Blog, menaces, antisémitisme et propagande!

Un article qui se veut principalement une mise au point. Le blog, déjà épinglé par la LICRA pour une histoire de kippa qui apparaissait sur une photographie, est une nouvelle fois accusé d’antisémitisme, mais également de mensonges, de manipulation des lecteurs, de propagande, etc… C’est donc une mise au point que je propose ici afin qu’une fois pour toute, aucune attaque basée sur des malentendus ne puisse être possible.

Orthodox_Jews_protest_against_Israel.jpg

Juifs orthodoxes antisionistes du mouvement Neturei Karta demandant la liberté pour la Palestine et la fin de l’occupation des territoires par l’Etat d’Israël Source de l’image: la-question.net

Pour commencer, rappelons que l’anti-sionisme et l’anti-sémitisme sont deux choses différentes, fait qui a déjà été démontré sur le blog sans qu’il ne puisse y avoir le moindre doute de possible, en effet, la conférence de l’UJFP (Union juive française pour la paix) est avant tout présentée par des juifs anti-sionistes. Les définitions sont également disponibles pour oter les derniers doutes:

le sémitisme défini l’esprit et l’influence de la descendance juive.

Le sionisme est une idéologie politique nationaliste prônant l’existence d’un centre spirituel, territorial ou étatique peuplé par les Juifs en Eretz Israel : Terre d’Israël.

Donc nous avons d’un côté un peuple, une origine, de l’autre une idéologie politique que l’on pourrait limite qualifier de raciste puisque nationaliste, à moins que le nationalisme ait un sens différent quand il s’agit de la France… Faudrait demander au parti socialiste, ils sont assez bons sur le sujet…

Maintenant, différentes accusations ont été lancées à l’encontre du blog, je cite l’e-mail:

Encore une fois vous publiez des commentaires contre Israël et mes commentaires NE SONT PLUS PUBLIES depuis longtemps quand je corrige les mensonges grossiers des palestiniens.
Vous avez déjà reçu une  in jonction de la Licra et vous continuez.
Pourquoi ne dites vous pas à vos lecteurs que ces terroristes veulent la DESTRUCTION D’ISRAËL ET DE TOUS LEURS habitants?
Pourquoi ne dites vous pas que recevant des millions de dollars et d’€ de l’UNWRA(depuis 1948) et de l’EUROPE ILS NE VEULENT PAS LA PAIX; Plus de luxueuses villas et de 4×4?
Que c’est à Gaza qu’il y a le % le plus élevé d’enfants obèses?Que Gaza est une ville moderne avec de nombreux hôtes, restaurants clubs de luxe?
Que dernièrement une agence sérieuse et neutre a conclu que la grande majorité des arabes vivant en Israêl préfèrent rester  où ls sont plutôt que de vivre dans un état palestinien.?
Que des ouvriers palestiniens travaillant en Israël  ont fait grève car le Hamas les ont menacés de mort s’ils continuaient à travailler là et que la chère communauté internationale ne voulait plus de construction?
Enfin que 99% des renseignements sont biaisés et qu’ainsi une nouvelle shoah se pérpare.
Merci à vous d’y contribuer

 

Étant ouvert à tout si des preuves et des sources fiables me sont fournies, je suis disposé à informer sur tous les sujets sans censure si la demande m’en est faite, signalons au passage que je n’ai jamais censuré le moindre message défendant la Palestine, au contraire, cela aurait lancé un débat très intéressant,n certains débats du blog étant allé relativement loin dans la liberté d’expression. Je vous livre donc les « sources fiables » qui m’ont été fournies:

http://jssnews.com/2010/08/03/video-gaza-ses-voitures-de-luxe-ses-hotels-ses-piscinces/

http://sepharade2.superforum.fr/t45405-gaza-camp-de-concentrationde-luxe

http://philosemitismeblog.blogspot.com/2011/07/luxe-gaza-le-cafe-restaurant-carinos.html A VOIR! images et vidéo

http://refairelemonde.canalblog.com/archives/2010/08/12/18728178.htmlPhoto et vidéo d’un centre commercial luxueux

http://blogtsahal.wordpress.com/2011/06/30/video-des-marchandises-de-luxe-regulierement-transferees-vers-la-bande-de-gaza-depuis-israel/

Nous sommes ici confronté à un problème, il n’y a aucune source de réellement officielle ou réellement indépendante. Maintenant, le droit de réponse ayant été donné, voici une autre source que je propose à mon tour: nouvelobs.com.

