L'immigration, parlons-en !

Que cela soit avec les politiques ou les associations qui gagnant de l’argent grâce à leur actions, l’immigration revient constamment au coeur des débats, mais une petite mise au point est toujours la bienvenue, surtout si elle combat les idées reçues et les faux arguments.

Marianne laisse carte blanche au philosophe Paul Thibaud, ancien directeur de la revue « Esprit ». Il faut, selon lui, sortir de la culpabilisation que nous impose le politiquement correct et partir des faits, aussi tristes soient-ils.

Éric Fassin - sociologue - capture d'écran - dailymotion - franceinter
Les moyens de créer du commun sont toujours les mêmes : le travail, l’école et une laïcité conquérante.

Le politiquement correct nous interdit de parler de problèmes ou de craintes à propos de l’immigration, préférant le jugement porté sur les mentalités, à condition que ce jugement soit sans ambiguïté. C’est pourquoi ceux (le sociologue Éric Fassin par exemple) qui font de l’immigration l’obsession malsaine des Français soutiennent qu’il est scandaleux de discuter de l’identité nationale, donc de la mentalité même dont ils dénoncent les effets. Lire la suite

Comment se protéger durant des émeutes: la méthode égyptienne

Un sujet un peu plus léger aujourd’hui avec une démonstration de techniques pour se protéger durant des émeutes, la tête étant la partie la plus sensible sur le moment. Les égyptiens malgré la violence et la gravité des évènements ont accepté de partager avec nous leurs techniques de pointe.

Egyptian Protesters' Makeshift Helmets (10 pics)

La technique CRS, un simple casque avec visière…

Lire la suite

Contrepoints.org racheté par un milliardaire chinois

Le journal en ligne contrepoints.org a été racheté par un milliardaire chinois à la grande surprise de tout le monde. Une vidéo de Kuing Yamang, l’acheteur en question est proposée à la fin de l’article, notez ses propos qui sont plutôt étonnants ais savoureux, lorsqu’il donne son opinion il ne parle pas au nom du gouvernement chinois qui n’a pas du tout la même vision de l’indépendance de la presse… (Attention, ne confondez pas contrepoints.org avec un S et contrepoint.org sans S, le premier étant un journal en ligne international, le second un blog du parti communiste, ou comment toucher un plus grand nombre d’internautes en jouant sur les fautes de frappe dans une adresse…:mrgreen: ).

Plus qu’une seule chose à connaître, le journal va-t-il effectivement garder cette indépendance qu’il clame tant?

Une OPA hostile tout à fait inattendue frappe Contrepoints, votre média en ligne préféré.

Toute l’équipe est sur le pont et travaille d’arrache pied pour garantir, malgré cet évènement aussi soudain qu’un coup de tonnerre, l’indépendance rédactionnelle si chère à notre jeune journal. Un tel évènement était de toutes façons inévitable tôt ou tard, étant donné notre irrésistible ascension qui ne pouvait qu’attirer les convoitises les plus aiguisées.

On pourra s’étonner de l’origine de cette initiative, mais on sait aussi que le monde change du tout au tout, et de plus en plus vite, et que ses maîtres, de plus en plus, viennent d’Extrême-Orient.

http://www.youtube.com/watch?v=WW204Z3Dun0&w=425&h=344

Source: contrepoints.org

Egypte: Si nous perdons la bataille, chacun de nous sera arrêté, harcelé, torturé

En attendant la revue de presse que je suis en train de concocter et dans laquelle il y a un récapitulatif des derniers événements égyptiens, voici un petit article très intéressant et plutôt inquiétant, histoire qu’on se tienne au courant. Maintenant, je me pose une question, en regardant l’évolution des émeutes, soulèvements et la manière dont cela se passe, peut-on se faire une idée de ce qu’il risque d’arriver un jour si le pays lui aussi se soulève?

Le Caire, 3 février 2011. Place Tahrir, depuis presque vingt longues heures, quelques milliers de manifestants pacifiques répondent à des attaques d’une rare violence. Comme prévu, des blessés. 1500 selon Al Jazeera. Il y a aussi des morts, 5 selon la même source.

Des médecins volontaires recousent des oreilles déchirées, des crânes ouverts, des cuisses déchiquetées. Ils sont sur place, par terre ou dans les quelques rares ambulances dépêchées sur place. Ils opèrent sous les pierres, les cocktails molotov et les tirs à balles réelles du gouvernement Moubarak.

Lire la suite

Pénurie d'adresses IPv4: Le réseau Internet va-t-il imploser?

Plus d’adresses « IP » disponibles, et toujours plus de demandes, comment va s’effectuer la transition?
Ils le savent depuis longtemps, mais voilà! Il va y avoir des « interférences » et s’il est question de donner une seule adresse IP, à plusieurs milliers d’internautes, HADOPI et autre LOOPSI vont se faire les cheveux blancs, à moins qu’ils ne deviennent chauves!! Ils vont bien être obligés de trouver des solutions, reste à savoir combien ça va nous coûter!


