Ile de France: un quatrieme policier se suicide

Un sujet particulièrement tabou, le suicide dans la police ou la gendarmerie. Certains ont tendance à oublier qu’un policier fait son travail pour nourrir sa famille avant tout et qu’il ne fait qu’obéir aux ordres qui leur sont donnés, j’ai toujours été contre les messages de haine envers eux personnellement. Maintenant, 4 décès de policiers défraient la chronique ce soir, deux d’entre eux ont commit ce geste suite à des problèmes conjugaux, mais pour les deux autres? Conditions de travail, manque de respect, de reconnaissance, bien des facteurs à l’heure actuelle rendent cette profession ingrate. Et pour vous? Qu’en est-il réellement?

En l’espace de deux heures ce sont quatre policiers de la région parisienne qui ont mis fin à leur jours. Le premier drame s’est noué dans le XIXème arrondissement de Paris où un gardien de la police judiciaire du Val-de-Marne a mis fin à ses jours «dans une voiture banalisée». Le malheureux serait «en état de mort cérébrale», ont précisé des sources policières.


A Chevilly, peu avant 9 heures, un policier en poste au dépôt du tribunal de Paris, qui souhaitait reprendre la vie commune avec son épouse, quittée trois ans plus tôt, l’a mortellement blessée de deux balles avant de retourner l’arme contre lui. Quelques instants plus tard, c’est à Alfortville, à son domicile, qu’un autre policier, affecté au Réseau Ferré de la gare de Lyon s’est pendu. Lui aussi vivait une séparation difficile avec son épouse, elle aussi fonctionnaire de police. Enfin vers 10 heures, au Pré-Saint-Gervais (Seine-Saint-Denis), un quatrième gardien de la paix en poste en région parisienne, s’est également pendu chez lui.

Source: leparisien.fr

6 commentaires