Selon des internautes israéliens, il y a des hôtels de luxe à Gaza : vraiment ?

Hôtels de luxe sur une plage de sable fin, restaurants trois étoiles, centres commerciaux high tech, piscine olympique… non, les sites web israéliens ne vous décrivent pas Tel Aviv ni Dubaï, mais la bande de Gaza. Faut-il y croire ?

Depuis quelques jours, la flottille pour Gaza occupe l’espace médiatique. Des militants européens tentent de voguer vers Gaza pour y amener de l’aide humanitaire mais surtout, pour forcer symboliquement le blocus israélien qui emprisonne 1,5 million de Gazaouis depuis quatre ans. Même si la flottille n’a toujours pas quitté la Grèce, son histoire est déjà couverte par les médias du monde entier.

Aldera

L’hôtel Al Deira.

Face au déferlement médiatique, les autorités israéliennes ont lancé la fine fleur de la « Hasbara » en ligne : des internautes franco-israéliens sont chargés d’aller poster des messages sur les sites Internet de tous les médias français. Ils y exposent le point de vue du gouvernement israélien, ce qui est parfaitement légitime, mais en profitent aussi pour tenter de nous vendre une description de Gaza digne d’Ibiza (ici, ici ou par exemple). Leur raisonnement est simple : comment peut-on évoquer les souffrances des Gazaouis alors qu’ils peuvent aller manger au restaurant ?

Profitant de mes notes de frais, j’ai donc décidé d’aller tester le luxe made in Gaza…

Des hôtels cinq étoiles à Gaza ?

Gaza City compte une poignée d’hôtels de standing, dont la plupart ont périclité depuis le début du blocus. Le seul dont le nom puisse encore être accolé à l’adjectif luxueux est le célèbre Al Deira, sorte de palais marocain bâti directement sur la plage, qui eut l’honneur de figurer dans les pages Voyage de Time Magazine en 2009. A 125 dollars la nuit, ne comptez pas y croiser des Gazaouis : seuls les diplomates, les correspondants de presse et les officiels de l’ONU ont les moyens d’y séjourner.

Le Deira va bientôt compter un concurrent de poids : le Mövenpick est sur le point de rouvrir ses portes. L’hôtel de luxe, dont la carcasse pyramidale jonchait la plage de Gaza depuis de longues années, a été entièrement rénové par un entrepreneur local avec des matériaux acheminés via les tunnels de contrebande sous la frontière avec l’Égypte. Il espère détourner une partie de la clientèle internationale du Deira et, qui sait, accueillir d’autres voyageurs le jour où le blocus sera levé. A Gaza, l’espoir fait vivre.

Des restaurants gastronomiques ?

Si près d’un million des Palestiniens de Gaza ne se nourrissent que grâce à l’aide alimentaire fournie par l’ONU et les ONG*, les internationaux qui travaillent sur place ont, eux, le palais plus exigeant. Cette clientèle internationale, additionnée à un petit nombre de Gazaouis aisés, permet à une poignée de restaurants de standing de vivoter. Outre le restaurant de l’hôtel Deira, avec sa vue imprenable sur la mer et sur les correspondants de presse, on trouve le restaurant du Roots, réputé pour ses grillades, celui du Marna House avec son menu à l’italienne, ou encore le Lighthouse et ses fruits de mer. Bien que peu luxueux, le restaurant Mounir attire aussi les internationaux avec ses délicieux poissons. Le week-end, on peut même pousser jusqu’à Rafah pour profiter des fruits de mer au Sea Hut, qui offre une vue imprenable sur les navires de guerre israéliens surveillant les barques des pêcheurs au large.

Roots

Le restaurant Roots.

De tous ces restaurants, seul le Roots peut se vanter d’être « recommandé par le Bureau de Presse du Gouvernement israélien ». Outre ses chichas dont le tabac parfumé est servi au creux d’une grenade ou d’une orange évidée, le restaurant est célèbre depuis qu’un responsable du Bureau de Presse israélien a envoyé un e-mail ironique à tous journalistes étrangers en poste à Jérusalem. Comment ces reporters pouvaient-ils décrire Gaza comme un havre de misère alors qu’il y existe un restaurant gastronomique ?

