La planète Terre en 2075 documentaire en français ….

Que l’on croit ou pas au réchauffement de la planète, ce documentaire est à regarder..

épi-argent-nature-écologie-euros

Le climat en 2075…

En 2075, le niveau des océans a augmenté, ravageant les cultures, inondant nombreux pays, régions et îles. Les réfugiés climatiques, comme les qualifie le docu-fiction, se comptent par millions.

Le continent africain est devenu un immense désert. Le soleil brûle tout. Plus rien ne pousse. La population, dont Idrid et Faouzi constituent un exemple, est poussée à l’exode. Le Nord se trouve alors confronté à l’arrivée massive de millions de réfugiés venus du monde entier. Des millions d’apatrides qui se rassemblent dans des camps où les candidats à l’immigration sont choisis selon des critères drastiques : état de santé conforme aux normes européennes, jeunesse, force physique et caractère docile…

Les grandes villes du monde ont interdit l’automobile; les grands axes sont occupés par des lignes de tramways et recouverts de bâches blanches pour limiter les effets dévastateurs d’un ensoleillement quasi-permanent. 80% de la population mondiale vit désormais dans les villes.

Dans le bordelais, l’augmentation de la température, le manque de pluie et les invasions de crickets mettent en péril les vignobles qui se transforment progressivement en orangeraies… Et même les orangeraies n’ont plus assez d’eau. Ailleurs, c’est la pluie qui fait des ravages, menaçant les digues, inondant des villes. Lire la suite

Ségal’air : simulation réussie, mais ni vent, ni nouvelle de certains élus…

Encore un combat!! contre les éoliennes cette fois, ce sont de monstrueuses constructions, qui sont prévues à seulement 500m des habitations. Mais qu’est ce qu’ils ont dans la « tronche »?? des courants d’air, à n’en pas douter.. Merci Itsmie.

Ca donne une idée de la hauteur de ces éoliennes

Les conditions climatiques ont enfin permis, samedi, la réussite totale de l’opération menée tout au long de la semaine dernière par Ségal’Air sur les trois sites pour lesquels un permis de construire un parc éolien a été déposé : la  simulation de hauteur d’éolienne avec un ballon. Deux objectifs étaient visés: sensibiliser le public et échanger avec les élus concernés par ce projet.  

Le public interpelé et curieux,

Le ballon a été hissé à 145/148 mètres ! Soit quasi la hauteur totale des éoliennes prévues à cet endroit (150 m de haut pour 100 m de diamètre de pâle- une pâle mesurant 50 m). De quoi donner une véritable idée de la dimension gigantesque de ces machines industrielles qui devraient s’implanter à seulement 500 mètres des habitations! » explique Céline une des responsables de Ségal’air.  Un premier objectif était ainsi atteint : sensibiliser le public qui s’est montré particulièrement curieux : » Nous avons été très encouragés et soutenus, beaucoup de personnes ont manifesté leur intérêt pour cette opération, nous ont contactés pour savoir où se positionner lors de cette simulation. Nous avons eu de très bons retours sur cette expérience. De nombreuses personnes se sont manifestées par appels, sms, ont pris des photos et nous ont confiées être interpelées par la taille de ces engins« .

Des absences très remarquées dans les rangs des élus Lire la suite

Notre-Dame-des-Landes: L’Etat va-t-il lancer les grandes manœuvres?…

Monsieur 49.3 alias el Blanco, ne veut pas entendre raison, l’aéroport de Notre dame des Landes, projet controversé, et à l’encontre de la protection des zones humides, risque bien de faire encore parler de lui. Les « zadistes » sont remontés à bloc. En souhaitant qu’il n’y ait pas un autre Rémi Fraisse, pour faire reculer le gouvernement. Et c’est Bruxelles, cette entité de non élus et de technocrates, qui travaille pour les lobbys, le fric, le flouze, l’oseille, le blé, qui aura à trancher. Dans notre France on expulse les agriculteurs, pour construire des stades, on sacrifie les forêt et la nature, pour des usines à fric parcs de loisirs. On brade notre patrimoine, on vend Un fort édifié par Vauban, un autre château forteresse delphinal du XIIIème siècle, fortifié par Vauban est lui aussi en vente. Vauban, architecte urbaniste,  a édifié une ceinture fortifiée, et certains de ses ouvrages sont classés au patrimoine mondial par l’UNESCO. Voir le Réseau des sites majeurs de Vauban. Des agriculteurs se suicident tous les jours, les jeunes diplômés s’expatrient, de même que de petits entrepreneurs,  et nous moutons, assistons à la déliquescence de la France….

