Trocalimentaire.com, le « Food-swap » pour échanger les aliments

Le concept est nouveau et intéressant, et peut sûrement dépanner du monde, sait-on jamais…

logo

Dans le sillage des pratiques tendances telles que la co-consommation, le DIY (« do it yourself » ou fameux « fais-le toi-même ! ») ou encore l’up-cycling, le Food Swap prône le partage et le retour aux valeurs simples. Tout droit débarqué des Etats-Unis, ce nouvel art de vivre risque bien de faire des émules. Alors, en quoi consiste vraiment le Food Swap ? Zoom sur un phénomène qui arrive dans l’Hexagone.

Le Food Swap, le Troc alimentaire à la mode « share »

Ces derniers mois, une tendance a envahi l’Angleterre : celle du « Food Swapping ». Comme son nom l’indique, il s’agit « d’échanger de la nourriture ».

Crise oblige, les gens surveillent de près leur budget, ce qui est un réel atout pour le troc qui voit sa cote de popularité grimper en flèche.

Basé sur le principe du « rien de ne se jette, tout s’échange », le phénomène du Food Swap connaît donc un réel engouement en Angleterre. Les échanges de nourriture et événements dédiés au troc de denrées sont régulièrement organisés.

Troc alimentaire : des échanges simples comme bonjour

Le principe est simple : une quarantaine de personnes se retrouve avec de la nourriture (ou des préparations déjà cuisinées) qu’elle souhaite troquer.

Une seule condition : que la nourriture soit « home made », à savoir faite maison.

Lire la suite

Idée du jour: Ne jetez plus vos pots cassés, recyclez-les!

Dans ce monde ou l’hyper-consumérisme est nous est présenté comme étant un modèle à suivre, car il faut bien faire fonctionner l’économie soit-disant, beaucoup ont tendance à jeter remplacer à la moindre occasion. Clairement, dans beaucoup de cas, il y a plus de gâchis qu’autre chose puisqu’une deuxième vie est toujours possible pour nos matériels, dont les repair-cafés qui fleurissent actuellement dans les pays.

Un problème auquel nombre de jardiniers en herbe comme confirmés peuvent être confrontés, c’est le pot en terre qui casse et qui en devient inutilisable, ou presque… Car il est possible d’en faire quelque chose de superbe. Un peu d’imagination, un peu de préparation, et vous obtenez quelque chose de superbe qui pourrait vous être vendu une fortune dans le commerce!

pots-cass--s-jardins-miniatures-feeriques-10 Lire la suite

Se préparer à l’hyper-inflation..

« Se préparer pour après » nous en parlons souvent, les solutions existent, mais bien peu sont prêts à faire la démarche, préférant attendre des jours meilleurs, vous devez comme moi, l’avoir constaté dans votre entourage, les « on en a vu d’autres », « Tu vois tout en noir », font de nous des pessimistes impénitents, voire des oiseaux de mauvais augures, en aucun cas des gens lucides, et c’est ce regard que posent sur nous ces « optimistes », qui nous désespère, en ayant la furieuse envie de les laisser se débrouiller, quand le game over sera inscrit en lettres rouges partout. Heureusement que la communauté des internautes est là, non pour avoir réponse à tout, mais pour donner quelques pistes, car chacun sait ce qui bout dans sa marmite, et nous ne sommes pas tous égaux pour ma mise en œuvre de solution(s)..

De tout ce que j’ai lu sur l’effondrement économique, deux pages m’ont plus marqué que toutes les autres. Les voici :

Témoignage d’un français présent en Russie lors de l’effondrement du rouble.

et

L’hyper-inflation allemande de 1923.

Elles sont très bien écrites, à la portée de n’importe qui. Pas besoin d’avoir un diplôme d’économiste pour comprendre la gravité de la crise économique.

Vous pourrez anticiper les plus gros problèmes pour vous y préparer avant que le système financier s’effondre totalement.
C’est inévitable. Lire la suite

Plus de la moitié de la population animale de la Terre a disparu au cours des 40 dernières années ! Le constat est dramatique…

On se focalise sur notre devenir, et ce ne sont pas les décisions de ceux qui « dirigent » les pays qui vont nous rassurer sur ce point. Il est indéniable que nous allons devoir nous impliquer,  de quelle manière? c’est déjà la question à nous poser. Inutile de faire de grandes choses, commençons petitement à changer notre façon de consommer, revoyons l’utilisation de tout ce qui est proposer à la vente, en nous posant la question, « est ce que j’en ai réellement besoin »?.. Et regardons le tragique bilan de notre impact sur cette planète, qui est notre maison à tous, sachant que nous ne pourront pas déménager. Prenons conscience que nous devons partager avec les autres espèces. Nous sommes tellement habitués à tout avoir, tout de suite sans nous poser de questions… Les données que vous aller lire datent de 1970/2010, il y a quatre ans!! Il s’en passe des choses en quatre ans, combien d’espèces disparues ou en voie de disparaître, qui sont les responsables? NOUS TOUS. Que restera t-il à nos enfants des merveilles de la Terre?…

Et la guérison de la Terre semble de plus en plus compromise. Nous autres, les humains, nous exerçons une grosse pression sur les écosystèmes : chaque année, il nous faudrait l’équivalent d’une Terre et demie pour satisfaire nos besoins. Le WWF dresse un bilan alarmant de la situation actuelle qui témoigne de problèmes d’une ampleur sans précédent.