Le Bureau de Presse fit même circuler une vidéo montrant des clients palestiniens en train de profiter du luxe du restaurant aux cotés de Mahmoud Abbas et de Mohammed Dahlan. Oui, vous avez bien lu : deux figures de l’Autorité palestinienne qui n’ont pas pu mettre le pied à Gaza depuis… 2007. La vidéo avait en réalité été tournée bien avant le début du blocus et la plongée de la population dans la pauvreté. Résultat de l’opération ? Une avalanche de blagues circulant parmi les correspondants aux dépens du Bureau de Presse, des articles rappelant que 80% de la population gazaouie dépend de l’aide humanitaire* et un afflux de clientèle internationale pour le Roots, devenu branché en l’espace d’une journée.

Vous l’aurez compris : à Gaza, les restaurants gastronomiques sont l’affaire des journalistes étrangers, des travailleurs humanitaires et des diplomates, et d’une poignée de riches Gazaouis. Le reste de la population vit dans une réalité fort différente, avec un taux de chômage supérieur à 45%* depuis le début du blocus et l’incertitude du lendemain.

Une piscine olympique ?

Une agence de presse palestinienne ayant affirmé l’année dernière qu’une piscine olympique venait de s’ouvrir à Gaza, plusieurs sites Web israéliens ont repris l’information pour s’en indigner – comment peut-on évoquer les souffrances des Gazaouis alors qu’ils peuvent aller nager dans une piscine olympique toute neuve ? Problème : à Gaza, personne ne sait si cette piscine existe. Commentaire d’un journaliste local : « C’est peut-être une légende urbaine ». Mon burqini est resté dans la valise.

Des centres commerciaux de luxe ?

Plusieurs sites israéliens nous l’affirment : Gaza regorge de centres commerciaux tellement luxueux qu’ils ont… »l’électricité » mais aussi… »des escalators » ! Éblouie par tant de splendeur, je suis allée visiter le Gaza Mall, ouvert en 2009 dans un vieux bâtiment par un groupe d’investisseurs décidé à montrer que malgré le blocus, les Palestiniens de Gaza tentent de mener une vie normale.

Évidemment, la vie normale à Gaza, ce n’est pas encore Dubaï ni Paris. Pas de Galeries Lafayette dans l’air, plutôt un petit parfum de désuétude qui rappelle furieusement les vieux centres commerciaux dans le centre du Caire. Sur les étagères des boutiques, quelques parfums de marque et des vêtements d’assez mauvaise facture. Plus bas, un mini supermarché propose des denrées alimentaires de base importées d’Israël. Pour ajouter au luxe ambiant, les fameux escalators relient les deux niveaux du complexe, mais leurs marches se gravissent à pied… ah pardon, c’est un escalier.

Autre déception : dans ce centre commercial, pas de salles de cinéma ni de Food Court à l’américaine. L’un des boutiquiers me remonte le moral : « C’est pas grave, toi tu es libre, tu peux sortir de Gaza et aller à Tel Aviv le week-end prochain, là-bas ils ont tout ça ».

* Chiffres ONU / ONG

Source: nouvelobs.com

Donc, où se situe exactement la propagande actuellement? Gaza est-elle une ville riche où à plaindre? Qui a raison? Enfin, selon vous, le blog est-il antisémite? Antissioniste? Raciste? Je ne vous demanderai qu’une seule chose: modérez vos propos s’il vous plait, ne tombez pas dans la facilité ou l’agressivité, non seulement cela ne ferait pas avancer les choses, mais il pourrait y avoir des conséquences pour le blog. J’offre ici une tribune de bon coeur aux personnes qui veulent participer et donner leur opinion, que cela soit pro-Palestine ou anbti-Palestine. OK pour un droit de réponse, mais nous voulons ici des sources fiables et indépendantes si vous voulez appuyer vos propos! Merci!

39 commentaires

  • Talion

    Heu… Je vais peut-être dire une connerie, mais vu que le terme « sémite » à la base caractérise les populations et ethnies moyen-orientales, je me suis toujours posé la question de savoir en quoi l’appartenance à une communauté religieuse permettrait à quelqu’un de se revendiquer comme un sémite…
    Le caractère ethnique ne se transmet en effet pas par la religion.

    Ainsi et pour autant que je le sache, tous les chrétiens ne sont pas blancs et tous les musulmans ne sont pas arabes…

    Sauf erreur de ma part, les grandes communautés juives que sont les ashkénazes et les séfarades sont essentiellement constituées par des blancs caucasiens d’ascendance centre-européenne ou espagnole, ainsi que de descendants de berbères…

    Par conséquent ce ne sont pas à proprement parler des populations sémites au contraire des libanais ou des palestiniens par exemple   :roll:  

    C’est pourquoi lorsque l’on parle des juifs, je comprend que l’on emploi le terme « anti-judaïsme » pour caractériser ceux qui stigmatisent cette communauté confessionnelle, (au même titre que le terme « anti-christianisme » et « anti-islamisme » pour les chrétiens et les musulmans) mais je vois mal en quoi l’utilisation du terme « anti-sémitisme » se justifie.

