Le premier passage piéton en 3D est à Cysoing….

Pour faire ralentir les conducteurs et sensibiliser les piétons à la sécurité routière, le premier passage piéton illusion d’optique débarque en France.

Nous avions déjà entendu parler des passages piétons trompe-l’œil qui remportent un franc succès dans une petite ville d’Islande. Eh bien, il n’aura pas fallu attendre longtemps pour que cette bonne idée de sécurité routière soit copiée et qu’elle débarque en France.

Tout est bon pour convaincre les conducteurs de lever le pied et les piétons d’être plus vigilants lorsqu’ils traversent la rue. Avec ces passages piétons illusions d’optique, nous allons tous nous y reprendre à deux fois avant de franchir la route ou de conduire la tête dans les nuages. Pour faire respecter les limitations de vitesse, quoi de mieux qu’un passage piéton 3D à la sauce street-art ?

Celui-ci vient d’être installé à Cysoing, dans les Hauts-de-France. C’est le tout premier du genre.

Nicolas Morel, commercial chez T1 (Groupe Helios), a déniché l’idée du passage piéton en trois dimensions (PP3D) sur les réseaux sociaux. Il n’a pas fallu longtemps pour convaincre Éric Vandoolaeghe, directeur général de T1, toujours à l’affût d’une innovation.

Restait à trouver la méthode et les matériaux les plus adaptés à cette réalisation. Cette peinture en trompe l’œil demande un bon coup de crayon et une bonne maîtrise des techniques. Ça tombe bien, Germain Vandewattyne, le chef d’agence de Santes, a commencé sur le terrain. Et, avec ses 39 ans de métier, il est du genre débrouillard. En quelques croquis, il a maîtrisé les lignes de fuite nécessaires à la création de l’illusion.

Le travail repose ensuite sur l’application de quatre couleurs. Le blanc, forcément, puisque c’est la couleur réglementaire des passages protégés. Les dimensions des bandes blanches de l’ouvrage répondent aux dimensions imposées par la loi. Les autres teintes, gris clair, gris foncé et noir, ne sont utilisées que pour créer l’illusion d’optique.

Et elle peut être saisissante : raison pour laquelle ces PP3D ne seront pas installés sur des routes où la vitesse est relativement soutenue. Le risque de voir un automobiliste donner un grand coup de frein devant l’obstacle n’est pas à écarter… Ces passages seront plutôt dessinés face à des lieux qui demandent une attention soutenue de la part des automobilistes : écoles, équipements sportifs ou culturels…

Ces réalisations ne sont pas destinées aux seuls automobilistes. La sensation de 3D est également perceptible par les piétons. Il y a un côté ludique à se donner l’impression d’enjamber le vide entre chaque bande blanche. Une illusion qui pourrait attirer les piétons vers l’ouvrage et leur éviter de traverser dans des zones non sécurisées.

Deux fois plus cher

À condition que ces larges surfaces peintes ne soient pas glissantes. Ce problème a été envisagé et des graines de verre sont mélangées à la peinture, pour un effet antidérapant doublé d’un effet scintillant : il faut que la réalisation soit aussi visible en conditions de faible lumière.

Le prix de vente de cet ouvrage devrait être environ le double de celui d’un passage piéton classique. Et ce bien qu’il faille actuellement trois fois plus temps pour le réaliser : « Nous ne vendons en général pas un seul PP à la fois », pointe Éric Vandoolaeghe. « Et nous allons gagner en rapidité à l’avenir », ajoute Germain Vandewattyne. Même si chaque passage sera unique, en fonction de la largeur de la chaussée, notamment.

