Les manifestants indiens contre Areva: la police tire et shoote

C’est une magnifique vision de la démocratie que nous avons là avec la police indienne qui a tiré sur des manifestants s’opposant à la réalisation d’un projet fou d’Areva: construire 6 réacteurs en Inde sur une zone sismique! Ils sont simplement devenus fous ou est-ce une simple technique de lutter contre la surpopulation que de vouloir flinguer des régions entières en prenant de tels risques?

Quel moyen a été trouvé pour convaincre les récalcitrants d’accepter une « énergie propre » dans leur pays? Leur tirer dessus, moins il y a de récalcitrants et plus vite certains pourront penser à s’enrichir!


Six réacteurs doivent être construits sur le site de Jaïtapur, sur une zone sismique. La population est sceptique après la catastrophe nucléaire japonaise.

La police a tiré sur des opposants à un projet nucléaire du géant français Areva à Jaïtapur, dans l’ouest de l’Inde, faisant un mort, ont annoncé lundi 18 avril la police et les autorités locales.

Des centaines de manifestants s’étaient rassemblés près du site choisi pour un projet de construction de six réacteurs EPR, dans l’Etat du Maharashtra, dans un contexte où la crise nucléaire au Japon a ravivé les inquiétudes sur les ambitions nucléaires de l’Inde.

Lire la suite

Les Amis de la Terre….

Il n’a rien compris cet individu, la guerre contre la nature, c’est l’humain!! qui c’est cru tout puissant qui l’a déclarée, le réveil est difficile pour les imbéciles, qui en plus de sortir des âneries, fuient leurs responsabilités.

Luc Ferry

La phrase ressemble à un bibelot empoussiéré dans un salon bourgeois : « La nature, aujourd’hui encore, demeure notre principale ennemie. »

Ces mots n’ont cependant pas été écrits par un vaillant scientiste du XIXe siècle, mais par Luc Ferry dans Le Figaro du 31 mars.

Au sein du système oligarchique, Luc Ferry assure, avec d’autres, la fonction de donner un vernis intellectuel à l’impératif de maintien de l’ordre social actuel.

On l’a ainsi vu valider le climato-scepticisme de son ami Claude Allègre ou déclarer qu’il préférait Marine Le Pen à Olivier Besancenot.

Donc, à propos de Fukushima, « la nature demeure notre principale ennemie ».

L’assertion oublie qu’il est étrange de bâtir des centrales nucléaires dans des zones sismiques, néglige que la compagnie Tepco a falsifié des informations importantes depuis 2002, ignore que les leçons de l’accident sismique sur la centrale de Kashiwazaki en 2007 n’ont pas été tirées.

Bref, il n’y a pas de dommage causé par la « nature » indépendamment des actions humaines qui le préparent.

C’est même un lieu commun depuis une dizaine d’années de caractériser le risque « naturel » comme une combinaison entre un aléa et la vulnérabilité.

Lire la suite

Une pétition remise au Parlement européen contre les brevets sur les plantes

Je suis étonnée par le nombre de signataires de la pétition, 58.000 personnes de 20 pays…….pas motivés les moutons!!!

Manifestation le 18 avril 2011 à Bruxelles contre les brevets sur les plantes. AFP PHOTO GEORGES GOBET

58.000 personnes ont signé la pétition contre le monopole des multinationales sur les semences…
Une pétition signée par plus de 58.000 personnes a été remise lundi au Parlement européen à l’issue d’une manifestation à Bruxelles contre les projets de l’UE, accusée de vouloir accorder aux multinationales un monopole sur les semences. Un cortège bariolé de quelque 200 militants, selon la police, certains déguisés en abeilles, d’autres en ingénieurs agronomes, a défilé devant le Parlement européen sous des banderoles «Libérez nos semences».
Lire la suite

Alerte à la sécheresse sur la France

On en a parlé un petit moment, et comme le temps confirme les infos, on en remet une couche! Cet été, il fera chaud, très chaud même, ça risque d’arranger les affaires de l’état et de réduire le nombre de retraites à verser, aussi horrible cela soit-il…

La situation est de plus en plus préoccupante, il ne pleut pas, ou trop peu pour rafraichir les nappes phréatiques, il y a bien de quoi apporter de l’eau au moulin des plus pessimistes, en continuant dans les mauvais jeux de mots…