Pour vous donner une petite idée, Lire la suite

Attention aux comparateurs de prix de la grande distribution et des autres qui sont biaisés et de la publicité dissimulée

C’est dans l’air du temps de titiller les finances au raz du sol des moutons. Qui n’a pas vu ou entendu, les slogans de la grande distribution « nous sommes moins cher que…. »? Et de vous proposer de télécharger des applications, ou d’aller sur telle adresse, pour vous le prouver. Si vous utilisez ces comparateurs de prix, autant les mettre en concurrence pour ne pas vous faire avoir, la réalité est bien différente… Merci à Blueman.


Source Des vidéos remarquables

Nord : treize fermes court-circuitent un supermarché en ouvrant leur propre magasin

Une idée à répandre de partout? Que les fermes et exploitants s’unissent et ouvrent un commerce regroupant tous leurs produits, du local, du frais, et même avec un prix qui équivalent, ne pourra être qu’une bonne solution pour relancer un peu l’économie. Et avec un tel commerce de monté, pourquoi ne pas étendre le concept en incluant artisans locaux? Tout est possible…

En lieu et place d’un projet de supermarché, 24 exploitants agricoles ont lancé « Talents de fermes », à Wambrechies, près de Lille. Ce magasin leur permet de vendre leurs produits directement aux consommateurs.

7170109-10996411Le magasin Talents de Fermes ©Ville de Wambrechies
«Nous faisions tous de la vente directe sur notre propre exploitation. Mais en nous regroupant au même endroit, nous avons permis au client de trouver tous les ingrédients de ses repas », raconte Danielle Grave, exploitante maraichère de Talents de fermes. Pains, boissons, fruits et légumes, viandes, conserves… Depuis le 19 août, cette SARL (Société à responsabilité limitée) installée à Wambrechies permet à vingt quatre producteurs de vendre directement les produits de leurs exploitations aux consommateurs.

« Un ensemble de fermes, regroupées en un seul lieu »

« Cet endroit est un ensemble de fermes, regroupées en un seul lieu. En vingt minutes, le client a ce qu’il lui faut », indique Perrine Dekeukelaire, une autre exploitante. Talents de fermes commercialise uniquement des produits frais et locaux, hormis le vin et les champagnes. « Nous assurons même des permanences sur place pour répondre aux questions de la clientèle », indique Danielle Grave. Les prix des produits, complète-t-elle, se font « en fonction de nos coûts de revient. Nous assurons une qualité qui justifie que, parfois, nos prix soient plus élevés que dans des grandes surfaces. » Lire la suite

L’idée dont nous devrions nous inspirer: soutenir les néo-nazis lors d’un de leur défilé pour lutter contre l’extrême-droite

L’idée est tellement originale et intelligente que nous devrions vraiment nous en inspirer pour faire passer certains messages! Car au final, leur soutien aux néo-nazis ayant défilé a permis de mieux lutter contre eux, ce qui bien sûr n’a pas vraiment réjouit les dindons de la farce… ;)
teaserbis

Des néo-nazis défilent annuellement à Wunsiedel, en Allemagne, pour rendre hommage à Rudolf Hess, l’ancien bras droit d’Adolf Hitler. Excédés par ce rassemblement, les habitants de ce village bavarois de 10 000 habitants ont décidé cette année de retourner cette marche contre les extrémistes : sans qu’ils le sachent, à chaque pas qu’ils faisaient, les néo-nazis collectaient des fonds pour une ONG luttant contre l’extrême droite.

Depuis 1987, année de la mort de Rudolf Hess, des néo-nazis se rendaient régulièrement à Wunsiedel, où le dignitaire nazi était enterré. Leurs rassemblements ont ensuite été interdits durant une décennie, avant de pouvoir reprendre dans les années 2000. En 2011, les restes de Rudolf Hess ont été exhumés et sa tombe détruite, afin de dissuader les groupes d’extrême droite d’organiser leur rendez-vous annuel à Wunsiedel. Ce fut un échec, tout comme les contre-manifestations organisées tous les ans par les villageois.

Cette année, les habitants de Wunsiedel ont donc décidé de changer de stratégie. Pour chaque mètre parcouru par les militants d’extrême droite lors de leur marche du 15 novembre, dix euros étaient collectés par les villageois et reversés à EXIT-Deutschland, une ONG aidant les néo-nazis à quitter les groupuscules extrémistes.

