Crise, la rigueur sera douloureuse..

Il faudra serrer un cran de plus à la ceinture!! Pour sauver la « prestigieuse » note « AAA » de la France, le gouverne-ment envisage de baisser les salaires et retraites des fonctionnaires…Rien n’est sur mais nul doute que ça va faire plaisir!

COMPRENDRE LA CRISE. Dans la panique, et à quelques mois de la présidentielle, le gouvernement prévoit un deuxième plan d’austérité pour sauver le AAA de la France.

Cette fois-ci, c’est du sérieux. Le gouvernement se prépare à lancer un deuxième plan de rigueur, après la première salve de mesures annoncées à la fin de l’été par François Fillon. Il n’a plus le choix. Pour tenir l’objectif de réduction du déficit public et sauver la note triple AAA de la France, Bercy cherche au moins « 5 à 7 milliards d’euros », selon un ministre. Une facture qui pourrait monter jusqu’à une dizaine de milliards en cas de mauvaises nouvelles supplémentaires sur le front de la conjoncture.
La panne de croissance oblige à un nouveau tour de vis. Selon l’Insee, l’activité sera au point mort à la fin de l’année. Les perspectives pour 2012 sont médiocres, en tout cas inférieures aux prévisions officielles, qui voyaient le PIB progresser de 1,75%. Selon les économistes, il faut plutôt tabler sur 0,9%. C’est, à peu de chose près, l’estimation du rapporteur général du Budget, Gilles Carrez (1% à 1,2%). Résultat, les recettes fiscales ne seront pas au rendez-vous et les comptes de la France manqueront leur objectif. 


Une prévision de croissance « probablement trop élevée »

François Fillon l’a admis dès lundi. Ce jour-là, le gouvernement a pris connaissance de la mise sous revue par l’agence Moody’s du triple AAA de la dette française. La direction du Trésor a sonné l’alarme. Le lendemain, le ministre des Finances, François Baroin, a enfoncé le clou en jugeant la prévision de croissance « probablement trop élevée ». Pendant ce temps, l’Allemagne a quasiment divisé par deux ses propres prévisions. Puis une autre agence, Standard & Poor’s, s’est inquiétée de la solidité française en cas de récession.

Valérie Pécresse joue la montre. La ministre du Budget reporte tout ajustement après les sommets internationaux. Elle estime qu’en cas d’issue favorable à Bruxelles puis au G20 des 3 et 4 novembre, les financiers et les entreprises retrouveront le chemin de la croissance. Une posture visant à gagner un peu de temps. En fait, un débat anime le gouvernement sur le calendrier des annonces. Bercy est tenté d’agir au plus vite pour rassurer les agences de notation. D’autres voient une fenêtre de tir avant la fin de la session parlementaire. « Nous ferons ce collectif budgétaire d’ici à mars », prévoit un ministre. Certains sont plutôt partisans d’attendre la présidentielle, de peur de plomber la campagne de Nicolas Sarkozy. « N’y allons pas forcément avant les élections… », plaide ainsi un autre membre du gouvernement.


Les retraites et les salaires des fonctionnaires dans la ligne de mire

Le second plan de rigueur s’annonce plus douloureux pour les Français que le premier. À l’été, Bercy avait joué sur les recettes de poche (immobilier, tabac, alcools…). Aujourd’hui, François Baroin évoque un durcissement des niches fiscales. « S’il le faut, nous continuerons de les supprimer « , a-t-il avancé. Il y a de la marge. Environ un dispositif sur cinq est inefficace, selon l’Inspection des Finances. Mais le patron de Bercy est formel : « On va entrer un peu plus dans le dur avec les mesures qu’on prépare », confie-t-il au JDD. L’autre piste évoquée est celle des dépenses de l’État. « Si les choses tournent mal, nous devrons baisser les retraites ainsi que les salaires des fonctionnaires », anticipe un ministre. Vendredi, le président de la commission des Affaires étrangères à l’Assemblée, Axel Poniatowski, a anticipé sur BFM Business des réductions d’investissements publics, que le gouvernement avait pourtant sanctuarisés.

