1 millions de signatures contre les OGM: la pétition fut inutile!

C’est le genre de nouvelle qui me met en grogne! Les européens ont signé, ils ont été 1 million à signer une pétition contre les OGM, une saloperie industrielle qui fait que vous consommez l’insecticide intégré au fruit et non plus vaporisé sur celui-ci. Au passage si jamais vous avez la possibilité de regarder l’excellent et indispensable reportage « le monde selon Monsanto », faite-le!!! C’est à voir absolument. Bref, revenons-en à nos moutons (je devais bien la faire un jour celle-là!), la signature a été apportée àla commission européenne, et Manuel Barroso n’en a pas voulu! A savoir si ce sont les lobbys ou les européens qui ont le plus la possibilité à se faire entendre…Bref, on peut penser que cette pétition n’a servi à rien en fait…

Aavaz et Greenpeace ont présenté le 9 décembre à la Commission Européenne une pétition signée par un million de citoyens européens, qui réclament un durcissement de la législation sur les OGM.

La pétition a été lancée en mars pour dénoncer, au plus fort de la polémique sur les OGM après l’autorisation de culture donnée à l’Amflora, une pomme de terre génétiquement modifiée développée par le groupe allemand BASF.

Lire la suite

Un nouveau journal de cambriolé en France…

Il y a eu la rédaction de Médiapart, du journal Le Point, celle de Ségolène (la ménagère de la politique française) et celle de Rue89, pourquoi stopper quand ça peut aider (mais aider qui au fait?), la rédaction de Politis a également subit un cambriolage. Coïncidence? La liberté des journalistes aurait-elle atteint sa limite? Notez quand même la finesse et la poésie du code d’accès au journal: « E-D-W-Y-P-L-E-N-E-L-E-M-M-E-R-D-E-R-I-C-H-A-R-D-N-I-X-O-N ».

Ce n’est pas pour me vanter, mais nous aussi, à Politis, on a été cambriolés –dans la nuit de samedi à dimanche. Ça devient difficile, de faire du journalisme, dans ce pays corrompu. Aucune trace d’effraction : les mecs avaient le code (E-D-W-Y-P-L-E-N-E-L-E-M-M-E-R-D-E-R-I-C-H-A-R-D-N-I-X-O-N). Et ils savaient parfaitement ce qu’ils étaient venus chercher : ils ont laissé l’argent.

Je veux dire : y avait cette énorme liasse de billets de 500 euros sur le bureau du chef Sieffert (rapport à cette augmentation – « substantielle, mais en liquide, et de la main à la main, si tu veux bien » – qu’il m’a promise pour le mois prochain), et ça, nos importuns visiteurs n’y ont pas touché. Mais juste à côté, y avait cet épais dossier rouge où Denis avait marqué en très gros caractères : « PREUVES ACCABLANTES DU FINANCEMENT DE LA CAMPAGNE DE (BIIIIIP) PAR LE CARTEL DE MEDELLIN » – et ça, en revanche, ça avait disparu. (Reusement qu’on avait un double.)

Lire la suite

Vers un web français à la chinoise, avec Big Brother en prime

Depuis plusieurs semaines, étape par étape, le régime de Sarkozy déploie un plan global pour contrôler internet, le seul média qui ne soit pas encore à sa botte.

Il y a d’abord eu la loi HADOPI qui établit une surveillance des internautes par les fournisseurs d’accès et l’installation de mouchards électroniques sur l’ordinateur de l’internaute, le tout sous couvert de défense des droits d’auteurs.

Mais Jean-François Copé, le président du groupe UMP à l’assemblée nationale, l’a annoncé sans détours sur RTL dans « le grand jury » le 14 juin: « Hadopi n’est que le point de départ. Car il y aura un sujet plus large qui est la régulation sur Internet ».

De nombreux députés UMP sont ouvertement favorables à un filtrage d’internet, où seuls les sites autorisés seraient accessibles depuis la France. Autrement dit, un web à la chinoise.

