Libye: le CNT ne veut pas d’autopsie sur la dépouille de Kadhafi

On ne va quand même pas mettre en avant ce qui pourrait êtres embarrassant non? Allez, on se débarrasse vite du dictateur qui ne pourra plus faire de révélations gênante, on se débarrasse vite également de la dépouille pour faire taire les questions gênantes sur le traitement subit par la victime, et on refuse même une autopsie, c’est encore mieux! Allez, on va même faire comme pour Ben Laden, on le balance à l’eau! Pour Benny c’était un précepte du Coran, pour Mouammar c’est une tradition libyenne, décidément, ils aiment bien l’eau au Margheb…

Les nouvelles autorités libyennes ont annoncé samedi qu’aucune autopsie ne serait pratiquée sur le cadavre de l’ancien dirigeant Mouammar Kadhafi, toujours exposé dans une chambre froide à Misrata. La proclamation dimanche de la « libération » va lancer le processus démocratique.

Le numéro deux du Conseil national de transition (CNT), Mahmoud Jibril, a pour sa part partagé ses inquiétudes sur la reconstruction du pays, la qualifiant de « mission impossible ». Celui qui a promis d’annoncer sa démission samedi a évoqué la nécessité de collecter les armes afin d’assurer un retour à la stabilité.

Le CNT ne va pratiquer d’autopsie sur la dépouille de Kadhafi. « Il n’y aura pas d’autopsie aujourd’hui (samedi), ni un autre jour. Personne n’ouvrira le corps (de Kadhafi) », a déclaré le porte-parole du conseil militaire de Misrata, Fathi Bachagha.

Quelques dizaines de curieux faisaient la queue pour voir la dépouille du dictateur et celle de son fils, allongées côte à côte sur des matelas au sol. Des milliers de personnes s’étaient déjà succédé vendredi pour observer le cadavre de l’ex-dictateur.

Mouammar Kadhafi, 69 ans, en fuite depuis la chute le 23 août de son QG à Tripoli, a été capturé vivant jeudi à Syrte, sa région d’origine, et tué par balles peu après. Il n’est toujours pas clair s’il a été exécuté ou s’il a péri dans des échanges de tirs.

Une enquête en cours selon le CNT
Les images et vidéos prises au moment de son arrestation à Syrte laissent d’ailleurs entrevoir différentes hypothèses sur les causes de la mort du « Guide ».

Mahmoud Jibril a assuré vendredi qu’il avait succombé à des blessures par balles après des feux croisés pendant son arrestation.

Mais cette version n’a pas convaincu l’ONU et Amnesty International qui ont demandé une enquête pour déterminer s’il avait été exécuté sommairement.

Depuis Benghazi, le président du CNT Moustapha Abdeljalil a confirmé qu’une enquête était en cours sur les circonstances de la mort de l’ex-dictateur, sans évoquer une autopsie.

Source: AFP via Romandie.com

6 commentaires

  • chafy

    n’a peur du feu que celui qui a de la paille dans son ventre !

  • vanvoght

    normal , une autopsie risquerait de declancher un enorme scandale.
    et si il avait ete drogué ?
    et si il avait ete torturé ?
    ont ne le sauras jamais . une infos un peu extravagante ( mais apres tout , au point ou ont en est !!!! )
    – kadahafi et son fils enlevé par les force speciale du mossade , torturé drogué et jeté plusieurs jours apres dans les bras des histeriques qui les ont achevé ………..
    que la famille du guide exige de l’otan la restitution des corps et leur autopsie .
    si ils ne veulent rien savoire nous sauront qu’il y as encore un monstrueux mensonge .

  • pokefric pokefric

    Libye: le n°2 du CNT annonce sa démission
    Le chef du comité exécutif du Conseil national de transition libyen (CNT), Mahmoud Jibril, a déclaré samedi qu’il démissionnait devant les journalistes lors d’une session du Forum économique mondial (WEF) qui s’est réuni à la mer Morte en Jordanie.

    Interrogé sur la date de son départ, le numéro deux du CNT a répondu: « Aujourd’hui, aujourd’hui! ».

    Selon M.Jibril, sa démission s’inscrit dans le plan de transition, après l’instauration du contrôle de l’armée sur l’ensemble du pays, suite à la disparition du dirigeant libyen déchu Mouammar Kadhafi. La proclamation de la libération totale du pays marquera le début de la transition politique en Libye.

    Début septembre, le CNT avait publié une feuille de route vers une nouvelle « Libye libre », qui prévoit la mise en place, un mois après la libération, d’un gouvernement de transition chargé d’organiser en huit mois des élections générales et de remettre ses pouvoirs à une Assemblée élue.