Une affiche de campagne de François Hollande détournée par des opposants à l’aéroport – Fabrice ELSNER/20 MINUTES

Après le rejet ce vendredi des recours environnementaux, sur lesquels les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes fondaient beaucoup d’espoirs, que va-t-il advenir du projet dont les travaux sont suspendus depuis presque trois ans? Deux scénarios se dessinent.

1) Les recours se poursuivent en appel, les travaux ne reprennent pas

Le premier scenario est le statu-quo, c’est-à-dire le gel du chantier dans l’attente de l’arrêt de toutes les actions en justice portées par les opposants. Une hypothèse renforcée par l’imminence de la Conférence mondiale sur le climat à Paris (Cop 21), où la France veut donner une image exemplaire, puis des élections régionales, où le PS risque gros. Les anti-aéroport ont déjà annoncé ce vendredi qu’ils feraient appel de la décision défavorable du tribunal administratif de Nantes. «On se souvient que le projet d’extension du port de Nantes-Saint-Nazare à Donges-Est avait été retoqué en appel alors que les associations écologistes avaient perdu en première instance», positive Me Thomas Dubreuil, avocat de l’Acipa et du CeDpa, les deux principales associations opposées au projet. Lire la suite

Trois bonnes raisons de redécouvrir les maisons en terre

PHO0d56689e-24a8-11e5-bf3d-31d89a7451c7-805x453

Construites en terre, ces maisons font partie du patrimoine de la France. On les trouve dans diverses régions, dont le sud est. L’architecte Alia Bengana explique pourquoi elle croit à ces constructions.

LE FIGARO IMMOBILIER. – Les constructions en terre sont-elles nombreuses en France et dans le monde?

ALIA BENGANA, architecte*: Il en existe un peu partout dans le monde. On estime qu’environ un tiers de la population mondiale vit dans un habitat en terre aujourd’hui. En France, ce patrimoine est aujourd’hui assez méconnu. Pourtant, dans plusieurs régions des maisons en terre existent encore. C’est dans le nord Isère qu’elles sont les plus nombreuses, on peut encore admirer des fermes en pisé, certaines datent du 20e, d’autres du 19e, voire même du 18e siècle pour celles qui ont été restaurées. Mais on trouve aussi des constructions en terre en Normandie et dans le nord de la France.

Au total, en France c’est 15% du patrimoine bâti ancien qui est en terre ou partiellement en terre. Les techniques diffèrent d’ailleurs selon les régions et il y a plusieurs manières d’utiliser la terre crue. On peut construire en pisé, c’est à dire avec de la terre compactée, ou en adobe avec des briques de terre séchées au soleil. On ne construit plus beaucoup comme ça en France, pourtant il est possible de concevoir des maisons contemporaines en terre.

Lire la suite

Décroissance: une célébrité française de 56 ans SDF volontairement

Une petite minute « people » avec une célébrité française plus ou moins appréciée, mais qui a l’honnêteté d’être elle-même: Francis Lalanne.

Le chanteur aux cuissardes a toujours été un peu « à part » dans ce système, chanteur, militant écologiste, il a choisi de ne plus rien posséder, de se débarrasser de tout pour échapper plus ou moins au système dont il a été une victime, et ce ne sont pas des mots en l’air: 29 contrôles fiscaux en 25 ans, il y a nombre de politiciens véreux qui n’en ont pas une le dixième…

francis-lalanne

Du coup, il a tout vendu, a choisi de ne plus rien posséder, ni maison, ni voiture, juste sa guitare et son baluchon, ne sachant pas où il allait dormir le soir. Il précise lui-même qu’il est SDF: Sans Difficulté Financière, mais également Sans Domicile Fixe.

«Si vous me demandez, là, où je vais coucher ce soir? Je n’en sais rien. Je sais que j’ai un train à prendre, je sais dans quelle ville je vais, je saurai au dernier moment où je dormirai. Et si c’est à l’hôtel, c’est que je n’aurai fait aucune rencontre. Ce ne sont pas des paroles en l’air, c’est la vérité.»

Lire la suite

Dissidence: Avons-nous réellement une chance de changer le monde?

