Les Indignés! convocation mondiale pour le 15 Octobre 2011

Le groupe Espagnol Democracia Real Ya lancera une convocation mondiale pour le 15 Octobre prochain dans l’espoir d’unir les voix pour manifester contre les systèmes de Gouvernement qui « utilisent les citoyens comme une marchandise ». Les manifestations auront les mêmes caractéristiques que celles du campement qui a lieu à Madrid.

Le collectif a 5 porte-parole qui ont exposé lors d’une conférence de presse dans la salle principale du centre socio-culturel autogéré Tabacalera, à Madrid, le bilan des répercussions des manifestations du dimanche 15 Mai.
Les dirigeants, Paco López, Olga Mikailova, Iván Olmedo, Aída Sánchez y Chema Ruiz, ont rappelé que par le campement de la Puerta del Sol à Madrid, les Indignés avaient décidé de créer le mouvement politique Democracia Real Ya pour réclamer les droits des citoyens de manière indépendante.  

Democracia Real Ya est un « mouvement politique, dans le sens qu’il veut avoir une influence politique » mais « indépendamment des partis et syndicats » , assurent les porte-parole qui appuient le campement, situé au km zero à Madrid.

Ils défendent un combat constant contre « le capitalisme mercantile qui a transformé les êtres humains en marchandises » .

Ils assurent que « nous pouvons le mener beaucoup mieux sans les politiques, mais nous devons commencer à zéro. Nous ne pouvons en rien compter sur eux » , ont-ils soutenu devant la presse.

Parmi leurs idées se détache celle de renverser le gouvernement et de créer un comité des sages pour rédiger une nouvelle Constitution.

L’organisation prévoit une manifestation pour le vendredi 15 Juin, préalable à la convocation mondiale d’Octobre.

Actions similaires en France.

Le militant Alex Merlo, membre de l’organisation Revolución Española, organise à Paris un mouvement semblable à celui qui est né à Madrid le 15 Mai dernier, en refus des politiques économiques adoptées par le Gouvernement.

« A Paris, nous sommes des centaines d’Espagnols à proposer un mouvement pour unir la société Française avec beaucoup de solidarité » en une même voix de protestation contre les actions du gouvernement faites sur l’autel des remèdes à la crise économique.

Merlo a fait remarquer que par cette initiative, on recherche le rapprochement de jeunes d’autres pays pour populariser le mouvement Democracia Real Ya et l’étendre à la France, où il y a déjà eu de grandes manifestations sociales.

« Le mouvement qui a commencé se distingue par sa volonté d’être auto-organisé, de ne pas dépendre de partis ou de syndicats, car il est sans parti. » a-t-il affirmé.

Près d’un millier de Français ont manifesté plade de la Bastille à Paris, où les Indignés demandent aussi une véritable démocratie et une meilleure istribution des richesses, comme ceux de Madrid.

Le groupe de personnes a été délogé le dimanche sans violence par la police Française après que les manifestants aient posé des questions aux institutions et demandé une démocratie directe.

Après l’expulsion de La Bastille ont été mis sur pied des commissions de travail et une Assemblée Générale pour décider de la prochaine étape du mouvement dans les pays européens.

En France, les manifestations ont commencé il y a 10 jours pour devenir une sorte d’écho de celles qui avaient lieu dans la capitale Espagnole.

Parmi les messages adressés par les Français, on pouvait lire : « Démocratie réelle, maintenant ! », « Paris s’éveille » et « Paris debout, révolte-toi ! »

Les Indignés en Grèce

Des milliers de Grecs ont occupé la place Syntagma à Athènes, située en face du Parlement, pour refuser les politiques du Fond Monétaire International (FMI) et exiger la fin du paiement de la dette, dans une manifestation qui dure maintenant depuis 5 jours.

Les actions sont basées sur l’initiative espagnole pour refuser les plans d’austérité du Gouvernement et exiger des améliorations dans le système des emplois.

Selon la police, quelques 20 000 personnes se sont jointes à la convocation qui a été diffusée par les réseaux sociaux, afin de manifester à travers toute l’Europe pour une « démocratie réelle ».

Le Premier Ministre Georges Papandreou a assuré que cependant il continuera avec son plan d’ajustement fiscal et a fait remarquer que avec ou sans l’appui de l’opposition seront appliquées de dures réformes économiques, telles qu’un plan de privatisation des entreprises d’État et des mesures d’austérité.

 

Un article de TeleSUR, publié par Aporrea.org présenté par terresacree.org

2 commentaires