    « Je recommanderais au futur gouvernement de transition de ne baser l’économie que sur des règles économiques. Il est très dangereux d’avoir des contacts reposant sur des liens politiques », a mis en garde M.Jibril.

  • pokefric pokefric

    Et la honte, la voici:
    France/Grande-Bretagne : rivalité sur les ressources libyennes
     
    e ministre britannique de la Défense, Philip Hammond, a appelé les compagnies britanniques à préparer leurs bagages, pour se rendre, en Libye, dévastée par la guerre, afin de s’octroyer des contrats juteux. Simultanément à l’ouverture des marchés du pays pétrolifère qu’est la Libye, aux pays étrangers, Philip Hammond a déclaré : «J’attends des compagnies britanniques qu’elles fassent, aujourd’hui même, leurs valises, pour se rendre, les premières, dans ce pays. Il a demandé à ces compagnies de ne pas se laisser coiffer sur le poteau par leurs rivales françaises. Ces inquiétudes font suite aux déclarations du ministre français des Affaires étrangères, disant qu’il est équitable et logique que les compagnies françaises obtiennent des contrats rentables, car la France figure parmi les premiers pays à avoir attaqué la Libye.

  • pokefric pokefric

    Ou sont les dictateurs à présent ?

  • pokefric pokefric

    Et puis cet article assez inquiétant sur la suite des évènements :
    Libye – Le guide assassiné, Kadhafi, sera vengé
     

    Les prédateurs, de Barack Obama le nègre de maison, celui qui a accepté la mort atroce de nombreux noirs en Libye, à Nicolas Sarkozy, qui dit de ne « pas se réjouir de la mort d’un homme » en passant par David Cameron, jubilent. Mission accomplie. Un homme de 69 ans, battu, lynché par une horde de barbares qui avaient bien sûr ordre de le tuer car, il en savait trop Ce crime crapuleux ne restera pas impuni .

    Le plus triste dans le cas libyen, ce sont ces Africains qui se réjouissent d’une guerre menée contre l’Afrique, et non Mouammar Kadhafi. Il était celui qui empêchait la mise en branle de l’oeuvre macabre de pilleurs de l’Afrique, ces monstres à visage humain qui n’ont pour religion que l’argent.
    Mouammar Kadhafi est mort debout. Il a tenu tête à 40 pays et à Al Qaïda, l’allier naturel et création de l’Occident, tout seul, puisque ses pairs africains, ces trouillards et inconsistants, n’ont pas compris que demain, c’est à leur tour de passer à la casserole-passez-moi l’expression- mais, que dire de différent ?
    La résistance s’organise et vengera le martyr, l’homme qui a dit à ses assassins que ce qu’ils lui faisaient était interdit. Du nord au sud, de l’est à l’ouest, de nombreux chefs de tribut, face à l’horreur du lynchage suivi de l’assassinat de Mouammar Kadhafi, ont demandé à leur « peuple » de rester mobiliser contre l’agresseur. Pour sûr, le CNT n’a pas encore bien fêté la mort du guide, il la fêtera encore plus avec le départ de l’OTAN. Très ironique.
    L’onde de choc de l’annonce du meurtre inique du guide, a traversé les esprits. Ses tueurs l’ont rendu encore plus fort. Ainsi, selon nos informations, n’eût été son assassinat programmé depuis des hôtels parisiens, l’homme fort de Libye avait un joker. Il l’a sans doute légué à Seif Al-islam. Kadhafi mort est plus que vivant, surtout dans l’esprit de ses détracteurs qui n’arrêterons jamais de méditer leur crime.
    Donc, la résistance libyenne laisse passer l’orage. Le 31 octobre est un autre jour, d’autant plus que le CNT sans l’OTAN et ses bombardements, se réduit en peau de chagrin. Il est même probable que ce soit un faux départ, à défaut, l’acceptation du chaos à venir, pour piller tranquillement le pétrole et le gaz libyen. Les résistants ne leur donneront pas cette chance-là.
    Un bédouin est fier, fort, rancunier et loyaliste. Que le CNT sache que ce qui l’attend, après ce crime de sang, risque d’être terrible. Il n’est pas encore temps de révéler ce qui se prépare mais, la Libye s’embrasera et personne ne pourra sauver les renégats de Benghazi qui ne peuvent d’ailleurs que règner par la terreur, même ceux qui sont au sommet du monde et qui pensent qu’ils n’ont que des droits…