«Tous candidats en 2012», l’autre campagne pour changer la société..

Comme nous avons pu le constater, ils nous veulent tous du bien. Tous ont les solutions miracles pour nous sortir de la crise, nous redonner de la croissance etc etc…. Je plains celui ou celle qui sera à la tête du pays, les carottes sont cuites, et ils n’y a que ces politichiens, qui ont l’espoir de changer les choses. Ils sont entrain de vouloir re-capitaliser les banques, qui soit dit en passant, n’en ont pas besoin d’après la FBF puisque tout va bien. Ca donne l’impression que ce système est tellement génial, enrichissant (pour les riches) qu’il ne faut surtout pas en changer. On peut aussi se demander, si le ou la futur(e) président(e) qui y serait opposé(e) et considérerait les banques comme n’importe quelle entreprise, en les déclarant en faillite, en aurait la possibilité. Il y a la solution d’être tous candidats, aucune chance! me direz vous, et bien sur, vous avez raison, mais ça mettrait un sacré bronx non? il faudrait nous écouter………

Capture d'écran du site de la campagne "Tous candidats en 2012". www.touscandidats2012.fr

L’écologiste Pierre Rabhi et son association Colibris lancent une campagne alternative, pour que tout le monde soit candidat en 2012…

Pas besoin de primaire ni de trouver 500 signatures pour être candidat en 2012. Avec la campagne «Tous candidats», tous les citoyens peuvent se lancer dans l’aventure en créant leur affiche et leur slogan. Mais au bout de la démarche, ce n’est pas l’Elysée qui les attend: Pierre Rabhi et son mouvement Colibris proposent de créer un large mouvement capable d’influencer les décisions publiques pour aller vers «une société véritablement écologique et humaine». 

Rompre avec l’idée de l’homme providentiel

L’élection présidentielle, Pierre Rabhi s’y est déjà frotté. Cet écologiste de la première heure, qui s’est installé dans une ferme ardéchoise dans les années 1960 pour y développer l’agro-écologie, a failli se présenter en 2002 mais a préféré rester dans la «société civile», plus à même de faire changer les choses selon lui: «J’ai l’impression que la politique n’est plus en phase avec la réalité du monde, explique Pierre Rabhi. En revanche, la société civile constitue un potentiel énorme de changement.»

Associations, engagements individuels, simple changement de mentalités… Pierre Rabhi est convaincu que chacun, à l’image du petit colibri de la légende qui faisait de son mieux pour éteindre un immense incendie de forêt, porte en lui la société de demain. Mais pour changer le monde, il faut rassembler toutes ces forces: «Il faut rompre avec l’idée de l’homme ou de la femme providentielle, explique Cyril Dion, directeur du mouvement Colibris. Nous sommes tous candidats pour changer la société chaque jour. En se rassemblant, on peut orienter les décisions politiques.»

Construire une vision de la société écologique et humaine

Concrètement, la campagne «Tous candidats» propose à chacun de créer une affiche et un slogan sur le Web. «Le premier objectif est de se relier, pour réaliser que nous sommes nombreux à vouloir changer les choses, poursuit Cyril Dion. Ensuite, il va s’agir de mettre en lumière les solutions existantes, comme l’agro-écologie ou les énergies renouvelables, mais qui ne sont pas mises en œuvre. Enfin, nous allons travailler à construire un imaginaire: à quoi ressemblerait la société si on prenait un vrai virage écologique et humain?»

Des ouvrages, des films et des actions de terrain complèteront la campagne: le premier événement «Transformons nos territoires» aura lieu du 4 au 6 novembre, à la ferme du Buisson à Marne-la-Vallée, et sera l’occasion de mettre en valeur des initiatives locales. Courant 2012, Marion Cotillard sera à l’affiche du film ( R ) évolution, un documentaire dressant le portrait d’une société écologique déjà en construction. Un grand happening national devrait couronner la campagne en images avec la participation du photographe JR.

A.C.

Source 20minutes