Les Etats-Unis vont déployer des troupes dans 35 pays africains

De la folie! Les USA n’ont plus d’argent et vont exploser le mur de la dette, le nombre de personnes vivant grâce aux bons alimentaires avoisine les 50 millions, la situation est littéralement catastrophique, les tueries et pétages de plombs se multiplient, et le gouvernement par en guerre dans 35 pays africains??? Ce sont des fous, quand à l’autre empaffé d’Obama, prix Nobel de la paix de mes deux, il est une nouvelle fois indéfendable, tu parles d’un grand président!

africa

L’armée américaine va déployer des troupes dans près de trois douzaines de pays africains dans l’année à venir. Les soldats basés à Fort Riley, 2e brigade du Kansas et la 1st Infantry Division vont générer une formation en Mars 2013 afin de mettre en place un projet pour envoyer des troupes dans 35 pays africains suivant un rapport d’Associated Press. Citant une menace croissante de groupes extrémistes, y compris ceux ayant des liens avec Al-Qaïda, le ministère de la Défense espère installer des soldats américains à l’étranger afin de préparer les troupes locales pour d’éventuelles crises futures avant que les tensions ne dégénèrent.

sic…

En outre, l’AP dit que les soldats américains se rendront en particulier en Libye, au Soudan, en Algérie et au Niger dans le but de se préparer à toutes les attaques possibles d’Al-Qaïda. Les américains permettront également de former et d’équiper des forces au Kenya et en Somalie, paraît-il, dans le but de faire face à des militants d’al-Shabab. Lire la suite

Vos impôts pour Monsanto

Death card Tarot - Monsanto

© Inconnu

19 novembre 2012, curieux communiqué de presse du réseau CEE Bankwatch Network (note fin de page) :

« La Banque Européenne pour la reconstruction et le Développement (BERD) devra se prononcer en avril 2013 sur une garantie financière de 40 millions de dollars pour couvrir Monsanto au cas où les entreprises agricoles et des distributeurs qui se sont engagés à acheter des semences ou des produits agrochimiques à la firme ne pourraient pas les payer ! »

Un œil sur la BERD

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement est une organisation internationale dont le siège est situé à Londres. Créée le 29 mai 1990 par François Mitterrand et dirigée de 1991 à 1993 par Jacques Attali, la Banque précise dans ses statuts que « le développement durable est essentiel à l’exercice de saines pratiques commerciales et tous les projets d’investissement sont sélectionnés avec soin dans cette optique, conformément à sa politique environnementale et sociale ». Enfin de l’argent si ce n’est propre du moins désinfecté !

Contrairement aux autres institutions financières internationales, le mandat de la BERD se limite aux pays « qui s’engagent à respecter et mettent en pratique les principes de la démocratie pluraliste, du pluralisme et de l’économie de marché, de favoriser la transition de leurs économies vers des économies de marché, et d’y promouvoir l’initiative privée et l’esprit d’entreprise ».

Les actionnaires de la BERD sont en premier lieu les Etats européens qui financent donc les activités de la banque avec les impôts des citoyens européens. Lire la suite

Défense : Il manque 204 millions d’euros pour payer les soldes avant la fin du mois

La version officielle reste pour l’instant la seule présentée au public: si des militaires ne sont pas payés, c’est juste un bug informatique, rien de plus, un bug qui dure depuis plus d’un an, ce qui montre bien l’incompétence de nos informaticiens! Ou alors devrions nous nous intéresser à l’autre version, le gouvernement n’a plus un rond! D’ailleurs, si on regarde l’article, il est indiqué que pour trouver l’argent fin de payer les soldes des soldats, il va encore falloir rogner sur les dépenses d’équipement et que d’autres ministères allaient être mis à contribution, dont celui de l’éducation nationale ou de l’agriculture, comme par hasard….

En novembre dernier, dans le cadre du troisième projet de loi de finances rectificative une rallonge de près de 280 millions d’euros avait été consentie au ministère de la Défense pour que ce dernier puisse notamment payer les soldes (salaires) de ses personnels. Des annulations de crédits et des dépenses inférieures à ce qui avait été prévues dans le budget de l’Etat devaient compenser cette somme.

Mais, visiblement, cette rallonge de crédits ne suffira pas, au point qu’une nouvelle, d’un montant de 204 millions d’euros, a été votée le 18 décembre par les députés afin de payer les soldes des militaires pour le mois de décembre. Au total, la masse salariale des armées aura été supérieure de plus de 470 millions d’euros par rapport aux prévisions.