Les cultures dans plusieurs régions pourraient être menacées si la pluie continue à manquer ces prochaines semaines BURLET/SIPA

METEO – Après quatre mois de faible pluviométrie, les agriculteurs craignent pour leurs cultures…

Les chaleurs estivales du moment ne font pas que des heureux. Après quatre mois de faible pluviométrie, et un mois de mars particulièrement sec, les agriculteurs s’inquiètent de ne voir aucun nuage à l’horizon. Pour l’instant, il n’y a aucune conséquence sur l’état des cultures. Mais cela pourrait ne pas durer si une telle situation se prolongeait. L’organisme France Agrimer explique que «la faible pluviométrie pourrait avoir des conséquences néfastes. Les régions Picardie, Poitou-Charentes et Pays-de-la-Loire notent que l’absence de pluies pénalise l’absorption des éléments nutritifs, notamment l’azote.»

Lire la suite

Gaz de schiste: la liste des composants chimiques publiée

Le gaz de schiste est un sujet ultra-polémique qui devient récurant, la France est actuellement concernée et voilà qu’un argument vient enrichir le débat, un argument de poids, la liste des composants chimiques utilisés dans ces forages. Voilà donc ce qui va contaminer les sols, les nappes phréatiques et les populations.

substances toxiques utilisées dans la fracturation hydraulique

 
Titre original : Gaz et pétrole de schiste : un rapport parlementaire américain révèle les substances toxiques utilisées dans la fracturation hydraulique
 

Benzène, toluène, plomb, cuivre, diesel… ces substances très nocives ne sont qu’un petit extrait des 2500 produits chimiques utilisés entre 2005 et 2009 par l’industrie des gaz de schiste aux Etats-Unis. Les démocrates de la Chambre des représentants américaine ont publié samedi un rapport dressant « l’inventaire le plus complet » de ces produits nécessaires à l’extraction par fracturation hydraulique des gaz non conventionnels.

Générations Futures révèle ce dimanche le contenu de ce rapport parlementaire qui montre que les compagnies américaines utilisent 29 substances suspectées cancérigènes ou polluantes dangereuses de l’air ou de l’eau et aussi …des substances secrètes aux propriétés inconnues !!

Lire la suite

Une autre menace que le nucléaire pour les USA

Il n’y a pas que les radiations nippones qui menacent les USA, une autre menace risque dans les prochains mois d’atteindre les côtes américaines, un tsunami de résidus, un ilot sde dechets qui lentement dérive dans l’océan. Petit aperçu de l’avenir…

Une île de résidus du tsunami japonais dérive dans l’Océan Pacifique
HONOLULU, jeudi 14 avril 2011 (Flash d’Océanie) – L’État américain d’Hawaii, déjà frappé par le tsunami généré par le séisme japonais du 11 mars 2011, pourrait dans quelques mois voir arriver sur ses côtes une énorme masse de déchets issus de cette catastrophe naturelle et qui dérivent actuellement dans l’Océan Pacifique.
Depuis le mois dernier, le centre international de recherches sur le Pacifique (International Pacific Research Center, rattaché à l’Université d’Hawaii), basé à Honolulu, a constaté la formation de cette masse flottante et son déplacement, depuis, au gré du courant dans l’hémisphère Nord de l’Océan Pacifique.
Lire la suite

Bankok s'enfonce peu à peu dans la mer…

Il n’y a pas que le Japon qui lentement s’enfonce dans le pire scénario imaginable, Bangkok est vouée elle aussi à connaître un triste destin….

Travel to Bangkok
Bangkok, Tailande
 

«Bangkok est une ville obèse sur un squelette d’enfant» Thanawat Jarupongsakul, géologue.

Tous les spécialistes décrivent des scénarios cauchemardesques pour la mégapole de 10 millions d’habitants .

Bangkok est condamnée. «Le mal progresse vite. Très vite», met en garde le météorologue Smith Dharmasaroja. La capitale thaïlandaise «aura les pieds dans la mer d’ici à vingt ans. Et en 2100, elle sera l’Atlantide asiatique», estime-t-il. Les Bangkokiens auraient fini par s’accommoder des déluges, des crues fluviales du Nord et des mascarets du Sud, s’ils n’avaient à faire face au redoutable «effet ciseaux» : un affaissement des sols argileux de 1,5 à 5,3 cm par an parallèlement à l’élévation du niveau de la mer.

