32 millions de dollars pour empêcher l’étiquetage des OGM en Californie

Si les empoisonneurs ne veulent pas d’étiquetage sur les OGM, on peut se poser la question de leur réelle innocuité. S’il n’y a pas de danger pour les consommateurs, pourquoi devraient ils ignorer qu’ils mangent des produits « inventés », modifiés??

Et 5 millions de dollars de plus… Ainsi, ce sont déjà 32 millions de dollars qui ont été versés par des entreprises et autres institutions pour faire campagne contre la proposition n°37, qui vise à instaurer un étiquetage obligatoire des produits destinés à l’alimentation humaine contenant des OGM en Californie…

A elles seules, six entreprises liées à la production de plantes génétiquement modifiées ont versé 19 millions de dollars : Monsanto (7,1 millions de dollars (M)), Dupont (4,9 M), Bayer CropScience (2 M), Dow AgroScience (2 M), BASF plant Science (2 M) et Syngenta (1 M). Lire la suite

Contre-offensive de Monsanto : Comment piéger les journalistes crédules ?

Comme nous l’avons bien compris, c’est une guerre sans merci que se livrent les sociétés qui nous concoctent leurs chimères transgéniques, et leurs opposants. Véritable bras de fer engagé, pour discréditer ceux qui essayent de mettre en évidence les dangers de ces plantes modifiées . Il va de soi que si nous n’y prenons garde, les brevets sur le vivant vont se multiplier, et nous n’aurons pas d’autres choix que d’y adhérer contraints et forcés par la frilosité de nos politiques. Un nouveau maïs OGM a été proposé à l’U.E le maïs MIR 162, par Sygenta et la commission Européenne sera seule à décider de la vente de ce maïs en Europe, il est à signaler que la France c’est abstenue de voter, laissant le soin à d’autres de décider. Ca ne change pas, on s’abstient, comme pour le M.E.S. Chers moutons est ce que nous sommes maitres de quelques chose?? je vous conseille de lire le « Codex Alimentarius », de voir le Blog d’Olga pour vous aider à comprendre comment on va uniformiser, aseptiser toute la nourriture.

Titre initial :
Contre-offensive de Monsanto : Comment piéger les journalistes crédules – même de Médiapart ?
Monsanto a lancé une campagne de communication pour essayer de semer le doute sur l’étude publiée il y a deux jours par le chercheur français, Gilles-Eric Séralini.

Cette étude montrait que le produit phare du géant des biotechnologies, l’herbicide Roundup et un des maïs GM produits par cette même firme, le NK603, ont des effets catastrophiques sur la santé des rats lorsque ceux-ci sont étudiés tout au long de leur vie et non pas seulement durant ce délai de 90 jours qu’affectionnent les industriels. Lire la suite

TOUTES CELLES …….

Le dernier clip de Clouman me plait beaucoup, très belles paroles qu’en pensez vous?

Il y a celles qu’on cachent qui détruisent les consciences
qui font de nous des lâches, malgré la repentance
celles qu’on aimerait mieux n’avoir jamais connue
même quand on est vieux elle nous retombe dessus  Lire la suite

Sous-marins russes immergés, cauchemar des experts allemands..

Depuis le temps qu’ils sont au fond de l’eau…combien pourrissent sans que personne ne s’en préoccupe?

C’est une bombe à retardement qui dort dans les eaux russes. Selon des experts allemands, ce sous-marin nucléaire menace de contaminer l’Océan arctique. Le sous marin K27 a été immergé en 1981 à 33 mètres de profondeur, moyen largement utilisé par l’Union soviétique puis la Russie pour se débarrasser des épaves.  Lire la suite

Plantes mutées : Ces OGM qui ne disent pas leur nom..

Les plantes mutées, d’un point de vue scientifique, sont bel et bien des organismes génétiquement modifiés. Pourtant les technologies utilisées pour manipuler leurs gènes ne sont pas soumises à la réglementation sur les OGM. Résultat : les plantes mutées échappent aux études, à l’étiquetage, et se retrouvent dans nos assiettes sans que nous puissions les repérer.

