Combien d’esclaves travaillent pour vous ?

Nous consommons chaque jour, sur-consommons même, achetons d’un clic, jetons à la pelle, tout ce petit confort étant créé à l’autre bout de la planète par des personnes payées au lance-pierre et travaillant dans des conditions de travail proches de l’horreur. Un site nous permet maintenant d’estimer combien d’esclaves travaillent pour notre petit confort, pour que nous puissions téléphoner ou visiter des sites internet, une manière de percevoir une réalité qui nous échappe malgré nous… 23 personnes me permettent de vivre dans cet environnement technologique, et pour vous? Combien d’humains? Combien d’enfants sont indispensables?

La question paraît abrupte et pourtant vous devez soupçonner de quoi il retourne. Slavery Footprint est un site qui n’a pas pour vocation de vous faire culpabiliser mais plutôt de sensibiliser.

Tout d’abord, force est de constater que l’on est en présence d’un site parfaitement réalisé. Pas de fioritures mais une mise en forme très réussie et des animations très simples mais efficaces. L’ergonomie du site participe aussi de sa simplicité.

Il s’agit d’abord de vous localiser ; pour le champ ‘Zip Code’ (code postal), faites le précéder du nom du pays. Il faudra ainsi préciser 11 informations vous concernant.

Dès lors, une carte du monde apparaît. On peut y voir des cercles plus ou moins grands suivant le nombre « d’esclaves » qui travaillent pour vous dans différentes régions du monde. Il est possible d’envoyer une lettre à une marque (une liste est proposée avec les logos) mais aussi de faire un don à une oeuvre caritative luttant contre l’esclavage moderne.

Source: Gizmodo.fr

4 commentaires

  • ratgana

    Je n’ai que 14 esclaves, c’est pas juste…
    C’est très généraliste comme enquête et ça ne correspond pas vraiment à la réalité, j’utilise bien sur beaucoup plus d’esclaves. A-t-on aujourd’hui le choix ?

  • Alex75

    J’ai 27 esclaves en résultat…
    Mais comme le dit ratgana, ça ne reflète pas du tout la réalité. Il faut tenir compte de pleins de facteurs et les besoins de chaque individus pour avoir une statistique plus réelle.
    Par exemple, le facteur temps. Je m’explique: j’ai peut-être marqué que j’avais 30 vestes, pulls etc mais les 3/4 là dedans, je les ai depuis des années. J’ai certains jeans ou pantalons depuis 10 ans et depuis 2-3 ans je n’achète quasi plus rien comme fringues, appareils ménagers ou high tech faute de moyens.
    Alors ce test est-il vraiment fiable??? Je ne pense pas. Il est plus basé pour une personne qui consomme toujours le même nombre de produits par an alors que ca peut être très variable d’une année à l’autre.
    Il faut tenir compte du fait aussi qu’on ait pu acheter (consommer) beaucoup par le passé et qu’on ait pu revendre ces produits entre temps. Je parle pas de l’alimentaire biensûr..
    Tenir compte du fait, je prend un exemple qui m’horripile dans le secteur des magasins de fringues genre C&A ou H&M. Ne vous êtes-vous jamais demandé en voyant le nombre de fringues que vous voyez dans le magasin, chaque article en plusieurs tailles et plusieurs couleurs, où va tout ce qui a été invendu?
    Il faut bien se dire que tout ce qu’on voit dans les rayons ne sera jamais vendu entièrement parce que ces fringues font partie de collections qui ne durent qu’un temps, parce que tout le monde n’a pas une taille 46, parce que tout le monde n’aime pas forcément la collection etc etc
    Ca va où ensuite quand la collection est renouvelée? A la poubelle??
    Tout ca pour dire qu’il y a une très grosse différence entre la quantité produite par les « esclaves » en question et la réelle consommation des gens.
    C’est exactement pareil pour les appareils électriques ou l’alimentaire ou n’importe quoi d’autre.
    Donc en résumé, test pas du tout fiable
     

  • Anonyme

    Que le test ne soit pas fiable ou pas au fond on s’en fout, sauf si on veut jouer à qui a le plus ou le moins d’esclaves.

    Ce qui compte c’est le message de fond, comment peut-on encore continuer à vivre en sachant que d’autres sont exploités et même volés à cette fin ?

    À cette question je tente de répondre par des changements progressifs dans ma vie quotidienne. Je ne vis qu’avec le stricte minimum + internet. J’essaie de manger local, et de garder le plus longtemps possible mes vêtements en bon état etc etc, vous connaissez la liste de ce qu’il faut faire pour être un citoyen responsable aujourd’hui.