    Il me semble en effet qu’il n’y a pas beaucoup de juifs sémites aujourd’hui… En tout cas pas en France…  :|

    • chafy

      le mot sémite dérive du nom d’un des fils de Noé, il en avait 3, Chem, Sem, et Hem, la descendance de Sem c’est celle qui est dite Sémite, les arabes sont des descendants de Sem.
      et je te confirme que ca n’a rien avoir avec une religion, puisque le judaisime apparait avec Moise, et la question qui se pose, comment appelaient on les juifs avant ? 
      Benjamin Friedman, celui qui a été contemporain de 7 présidents américains aborde l’origine du mot Juif, et il explique que ce mot dérive a la base de judéen, en référence a la Judée. 
      en fait les juifs séfarades sont les descendant de Sem au même titre que les arabes, la plupart des séfarades ont des noms de consonance arabe, les nom qui commencent par Ben. les séfarades sont minoritaires aujourd’hui, ils représentent environ 20à 25% de la population juvie en israel, et la plupart n’ont pas quitté les terres arabes pour aller vivre en Israel, moi j’en connais des juifs algériens qui rêvent de repartir vivre en Algérie.

      • Talion

        Heu… Juste pour préciser… Les berbères ne sont pas des arabes… Et Noé est un personnage mythologique.

        Les seules populations sémites sont historiquement les arabes, les hébreux et les phéniciens.

        Les juifs ne sont pas une ethnie, mais une communauté religieuse et confessionnelle.

        Il n’y a que dans les délires racialistes des nazis que l’on peut trouver l’idée que les juifs sont une « race » ou une ethnie… Et je pense que tout le monde sera d’accord ici pour dire que c’était du grand n’importe-quoi…

        Il n’y en a désormais plus beaucoup des personnes de confession judaïque qui descendent des hébreux.
        La plupart se sont converti à l’Islam entre-temps (tout comme les bretons, qui eux se sont converti au christianisme et ne sont plus aujourd’hui les païens d’il y a 2000 ans)…

        En fait, il me semble que si l’on réfléchi un minimum, il ne faut pas chercher très loin pour comprendre que les descendant des judéens n’ont jamais bougé de la Palestine sont très probablement en fait les palestiniens   :roll: 

        Ironique, n’est-ce pas ?…

        Mais quoiqu’il en soit, je persiste à penser que mon analyse reste valide : La plupart des juifs aujourd’hui ne sont pas sémites, mais d’ascendance berbère et centre-européenne.

      • Bouffon

        C’est même dans la Torah:
        Les enfants d’Israël seront tellement mélangé qu’il oublieront qu’ils étaient des frères et finiront par être ennemis.

      • Talion

        Avec ce genre de déclaration, moi qui suis chrétien d’ascendance celtique j’ai autant moyen de me revendiquer comme un enfant d’Israël que ne plus extrémiste des colons israéliens   :mrgreen: 

        Je n’ai jamais pu comprendre les idiots qui cherchaient à connaitre ou à démontrer leurs racines héréditaires… Comme si ça allait les aider définir ou à prouver leur identité…   :roll:  

        Mais bon… Parfois la mythologie et les mythes fondateurs entraînent des effets comiques chez les imbéciles qui cherchent désespérément à s’y raccrocher.

        Personnellement, ce que je vois en Palestine, ce sont des populations de colons d’origine européenne et berbère qui cherchent à justifier le vol de leur terre à des population sémites autochtones en brandissant leur foi en un mythe fondateur censé justifier leurs revendications sur une terre qu’aucun de leurs ancêtres n’a en réalité jamais habité.

        Ca ne tient pas debout une seule seconde dès lors qu’on fait l’effort de se servir de plus de trois neurones.