Depuis l’apparition des OGM (organismes génétiquement modifiés) dans l’agriculture, la situation était relativement simple. Il y avait d’un côté les plantes conventionnelles et de l’autre les plantes génétiquement modifiées. Depuis peu, on découvre qu’à l’intérieur de ces OGM, il existe un groupe de variétés végétales qui avancent masquées : les plantes mutées. En quelques années elles se sont retrouvées dans notre assiette sans que personne ne s’en rende compte. La raison à cela : elles échappent à la réglementation des OGM alors qu’elles font bien partie de ces organismes génétiquement modifiés.  Lire la suite

Il vit dans un mobil-home, ses voisins lui construisent une maison

Enfin un message d’espoir, un exemple à suivre à l’heure ou individualisme gagne du terrain. Contrairement à l’opinion de certains sur ce blog comme ailleurs, l’humain peut encore être bon et généreux, et les belles histoires arrivent toujours! A méditer…

L’histoire« T’es dur, mais avant la fin de l’année, je t’aurai fait chialer », lui avait promis Pierre-Alain Petit, son voisin, en mars. Quelques jours plus tard, Pierre-Alain invitait Fred dans son bar. Seul à seul, il lui annonçait qu’avec les voisins, ils avaient décidé de lui… construire une maison.

« J’espérais qu’il le prendrait bien, se souvient Pierre-Alain, patron du bar La Coussotte. Il a rigolé sur le moment. Je lui ai dit : tu sais, ça risque d’être sérieux. » Et de lui expliquer que des démarches étaient lancées pour lui offrir une maison de 90 m2, en bois, avec trois chambres. « Comme il en a toujours rêvé. » Ce jour-là, Fred a versé une larme.

Le déclic : un fait divers

Sous ses airs taciturnes, la clope au coin des lèvres et le regard noir, Fred évoque, gêné, son parcours. Il s’est installé à Saint-Martin-des-Fontaines en 2008. Il vit sur un terrain de 3 500 m2, dans un mobile-home, avec son chien Snoopy. Le maire de la commune, Roger Hervé, lui a bien proposé un logement « il y a quelques mois. Mais, explique-t-il. Il n’a pas rempli les dossiers. » Et le suivi de son dossier par une assistante sociale n’a rien donné. Lire la suite

Le « truc » de certains voyants dévoilé

Il y a « voyant » et « voyant », si certains ont des capacités, d’autres ont « un truc » qui leur permet de ne pas se tromper. Une petite expérience a été réalisée en Belgique avec un voyant aux capacités exceptionnelles, mais allez-vous comprendre sa technique avant la fin de la vidéo? En espérant que la plupart auront compris le message…

Le retour du Sras en Grande-Bretagne?..

Un homme d’origine qatarienne âgé de 49 ans serait mort en Grande-Bretagne des suites «d’un syndrome respiratoire aigu et d’une défaillance rénale», selon un communiqué de l’Organisation mondiale de la santé du 23 septembre.

Cette maladie pourrait être de la famille du Sras (syndrome respiratoire aigu sévère), à l’origine de la mort de près de 800 personnes dans le monde en 2002. «L’agence britannique de protection de la santé a conduit des tests en laboratoire et a confirmé la présence d’un nouveau coronavirus», relate l’OMS. Le coronavirus est une famille de virus incluant notamment les virus à l’origine du Sras.

L’homme décédé avait été hospitalisé à Doha puis transféré à Londres. Il aurait séjourné en Arabie saoudite avant l’apparition des symptômes, ce qui pourrait lier son décès «à plusieurs décès plus tôt dans l’année en Arabie saoudite», envisage The Atlantic Wire. L’agence de santé britannique fait référence à des précédents de ce type en Arabie saoudite cette année. «Nous avons connaissance d’un petit nombre de cas de maladie respiratoire aigüe au Moyen-Orient ces trois derniers mois», précise l’agence dans un communiqué.

L’agence a comparé le virus présent chez l’homme de 49 ans, avec celui d’un Saoudien de 60 ans, décédé un peu plus tôt cette année. «Cette comparaison a indiqué 99,5% de similitude», note l’OMC. Lire la suite

Corridas : exception territoriale unique en son genre…

C’est triste et complètement affligeant… ( On reconnait une grande nation à sa façon de traiter les animaux. Gandhi ) Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne restera plus de grandes nations, si des adeptes sanguinaires de traditions barbares, ont le droit de torturer des animaux avec la bénédiction des états….

Ainsi, les neuf « Sages » du Palais Royal ont décidé qu’une exception territoriale à un article du Code pénal était conforme à la Constitution.

Pour rappel, l’article 521-1 du Code pénal, du chapitre «Des sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux», énonce :

«Le fait, publiquement ou non, d’exercer des sévices graves, ou de nature sexuelle, ou de commettre un acte de cruauté envers un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité, est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30000 euros d’amende.»

Et l’alinéa 7 introduit l’exception suivante :

«Les dispositions du présent article ne sont pas applicables aux courses de taureaux lorsqu’une tradition locale ininterrompue peut être invoquée. Elles ne sont pas non plus applicables aux combats de coqs dans les localités où une tradition ininterrompue peut être établie.»  Lire la suite

1 583 584 585 586 587 658