Le dernier bloc d’adresses a officiellement été alloué, jeudi. La migration vers le nouveau protocole IPv6 est désormais incontournable, et la transition s’annonce laborieuse…
De notre correspondant à Los Angeles
La cérémonie avait des airs d’enterrement, jeudi. Plusieurs organismes chargés d’administrer le réseau Internet se sont réunis pour annoncer une nouvelle que l’on voyait venir depuis plus de dix ans: le dernier «gros bloc» d’adresses IPv4 (qui permet d’identifier un ordinateur sur un réseau et de diriger les paquets d’informations jusqu’à lui) a été attribué par l’IANA, filiale de l’ICANN. Traduction: la pénurie, c’est pour bientôt, et la migration vers un nouveau système d’adressage, IPv6, est plus que jamais urgente. Qu’est-ce que cela signifie pour Internet? Pour les utilisateurs? Pour Hadopi? 20minutes.fr fait le point avec Jeff Doyle, expert réseau, président de la société de Jeff Doyle and Associates, qui conseille de grands fournisseurs d’accès à Internet (FAI).
Lire la suite

Après les émeutes au Maghreb, à quand l'occident?

Non nous ne sommes pas à l’abri de ce qui arrive là bas à des milliers de kilomètres, depuis le 1er janvier 2011, pas moins de 64 pays dans le monde ont des problèmes avec des émeutes populaires, vous pensez que nous allons échapper à la règle? Regardez les infos sur le blog, les prévisions qui jusqu’à présent se sont vérifiées, nous sommes mal, très mal, et cela ne fait que commencer…

Dans la succession d’informations qui déferlent à propos des évènements en Tunisie et en Egypte, tentons de voir clair :

[De g. à d.] Sarkozy, Ben Ali et Moubarak. Zébulon 1° a toujours su bien choisir ses amis… Leur porterait-il la poisse ? Ce serait lui donner bien de l’importance.

1er constat : comme la plupart des dirigeants du monde arabe, l’autoritaire président Mubarak s’accroche à son trône de manière pathétique. Sa position n’a rien de surprenant et ne fait que confirmer que ceux-là n’ont toujours rien compris aux changements profonds qui secouent les sociétés de par le monde. Je l’ai dit et répété à plusieurs reprises : les moyens de communication modernes changent radicalement les données. Ne pas le voir, ne pas le comprendre révèlent l’incompétence de ceux qui se maintiennent et s’accrochent à leurs privilèges éhontés que désormais ne tolère plus la grande majorité des citoyens informés.

Lire la suite

"Dégaze de là!" Le nouveau mot d'ordre de la gendarmerie

On peut se demander là s’il s’agit d’une bavure ou d’ordres débiles venus d’au dessus, mais gazer des personnes âgées, on a atteint un niveau de débilité profonde! La désobéissance civile a commencé, à quand celle des gendarmes?

gendarme-gaz-agoravox-0933f.jpg

La vidéo qui tourne en boucle sur Internet ne finit pas de susciter à juste titre de l’émoi. On y voit un commandant de gendarmerie, excusez du peu, asperger avec le plus grand sang-froid en pleine tête des manifestants pacifiques. La scène s’est déroulée le 21 janvier dernier en gare d’Anduze dans le Gard. Si un participant n’avait pas mis en ligne la scène saisie avec son caméscope il est vraisemblable que cette bavure serait restée confidentielle. La balle est désormais dans le camp de la gendarmerie dont on attend des explications et une enquête administrative, ce qu’elle refuse jusqu’à présent.

Lire la suite

Le point de rupture

Consciemment ou inconsciemment, nous sentons tous que nous approchons d’une fin de la société telle que nous l’avons connue depuis notre naissance.

Le point de rupture est tout d’abord celui du pétrole qui va remettre en question l’ensemble de nos modes de production et de consommation. Bonne nouvelle quand même: avec la réduction drastique des transports, ce sera aussi la fin de la mondialisation libérale. Nous serons contraints de revenir à une production locale pour une consommation locale.

Le point de rupture est également financier. Les pertes abyssales des banques ont été transformées en dette publique, à la charge des citoyens. La dette des principaux pays développés a explosé, atteignant des niveaux astronomiques. La dette des Etats-Unis est désormais de 14.000 milliards de dollars et continue d’augmenter au rythme de 1,5 milliard par jour. Dans l’Union Européenne, la dette publique aura atteint 125% du PIB dans 2 ans. Au Japon, elle représente déjà 270% du PIB. Un tel niveau d’endettement ne peut être épongé que par une forte augmentation des impôts, une hyper-inflation, ou une guerre. Ou bien encore… par une faillite des états et leur remplacement par un gouvernement mondial.
Lire la suite

Les pays stockent de la nourriture par peur des révoltes

Comment cacher aux populations que la situation est catastrophique? Comment éviter les émeutes? Ben…comme cela, tout simplement!

Les gouvernements des pays en développement ont commencé à stocker de la nourriture pour rassurer leurs opinions publiques et éviter les désordres sociaux, avec des conséquences potentiellement désastreuses: ils ont ainsi fait grimper les prix de nombreux aliments de base. Des prix qui étaient déjà élevés, notamment parce que les productions de blé, de sucre et de riz ont été particulièrement touchées cette année, entraînant une explosion des achats à travers le monde, rapporte le Financial Times.

Les manifestants qui ont entraîné la chute de Ben Ali protestaient notamment contre les pénuries de nourriture et les prix trop élevés, en plus de la répression et de la corruption. Les gouvernements autoritaires des pays. Le professeur d’économie Nouriel Roubini, qui avait prédit la crise financière, a déclaré cette semaine au Forum économique mondial de Davos que des prix élevés «entraînent des émeutes, des manifestations et l’instabilité politique». «C’est vraiment quelque chose qui peut faire tomber des régimes, comme nous l’avons vu au Moyen-Orient» a-t-il estimé.

Lire la suite

1 583 584 585 586 587 594