        Mais bon… Ce n’est que mon avis et je peux me planter, n’est-ce pas ?!…   :mrgreen:

      • chafy

        le mot juif dérive du mot Anglais « Jew « , ce mot est entrée dans le dico Anglais en 1776 si mes souvenirs sont bons, ce mot voulait dire la base judéen, en référence a la Judée, tu va me dire que l’exode est de la mythologie, toujours est il que je ne dis pas que c’est une ethnie, mais que les juifs avant qu’ils héritent de ce nom s’appelaient les fils d’israel, ce n’est qu’après l’exode que le mot juif apparaît.

        les juifs considèrent Abraham comme leur patriarche, sauf qu’il n’est pas né en Palestine mais en Mésopotamie, il est Chaldéen, ensuite il a migré en Palestine, an Arabie et enfin en Egypte.
        l’histoire du mot juif commence au moment ou l’une des 12 tribus s’installât en Judée.

      • Talion

        Oui, enfin tout ça ça repose sur un texte purement mythologique…

        Dans les faits, Abraham il n’a jamais existé… De même pour les autres patriarches.

        Et encore une fois tu essaies de lier le terme « juif », qui définit l’adhésion une confession religieuse, avec une ethnie qui est celle des judéens ou des hébreux.

        Je suis désolé, mais les mots ont un sens et il est important de ne pas confondre les termes.

        Ce n’est pas une ethnie les juifs… C’est juste un groupe confessionnel (et culturel à la limite…) et ce caractère n’est pas transmissible de manière héréditaire sauf dans l’esprit d’une bande de malades fort heureusement éradiqués à grands coups de bombes au phosphore depuis 65 ans.

      • chafy

        apparemment soit je m’exprime mal soit tu n’arrive pas a saisir ce que je veux dire.
        le mot juif n’est lié ni a une ethnie ni a une religion, l’origine du mot est géographique,  c’est ce que j’essaye de t’expliquer.

      • Talion

        A l’origine il y 2000 ans peut-être, mais cette définition n’est plus d’actualité vu que la plupart des « juifs » actuels n’ont aucun ancêtre originaire de Palestine… (les ashkénaze c’est l’Europe centrale et les séfarades c’est l’Afrique du nord)

        Aujourd’hui, comment t’appelles une personne de confession judaïque ?… Un juif, tout simplement…

        Va maintenant me dire que ce n’est pas un terme qui défini avant tout l’adhésion d’un individu à une confession bien particulière.

        Un, juif est aujourd’hui une personne dont la religion est le judaïsme… C’est aussi simple que ça. Point final.
        Ça n’est pas le membre d’une ethnie particulière et le terme ne permet en rien de présumer de l’origine géographique de ses ascendants.

        Lier judaïsme et ethnie, ça c’était le délire exclusif des nazis… Fort heureusement aujourd’hui peu de personne défendent une idée aussi abjecte.
        Sauf des crétins racialistes et des xénophobes, bien entendu.

      • chafy

        On est sur la même longueur d’ondes sauf que notre approche de la question est différente.
        a l’origine on devrait appeler celui qui adhère au judaïsme, un judaïque et non un juif.

      • Talion

        Ben… Un juif aujourd’hui c’est quelqu’un dont la religion est le judaïsme… C’est pas autre chose…

        Après il me semble que certains idiots vont utiliser leur confession religieuse comme justification pour revendiquer des droits sur un territoire qu’aucun de leurs ancêtres n’a jamais fréquenté.

        Mais personnellement je classe ce genre de délire dans la même case que celui des idiots qui il y a près de 70 ans prétendaient que les juifs étaient une « race ».

        Il faut vraiment être con pour confondre une ethnie avec une communauté religieuse.

        Le terme « juif » n’a plus rien à voir avec le « sang » désormais. Seulement avec la foi… Et éventuellement un fond de culture vaguement commune.

      • phytoectopasme

        « a l’origine on devrait appeler celui qui adhère au judaïsme, un judaïque et non un juif. »

        et celui qui adhère à l’islam, un islamique ? )-D

      • chafy

        tout a fait, et il ne revendique pas uniquement ce petit territoire de la Palestine, ils vont aller plus loin, puisque le grand israel selon la thora va de la rive est du delta du Nil jusqu’au rives de l’Euphrate.
        et la preuve c’est qu’israel n’a jamais établit de frontière claire, la présence américaine en Irak et en Afghanistan n’est pas un hasard, il est très difficile de concevoir que la présence américaine dans cette région est une question de pétrole ou autres richesses, en fait aussi que cela puisse  etre incroyable mais c’est une expédition au nom d’un mythe.