En cause : le Logiciel unique à vocation interarmées de la solde (LOUVOIS), dont le raccordement au système de gestion des ressources humaines de l’armée de Terre (mais aussi à ceux du Service de santé des armées et de la Marine nationale), a causé des dysfonctionnements dans le paiement des soldes des militaires, certains ayant reçu des sommes indues pendant que d’autres attendent de recevoir l’intégralité de leurs traitements. Lire la suite

Au Canada, une chef amérindienne fait une grève de la faim pour sauver les Premières Nations.

Elle dort dans un tipi, se chauffe avec un petit feu et boit du bouillon de poisson pour garder des forces: la chef Theresa Spence campe devant le parlement canadien à Ottawa et observe une grève de la faim depuis le 10 décembre, inspirant une vaste contestation chez les autochtones.

Elle refuse de s’alimenter tant que le Premier ministre Stephen Harper ou le Gouverneur général David Johnston – qui représente la reine Elizabeth II dans cette ancienne colonie britannique – n’accepte pas de la rencontrer.

Chef de la tribu des Attawapiskat, dans le nord de la province de l’Ontario, Mme Spence s’est installée sur une petite île sise au milieu de la rivière qui traverse Ottawa pour dénoncer les conditions de vie des 1,2 million d’autochtones du pays (Amérindiens, Métis et Inuits).

Son combat est rapidement devenu l’emblème du mouvement de défense des droits indigènes « Idle No More » lancé il y a un mois par quatre jeunes Amérindiennes.

A l’image des manifestations organisées à travers le Canada vendredi, mais aussi à Londres, en Egypte, et aux Etats-Unis, Theresa Spence a inspiré des dizaines d’autochtones canadiens réclamant le respect des traités signés par leurs ancêtres avec les envahisseurs britanniques.

« La chef Theresa Spence n’est pas seule », lance le Grand Chef de la Nation Nishnawbe Askim Harvey Yesno. « Les indigènes de tout le pays soutiennent ses efforts pour ramener autour de la table de discussion les partenaires des traités. »

Les trois partis d’opposition à la Chambres des communes, Greenpeace, mais aussi le syndicat des postes ont officiellement affiché leur soutien à la grève de la faim de Mme Spence.

La fronde a été déclenchée par l’adoption récente d’une loi permettant aux Amérindiens, Inuits et Métis de vendre certains de leurs territoires à des non-autochtones, explique Tanya Kappo, l’une des fondatrices d' »Idle No more », estimant qu’un tel développement pourrait signer la fin du mode de vie traditionnel des premiers peuples d’Amérique du Nord.

Lire la suite

Ces banques au-dessus des lois

C’est bien, cela parle des banques étrangères, mais les banques françaises? Les scandales du Libor et de l’Euribor auraient dû faire la « une » des journaux, télés, papiers et autres. Les politiques se devaient également d’intervenir, surtout Hollande qui déclarait que son ennemi, c’était la finance! Et? Rien, que dalle, nada! Et ceci n’est qu’un petit exemple parmi tant d’autres…

6a00e54fc2d89888330120a4d5ee96970b-800wi

Dans le récent scandale impliquant les activités criminelles des grandes banques, le Département de la Justice américain a annoncé mardi 11 décembre avoir conclu un arrangement s’élevant à 1,9 milliards de dollars (1,5 milliards d’euros) avec la banque HSBC basée en Grande-Bretagne et accusée de blanchiment d’argent sale à une vaste échelle pour les cartels de la drogue mexicains et colombiens.

L’accord a été spécialement conçu pour éviter des poursuites criminelles soit à la banque, la plus grande d’Europe et la troisième du monde, soit à ses hauts dirigeants. Alors même que la banque a reconnu avoir blanchi des milliards de dollars pour les barons de la drogue, ainsi que d’avoir violé les sanctions financières américaines imposées à l’Iran, à la Libye, à Burma et à Cuba, le gouvernement Obama a empêché une condamnation au moyen d’un « accord de poursuite différée. » Lire la suite

Quelle attitude adoptera le GIEC, face au contenu de son 5e Rapport, qui a fuité ?

Ah le GIEC, le pauvre à qui lui arrive moult soucis, maintenant il s’agit de fuite involontaire au sein même de l’organisation.  Il devra admettre publiquement que le réchauffement n’est pas dû au CO² anthropique mais plutôt l’activité solaire, et elle a une part importante de responsabilité, mais elle n’est pas la seule dans tout ce processus.

Alors que le dernier rapport se peaufine, le zèle d’un de ses membres a jugé bon de mettre au courant des dernières informations, ceux qui financent cette grande escroquerie mensongère. Une ébauche ou plutôt une version simplifiée de ce dit rapport est alors publiée, avec les détails déjà disponibles. D’autant que le personnage en question mentionne bien en clôture, et c’est là très précisément que c’est important, que les informations contenues dans ce document, remettent bien en question et de manière évidente, la thèse principale, l’origine humaine du dioxyde de carbone dans le processus du réchauffement climatique.

