2 millions d'enfants pauvres et 40 patrons heureux…

Elle est pas belle la vie? Si en France il y a quelques petits problèmes mais ce n’est pas grave, tant que les grands-patrons peuvent toucher leur salaire, tout va bien! Cela résumerait presque le mode de pensée du gouvernement (et des autres politiciens aussi…) qui bizarrement ne s’affolent pas trop et ont toujours le même style de solutions pour sauver le pays de la crise ambiante: se foutre royalement de ce que nous vivons vraiment!

http://www.ouest-france.fr/of-photos/2008/10/22/SIGE_OCDE_apx_470_.jpg

En France « deux millions d’enfants vivent dans des familles dont les revenus sont inférieurs au seuil minimum de pauvreté » mais la priorité des priorités c’est bien sûr de diviser par trois le taux d’imposition de l’ISF pour les plus grandes fortunes… »

La Phrase du jour est signée Guillaume Duval, rédacteur en chef d’Alternatives économiques, sur sa page Facebook. Il commente le rapport final de la Défenseure des enfants : « Dominique Versini dénonce notamment les « reculs répétés » en matière de justice des mineurs, de logement social ou encore les difficultés rencontrées par les enfants étrangers présents en France. Elle déplore aussi que nombre des recommandations faites par ses services n’aient pas été suivies d’effets de la part des pouvoirs publics. (…) La défenseure déplore, plus généralement, la situation des enfants pauvres, pointant « l’insuffisance de certaines politiques publiques au regard des recommandations du Comité des droits de l’enfants des Nations unies (juin 2009) ». Selon ses calculs, en France, deux millions d’enfants vivent dans des familles dont les revenus sont inférieurs au seuil minimum de pauvreté (de 773 euros à 950 euros après transferts sociaux).
Lire la suite

Les USA abandonnent la recherche d'ALF

C’est tristement vrai, si ALF existe (et qu’il veut toujours ne nourrir de chats…), alors cela ne sera pas grâce aux États-Unis qu’il sera découvert, ils n’ont plus un dollar pour cela!

Depuis le 15 avril 2010, L’Allen Telescope Array ( ATA) , l’un des outils principaux du programme, SETI a été placé en hibernation.

Un choix qui n’est pas en relation avec les résultats des analyses du programme, mais en relation directe avec les nouvelles restrictions budgétaires fédérales appliquées aux États-Unis .

Ce sont donc aujourd’hui des millions de participants volontaires ( via l’application SETI @ Home ) qui voient leur espoir de contribuer à la découverte d’une nouvelle forme de vie qui s’envole . Lire la suite

Présidentielle 2012 : dépenser plus pour… faire oublier l'austérité ?

Allez les moutons, serrons nous la ceinture, il y a du fric à gogo pour le fauteuil Elyséen….
Benji m’a aiguillée sur un article qu’il n’a pas le temps de poster, donc je le soumet à votre sagacité moutonesque…..pour chercher l’erreur, ou vous mettre devant l’horreur du foutage de gueule ambiant!

En 2012, au premier tour, chaque candidat pourra dépenser pour sa campagne jusqu’à 16,851 millions d’euros. Ce qui représente par rapport à 2007 une augmentation de… 23%. Le tout, sur fond de restrictions budgétaires !

C’est par une récente annonce publiée au Journal Officielque la Commission nationale des comptes de campagne, vient de fixer plafond des dépenses pour la campagne présidentielle.Si les montants semblent élevés pour beaucoup de français, on remarquera surtout que le « coût de la démocratie » augmentera de… 23% par rapport à 2007, alors que, fait remarquer Le Figaro : « (…) L’inflation l’inflation cumulée de janvier 2007 à aujourd’hui atteint 7,9% (…) »

Quels seront les plafonds autorisés ?
Lire la suite

Les ambitions pharaoniques du constructeur russe RosAtom

Comment ce fait il qu’ils ne s’occupent pas d’abord du second sarcophage de Tchernobyl, avant de vouloir tripler leur chiffre d’affaire dans la construction de nouveaux réacteurs nucléaires qui sont dangereux, et dont on sait qu’il faut des décennies pour les démanteler, sans avoir de solution pour se débarrasser des déchets?? La réponse est, pour gagner encore plus de fric en exportant le gaz et le pétrole Russe….

Image d'illustration

RosAtom s’est relevé après le choc de Tchernobyl. Il est devenu l’un des leaders mondiaux du secteur.