Au départ, le filtrage sera limité à des sites dont la censure sera massivement approuvée par l’opinion. Par exemple les sites pédophiles. Mais une fois le principe de filtrage institué, il suffira d’en étendre progressivement les critères à tout ce qui est politiquement incorrect, et finalement à toute forme de contestation.

Le ministère de l’intérieur, récemment confié à Brice Hortefeux, est en train d’élaborer une nouvelle loi appelée « LOPSI 2 » (Loi d’Orientation et de Programmation pour la Sécurité Intérieure), qui fait suite à la loi « LOPSI 1 » que Sarkozy avait fait adopter en 2002 lorsqu’il était ministre de l’Intérieur.

LOPSI 2 va obliger les fournisseurs d’accès à bloquer l’accès à des sites déterminés par l’administration, et dont la liste restera confidentielle. Sous prétexte de ne pas faire de publicité pour les sites interdits, le système sera donc complètement opaque.

Par ailleurs, le gouvernement a lancé un appel d’offre auprès de d’entreprises spécialisées pour établir une « veille de l’opinion ». Le but est de « repérer les leaders d’opinion, les lanceurs d’alerte et analyser leur potentiel d’influence et leur capacité à se constituer en réseau, décrypter les sources des débats et leurs modes de propagation. (…) La veille sur Internet portera sur les sources stratégiques en ligne: sites « commentateurs » de l’actualité, revendicatifs, informatifs, participatifs, politiques, etc. Elle portera ainsi sur les médias en ligne, les sites de syndicats, de partis politiques, les portails thématiques ou régionaux, les sites militants d’associations, de mouvements revendicatifs ou alternatifs, de leaders d’opinion. »

Enfin, le régime de Sarkozy mène une double offensive pour museler DailyMotion où des vidéos hostiles à Sarkozy font régulièrement le buzz.

D’une part, il s’agit de développer entre le pouvoir et internet une « relation symbiotique » comparable à celle qui unit le pouvoir à la presse et à la TV. En 2007, le responsable des contenus de DailyMotion, Séverin Naudet, avait ainsi rejoint le cabinet de François Fillon à Matignon. Et il a été remplacé chez Dailymotion par Martin Rogard, un ancien collaborateur de Renaud Donnedieu de Vabres au ministère de la Culture.

D’autre part, le gouvernement tente d’intimider les internautes en faisant des exemples. C’est ainsi que le 11 juin, uune mère de famille landaise de 49 ans s’est retrouvée convoquée au commissariat pour avoir écrit « hou la menteuse » dans un commentaire sur DailyMotion à la suite d’une vidéo de la ministre Nadine Morano. Celle-ci avait porté plainte contre X pour injure envers un membre d’un ministère. Les juges ont ensuite obtenu de DailyMotion l’adresse IP des internautes qui avaient commenté la vidéo d’une façon jugée injurieuse. (voir les détails de l’info sur le site du Parisien)

Si les contre-pouvoirs ne se réveillent pas, la France aura bientôt un internet filtré et fliqué similaire à celui de « démocraties » comme la Chine, la Birmanie, l’Iran et la Corée du Nord.

http://blog.syti.net/index.php?article=160

Un incendie se propage sous-terre en Bolivie, menaçant un village…………

Situé dans le département de Cochabamba, dans le centre de la Bolivie, le village de Nueva Felicidad est en alerte face à un phénomène géologique aussi rare qu’impressionnant. Un incendie fait en effet rage sous terre, affaissant et lézardant la surface de la terre.

 

Les 45 familles qui vivent dans ce hameau agricole voient depuis trois semaines le sol de leur village s’affaisser sous l’effet d’un incendie dont ils aperçoivent parfois les flammes, mais surtout les nuages de fumée qui s’échappent du sous-sol.

Pour les géologues, ce phénomène rare serait engendré par une accumulation de gaz. « Avec la sécheresse, les réserves d’eau s’épuisent, cette partie se vide et à la faveur d’un glissement de terrain, du gaz méthane peut se libérer », explique Alfredo Caceres, un chercheur de l’université de Cochabamba. Le gouvernement a alors commandé une enquête auprès de l’Université supérieure de San Simon (UMSS), dont les conclusions devraient être communiquées dans les jours à venir.

