Quel sera le montant de l’ardoise que Dexia laissera aux Français?..

Ca ne devrait rien coûter à l’état, si Dexia tient ses engagements et rembourse, sinon….En fait c’est l’état qui est aval. pour Dexia… Très dangereux cette caution, s’il y a défaut c’est nous qui seront mis à contribution.

Bureaux de la Banque Dexia à La Défense J. DEMARTHON / AFP

La facture pourrait être salée…

La messe est dite. La banque franco-belge Dexia va être démantelée. 20Minutes fait le point sur les conséquences financières de l’opération.

Comment Dexia va-t-elle être découpée? 


Le groupe était né de la fusion en 1996 du Crédit communal de Belgique, une banque de détail, et du Crédit local de France, spécialiste du financement des collectivités locales. L’Etat belge, moyennant environ quatre milliards d’euros, va récupérer le premier, rebaptisé depuis Dexia banque Belgique. Le second, qui s’appelle aujourd’hui Dexia Municipal Agency, sera repris en grande partie (65%, contre 35% pour Dexia et 5% pour la Banque postale) par la Caisse des dépôts et consignations (CDC), contre un chèque de plusieurs centaines de millions d’euros. Le bras armé financier de la France serait chargé de gérer un portefeuille de plus de 70 milliards d’euros, surtout constitué de prêts aux collectivités locales. De son côté, la Banque postale reprendra, en majorité, la partie dédiée au financement des collectivités. La CDC prendrait tout de même 35% du capital de cette nouvelle filiale. A l’issue du démantèlement, Dexia deviendra ce qu’on surnomme une «bad bank». Une structure dite de «défaisance» où seront logés plus de 90 milliards d’euros de prêts dont quelques milliards de dettes grecque, espagnole et italienne.

Quelle sera la garantie apportée par les Etats sur la «bad bank»?

Après d’intenses négociations, la Belgique va prendre en charge 60,5% de la garantie, la France 36,5% et le Luxembourg 3%. Cette garantie s’applique aux conditions de financement de Dexia et non pas à ses actifs. Elle s’appliquera aux nouveaux emprunts de Dexia pour lui permettre d’attirer des investisseurs disposés à lui prêter.

Pour quel coût?

Si tout va bien, la garantie ne devrait rien coûter aux Etats. Une garantie similaire avait déjà été accordée à Dexia en 2008 et elle leur avait permis d’en récolter les fruits grâce à la prime qu’avait versée la banque en contrepartie de ce soutien.

François Baroin a d’ailleurs martelé la semaine dernière que cela ne pèserait pas sur notre endettement. En effet, ce type de garantie n’est pas intégré dans le calcul de la dette publique. Mais elle n’est pas sans risque. Si Dexia venait à ne pas rembourser un emprunt, les Etats devraient le faire à sa place.

Pour l’instant, les agences de notation ne s’alarment pas. «Le plan de sauvetage de la banque Dexia n’a aucun impact pour le moment sur la note souveraine de la France, la meilleure possible, avec une perspective stable», a déclaré ce  lundi l’agence de notation Moody’s. Dans son sillage, Standard & Poor’s confirmait la note «AAA» de la France avec une perspective stable. Pas d’inquiétude donc pour le moment…

Quid de la CDC et la Banque Postale?

Ça grince déjà des dents dans les deux camps. La CDC va se retrouver avec 65% de Dexia Municipal Agency. Seul hic, comme le rappelle Libération ce matin, on retrouve parmi ses actifs «une vingtaine de milliards des fameux emprunts toxiques» à destinations des collectivités locales. «Le risque n’est pas tant le défaut de remboursement, mais plutôt l’explosion judiciaire (huit à ce jour) lancées par les collectivités locales, étranglées par ces emprunts», souligne le quotidien. Pour faire passer la pilule, une garantie de l’Etat de 5 milliards d’euros aurait été proposée. Insuffisant, selon une source de Libération, pour qui le montant de la garantie devrait au moins être deux fois supérieur.