RosAtom, ce géant de l’industrie nucléaire mondiale, l’héritier du ministère du Nucléaire (MinAtom) fondé à l’époque soviétique, ronronnait jusqu’au milieu des années 2000 sous la férule des militaires. C’est l’administration de Vladimir Poutine qui a dépoussiéré l’industrie nucléaire (32 réacteurs répartis dans 10 centrales produisant autour de 16 % de l’électricité domestique) en vue de ressusciter un ancien « domaine d’excellence » soviétique, une industrie créatrice d’emplois et de hautes technologies. Mais aussi de « nucléariser » la production d’électricité russe afin de libérer des gros volumes de pétrole et de gaz vers l’exportation.
Lire la suite

Révolte pacifique….

Tout part dans une direction, dont l’issue n’est pas ce qu’il y a de mieux pour notre devenir. Il faut inventer d’autres moyens d’actions pour rétablir une situation qui dégénère de jour en jour. On ne peut pas se contenter de se dire que nous ne pouvons rien faire, que nous sommes le pot de terre, qui n’a aucune chance contre le pot de fer des puissants lobbys. On voit que même les plus puissants, sont en passe de s’effondrer, malgré qu’on nous dise que la Bourse de New York a fini au plus haut depuis près de trois ans mardi, portée par de bons résultats de sociétés à la veille de commentaires très attendus de la banque centrale américaine (Fed): le Dow Jones a gagné 0,93% et le Nasdaq 0,77%. ,
Vous y croyez vous à la reprise annoncée? il semblerait que bientôt, ce soit la reprise des chaussettes qu’il va falloir envisager, on ne pourra plus s’en acheter des neuves.

Inventer de nouveaux moyens d’action
Pour se révolter contre les élites économiques ou politiques, les citoyens disposaient de 2 moyens d’actions qui ont été efficaces pendant près de 2 siècles: la grève du travail, et les manifestations dans la rue.

Ces 2 moyens d’actions ne sont plus efficaces aujourd’hui.

La grève du travail n’est plus le moyen d’action adapté car elle n’est praticable que par une minorité de personnes. Depuis les années 1970-80, des millions de salariés sont devenus des chômeurs, remplacés par des robots, des ordinateurs, ou bien par des esclaves humains qui effectuent le même travail pour un salaire de misère dans les pays du tiers-monde. Or un chômeur ne peut faire grève. De même, ceux qui ont un emploi précaire ou intérimaire ne peuvent pas non plus faire grève. Quand à ceux qui ont encore un emploi fixe, ils ne peuvent faire grève à cause du risque de perdre leur emploi.

Les manifestions dans la rue ont également perdu leur efficacité. Dès lors qu’une manifestation se déroule pacifiquement, sans violences policières, elle n’est que l’évènement d’un jour.
Lire la suite

Liliane Bettencourt va payer quatre fois moins d’impôts

Lili pour les intimes, Liliane pour ses co-locataires à la maison de retraite (lol), ne manque pas d’argent et risque de ne pas en manquer prochainement malgré la crise, plus elle touche, moins elle paye, n’est-ce pas beau ce concept! Hé oui, dans ce magnifique pays de la liberté et de l’égalité qu’est la France, la devise ne s’applique pas toujours aux plus riches…

http://estb.msn.com/i/8F/31AF05968EFE858F1EEC288A532.jpg

Liliane Bettencourt peut dormir tranquille. La réforme fiscale proposée par Nicolas Sarkozy devrait lui permettre de payer quatre fois moins d’impôts en 2012, et peut-être même en 2011. Soit 10 millions d’euros d’impôt sur le revenu et d’ISF, au lieu de 40 millions en 2010. C’est ce que révèle le Canard Enchaîné. La raison ? La baisse du taux de l’ISF devrait être appliquée dès 2011 (passant de 1,8% à 0,5%). Par contre, le bouclier fiscal est calculé sur les revenus perçus deux ans auparavant, et devrait donc encore s’appliquer en 2012.

Lire la suite

De nouveau 130 milliards d'euros pour les banques

Si réellement comme nous le disent les politiciens et les médias tout va bien, alors pourquoi faut-il encore recapitaliser les banques? Pourquoi leur donner de nouveau autant d’argent? Et bien sur, avec notre argent!!!

Jean-Claude Trichet, le président de la BCE, en avril 2010 à Madrid.