Ce mouvement de panique provoque une situation ubuesque à l’Assemblée. Les députés ont examiné cette semaine un projet de budget 2012 d’ores et déjà périmé. « Un budget en apesanteur », tacle Jerôme Cahuzac, président PS de la commission des finances. Ils doivent adopter mardi le volet des recettes fiscales, en sachant que les chiffres sont caducs. Du jamais vu. Comme chaque année, l’opposition devrait arguer devant le Conseil constitutionnel de l’ »insincérité » budgétaire.

Source le JDD/économie

12 commentaires

  • doudin

    commençons par baisser très sérieusement les retraites des anciens  présidents (pompidou, giscard, miterrand, chirac, sarko)  des anciens députés, des anciens sénateurs, des pdg destructeurs des éléments vitaux (terre, eau et air), des donneurs de mort (généraux, colonels, commandants, capitaines,   banquiers, et j’en passe des meilleures et des plus belles

  • doudin

    j’ai oublié les ministres…..

  • pokefric pokefric

    Hm hm quand la bettancourt affirmée vouloir quitté le pays en cas de mise sous tutelle , pas si folle la vieille……..

  • pokefric pokefric

    Bonjour tlm :cat2:

  • viking

    Internet est un formidable outil pour nous organiser :

    Il nous faut faire des manifs sans récup par les Syndicats tenu en laisse, ou les parties Politiques au ordres de Bruxelles, L’OTAN, Bilderberg, Trilatérale, et autre

    Manif en défendant nos valeurs, faire payer les profiteurs de la crise, si on nous continue a nous empêcher, on iras a la guerre civil, pourquoi ???

    le système tomberas, pour l’aider plus vite….  réfléchissez dans tous vos actes de vie quotidienne se que vous pouvez faire pour le faire tomber plus vite….

    : minimiser vos dépenses, faire vivre un producteur local plutôt que les importations lointaines, ne consommer plus de Coca, Mac do et autre, ne jamais mettre sur votre peau les poisons cosmétiques, sauf les bio, balancer votre TV et ne la payez plus plusieurs fois avec le coût de la redevance, n’achetez plus de magasine, polluant a fabriquer (encres) et a transporter, Internet c’est gratis, ce que je veux, quand je veux ou je veux, comme je le souhaite… pour combien de temps encore ????

    ne faite plus vivre l’industrie parasite du disque, radio non libre, ciné…  télécharger sur le Net gratis et en toute impunité par des sites Russes….. malgrés leur Adopie
    les Actionnaires de la Société organisant le flicage sur le Net en France, j’ai eu la liste, que des gens connus du Show Biz, Si je la retrouve vous poste les noms….certain sont des proches de Sarkozette (bébête show)

  • earthrider

    Salut,

    regardez ce qui va nous arriver d’ici peu, excellent reportage france5 hier sur la Grèce

    http://documentaires.france5.fr/documentaires/grece-le-temps-des-sacrifices

  • moutondu02

    juste un petit commentaire concernant les syndicats.je sais qu’ils ne sont pas tous parfaits et leur premier défaut est de se tirer dans les pattes plutôt que de se rassembler. Je suis moi même un syndicaliste d’entreprise privée et nous avons baissé les bras car les gens sont toujours prompts a se plaindre et a s’indigner ,par contre dès qu’ils faut se mobiliser (pétition,mouvement de grève ou autre ) il n’y a plus personne !! Cela changera le jours ou uniquement les personnes qui auront fait grève auront droit a l’avantage gagné .c’est trop facile de laisser les autres aller au charbon et récolter ensuite les bénéfices .Les cadres les premiers sont toujours du côté de la direction mais bizarrement si il y a un avantage de gagné,  par exemple une prime ,ils la prennent quand même !!!

  • manchiflette

    SVP faites d’arreter les manif en plein milieu de semaine, mais à faire plutot le dimanche….  Si l’on ne veut pas que les manifestant soit considéré comme des « marginaux »…. il faut qu’un maximum de monde soit en capacité d’y aller…. et ca,  c’est possible, mais pas le vendredi ou mardi….

  • Contraction de l’économie… manque de liquidité pour payer les intérêts de la dette.

    Seule solution, impression monétaire en plus d’une hausse des taxes.

    Résultat, perte du pouvoir d’achat des deux côtés ! 

    Bienvenue en 2012