Malgré la peur des villageois, aucune évacuation n’est à l’ordre du jour. « Mais si cela progresse, nous devrons évacuer les gens et les animaux », a annoncé le maire de Villa Rivero, José Rodriguez. Tandis que des fonctionnaires de la municipalité tentent de réduire le feu auprès de volontaires en jetant de l’eau sur la terre, les habitants de Nueva Felicidad doivent donc pour l’instant se contenter d’éviter la zone.

Source de l’article: maxisciences.com

Les secrets de la "FED", la banque fédérale américaine.

La « fed », ce mot qui résume tout, la crise, la situation mondiale, les magouilles à Wall Street, le cours de l’or et de l’argent, la valeur décroissante du dollar…Nous allons parler de la banque fédérale américaine qui n’est fédérale que de nom et qui est la plus grosse trahison jamais faite aux États-Unis. Trahison… Le mot peut surprendre mais lorsque les pères fondateurs des États-Unis sont venus sur le continent américain, c’était pour fuir principalement le système bancaire anglais qui disposait d’une banque centrale, ils ont alors décidé de créer une nation dans laquelle il n’y aurait jamais de banque centrale, et un jour, la « fed » est apparue. Elle est même suspectée de l’assassinat de JFK qui voulait dénoncer cela. Autre fait marquant, Ben Bernanke il n’y a pas longtemps à refusé un audit de Fort Knox arguant que s’il autorisait un tel audit, cela mettrait la sécurité nationale en danger. Bref, même à Fort Knox, il n’y a plus rien, et encore moins d’or, fini, plus rien, kapout!

Bref, il y a beaucoup à dire et à apprendre sur cette banque obscure qui s’est bien gardée de toute grosse publicité et qui pourtant est à l’origine d’une des plus grosses crises que la planète ait jamais connue, et c’est le reportage que je vous met à disposition qui va répondre à la plupart de vos questions.


Lire la suite

La Serbie va recenser les extra-terrestres!

Petite séquence humour avec cette information qui change un peu de la morosité ambiante, la Serbie va maintenant recenser les petits aliens qui se trouveraient sur son territoire. Cela fait suite à cette information étonnante que nous avions déjà donné ici comme quoi le Vatican se dit prêt à baptiser les extra-terrestres. Bref, l’actu est parfois aussi très amusante…

Pour son recensement, l’administration serbe a autorisé cette année les Aliens à se déclarer ainsi, sans avoir à notifier leur sexe ni leur religion.

La Serbie semble convaincue de l’existence des extraterrestres, à tel point que l’administration du pays a décidé d’incorporer cette année au questionnaire de recensement national… les Aliens ! En effet, ces derniers peuvent désormais se présenter sous leur véritable identité. Ils n’auront alors pas à remplir les cases concernant le sexe, la religion, et l’origine ethnique. Ils seront ensuite intégrés aux statistiques nationales.

A noter que ce type de recensement original n’est pas rare. En Grande-Bretagne, il est possible de se déclarer de la religion du « Jedi ». Plus de 400 000 Anglo-saxons se déclareraient ainsi du « Jedisme ». Cette foi se propagerait d’ailleurs très rapidement en Ecosse, où une enquête de la Jane’s Police Review a révélé que 10 employés de la police, sur 55 personnes interrogées, pratiquaient le « Jedi ».

