Gaz de schiste! danger! 3 permis abrogés, 61 restent aux pétroliers…

La vigilance est de rigueur!!

ATTENTION, DANGER ! 3 PERMIS ABROGÉS, 61 RESTENT AUX  PÉTROLIERS

Gaz de schiste : Il pourra être exploité
C’était une proposition de loi déposée par le groupe socialiste et les Verts, visant à interdire l’exploration et l’exploitation d’hydrocarbures non conventionnels, huiles et gaz de schiste. L’Assemblée nationale l’a rejetée mardi, par 269 voix contre 191.


http://www.cyberacteurs.org/quotidien/equotidien.php?id=428

La loi du 13 juillet 2011, pêche par manque de précision. Est‐ce l’hydrocarbure dont on tente
l’extraction ou la roche mère qui comprend cet hydrocarbure qui doit faire l’objet d’une définition,
tout sachant que certaines existent déjà? Plus on précise la technique, plus on s’enferme dans le
texte.

Les pétroliers peuvent commencer par du conventionnel puis procéder avec d’autres techniques
que la fracturation hydraulique, en injectant de l’eau et des produits chimiques (exemple : Bassin
d’Alès ou Mouvoil qui effectue des forages conventionnels, avec fracturation hydraulique, qui
pourraient devenir, contrairement à ce qu’affirme la société, non conventionnel).

Si une autre technique d’exploration et d’exploitation apparaît, la loi du 13 juillet deviendra
obsolète.  Pour être en accord avec la rédaction du projet de loi, nous exigeons l’abrogation de tous les permis mentionnant « des techniques de fracturation ou fissuration de la roche et/ou
qui porteraient atteinte à son intégrité».

Extrait du compte rendu de la dernière réunion des collectifs anti gaz de schiste.

Nous vous proposons de vous joindre aux deux manifestations annoncées en fin de message et d’ interpeller une nouvelle fois députés et sénateurs.

Merci de votre mobilisation.

Alain Uguen

COMMENT AGIR ?

Sur le site : Cette cyber @ction est signable en ligne

Le 23 octobre manifestations à la Ferté-sous-Jouarre et à Barjac dans le Gard.

Pour demander l’abrogation de TOUS les permis, les collectifs d’Île-de-France et de Picardie organisent un rassemblement citoyen  à la Ferté-sous-Jouarre le 23 octobre à 15 heures.

La seule méthode rentable pour extraire le gaz et le pétrole (huile) de schiste est la fracturation hydraulique, même si les industriels changent son nom !  Extrêmement polluante, elle utilise d’énormes quantités d’eau, mélangée à du sable et d’adjuvants chimiques, injectée dans les puits à très haute pression. Les risques de graves pollutions de l’eau, de l’air et des sols sont avérés

La  loi adoptée le 13 juillet 2011 interdit le recours à la fracturation hydraulique, mais elle ne met pas en œuvre les garanties permettant de nous protéger effectivement des risques sanitaires et écologiques.  Les lobbies pétroliers restent convaincus de pouvoir exploiter la roche mère. Si 3 permis ont été abrogés (Nant, Montélimar et Villeneuve de Berg), sur les 61 permis restants, de nombreux autres concernent des gisements d’huile et de gaz de schiste, notamment en Seine-et-Marne !

l’appel et le programme du rassemblement à Barjac (Gard).
Cette manifestation a une importance capitale. C’est notre réponse au gouvernement qui tente, en abrogeant trois permis de diviser le mouvement.
Le Collectif de Montpellier organise affrète un car au départ de Montpellier (12 € A/R) et nous organisons un covoiturage entre Lodève et Montpellier.
Vous pouvez vous inscrire avant vendredi auprès de Daniel Berneron : carcapoil@no-log.org ; qui vous précisera les heures de départ à partir de Lodève et Montpellier.

Gaz de schiste : Défis et Opportunités,
mardi 18 octobre 2011 à 17h30,
amphi Polytech (bât 31), Université Montpellier 2.

Source cyberacteurs.org/