Enfin des bonnes nouvelles de l'économie

De très bonnes nouvelles côté argent ce qui nous change un peu….enfin….bonnes nouvelles, c’est suivant qui regarde et qui parle du sujet bien évidemment…

Pour Alexandre Hezez, responsable de la gestion à Convictions Asset Management, la conjoncture est idéale pour les établissements bancaires qui profitent des politiques monétaires très accommodantes pour reconstituer leur marge.

Comment se portent les banques aujourd’hui ?
Bien, même très bien. Elles profitent allègrement des facilités de refinancement des banques centrales avec des taux directeurs proches de zéro, pour faire de grosses marges sur le dos des épargnants. En effet, elles profitent de l’inquiétude des ménages pour leur proposer des produits financiers à très faibles rendements et investir ensuite dans des obligations d’Etat sans risque et plus rémunératrices. Du coup, Outre Atlantique, les taux de marge des banques ont retrouvé leur niveau de 2005. De plus, les risques diminuent. Aux Etats-Unis, le taux de retard sur les cartes de crédits a baissé en moyenne de 2 points par rapport à l’été dernier. Les saisies immobilières ont chuté de 15% depuis le début de l’année. Preuve que les banques américaines sont en bonne santé, le gouvernement américain fait pression sur les banques pour qu’elles rachètent les crédits hypothécaires aux agences spécialisées. Les autorités considèrent que les banques ne présentent pas de risque de solvabilité.

Les banques européennes sont elles aussi bien loties ?
Elles reconstituent aussi leur marge en profitant du taux de refinancement historiquement bas de la banque centrale européenne. A la différence des banques américaines, elles sont plus exposées au risque de défaut de la Grèce ou de l’Irlande. Mais ce risque souverain est marginal. Personne n’a intérêt a laissé tomber ces pays. Ni la banques centrale européenne qui a racheté en masse les titres de ces Etats. Ni la Chine, pour qui l’Europe est le premier partenaire commercial et qui a tout intérêt à ce que la zone euro reste stable. Après avoir financé les Etats-Unis pendant des années, la Chine devrait maintenant soutenir les pays européens.

Heu…..Le monsieur a à première vue abusé de l’herbe qui fait rire ou a obtenu son diplôme de menteur professionnel! Reste que l’information qui est devenue bizarrement difficile à retrouver va complètement à l’encontre de ces déclarations, mais on peut encore la trouver sur le site du journal Marianne: sur cette page.

François Fillon a déclaré vendredi qu’il fallait « un effort de dix ans » pour remettre le pays « dans une situation d’équilibre budgétaire qu’il n’a pas connue depuis 1976 », lors d’un discours à l’Ecole militaire. Matignon a ensuite précisé que pour le Premier ministre, les « dix ans » évoqués commençaient en 2007, date de l’élection de Nicolas Sarkozy.
Article complet sur lexpansion.com.

Je suis ravi que Monsieur le président ai commencé les économies en 2007 sinon imaginez ce que cela aurait donné!

Bref, nous avons ici de magnifiques déclarations qui ne vont pas du tout dans le sens des informations qui chaque jour débarquent sur le réseau, alors, selon vous? Nous nous trompons ou est-ce simplement de la propagande?

Pour la cour des comptes, 9X7=76!!!

J’étais inquiet de voir tout ce qu’il se passe, mais je comprend mieux les raisons d’une telle situation vu que le président de la cour des comptes ne sait-pas lui même compter, et dire que c’est des types comme cela qui gèrent l’argent du pays et qui sont censés dépenser intelligemment nos sous!!! Selon lui, 9 multiplié par 7 donne…..76!

Invité ce matin de Jean Jacques BOURDIN, sur RMC/BFMTV, Didier MIGAUD, Président de la Cour des Comptes s’est gentiment ridiculisé. 

Dans le cadre de sa traditionnelle question politiquement correcte, le journaliste apostrophe le Président « -Vous qui avez l’habitude de compter en milliards, pouvez-vous me dire combien font 9×7 »
La gêne à trouver spontanément la réponse est perceptible dans la contenance que se donne Didier MIGAUD, continuant à parler tout en comptant mentalement, avant de lâcher « 76 ».

Sourire de BOURDIN, mais la mimique est elle aussi révélatrice du doute qui l’envahit. Poursuivant l’interviewe sur un ton badin, et visiblement sur d’avoir la bonne réponse, BOURDIN repose sa question « combien font 9×7 »

Surréaliste, Didier MIGAUD persiste, « Je vous l’ai dit 76 ».

BOURDIN trop heureux de ce coup d’audience, enfonce le clou et donne la bonne réponse. Il nous est alors donné de voir un Président de la cour des Comptes à ce point embarrassé qu’il ne trouve pour seule répartie que celle-ci « Je suis surtout habitué à compter…..sur mes collaborateurs ».