Source de l’article zigonet.com

Petite revue de presse du 14 décembre 2010

On repart pour une nouvelle vague de mauvaises nouvelles! Vous souhaitez au passage savoir pourquoi il n’y en a pas de bonnes? Car si elles étaient bonnes ce blog n’existerait pas et il n’y aurait pas besoin de se ré-informer! De plus, nous arrivons à la fin d’un système, ce qui se prépare est phénoménal mais malheureusement, cela échappe aux médias français qui se sont concentrés sur la neige en France mais ont du coup oublié de parler de tout ce qui va suivre. Bienvenue dans la « revue de presque », presque complète, presque incontournable, presque officielle, presque tout ce que vous voulez…Elle n’est pas très longue malgré l’actu chargée, mais le reste se trouve déjà sur le blog! ;)

Maintenant, et c’est juste un rappel, si vous désirez lire l’actu que l’on trouve dans les médias traditionnels, dirigez-vous vers eux, ici, c’est justement ce qui ne ne se dit ouvertement ni officiellement.


Argent et politique:

Suivant les USA, les médias français sont vendus aux pouvoirs politiques, c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité même s’ils n’ont pas tout à fait tort. Vous avez vu dans les médias français dernièrement? Il a neigé en France! Vous avez entendu parlé du fait que la spéculation avait commencé contre la France? Ben…..non! Pourtant c’est exactement ce qui est arrivé à la Grèce, l’Irlande, l’Espagne, etc…..Pire, nous sommes devant la pire régression sociale que l’Europe ait jamais connue, et cela avec la bénédiction de certains politiques qui ne nous veulent que du bien, rappelons-le! Bref, c’est la crise, quand on parler de crise, on se doit de souligner qu’il y a de gros points communs entre 1929 et 2010!

Crise toujours avec l’Irlande qui a approuvé la baisse du salaire minimum, ils n’ont plus de sous et les citoyens en auront encore moins, la France qui quand à elle n’est pas spécialement mieux lotie augmente le smic, dingue, tout simplement dingue! Et attention, pour les petits travailleurs irlandais,ce n’est pas 1% ou 2% que les smicards vont perdre mais 11,5% de leur salaire! Quand aux politiciens du même pays, cela ne baisse QUE de 6%. Le pire de tout, les banquiers irlandais se permettent quand même des bonus de fin d’année faramineux.

On ne peut pas parler de la crise sans parler des banques, elles se réunissent tous les mois en secret pour assurer leur suprématie. Toutes les techniques sont bonnes peut-on penser, investir dans les matières premières (ça c’est déjà fait), diversifier leurs offres (comme la téléphonie mobile? A quand une banque qui fait aussi primeur ou poissonnerie?), vendre des CD musicaux pour Noël, etc… Le pire c’est peut être d’apprendre que la BCE, la banque centrale européenne manque elle aussi de sous et demande une augmentation de capital…

La rigueur en France fait sur de nouveaux fronts puisqu’il va y avoir de plus en plus d’économies de réalisées entre autres sur les 500 « opérateurs publics » que cela soit le musée du Louvre, le château de Versailles, le pôle emploi, météo France, etc…..Bref, des économies sur « presque » tout puisque les salaires de nos ministres, députés et sénateurs restent eux inchangés.

Lire la suite

1/4 des européens pauvre ou socialement exclu

Le chiffre est tombé, 25% de la population européenne est confrontée à la pauvreté soit 81 millions de personnes, et 7,1% uniquement en France. Avec la crise la situation à tendance à s’aggraver, et nous pouvons alors nous interroger sur l’intelligence des augmentations auxquelles nous allons être confrontés d’ici 2011: électricité, assurances habitation, assurances auto, alimentation, taxes, etc…L’état se dit préoccupé par la pauvreté en France, pourtant il n’a pas l’air très concerné par les solutions possible…

EUROPE – Selon une étude publiée lundi par Eurostat et intitulée «Revenu et conditions de vie en Europe»…

La pauvreté et l’exclusion sociale menacent 116 millions de citoyens en Europe. Un quart de la population de l’UE était ainsi concernée en 2008, selon une étude publiée lundi par l’office européen des statistiques, Eurostat.

Lire la suite

L'état peut maintenant renflouer ses caisses avec vos données personnelles

Cela change des nouvelles taxes inventées à tout va pour tenter de renflouer le Titanic, maintenant, l’état va tout simplement pouvoir vendre les infos personnelles que vous avez données pour la création de votre carte grise! Le plus offrant pourra donc faire ce que bon lui semble avec tout cela, là l’état s’en fout, les poches se sont remplies! Le pire est que vous ne serez même pas prévenus, de toute manière, pourquoi vous prévenir, vous n’êtes que de simples citoyens…Bir brother is watching you!

