Captage et stockage de CO2 : Eric Besson signe le permis du projet d’ArcelorMittal à Florange..

On marche à côté de nos pompes et la tête sous le bras dans ce pays!! pas fichus de recycler nos merdes, on les refile aux générations futures! après les déchets nucléaires enterrés bien profond, voilà le Co2, et que ce soit ArcelorMittal qui ait le permis relève du foutage de gueule le plus complet! :twisted:

Site d’ArcelorMittal

Le ministre de l’Energie Eric Besson a annoncé ce mercredi 19 octobre avoir accordé un permis exclusif de recherches demandé par ArcelorMittal dans le cadre du projet de captage-stockage de CO2  »ULCOS-BF », situé sur le site du groupe à Florange (Moselle). 

 »Ce projet représente une première mondiale dans son domaine », a souligné le ministère dans un communiqué. Il  prévoit le lancement prochain d’un démonstrateur de recyclage des gaz et de captage de CO2 installé sur le haut fourneau du site sidérurgique. Dans le cadre de ce projet, ArcelorMittal avait déposé le 15 avril 2010 une demande de permis exclusif de recherches de formations souterraines naturelles aptes au stockage géologique de CO2 à destination industrielle pour une durée de cinq ans.  »Conformément au code minier, cette demande a fait l’objet d’une publication au Journal Officiel de la République Française et d’une mise en concurrence », a indiqué le ministère.  »Le permis octroyé au terme de ce processus confère à ArcelorMittal le droit exclusif d’accéder, dans le périmètre sollicité, à une meilleure connaissance géologique du sous-sol afin d’évaluer son aptitude à stocker de manière sûre et permanente du dioxyde de carbone », estime-t-il. Certains travaux, et en particulier les essais d’injection de dioxyde de carbone, restent soumis à l’octroi d’une autorisation complémentaire, qui implique notamment la réalisation d’une étude d’impact et l’organisation d’une enquête publique.

Le permis qui lui est octroyé ouvre  »des perspectives d’avenir » pour le site de Florange, considère M. Besson alors que l’arrêt pour une durée indéterminée des deux hauts-fourneaux par la direction d’ArcelorMittal, avait suscité des interrogations sur la poursuite du projet ULCOS-BF.  »Ce permis conforte les chances du projet dans l’appel d’offre européen en cours (« NER 300 ») ; je me rendrai avant fin novembre à Bruxelles pour rencontrer les commissaires européens responsables de ce dossier », a déclaré le ministre. Une enveloppe de 150 millions d’euros a été réservée par le gouvernement pour ce projet dans le cadre des Investissements d’avenir, a-t-il ajouté. La décision de sélection européenne est attendue pour 2012.

Stockage de CO2 : consultation publique sur un permis de recherche en faveur d’ArcelorMittal (article paru le 04/07/2011) Un projet d’arrêté accordant à la société ArcelorMittal Géo Lorraine un permis exclusif de recherches de formations souterraines naturelles aptes au stockage géologique de CO2 est en consultation j…

Rachida Boughriet

Source Actu-environnement partagé avec sos-planète

10 commentaires

  • Olivier

    Quand comprendra-t-on que le dioxyde de carbone n’est pas réellement un polluant et qu’il constitue la nourriture de base des plantes ?
    L’effet de serre en résultant est certainement beaucoup plus minime que ce qu’on veut bien nous faire croire, voir cette excellente conférence à Nantes du professeur Vincent Courtillot en 2009, en 3 parties :
    http://www.dailymotion.com/video/xbm23v_les-erreurs-du-giec-a-nantes-partie_news#rel-page-5
    Les parties 2 et 3 sont ensuite directement accessible sur le site.
    En plus il existe un excellent moyen de recycler le CO2 en le faisant capter par ds micro-algues qui le recycle pour produire… du pétrole !
    http://escorbit.wordpress.com/2011/05/31/production-de-petrole-a-partir-dalgue-cest-parti-30-dollar-le-baril/
    Bon, il faut du soleil aussi…
     
     

    • voltigeur voltigeur

      Ce n’est pas tant le cycle naturel, captage/recyclage qui est en cause mais plutôt
      la quantité non?, ça fait un peu comme les engrais, quand il y en a trop, ça déstabilise
      le sol et les végétaux, qui produisent plus de feuilles que de fruits. On sait bien que le
      Co2 n’est pas un polluant majeur, mais il va tout de même falloir qu’il y ait un retour à
      l’équilibre. On ne peut pas continuer à saturer l’atmosphère. C’est la combinaison de tout
      ce qui est envoyé en l’air qui est néfaste.
      Je ne suis pas sure, que les activités humaines soient seules responsables du changement climatique,
      un peu de prise en compte globale, et de responsabilisation seraient bienvenues. :)

      • Un Passant

        + 1****
        Nous sommes pas les seuls responsables, mais on peut faire des « trucs ». Et puis souvent, on débat sur le réchauffement climatique, en mettant de côté l’impact de l’activité humaine sur la « nature terrestre », sur la « qualité de l’environnement ».
        Vous le savez ptêtre déjà, mais dans la catégorie « on en apprend tous les jours », j’ai récemment appris le rôle de la pollution lumineuse dans la qualité de l’air : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollution_lumineuse#Impacts_sur_la_qualit.C3.A9_de_l.27air
         

      • Olivier

        Tout à fait d’accord, d’où l’idée de transformer le CO2 grâce aux micro-algues.
        La vraie pollution pour la santé (des plantes, des animaux et des humains !), à laquelle il faudrait vraiment remédier, c’est plutôt :
        – les rejets de composés organiques volatiles dans l’air, depuis l’essence mal brulée des moteurs jusqu’aux solvants des colles et peintures (indénombrables !),
        – Tous les aérosols, microparticules issus des moteurs diesels sans filtre, des usines, du btp etc… qui se fixent dans les poumons (ex amiante)
        – Tous les rejets de pesticides, engrais, hormones etc. dans les rivières…
        – Sans parler de la radioactivité………
        Mais bon je m’arrête là sinon je finis ma journée en dépression….

  • Olivier

    Excellente idée (de ma femme) : pourquoi ne pas proposer d’enterrer ce CO2 à côté de la maison de ce M. Besson ? :-D

  • rofo

    Quel est l’impact du stockage du C02 sur les nappes phréatiques ?

  • engel

    Il faut se rappeller que ce même gouvernement à octroyé des dispenses de taxe carbone à Arscelor-Mittal qui s’élèvent à plusieurs centaines de millions d’euros !!!

    Taxe pour nous, détaxe pour eux !

    Pauvre France !

  • Karl

    Quelle bêtise … ‘Suffit de planter des arbres…
    Que d’investir dans des projets comme ça. La nature EST la technologie ET la solution.
    ‘Suffit de graines. Madame graine en grandissant, mangera du C02 et deviendra un arbre, qu’on pourra couper (ou non) et utiliser intelligemment. Y’a pas besoin de connaître le cycle de Krebs pour voir que ces messieurs sont des imbéciles qui ne cherchent qu’à voler des fonds publics. (jetez un œil a google: « arbres artificiels C02).
    De plus le « problème » comme cela a été souligné n’est PAS le C02, bouc émissaire!
    Karl