Pour sa part, la Banque postale hérite de l’activité de financement des collectivités. Et déjà, des interrogations se font jour. Comment va-t-elle financer ce nouveau métier? «Saura-t-elle canaliser le millier de salariés de Dexia qu’elle devrait récupérer, dont certains spécialisés dans les prêts toxiques?», se demande Libération. Décidément, le dossier Dexia est truffé de bombes à retardement.

Quel avenir pour les salariés?

Les quelque 600 employés de la holding Dexia SA, la maison-mère de la banque franco-belge, se verront offrir un reclassement dans l’une des filiales du groupe. Selon leur situation géographique, ils auront le choix d’intégrer la filiale belge Dexia Banque Belgique, la filiale française Dexia Crédit Local ou l’entité luxembourgeoise Dexia BIL.

M.B.

SOURCE

4 commentaires

  • pokefric pokefric

    Je suppose que ces messieurs dames savent à l’avance comment ça va se dérouler….
    Il y a qu’à demandé à François Hollande, il sait lui…
    Moi je me fais pas d’illusion, on va payer !

    • Bouffon

      les Français paie déjà plein pot…
      40% d’augmentation du Francs Suisse depuis le début de l’année. Ils ont parlé de la reprise des contrats des communes et municipalité par la caisse de dépôt. Mais il ont jamais dit qu’il allait transformé ses prêts en Francs Suisse pour les libellé en Euro.
      Donc l’hémorragie continue et rien n’as été fait, quand la suisse pourras plus garantir la parité avec l’euro, leurs cours montras comme une fusée et enfin ou vous proposeras de changer la devise. Sinon c’est la caisse de dépôt qui fait faillite.
      Encore quelques milliards pour le trou noir…

  • viking

    Mariani ; la marionnette de PDG de Dexia part avec une prime de 600.000 euros en plus de ses indemnités légales…..pas mal joué !

    lecteur en combien de temps gagne tu 600.000 euros ???

    la cotation de l’action Dexia est bloque a 85 centimes

    Les con- tribuables Francais vont être tondu de 180 milliards d’euro et sans compter les CDS qu’il n’est pas encore possible de chiffrer dépend des contrats donc des valeurs a venir sur les marchés, cela peut-être le double voir le triple des 180 milliards….

    J’ai déjà poster sur se site les noms des administrateurs de Dexia, depuis la fin des années 1980, pensez vous qu’ils doivent rendre des comptes après c’être gavé ?

    ex Rufnacht le pote de Sarkozette : 20.000 euros de jeton de présence pour 2 visite/An 

    sur Moutons enragés les nouvelles arrivent trop vite comme sur les médias aux ordre en abrutissants l’auditeur il ne retient rien…. faite le test, sur vos entourages après la diarrhée a jet continue lors de leur JT : au fait t’a retenu quoi ?
    test impossible a faire pour moi, je n’ai plus de TV depuis 5 ans, il y a belle lurette  j’avais compris … il m’a fallu 5 ans pour convaincre et non pas contraindre… mon entourage addictif de balancer la TV donc depuis 10 ans je ne la regarde plus : c’est une liberté de penser, on ne pense plus pour moi

    Est Boufon les maires sont totalement responsable des emprunts qu’ils ont signé et par ricocher les CONS qui on voté pour eux…

    Dexia propose, les maires disposent, les maires n’avaient ils pas la possibilités de s’adresser ailleurs pour établir une comparaison, tirer les prix ???? la concurrence n’est elle pas Européenne voir Mondiale ?

  • Chègoku Chègoku

    J’aurai aimé que vous parliez de la Belgique, car il se dit que suite à cette affaire, la note belge va être dégradée tout comme celle des régions.
    Et qui dit dégradé dit charge d’intérêts croissant et donc austérité pour le peuple.
    Sans compter ce qui se passera réellement si il y a défaut sur les actifs toxiques.