C’est une première. L’Etat a désormais la possibilité de vendre à des sociétés privées des données personnelles sur ses citoyens. Une loi votée discrètement il y a quelques mois permet en effet à l’administration de céder toutes les informations fournies par les automobilistes lors de leur demande de carte grise, en préfecture.

Si le texte n’est pas encore entré en vigueur, le nom, la date de naissance, l’adresse, la marque et la puissance du véhicule peuvent donc être cédés moyennant un prix à débattre, à des entreprises et plus particulièrement à des constructeurs automobiles. L’objectif des promoteurs de la loi, les sénateurs UMP Gérard Longuet et Gérard Cornu, est de faciliter le rappel des voitures pour des questions de sécurité mais aussi pour des opérations commerciales et statistiques.

Aucune obligation n’est faite de prévenir les usagers

Particularité : aucune obligation n’est faite à l’administration de prévenir les usagers de ces ventes, qui peuvent tout ignorer de la vente par l’Etat de ces informations personnelles. Du coup « les citoyens ne disposent d’aucun moyen d’opposition pour exiger que la société acheteuse les raie de son listing », s’indigne l’avocat Olivier Hugot, spécialiste du droit sur Internet. Contestée par quelques initiés, cette loi pourrait faire l’objet d’un débat public beaucoup plus vif cet après-midi à l’Assemblée nationale. Afin d’encadrer le texte, les députés doivent en examiner un amendement du gouvernement permettant à l’Etat d’enquêter sur les acheteurs de ces fichiers dans l’objectif affiché d’éviter que ces documents privés ne tombent entre des mains malveillantes. Or la Cada (commission d’accès aux documents administratifs), qui n’a pas été associée à la préparation du texte, doute officiellement de la méthode et de ses conséquences (voir encadré). « Si l’Etat se réserve le droit d’enquêter sur ses futurs clients, c’est bien qu’il existe un risque quant à l’utilisation de ces données », conclut Me Hugot.

Source de l’article: leparisien.fr

Plusieurs états américains au bord de la faillite

Ce n’est plus une surprise si on suit les différentes « revues de presque » disponibles ici, la situation est très critique! Quand on sait que certaines villes ont réduit leurs effectifs de pompiers ou de policiers, que certaines écoles ont même demandé aux parents des élèves de fournir les produits d’entretien ou le papier toilette (véridique!), plus rien n’est étonnant. Ce n’est donc qu’une étape de plus. Wall street ne peut tomber aussi facilement, si des états commencent à se trouver officiellement en défaut de paiement, cela ne va qu’aggraver l’effet domino économique actuel aux USA, effet domino que nous allons également ressentir nous aussi!

 

Après la Californie, le New Jersey et l’Illinois sont étranglés par leurs dettes. Certains estiment que Washington viendra à leur aide, d’autres évoquent la solution de la banqueroute

San Diego sera-t-elle la première? Dans la grande ville du sud de la Californie, le débat fait rage depuis quelque temps: pour s’en sortir, la municipalité doit-elle se déclarer en faillite? L’ancien procureur de cette ville de près de 1,5 million d’habitants s’est déclaré favorable à l’idée, comme les principaux entrepreneurs, lassés disent-ils des «semi-vérités» assénées par des élus qui cacheraient la gravité de la situation. Plus de 2 milliards de dollars de déficit dans le régime des retraites; 1,4 milliard manquant pour financer le système de santé… Alors que les autorités de San Diego refusent d’augmenter les impôts, certains s’interrogent sur la pertinence de cette solution radicale, qui permettrait notamment à la ville de renégocier en bloc les salaires et le montant des retraites.

Article publié sur letemps.ch

1 2 323 2 324 2 325 2 326 2 327 2 332