Ce sujet n’a que deux mois, mais il mérite d’être relancé car durant ces deux mois, quelles évolutions sur la planète? La loi Macron a été adoptée définitivemlent de la manière la plus douteuse et anti-démocratique possible, loi que nous allons subir de la pire manière possible, la Grèce a permis à nombre de personnes de découvrir le véritable visage des créanciers et de Bruxelles, la situation ukrainienne s’enlise et le gros des foules continue à croire que Poutine en est directement responsable, et l’OTAN serait officiellement « sur le pied de guerre ». Les mois à venir se précisent de la manière la plus menaçante possible…

Il y a bien des solutions, quelques idées ont été lancées dans ce sujet dernièrement, mais pour cela, pour que cela se concrétise, c’en est de plus en plus visible, il faudrait que les gens s’unissent et regardent tous dans la même direction, ce qui est très loin d’être gagné… Il faut bouger un peu, y penser, faire un effort, accepter de le faire, de s’informer, et même pire, il faut accepter le risque de perdre un peu de temps, quelques heures de shopping ou de télévision, voire un peu plus. Le souci, c’est qu’en agissant pas, chaque population de chaque pays européen va perdre beaucoup plus, surtout avec le TAFTA qui est pratiquement en place, pour le plus grand bonheur des dirigeants européens qui protègent les banques, la finance et la fraude massive de certaines multinationales avec le Luxleaks…

Alors on relance déjà cette première réflexion afin que les personnes se sentant concernées puisse faire un petit bilan: La dissidence est-elle une solution qui peut changer le monde?

revolution_wallpaper

La dissidence, un concept fourre-tout utilisé par nombre de personnes parfois même juste pour des raisons financières… Se dire dissident, c’est bien, cela plait de plus en plus aux foules, cela devient même « tendance », mais combien ne sont en fait que des dissidents en pantoufles qui attendent que l’autre bouge en premier, ou des personnes profitant du concept pour avoir un auditoire?

Une définition décrit la dissidence: « Un dissident est une personne qui se sépare d’une communauté ou d’un parti dont il était membre. Il ne reconnaît plus la légitimité de l’autorité (notamment politique) à laquelle il devait se soumettre jusqu’alors, et qui conteste de façon plus ou moins radicale le système politique du pays dont elle est résidente« , mais il est difficile de mettre dans le même sac Dieudonné et Chouard, Pierre Rabhi et Soral, Laurent Louis et bien d’autres… N’importe qui peut se déclarer dissident comme c’est également le cas pour les Anonymous, à ceci près que certains dissidents souhaitent être vus et connus du plus grand nombre.. Lire la suite

L’industrie agroalimentaire vs. Circuits courts

origine-industrie-agroalimentaireParmi tous les produits présents en supermarchés, comment savoir les procédés de fabrication et l’origine des matières agricoles? PHOTO//Wikimedia

L’industrie agroalimentaire a connu plusieurs crises qui ont marqué nos esprits : crise de la vache folle, l’affaire des poulets aux dioxines en Belgique, contamination de steaks hachés par la bactérie E. Coli, le scandale de la viande de cheval dans les lasagnes de plusieurs marques… Outre ces scandales médiatisés, plusieurs interrogations demeurent… Et si nous passions aux circuits courts?

Lorsque nous achetons de la viande de volaille, il est peut-être indiqué «Nourri sans OGM». Mais pour les autres viandes, il n’est que trop rarement indiqué si l’alimentation exclut les OGM, notamment les tourteaux de soja OGM importés d’Amérique latine. Il n’est pas non plus indiqué le mode d’élevage, alors que de plus en plus de critiques se font entendre contre l’élevage industriel, notamment sur le manque de bien-être animal, les résidus d’antibiotiques dans la viande, les bactéries, etc.

Quid des pesticides et des procédés de transformation?

La question des pesticides fait souvent le titre des journaux. Y a-t-il trop de résidus de pesticides dans notre alimentation ? La course aux bas prix n’entraîne-t-elle pas une baisse de la qualité et une standardisation des produits? Les ONG fustigent, l’industrie agroalimentaire s’en défend.

L’industrie agroalimentaire n’ouvre que trop rarement ses portes et lorsqu’elle le fait, c’est généralement à son insu en caméra cachée. A moins que vous ne soyez abonné au magazine spécialisé de l’industrie agroalimentaire Agro Média, qui s’intéresse aux actualités des plus grosses entreprises de Food Processing. Mais là encore, les pratiques douteuses restent à l’écart.

Lire la suite

« Adieu Le Contrarien Matin ! »…

Vive « Insolentiae »! Les explications ci-dessous:

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Nous sommes aujourd’hui vendredi et vous lisez le dernier numéro du Contrarien Matin après 709 éditions. 710 en comptant celle d’aujourd’hui.

Peut-être vous souvenez-vous de l’interview exclusive que Yanis Varoufakis, ministre des Finances grec, nous avait accordé. Nous avons découvert avec surprise que cette publication n’était pas du goût de tout le monde.