      • Talion

        « tout a fait, et il ne revendique pas uniquement ce petit territoire de la Palestine, ils vont aller plus loin, puisque le grand israel selon la thora va de la rive est du delta du Nil jusqu’au rives de l’Euphrate. »

        Oui, enfin… Certaines de leurs élites communautaires parmi les plus intégristes les revendiquent… Pas les juifs dans leur ensemble, ni même les israéliens.

        C’est important de ne pas généraliser.

      • chafy

        @phytoectopasme

        t’a pas autre chose a apporter au niveau du débat que ce que tu dis ?
        si je me trompe corrige moi, anime le débat et je suis dans l’erreur, rien ne t’empeche de m’apprendre.

  • chafy

    de toute façons, soit vous optez pour la vérité sans détour, soit vous ne publiez pas d’articles liés a la question iraelo-palestiniene. et comme ça vous ne risquez rien, vous n’avez pas d’autres options possibles malheureusement.

    à celui qui vous traite d’antisémite, rappelez lui juste les faits, des faits dont l’histoire est témoin, à savoir que les juifs depuis des millénaires vivent parmi les arabes musulmans et les arabes chrétiens. 
    un de ses rabbins orthoodxes avait raconté qu’avant 1948 les juifs et les arabes entre eux faisaient du baby siting, les uns gardaient les enfants des autres a tour de rôle, dites leur que les juifs ont choisis de partir avec les arabes au Maghreb après a chute de Grenade.

    la vérité a un prix a payer, ce qui m’étonne c’est qu’il y des sites très agressifs a l’égard des juifs, et les sionistes, et ses sites la ne mentionnent jamais qu’ils ont reçu une quelconque mise en garde, parmi ces sites vous avez, le parti anti-sioniste, le blog de bob graton, la banlieue s’exprime…

  • samuel

    des humains tuant d’autres humains.
    personne ne mérite de mourir bêtement tué par la bêtise d’un autre… et c’est pareil pour tout le monde car nous sommes toujours le con d’un autre ;)

  • vanvoght

    bon , pour faire simple .
     quant je vivais en afrique de l’ouest je frequantais des libanais qui m’expliquaient que les palestiniens , au moins les dirigeants , n’etaient pas pressé que la guerre s’arrete car ils vivaient tres bien des donts et finacements de tout les palestiniens expatriers qui donnaient leurs  » dime  » pour soutenir arafat .
    un peu comme le FLN pendant la guerre d’algerie qui raketait les travailleurs algerien de france .
    ceci dit , ce n’est que l’elite qui en profite , comme partout , et que les pauvres restent les pauvres , corveables et endoctrinables a mercie .
    personnellement je reste persuadé qu’une bonne partie des israeliens aimeraient bien que la paix s’instal meme au prix d’un etat palestinien stable .
    reste , bien evidament , les fameux SIONISTE qui eux , restent racistes et xenophobes .
    moralitée , la creation d’un etat palestinien n’arrangerait ni les riches palestinien ni les sionistes arivistes .
    donc le probleme est insoluble .

    • Bouffon

      Hé, va y molo…
      Al-quaïda « les conseiller des pharaons » ont déplacé leur troupeau de chèvre en Tunisie, c’est qu’à un jet de Pierre de chez François !

    • chafy

      plus de 70% des Isrealiens souhaites la création d’un état palestinien, c’est un sondage récent dévoilé aujourd’hui chez Calvi par Boniface.
      L’exemple du FLN est discutable.

      la question isrealo-palestiniene, n’est pas une question de bout de terre, elle va au delà de cette considération, le but d’israel est la gouvernance du monde une fois les usa mis KO.

      • Talion

        « Le but d’israel est la gouvernance du monde une fois les usa mis KO »

        Comme d’habitude avec ce genre d’affirmation douteuse : SOURCES ?…

        Vidéos, livres, articles… Peu importe, mais ce genre de déclaration doit être appuyée par des éléments concrets.

        Par ailleurs, bien faire la différence entre le pays « Israël », ses dirigeants et la population ne sera pas un luxe vu le côté polémique et hautement glissant du dossier.

        Merci d’avance…

      • chafy

        tu va sur le blog AL WISSAL et je te pris d’écouter les conférences d’IMRAN HOSSEIN, ce n’est pas un arabe, il est de Trinidade Et Tobago.
        aussi écoute aussi sa conférence sur le retour du Khalifat et comment les sionistes ont réellement acheté cette terre, ils l’ont payé cash.
        il explique le but du grand Israel d’un point de vue eschatologique.

      • texcaltex

        Comment veux-tu qu’Israel arrive à prendre le pouvoir sur le monde entier?