Jean-Claude Trichet, le président de la BCE, en avril 2010 à Madrid.AP/Virginia Mayo

La Banque centrale européenne (BCE) continue à soutenir les banques de la zone euro : l’établissement francfortien a indiqué, mercredi 30 mars, avoir alloué 129,46 milliards d’euros de liquidités à deux cent quatre-vingt-dix banques lors d’une opération sur trois mois. Ce montant est plus de trois fois supérieur à celui engagé lors de la dernière opération de ce type.

Libye: l'Italie va participer aux frappes

Manquait les italiens dans le conflit, reste à connaître les vraies raisons économiques qui poussent les italiens…le gouvernement italien plutôt, à participer au feu d’artifice. Berlusconi quand à lui ne se contente pas de retourner l’économie ni sa maitresse, il le fait également avec sa veste!

http://www.centpapiers.com/wp-content/uploads/2010/09/Lybie-Italie.jpg

L’Italie est prête à permettre à ses avions de mener des « actions ciblées » contre des « objectifs militaires spécifiques sélectionnés sur le territoire libyen », a annoncé aujourd’hui le président du Conseil Silvio Berlusconi. Jusqu’ici, Rome avait simplement mis à la disposition des forces de l’Otan plusieurs de ses bases aériennes ainsi que des avions dans le cadre d’opérations de reconnaissance et de surveillance.

Dans un communiqué, M. Berlusconi indique avoir eu une conversation téléphonique avec le président américain Barack Obama et l’avoir « informé que l’Italie a décidé de répondre positivement » à l’appel lancé aux alliés par le secrétaire général de l’OTAN à l’occasion de la réunion du Conseil atlantique du 14 avril dernier.

Lire la suite

1500 classes fermées à la rentrée prochaine

L’éducation de nos enfants n’est vraiment plus une priorité, les laisser idiot est-il un projet gouvernemental? Pas moins de 1500 classes vont être fermées d’ici à la rentré prochaine, une régression qui peut s’expliquer avec la crise qui officiellement est terminée, puisqu’ils nous disent qu’il y a la reprise, faut les croire!!! Cela me rappelle la situation de Detroit ce qui confirmerai que nous sommes sur la même pente glissante que la ville américaine (et accessoirement de la nation zunienne).

http://lesmoutonsenrages.fr/blog/wp-content/uploads/2011/04/postes_professeur_education_nationale.jpg?w=300

Le ministre de l’Education Luc Chatel a annoncé aujourd’hui sur RMC qu' »environ 1.500″ classes seraient fermées dans le primaire à la prochaine rentrée confirmant l’évaluation donnée la semaine dernière par le SNUipp-FSU, principal syndicat du primaire.

Luc Chatel a ajouté qu’il y aurait 25 élèves par classe en maternelle (contre 27 dans les années 90) et 22 dans le primaire (23) à la rentrée, assurant qu’il y avait « plus de professeurs et moins d’élèves » qu’il y a 15 ans.

« 245.000 classes de premier degré à la rentrée, c’est sensiblement le même chiffre qu’il y a 4 ou 5 ans », a affirmé le ministre de l’Eudcation.

Source: lefigaro.fr

La fin du dollar très très proche…..

Depuis le temps qu’on vous le dit, rien de bien nouveau mais cela ne fait qu’apporter un peu d’eau en plus au moulin des pessimistes que nous sommes…

Le monde veut encore ignorer cette menace quasi inévitable que font planer le dollar et la bombe de la dette américaine sur la stabilité globale. Cette crise, dont on veut minimiser la gravité, est pourtant la forêt que l’arbre européen ne peut plus cacher. C’est en substance ce qu’annonce Myret Zaki, rédactrice en chef du magazine économique suisse Bilan, dans son livre « La fin du dollar » (1).

Un krach du billet vert se prépare. Il est inévitable. Le principal risque planétaire actuel, c’est une crise de la dette souveraine américaine. La plus grande économie du monde n’est plus qu’une vaste illusion. Pour produire 1 dollar de richesse, elle a besoin de 6 dollars de dette. Face à leur 14’000 milliards de PIB, les Etats-Unis affichent plus de 50’000 milliards de dette totale, qui coûte au gouvernement, aux entreprises et aux ménages 4’000 milliards d’intérêts par an. Et l’écart entre dette et PIB se creuse encore. La situation des déficits américains est intenable.

Lire la suite

1 920 921 922 923 924 954