (entendons-nous , en micro secondes) dans un éternel passé, dans la mesure où le présent est une illusion : un point hypothétique entre un évènement accompli donc passé et un futur qui n’a aucune existence.
        Le plus rigolo est la vision quantique du temps : imaginez un pique sur lequel on enfile des mémos. Le pique représente ce que nous appelons le temps et nos actions, les fiches entassées les unes sur les autres. Pour les physiciens quantiques le temps n’est pas linéaire, tout a lieu en même temps…
        On imagine notre temps d’existence comme une sorte de curseur qui parcourrait une sorte de vecteur traditionnellement représenté de gauche à droite, et qui tendrait vers l’infini…. En fait, il semblerait que nous soyons fixe et que ce soit les évènements qui se déroulent sans que nous « bougions », ceci parce que nous sommes créateur de notre propre réalité et non spectateur/acteur comme nous le pensons.
        Je vous recommande très vivement un film de deux heures qui s’appelle « Que sait-on de la réalité : dans le terrier du lapin »
        http://www.letransmuteur.net/que-sait-on-vraiment-de-la-realite-dans-le-terrier-du-lapin/
        qui explique simplement d’une manière très pédagogique et ludique la vision de l’univers quantique d’après les découvertes et expériences qui ont été menées depuis près de 70 ans. Pour ceux que ça intéresse, c’est passionnant !
        Les implications philosophiques sont énormes même époustouflantes. On voit mieux pourquoi toutes ces recherches restent sous le boisseau lorsque l’on comprend que cette vision du monde accorde liberté et responsabilité à l’homme dans la gestion de sa vie….
        Elles sont incompatibles avec la condition d’esclaves abrutis dans laquelle nous devons être maintenu pour que le système tourne.

    • Antinukciv

      Tout a fait : nous somme bien plus en phase avec le soleil et le mieux serai de prendre l’heure du soleil. C’est vrai qu’a force de vouloir faire pousser les arbres à l’envers, nos politique ont du penser qu’il pouvait changer le soleil de place.

  • myvong

    moralité : pourquoi croyez-vous qu’ils continuent ? parce qu’à chaque changement d’heure on prend un coup au casque :)

  • Jean Neymard

    Le prolo qui fait les 3×8 comme tout futur esclave du nwo, change d’heure chaque semaine

  • VOYAGEUR

    j’aime pas l’heure d’hiver, on dirait qu’on entre en hibernation, et puis ça servirait à quoi d’avoir le jour à 4h du mat en été avec l’heure d’hiver ?
    moi je voudrais l’heure d’été toute l’année.