      • chafy

        si au moins je pouvais le savoir je te le dirais, la réponse est dans l’avenir, je n’affirme rien, j’ai juste écouté une analyse, qui me semble tenir la route.
        elle le possède déjà en partie.

  • fracassage

    Un petit message a celui ou celle qui a tenté de pirater ma boite mail et mes comptes FB, twitter : you fucking with the wrong nigger , esssayez encore une fois hahahaha : VIVE LA PALESTINE.

  • texcaltex

    Vous connaissez ceci?

    Texte écrit par un juif : Plaidoyer pour une terre
    http://www.youtube.com/watch?v=i4meJle3rQw&hl=fr Herbert Pagani

    Il y a des choses qu’on ne peut pas dire en vers…
    Hier, j’étais dans le métro et j’entends deux dames dire :
    « T’as lu le journal encore ces Juifs avec leurs histoires de l’ONU… Quels emmerdeurs ! »

    C’est vrai.
    Nous sommes des emmerdeurs.
    Ça fait des siècles qu’on emmerde le monde.
    C’est dans notre nature, que voulez-vous !
    Abraham avec son Dieu unique,
    Moïse avec ses Tables de la Loi,
    Jésus avec son autre joue toujours prête à la deuxième baffe.
    Puis Freud, Marx, Einstein,
    tous ont été des gêneurs, des révolutionnaires, des ennemis de l’Ordre.
    Pourquoi?
    Parce qu’aucun ordre, quel que fut le siècle, ne pouvait les satisfaire, puisqu’ils en étaient toujours exclus.
    Remettre en question, voir plus loin, changer le monde pour changer de destin, tel fut le destin de mes Ancêtres.

    C’est pourquoi ils sont haïs par les défenseurs de tous les ordres établis.
    L’antisémite de droite reproche aux Juifs d’avoir fait la révolution bolchévique.
    C’est vrai, il y en avait beaucoup,… en 1917.
    L’antisémite de gauche reproche aux Juifs d’être les propriétaires de Manhattan.
    C’est vrai, il y a beaucoup de capitalistes juifs.
    La raison est simple : la culture, la religion, l’idéal révolutionnaire d’un côté, les portefeuilles et les banques de l’autre, sont les seules valeurs transportables, les seules patries possibles pour ceux qui n’ont pas de patrie.

    Et maintenant, aujourd’hui qu’il en existe une, l’antisémitisme renaît de ses cendres… – pardon ! de nos cendres – et s’appelle antisionisme.
    Il s’appliquait aux individus, il s’applique à une nation.
    Israël est un ghetto, Jérusalem, c’est Varsovie…
    Les nazis qui nous assiègent parlent arabe.
    Et si leur croissant se déguise parfois en faucille, c’est pour mieux piéger les gauches du monde entier.
    Moi qui suis un Juif de gauche, je n’en ai rien à faire d’une certaine gauche qui veut libérer tous les hommes du monde aux dépens de certains d’entre eux, car je suis précisément de ceux-là.

    D’accord pour la lutte des classes, mais aussi pour le droit à la différence.
    Si la gauche veut me compter parmi les siens, la gauche ne peut pas faire l’économie de mon problème.
    Et mon problème est simple, mon problème est que depuis les déportations romaines du 1er siècle après Jésus-Christ, nous avons été partout honnis, bannis, traqués, dénoncés, écrasés, spoliés, brûlés et convertis de force.
    Pourquoi?
    Parce que notre religion, c’est à dire notre culture était dangereuse.
    Et oui! C’était un exemple de démocratie!
    Quelques exemples…?
    Le judaïsme a été le premier à créer le Chabbat, jour du Seigneur, c’est-à-dire le jour de repos hebdomadaire obligatoire.
    Vous imaginez la joie des pharaons, toujours en retard d’une pyramide !
    Le judaïsme interdit l’esclavage.
    Vous imaginez la sympathie des Romains, les plus importants grossistes de main-d’oeuvre gratuite de l’Antiquité !
    Il est dit dans la Bible : « La terre n’appartient pas à l’homme, mais à D’ieu. »
    De cette phrase découle une loi, celle de la remise en question automatique de la propriété foncière tous les 49 ans.
    Tous les 49 ans…..
    Vous voyez l’effet d’une loi pareille sur les papes du Moyen Âge et les bâtisseurs d’empire de la Renaissance !
    Il ne fallait pas que les peuples sachent.
    On commença par interdire la Bible, et puis ce furent les médisances, des murs de calomnies qui devinrent murs de pierres et qu’on appela ghettos.
    Ensuite ce fut l’Inquisition, les bûchers et plus tard les étoiles jaunes.
    Auschwitz n’est qu’un exemple industriel de génocide, mais il y a eu des génocides artisanaux par milliers.
    J’en aurais pour trois jours rien qu’a nommer tous les pogroms d’Espagne, de Russie, de Pologne et d’Afrique du Nord.
    À force de fuir, de bouger, le Juif est allé partout.
    On extrapole et voilà : il n’est de nulle part.
    Nous sommes parmi les peuples comme l’enfant à l’assistance publique.
    Je ne veux plus être adopté.
    Je ne veux plus que ma vie dépende de l’humeur de mes propriétaires.
    Je ne veux plus être un citoyen-locataire.
    J’en ai assez de frapper aux portes de l’Histoire et d’attendre qu’on me dise : « Entrez. »
    Je rentre et je gueule!
    Je suis chez moi sur terre et sur terre j’ai ma terre : elle m’a été promise, elle sera maintenue.