Faut-il en conclure que SARKOZY ait choisi de nommer cet homme de gauche Président de l’ institution chargée de veiller au bon usage des deniers publics, pour ses lacune en calcul?

source: ici

Image

Tout ce que vous allez bientôt payer en plus…

Dire que ce qui nous attend est un passage au presse-citron supplémentaire est un euphémisme! C’est bien pire que cela, c’est même une nouvelle sodomie organisée, légale et évitable, quoiqu’ils en disent…

Image
SANTE – Le gouvernement a présente ce mardi le budget 2011 de la Sécurité sociale…
Le gouvernement a présenté en fin d’après-midi ce mardi les nouvelles mesures en vue de limiter le budget 2011 de la Sécurité sociale. Pour ce faire, le gouvernement a tablé sur un plan de 2,5 milliards d’économie dans la branche maladie, la plus lourdement dans le rouge. Objectif: ramener le déficit à 21,4 milliards d’euros pour 2011. Certaines de ses mesures pourraient être difficiles à faire passer du côté de l’opinion.

Un moindre remboursement des «vignettes bleues»
Comme prévu, le remboursement des médicaments à service modéré, les fameuses «vignettes bleues», sera désormais de 30%, à partir de 2011, au lieu de 35% jusque là. Selon Les Echos, l’économie attendue est faible (moins de 100 millions d’euros) car ces médicaments ne représentent que 7% des prescriptions.

Durcissement des prises en charge pour les affections longues
Deuxième mesure, le durcissement des conditions de prises en charge des affections longue durée (ALD). Jusque là, le dispositif permettait d’être couvert à 100% lorsqu’on était atteint d’une maladie grave et coûteuse, par exemple en cas d’hypertension artérielle. Selon le projet de loi présenté ce mardi, les nouveaux malades seront désormais pris en charge normalement. Ils devront donc payer le ticket modérateur. Autres concernées, les personnes diabétiques. Le gouvernement souhaite instaurer une prise en charge au forfait des bandelettes d’autotest pour la glycémie. Enfin, l’assurance maladie ne prendra plus systématiquement en charge «les dépenses de transports, pour les patients ALD lorsque leur état de santé ne le justifie pas». Ce durcissement devrait permettre d’économiser en tout 75 millions d’euros.

Concernant la somme qui reste à la charge du patient lors des consultations, elle sera modifiée en 2011, pour les visites à l’hôpital. Actuellement les patients paient 20% de leur poche sur les actes jusqu’à 91 euros. Une participation forfaitaire de 18 euros est ensuite appliquée au-delà. Le budget 2011 prévoit de relever le seuil de 91 à 120 euros. Gain estimé: un peu moins de 100 millions, selon Les Echos.
Lire la suite

Système financier mondial: la chute finale arrive…

Nous y sommes presque, cela va s’écrouler de manière rapide et catastrophique, plus rien ne pourra arrêter l’inéluctable! Maintenant, ce n’est pas une analyse qui vient de Voltigeur ou de moi bien que nous vous en parlions depuis plusieurs mois maintenant, ce n’est même pas une analyse qui vient de l’écrivain analyste-financier si cher à certains ici Pierre Jovanovic, cela vient encore d’ailleurs, du rédacteur du Daily telegraph.
Hier encore, nous avons abordé sur le forum le fait que Wall Street licencie 80 000 banquiers et traders, la situation est grave. Maintenant, voici un article ainsi qu’une déclaration de ce rédacteur que j’ai pu trouver sur l’excellent blog noxmail.us:

29 septembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Au début de l’été, Lyndon LaRouche anticipait que la phase terminale d’effondrement du système international se déclencherait entre juillet et septembre. Les mesures hyperinflationnistes annoncées depuis par la Réserve fédérale américaine confirment ses prévisions. Si vous doutez encore, ce n’est autre que Ambrose Evans-Pritchard, un des principaux porte-voix de la City de Londres qui reconnaît l’inéluctable.
Dans un article publié lundi sous le titre « Fermer la Fed », le rédacteur financier international du Daily Telegraph, a été contraint de reconnaître que la Fed est partie pour nous rejouer Weimar 1923 :
« Je m’excuse auprès de tous mes lecteurs dans le monde entier pour avoir défendu les politiques d’injection monétaire d’urgence de la Réserve fédérale américaine, et pour avoir maintenu comme un imbécile naïf qu’après ses premières mesures d’assouplissement quantitatif [QE], elle ne succomberait pas à l’addiction (tel un drogué), à l’abus politique et à la folle débauche.
« Ma supposition pathétique était que Bernanke déploierait des QE supplémentaires uniquement pour éviter la DEFLATION, et non pour créer de l’INFLATION. Si le comité de politique monétaire de la Fed ne peut voir la différence, que Dieu vienne en aide à l’Amérique. (…)
« Tous ceux (…) qui m’ont envoyé des courriels furieux en m’accusant de défendre une cabale de dirigeants nous amenant à l’hyperinflation, avaient raison depuis le début. En effet, la Fed est hors de contrôle. (…)
« Tôt ou tard, nous pourrions apprendre ce que la faction belliciste de la Fed constituée des directeurs régionaux Fisher, Lacker, Plosser, Hoening, Warsh et Kocherlakota pense réellement de cette embardée dans le la-la-land monétaire, avec tout ce que cela implique d’aléa moral et de contraction de dette. Si j’ai eu des mots durs contre ces résistants héroïques, je m’en excuse également. »
Pour être un peu plus explicite, l’article est publié avec deux grande photos contreposées du gouverneur de la Fed et de son homologue allemand de 1923 et une interrogation : « Objectifs d’inflation : est-ce que Bernanke est le nouveau Von Havenstein, président de la Reichsbank de Weimar ? »

Source et article complet noxmail.us
Le billet en question sur le daily telegraph.

1 903 904 905