Lire la suite

Le pape revend ses cadeaux dans une loterie pour les pauvres…

Cette nouvelle m’a fait sourire en imaginant le Pape, biker sur une Harley, ou sportif au volant d’un 4×4 toutes options, prenant le départ du tour de France sur un vélo de course, coiffé d’un Panama (la tiare lui sied mieux), à moins qu’il veuille jouer les paparazzis avec une caméra numérique, ou bien encore faire concurrence à Georges Clooney devant une superbe machine à café? Au final, il a fait un meilleur choix, autant que ça rapporte pour aider les pauvres……….

Img/Lesobservateurs.ch

Le pape François va revendre des cadeaux qu’il a reçus, d’une Fiat Panda dernier cri à une machine à café, à la faveur d’une loterie dont le produit ira aux sans-abri assistés par le Vatican, ont rapporté les médias.

Des billets de tombola à 10 euros

«Une loterie de charité pour les œuvres du pape» aura lieu le 8 janvier, selon le quotidien romain Il Messaggero, permettant de gagner nombre de lots que François, comme tous les papes avant lui, reçoit chaque semaine de particuliers ou d’entreprises qui espèrent ainsi valoriser leurs produits. Lire la suite

Voyage en roulotte : Résumé de 2 ans de voyage

Voilà deux ans que ce projet a commencé, un projet superbe qui rime avec « liberté », et qui a donné à beaucoup envie de tenter une telle expérience sans pour autant avoir donné le courage de sauter le pas (moi le premier à mon grand regret…).

Et Yannick qui nous avait fait confiance pour mettre en avant ce projet sur le blog a donné des nouvelles, de belles nouvelles, un bilan de ces deux dernières années. Partir, changer de vie est possible, revivre est possible sans qu’il y ait grand chose à perdre, et le bilan est très positif.

Roulotte5-1024x309Quelque part en Vendée, été 2014

Bonjour,

Eh oui cela fait plus de deux ans et demi que nous avons décidé de changer de vie pour faire un voyage en roulotte, de plaquer une vie faite d’une apparente sécurité matérielle pour une vie simple, mais VRAIE. Il y a un peu plus de deux ans nous avons eu plusieurs articles relatant ce qui était à l’époque qu’un projet, un peu plus qu’une idée, mais encore rien de bien concret.

Alors certains d’entre vous nous ont suivis depuis le début sur notre blog, d’autre nous ont rejoint en cours de route, ou alors vous venez juste de tomber par hasard (si tenté que le hasard existe !) sur cet article, je vous propose de revenir sur les grandes lignes de notre voyage…

L’article est rempli de liens pointant vers certains articles que nous avons rédigés au moment de notre voyage, c’est pour vous permettre d’aller plus loin dans cette présentation sans pour autant faire de cet article un livre (ça c’est en cour de route ne vous en faites pas!).

Je l’ai scindé en plusieurs articles pour le rendre plus lisible!

  1. De l’idée au départ (Juillet 2012 à Avril 2013)

  2. Première partie du voyage (Avril 2013 à Aout 2013)

    Lire la suite

La finance solidaire au secours des propriétaires surendettés

Vendre sa maison à des acheteurs solidaires pour en devenir locataire et la racheter une fois sa situation financière rétablie. C’est la solution que propose StayHome aux propriétaires surendettés. Objectif : éviter que leur toit soit saisi et bradé aux enchères.

7169905-10996060À Seattle, des maisons bradées suite à la crise des subprimes © A McLin

Chaque année, 15 000 maisons sont saisies en France. À la suite d’un divorce, d’un licenciement, d’une lourde succession ajoutée à un crédit en cours, les sommes à régler chaque mois deviennent parfois trop importantes. Les banques décident alors de ne plus prêter et le tribunal de grande instance, de mettre la maison aux enchères pour régler les différents créanciers.

Un drame pour ceux qui se retrouvent sans domicile et fichés à la Banque de France. Et un business pour d’autres : les maisons sont revendues aux enchères, à seulement 40 % de leur prix en moyenne. « Une véritable mafia hante les salles de tribunaux pour racheter ces maisons bon marché, raconte Nicolas Beretti, co-fondateur de la plateforme StayHome. Ces prédateurs se nourrissent des carcasses des gens que le système bancaire classique a foutus dehors. »

« Une véritable mafia hante les salles de tribunaux pour racheter ces maisons bon marché. Ces prédateurs se nourrissent des carcasses des gens que le système bancaire classique a foutus dehors. »

Éviter la banqueroute

C’est de la rencontre, en 2010, de Nicolas Beretti avec Christian Lachaux, ancien promoteur immobilier qui a failli se faire saisir sa maison et Patrick Drack, ancien directeur financier familier des affaires de surendettement, qu’est né StayHome. La crise des subprimes est passée par là. Les trois veulent permettre aux propriétaires surendettés d’éviter la saisie de leur domicile par le tribunal. Ils inventent alors, avec StayHome,

Lire la suite

1 118 119 120 121 122 127