Lire la suite

La leçon de Fukushima : Nucléaire, suicide, mode d'emploi

Connaissez vous Jean Pierre Petit? c’est un physicien avec une vision à 360 degré, que devraient d’avoir tout les scientifiques. Un dossier complet sur Fukushima est disponible sur son site, avec sa vision sur la manière de résoudre l’épineux problème engendré par les réacteurs endommagés, malgré et surtout celui number one, la radioactivité.
Comme à son habitude, pour ceux qui le connaissent, JP Petit avec son franc parler, est sans concession sur la manière dont à été gérée cette catastrophe…J’espère qu’il pourra exposer ses propositions à ses confrères physiciens, et qu’ils réfléchiront ensembles sur les moyens à mettre en œuvre, pour stopper ces émanations mortelles. Ce n’est plus simplement un problème Japonais mais mondial, et à ce niveau d’urgence, il ne faut même pas penser à économiser les moyens, c’est peut être la guerre la plus utile qu’il y est à envisager à ce jour, une guerre contre la folie des hommes qui ont ouvert la boîte de Pandore, toutes les nations qui en ont les moyens en matériels doivent aide et assistance au Japon…..Bon!! je vois déjà des sourires condescendants, quelle utopiste cette Voltigeur, elle croit vraiment que tout le monde va mettre la main à la pâte et au porte feuille???? on peut toujours rêver non?

46 jours plus tard : aucune mesure importante, aucun plan : le spectacle dune lamentable incompétence

Vous avez devant vous le visage du libéralisme-catastrophe. Tant qu’il s’agit d’encaisser des dividendes, en falsifiant au besoin des documents liés à la sécurité, en visant le profit maximal, on est présent. Quand il s’agit de faire face à une catastrophe de cette ampleur, il n’y a plus personne. Quel serait, en effet, le « retour sur investissement » d’une telle opération de sauvetage ? Qui payera ?
Lire la suite

Des milliards de litres de liquides toxiques réinjectés..

Ce que l’on ne nous dit pas, c’est la composition de ces produits, vu les conséquences sur l’environnement et la santé, il vaut mieux rester mobilisés. Il y a trop de tendance à « copier » tout ce que font les USA, et pas pour le bonheur des habitants………

Titre original :
USA : des milliards de litres de liquides toxiques réinjectés dans des puits de 13 états entre 2005 et 2009

Des compagnies pétrolières et gazières ont injectés des centaines de millions de litres de produits toxiques ou cancérigènes dans des puits dans plus de 13 états entre 2005 et 2009 selon une enquête d’élus démocrates américains.
Lire la suite

Fukushima: ainsi s'éteignent les vaches, abandonnées…

L’horreur combinée à la connerie permet tout et n’importe quoi comme le fait d’abandonner des vaches en les laissant mourir de faim! Les laisser à leur propre sort dans la zone contaminée est une chose, elles pouvaient à la rigueur continuer à brouter les coins de verdure, mais là, c’est simplement l’horreur et la souffrance…

http://lesmoutonsenrages.files.wordpress.com/2011/04/530478650_small.jpg?w=222

« Plus tôt ce mois d’avril nous avons décidé de faire à notre façon des reportages d’investigation de la situation actuelle dans la zone des cinq à dix  kilomètre autour de la central nucléaire Dai-ichi à Fukushima. Ceci est le premier d’une série d’articles où nous rapporterons les résultats de notre temps sur le terrain à Fukushima.

L’emplacement de notre premier reportage est un ranch dans Namie, une ville située à 10 km de la centrale nucléaire. Ici, au lieu des sons animés des agriculteurs qui vaquent à leurs tâches quotidiennes, l’air est rempli avec les cris désespérés de bovins abandonnés. Nous sommes aller à la grange pour enquêter, nous avons constaté que plus de la moitié du bétail dans chaque enclos étaient morts, et le reste à entendre la déchirante appels à l’aide se tennant parmi les cadavres.

Lire la suite

1 452 453 454 455 456 474