Mittal veut créer une mine de minerai de fer en Arctique..

Est ce que Lakshmi Mittal, l’homme le plus riche de Grande Bretagne voudrait s’enrichir encore plus? Mittal mais bien sur!! c’est bien celui qui a profité des avantages  financiers Français, pour une usine sidérurgique Arcelor/Mittal  en Moselle, et qui l’a fermée mettant les salariés sur le carreau!!… Encore un mensonge de Sarkosy qui n’a rien sauvé du tout. Ce monsieur Mittal prévoit d’aller saccager, une région fragile à la faune unique….

 

L’homme le plus riche de Grande-Bretagne, Lakshmi Mittal, prévoit de construire une « méga mine » dans l’Arctique canadien qui pourrait lui rapporter pas moins de 15 milliards d’euros. Celle-ci représente toutefois une sérieuse menace pour la faune unique de cette région.

La mine géante que souhaite mettre en place Lakshmi Mittal, homme d’affaires indien spécialisé dans l’industrie sidérurgique et président d’ArcelorMittal, représente le projet d’exploitation minière le plus important de tout l’Arctique, selon le Guardian. Celui-ci comprend entre autres la construction d’un chemin de fer de 150 kilomètres et de deux nouveaux ports.

A ce jour, l’entreprise a déjà dépensé environ 385 millions d’euros pour l’acquisition de Baffinland Iron mines afin de prendre le contrôle des gisements de Mary River dans la région du Nunavut de l’Arctique canadien.

Deux mille ouvriers doivent être embauchés pour construire 24 ponts, des routes, des pistes d’atterrissage et toute l’infrastructure nécessaire à la création de la mine. Quant au chemin de fer, quatre ans seront nécessaires pour le mettre en place.

Un porte-parole d’ArcelorMittal a confié au Guardian que le projet en était encore aux évaluations de l’impact sur l’environnement. Pendant cette phase, les ONG, le gouvernement et les citoyens sont invités à donner leur avis.

« Des caribous pourraient être tués accidentellement »

Les écologistes de la région se montrent déjà très inquiets. Ils affirment au Guardian que ces constructions titanesques vont causer de sérieux dégâts à la faune, unique à cet endroit du monde. Le WWF Canada a exigé à Mittal de procéder avec extrême précaution lors du développement de la mine.

Dans une précédente déclaration sur l’impact environnemental, son entreprise a assuré qu’elle travaillerait dur pour empêcher tout impact sur l’environnement et toute contamination, mais elle a toutefois admis : « Certains tronçons du chemin de fer devront être construits au bord de plusieurs lacs… l’habitat de certains poissons sera donc perdu ».

Elle a aussi précisé que « des caribous pourraient être tués accidentellement en raison de [leur] activité sur ce projet » et que « quelques phoques annelés pourraient également disparaître après le déglaçage » de certaines parties de la région. Là-bas, on retrouve par ailleurs des ours polaires, des narvals, des baleines ou encore des oiseaux migrateurs, des espèces protégées.

Malgré tout, le potentiel commercial immense de cette région du monde est indéniable et attire les entrepreneurs. D’autant plus que le développement industriel y est facilité depuis plusieurs années par le réchauffement climatique et la fonte des glaces.

 

Un article publié par maxisciences.com via terresacree.org

6 commentaires