Irène : New York se prépare au pire…

Ca va swinguer pour les Américains de la côte est des USA….Espérons qu’il n’y ait pas trop de dégâts!.

Le maire de New York a ordonné jeudi soir l’évacuation de plusieurs hôpitaux et maisons de personnes âgées, et invité les New Yorkais à stocker des produits de première nécessité, dans la perspective de l’ouragan Irene qui pourrait frapper la ville dimanche.

Précisant qu’Irène pourrait être «très dangereuse», Michael Bloomberg n’a pas exclu l’évacuation de certaines zones côtières vulnérables à Brooklyn, dans le Queens, à Staten Island et dans le sud de Manhattan. Cela pourrait concerner quelque 200 000 personnes. Une décision sera prise samedi matin, a-t-il ajouté.

Et il a ajouté que si les vents devenaient trop violents, les transports publics seraient interrompus ce week-end.

«Préparons-nous au pire et espérons-le meilleur», a-t-il dit, ordonnant l’évacuation dans les 24 heures des hôpitaux et maisons de personnes âgées dans les zones côtières les plus exposées.

Il a aussi recommandé à ceux qui le pouvaient de quitter la ville vendredi.
L’état d’urgence a été déclaré dans tout l’État de New York par le gouverneur Andrew Cuomo, pour assurer la meilleure coordination possible de tous les services d’urgence.

Et dans le New Jersey voisin, les autorités ont ordonné l’évacuation de plusieurs centaines de milliers de personnes dans le secteur de Cap May.

Tout va dépendre de la trajectoire d’Irene, qui balayait jeudi les Bahamas et a déjà fait au moins cinq morts dans les Caraïbes.

VIDEO

Sa trajectoire actuelle l’emmène droit vers la côte est des États-Unis.

M. Bloomberg a également fait annuler par précaution les quelque 300 fêtes prévues ce week-end à New York, pour que les rues soient libres en cas d’évacuation.

Le dernier ouragan à avoir touché New York remonte à 1985.

Michel Bloomberg a tenu à rassurer les habitants, expliquant que tous les services d’urgences étaient mobilisés.

Il a exclu que les célèbres gratte-ciels de la «Grosse pomme» puissent être menacés.

Le danger principal, a-t-il fait valoir, sera les inondations et les chutes d’arbres, si des pluies torrentielles tombent sur un sol déjà détrempé par des semaines de pluie.

«Les grands immeubles sont conçus pour supporter des vents très violents», a-t-il ajouté, prévoyant plutôt d’éventuels dégâts dans les vieux bâtiments de quelques étages.

Il a recommandé aux New Yorkais de stocker par précaution des produits de première nécessité, et de préparer un sac avec de l’eau, une lampe de poche, une trousse de pharmacie, leurs documents et leurs clés, au cas où ils devraient partir rapidement.

Les services municipaux ont été mobilisés et ont commencé à évacuer des équipements hors des zones potentiellement inondables.

Des abris-refuge seront ouverts à compter de vendredi après-midi.

Dans certains immeubles, les locataires ont été prévenus par leur gérant de bien fermer leurs fenêtres, et d’enlever tout ce qu’ils pourraient avoir sur leurs terrasses ou balcons.

Avec des vents de 185 kmh, Irène est un ouragan de catégorie 3 sur l’échelle de Saffir-Simpson, qui en compte cinq. Mais Irene «devrait se renforcer» jeudi, selon le Centre américain des ouragans (NHC), basé à Miami.

Auteur Brigitte Dusseau
Agence France-Presse
New York

source cyberpresse.ca partagé avec l’Eveil2011

7 commentaires