C’est donc par ce rapport et cette phrase aussi anodine en apparence, qu’on apprend que le GIEC admet sans détours que, oui c’est bien le soleil qui réchauffe la planète. Bien d’autres scientifiques en devenaient de plus en plus convaincus de par la multitude de résultats d’analyses allant dans ce sens. Mais depuis le début, combien d’entre eux ne se sont pas fait molester, traiter d’hérétiques et même désavouer par les hautes instances scientifiques et politiques, sans parler des menaces diverses.

Voici un tableau plus que significatif, (fig 1.4 du rapport) les courbes de couleurs représentent les prédictions de hausses de températures suivant les différents modèles mathématiques utilisés pour légitimer les décisions politiques et écologiques qui nous ont été imposées depuis. On observera que les relevés de t° (les points noirs) montrent globalement une stagnation depuis 2001, soit bien en dessous de ce que les modèles s’évertuent de prétendre. Pour les références, je vous renvoie vers le deuxième lien en-dessous fin du chapitre 1 page 39.

Autre élément et non des moindres, c’est la phrase du chapitre 7 p 43 (lignes 1à 9) qui attire fortement l’attention et qui, selon toute logique fait finalement changer d’optique le GIEC.  (termes techniques). Lire la suite

Bourses ICE achète Wall Street et veut se séparer d’Euronext

Une seule finance, une seule gouvernance! On a vu l’évolution dans ce sens à de multiples niveaux, et un nouveau vient d’être franchit par les places boursières. Et en consultant sa page Wikipedia, on en apprend beaucoup sur ce mastodonte qui peut aisément en effrayer plus d’un…

La Bourse de New York, le 20 décembre 2012

L’américain InterContinental Exchange (ICE) va s’emparer de NYSE Euronext pour 8,2 milliards de dollars, une opération qui mettra un terme à 200 ans d’indépendance de la Bourse de New York et devrait aboutir à la mise en vente d’Euronext, propriétaire de la Bourse de Paris.

La transaction, qui donnera naissance à un mastodonte boursier mondial, a été approuvée à l’unanimité par les conseils d’administration des deux groupes et pourrait être conclue au second semestre 2013 en cas d’accord des autorités et des actionnaires, selon un communiqué commun publié jeudi.

Cette opération, si elle réussit, mettra un terme à environ 200 ans d’indépendance de la Bourse de New York, qui été créée à la fin du 18e siècle et porte le nom de NYSE depuis 1863.

NYSE Euronext « a étudié attentivement un ensemble d’alternatives stratégiques et a conclu qu’ICE est pour NYSE Euronext le partenaire idéal sur un marché en mutation », selon Jan-Michiel Hessels, président du conseil d’administration de l’opérateur boursier, cité dans le communiqué. Lire la suite

S&P remonte la note de la Grèce de six crans de « défaut » à B-

C’est du grand n’importe quoi, et si vous doutiez encore que toutes ces élites vous prennent pour des moutons stupides, avec cela, vous ne pouvez plus douter une seule seconde! La Grèce est toujours dans une situation financière apocalyptique, ils n’ont plus de sous, les mesures d’austérités s’enchainent inlassablement, et le pays ne remboursera jamais ses dettes, même avec la ristourne de 965% qui a eut lieu il y a quelques mois. L’avenir était simple, sortie de la zone euro de la Grèce et éclatement de l’eurozone, éclatement de l’euro, krach financier, etc… Hors, nous sommes confronté à autre chose: la mise en esclavage financier d’un pays, et si Bruxelles veut continuer à exercer son pouvoir sur la Grèce, celle-ci ne doit pas quitter la zone euro, c’est là que les escrocs de Standard and Poors entrent en jeu…

© afp.

L’agence de notation financière Standard and Poor’s a annoncé mardi avoir remonté de six crans la note de la Grèce, de « défaut sélectif » (SD) à « B-« , et qualifié de « stable » la perspective à long terme de ce pays sous assistance financière internatinale.

La décision de rehausser de six crans la note de la Grèce illustre « la forte détermination » des pays de la zone euro à « préserver l’appartenance » de ce pays à la monnaie unique, relève l’agence de notation dans un communiqué.