Vous allez me dire : quel est le problème ?

Le problème est simple. Officiellement, l’éditeur du Contrarien Matin est une société commerciale, en l’occurrence AuCOFFRE.com – et d’ailleurs, à l’origine et au tout début, le Contrarien n’était qu’une feuille de chou à usage interne d’abord destinée à informer nos collaborateurs, puis nos membres. Par la suite, le Contrarien a été ouvert à tous.

Une société commerciale a des impératifs qui ne sont pas du tous les mêmes qu’un simple éditeur de textes. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé avec Jean-François Faure de mettre fin à l’aventure du Contrarien Matin sous sa forme actuelle parce que la priorité d’AuCOFFRE.com c’est évidemment la sécurisation des avoirs de ses membres dans la durée. Or Le Contrarien, par sa liberté de ton, sa liberté de penser et sa liberté d’informer, fait peser un risque sur les activités commerciales de la société AuCOFFRE.com que nous n’avions pas forcément mesuré.

Adieu Le Contrarien, vive insolentiae.com

Lire la suite

Iboga : Trafic, contrefaçon, pillage et massacre de l’«Âme du Gabon»

Suite à l’article que nous avons diffusé sur l’iboga, un spécialiste de cette plante Y.Guignon , auteur d’un rapport sur le sujet, est intervenu sur notre blog pour nous apporter ses connaissances. Mieux qu’un long préambule, lisez l’article… Pour soutenir l’action de Yann Guignon : http://www.gofundme.com/saveiboga

Img/http://gabonreview.com

Des cliniques spécialisées dans les pays occidentaux, de la contrefaçon et un trafic international monstre autour de l’iboga échappent totalement aux autorités et au fisc gabonais. Ce qui entraine une inflation ahurissante de son prix et met en danger les réserves d’iboga au Gabon, au détriment des Bwitistes et tradipraticiens, gardiens de la culture et des pratiques ancestrales autour de cette plante qui pourrait disparaitre du domaine public d’ici 2018 si rien fait. La détresse d’un pan important du «Gabon vert».

Le 6 juillet 2000, le conseil des ministres déclarait l’iboga «Patrimoine Culturel National», «signal d’une révolution imminente, celle qui permettre au Gabon de renouer avec sa véritable identité et de résoudre de grands problèmes philosophiques». Qu’en est-il des mesures prises suite à cette déclaration sous l’impulsion du défunt président El Hadj Omar Bongo Ondimba ?

Yann Guignon, un français de 40 ans, consultant international en médiation interculturelle et développement durable (cabinet Traits d’Union), spécialiste de la recherche sur l’iboga et initié au Bwiti depuis maintenant 10 ans, nous dresse un bilan inquiétant relativement à la protection de cette «ressource stratégique» et sacrée pour encore bon nombre de citoyens gabonais.

 

Lire la suite

la Nef: une coopérative financière qui offre des solutions d’épargne et de crédit…

Une solution possible? Autant explorer toutes les pistes. Une banque qui dit à qui elle prête, et combien, qui, en toute transparence donne des chiffres vérifiables sur ses disponibilités et le total des prêts accordés, c’est assez exceptionnel pour être signalé. Merci pour le lien..

Unique en FRance la NEF est une coopérative financière qui offre des solutions d’épargne et de crédit orientées vers des projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle. Créée en 1988, elle est agréée et contrôlée par l’ACPR, Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, en qualité d’Établissement de Crédit Spécialisé.

Preuve de son engagement dans une démarche de transparence, la Nef est l’unique établissement bancaire français qui rend compte de l’ensemble des financements effectués chaque année grâce à l’argent confié par ses sociétaires et épargnants.

Sa mission est de fournir à ses sociétaires et clients les moyens d’être acteurs de la transition écologique et sociale de notre société. Fidèle à son principe fondateur « Pour que l’argent relie les hommes », la Nef crée des outils financiers de participation citoyenne pour mettre en marche et accompagner des nouvelles façons de produire, de consommer, d’entreprendre, d’habiter.

Les projets qu’elle soutient au quotidien sont donc ceux qui construisent la société de demain : agriculture biologique et paysanne, circuits-courts d’énergie renouvelable, recyclage, habitats participatifs et écologiques, auto-partage, commerce équitable, entrepreneuriat social etc.

Et les 36 000 sociétaires qu’elle rassemble ont choisi  d’« être le changement » qu’ils souhaitent pour le monde.

Lire la suite

1 75 76 77 78 79 111