    Qu’est ce que le Sionisme?
    Ça se réduit à une simple phrase : « L’an prochain à Jérusalem. »
    Non, ce n’est pas un slogan du Club Méditerranée.
    C’est écrit dans la Bible, le livre le plus vendu et le plus mal lu du monde.
    Et cette prière est devenue un cri,
    un cri qui a plus de 2000 ans,
    et le père de Christophe Colomb,
    celui de Kafka,
    celui de Proust,
    celui de Chagall,
    celui de Marx,
    celui d’Einstein
    et même de monsieur Kissinger,
    l’ont répétée, cette phrase, ce cri, au moins une fois par an, le jour de Pâques.
    Alors le Sionisme, c’est du racisme ?
    Mais faites moi rire !
    Est-ce que : « Douce France, cher pays de mon enfance » est un hymne raciste ?
    Le Sionisme, c’est le nom d’un combat de libération.
    Dans le monde, chacun a ses Juifs.
    Les Français ont les leurs : ce sont les Bretons, les Occitans, les Corses, les travailleurs immigrés.
    Les Italiens ont les Siciliens,
    les Yankees ont leurs Noirs,
    les Espagnols leurs Basques.
    Nous, nous sommes les Juifs de TOUS.
    À ceux qui me disent : « Et les Palestiniens ? »
    Je réponds : « Je suis un Palestinien d’il y a 2000 ans.
    Je suis l’opprimé le plus vieux du monde. »
    Je discuterai avec eux, mais je ne leur céderai pas ma place.
    Il y a là-bas de la place pour deux peuples et deux nations.
    Les frontières sont à déterminer ensemble.
    Mais l’existence d’un pays ne peut en aucun cas exclure l’existence de l’autre
    et les options politiques d’un gouvernement n’ont jamais mis en cause l’existence d’une nation, quelle qu’elle soit.
    Alors pourquoi Israël ?
    Quand Israël sera hors de danger, je choisirai parmi les Juifs et mes voisins arabes, ceux qui me sont frères par les idées.
    Aujourd’hui, je me dois d’être solidaire avec tous les miens, même ceux que je déteste, au nom de cet ennemi insurmontable : le RACISME.
    Descartes avait tort : je pense donc je suis, ça ne veut rien dire.
    Nous, ça fait 5000 ans qu’on pense, et nous n’existons toujours pas.
    Je me défends, donc je suis.

    Herbert Pagani

  • engel

    Très beau texte….de propagande !

    • Bouffon

      Je pensais droit à ça, encore un type prêt à dirent la vérité si on prouve qu’il ment.
      Dommage, il a oublier de dire que ça fait bien 1000 ans qu’on se bat pour que les trois principales lieux sacrée des religions n’aie pas de frontière…

    • texcaltex

      Ben oui, qd on défend une idée et qu’on expose ses raisons de la défendre sur les médias, on fait de la propagande…..

  • yz

    benji et voltigeur
    le simple fait d avoir ces hyennes de la licra et toutes ces assoc communautaristes au cul c est que vous etes sur la bonne voie et que votre site les derange
    bon courage a vous vous faites du tres bon boulot

  • retif

    que de propagande….,cela me fatigue…je vais partir en vacance a ibigaza…le pays des 4×4 et des gens tellement riche qu’ils tous obèse….. :chic: :chic: :chic:
    pitoyable de pouvoir être a tel point aveugle