Source: 7sur7.be

La CGT : 117 ans de manipulation prolétarienne

Il y a certaines institutions qu’il ne faut pas épargner s’il y a des choses à dire dessus, la CGT en fait partie, entre autres syndicats. S’il y en a bien qui maintiennent une certaines illusion, ce sont bien les syndicats, surtout ne pas tout expliquer au moutons, manifester une fois de temps en temps sans trop se mouiller non plus, et ainsi vogue le navire, voire le Titanic puisque financièrement, c’est toujours d’actualité… D’ailleurs, je me sens un peu obligé de renvoyer les internautes vers l’article parlant de la sortie du système, la partie sur les syndicats vaut le détour (pour ceux qui ne l’ont pas encore lu…).

dossiers du contribuable cgt

Dossiers du Contribuable n°10 «Enquête sur la CGT», décembre 2012, 68 pages de révélations.
en vente 4€50 sur notre site entièrement sécurisé

« La CGT, c’est le Cancer Général du Travail ; encore que Krasucki dit que c’est faux, parce que le cancer évolue, et pas la CGT ! », racontait Coluche.

Trente ans plus tard, cette boutade reste d’actualité tant ce syndicat donne l’impression de faire un pied de nez au darwinisme.

Son horloge interne s’est arrêtée à la fin du XIXe siècle, lorsqu’il était question de pendre le dernier patron avec les boyaux du dernier contremaître.

De sa naissance en 1895 aux dernières manifestations de l’automne 2012, la Confédération générale du travail alias « La Cégète » a toujours été un syndicat primaire préférant l’affrontement au dialogue, le sabordage au compromis.

Mais aussi…

– De la défense des ouvriers à celle des immigrés : un siècle de manipulation prolétarienne.
– Avec Thierry Lepaon, les cocos sont toujours aux manettes.
– Le 1er syndicat de France.
– L’énigmatique Monsieur Thibault.
– Thibault et Sarko : « Je t’aime, moi non plus ».
– L’argent du grand frère soviétique.
– Jean-Luc Touly : « Le syndicalisme doit jouer son rôle dans l’indépendance et la transparence ».

Quand la CGT tue nos emplois

Le chimiste Arkema a renoncé, mi-novembre dernier, à investir 70M€ dans son usine de Pierre-Bénite dans le Rhône. Le motif ? Une minorité de salariés menés par la CGT ne voulait pas du projet. La punition ? Arkema va investir cette somme sur des sites de production en Chine ou aux Etats-Unis. A terme, l’usine, qui perd de l’argent, est menacée.
Lip, Manufrance, Moulinex, Continental … Lire la suite

Réforme bancaire: des lobbys très investis

Mon ennemi intime, c’est la finance », ainsi parlait Zarathoustra Hollande durant les présidentielles, et la finance au final? Elle continue de décider, président ou non puisqu’au final, il ne décide pas de grand chose, Bruxelles se charge de tout, même de nous préparer une cuisson à point pour 2013. Bref, les pires escrocs banquiers continuent librement leur travail…

Les banquiers français ont fait feu de tout bois pour empêcher une mise en cause de leur modèle économique. Les dispositions arrêtées par le gouvernement devraient leur donner satisfaction. C’est une régulation a minima des activités spéculatives qui se profile.

RÉFORME BANCAIRE - Face à la vigueur du réquisitoire du candidat François Hollande, Baudouin Prot (BNP Paribas), Jean-Paul Chifflet(Crédit agricole) et Frédéric Oudéa (Société générale) ont, à partir de 2011, multiplié les plaidoiries auprès des responsables socialistes.

RÉFORME BANCAIRE – Face à la vigueur du réquisitoire du candidat François Hollande, Baudouin Prot (BNP Paribas), Jean-Paul Chifflet(Crédit agricole) et Frédéric Oudéa (Société générale) ont, à partir de 2011, multiplié les plaidoiries auprès des responsables socialistes.
REUTERS/Kenzo Tribouillard/Pool

Il est 15 h 43, au Bourget, en ce dimanche 22 janvier 2012. Devant un parterre conquis, François Hollande attaque le passage clef de son discours : « Mon véritable adversaire, il n’a pas de nom, pas de visage[…], il ne sera pas élu, et pourtant il gouverne. Cet adversaire, c’est le monde de la finance. » Cet adversaire « a pris le contrôle de nos vies », « emprise devenue un empire », qu’il faut remettre au service de l’économie réelle. Un tournant, dans une bataille électorale qui mènera finalement le candidat socialiste à la victoire. 7 h 48, le lendemain : le téléphone de Karine Berger, économiste proche du candidat, identifiée comme partisane d’une ligne dure concernant la finance, se met à sonner. Au bout du fil, un représentant de la Fédération bancaire française (FBF), qui désire la rencontrer. La future députée des Hautes-Alpes est loin d’être la seule personne contactée dans l’entourage du candidat. Lire la suite

1 451 452 453 454 455 487