Un secteur inattendu de recherche et de développement

Pour mettre au point le passage piéton en trois dimensions (PP3D), il a fallu pas mal d’heures de réflexion, de test…, bref de recherche et développement. On imagine pourtant rarement, en regardant une ligne blanche ou un passage protégé, qu’il y a là matière à progrès. «  Vous avez remarqué que les bandes blanches font un bruit quand roule dessus maintenant ?  », interroge Éric Vandoolaeghe, directeur général de T1. «  Eh bien, c’est le fruit d’un travail de recherches que nous avons menées.  »

Les travaux de recherches du groupe Helios sont conduits dans les laboratoires du siège national, à La Courneuve, en région parisienne. Ils portent sur différents types d’amélioration : ajout d’un élément de sécurité (son, visibilité…), endurance des produits, performance environnementale…

Le tout dans un cadre contraint : les produits mis en œuvre font obligatoirement l’objet d’une certification, certaines couleurs sont imposées, d’autres proscrites… Sans parler des dimensions, des formes, des emplacements…, qui doivent aussi respecter des règles précises.

Pour autant, l’imagination n’est pas interdite. Et le développement du PP3D ouvre de nouvelles perspectives : «  Cela nous ouvre des possibilités à l’infinie !  » Pour ce nouveau genre de street art, T1 finira peut-être par recruter des graffeurs.

Publié par Aphadolie

Sources :

https://positivr.fr/premier-passage-pieton-3d-france-securite-routiere/

http://www.lavoixdunord.fr/253682/article/2017-10-27/le-premier-passage-pietons-en-3d-est-cysoing

Voir aussi:

Quels sont les domaines qui seront les plus touchés par la fin de la neutralité du net ?

États-Unis : Un train déraille et atterri sur une autoroute bondée, plusieurs morts à déplorer

Endettement mondial : Cette bombe à retardement qui nous menace… – Olivier Delamarche

12 commentaires

  • GROS

    Info du 27 octobre.
    Il y a de la latence.

  • nours77

    Il y en a quelque un dans mon village depuis 2 ou 3 semaines. Mais cela ne me fait pas ralentir, les faux dos d âne oui par contre.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Bien sûr il faut être naïf pour ne pas se dire qu’on s’habitue à tout passé la première surprise. C’est ce que je m’étais dit en voyant cette information je ne sais plus où il y a plusieurs semaines.

  • engel

    La connerie n’a décidément pas de limite!

    A force de duper ses sens, l’individu finira par ne plus s’y fier.
    … Avec d’inévitables conséquences funestes, surtout en matière de sécurité routière.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    franchement….. il suffirait juste de mettre de mines anti char autour du passage piéton qui s’activeraient dès qu’un piéton traverse. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    mais ça bien sûr !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Grand marabout Grand marabout

    http://www.20minutes.fr/societe/2190647-20171219-securite-routiere-limitation-vitesse-80-kmh-reseau-secondaire-mesure-efficace

    une expérimentation menée au Danemark où la vitesse sur le réseau secondaire n’a pas été réduite, mais augmentée. Entre 2011 et 2013, la vitesse a ainsi été portée de 80 à 90 km/h sur 100 km du réseau national. Et selon Pierre Chasseray, le délégué général de l’association : « les accidents matériels ou corporels ont baissé de 11 % sur les routes concernées par l’expérimentation et la mortalité a chuté de 13 % sur deux ans. Et ce, notamment parce que les automobilistes en roulant plus vite, ont diminué leurs manœuvres dangereuses de dépassement »

    Davantage de PV pour financer de nouveaux panneaux

    Les esprits perfides s’autoriseront à penser que, pour financer la campagne de remplacement des panneaux « 90 », les services de l’État comptent sur une hausse des revenus tirés des contraventions dressées pour excès de vitesse. Une analyse que l’Association 40 Millions d’Automobilistes n’est pas loin de partager lorsqu’elle démontre combien il sera difficile pour les automobilistes de maintenir leur vitesse sous les 80 km/h, du fait d’une cohabitation rendue délicate avec les chauffeurs de poids lourds.
    Prix d’un panneau d’interdiction : 80 euros, environ

    Le prix de revient pour le contribuable d’un panneau d’interdiction (tel celui qui indique la vitesse maximale à ne pas dépasser) est de 80 euros environ. En prenant l’estimation haute du Syndicat des Équipements de la Route, cela nous donnerait un coût total de 1,6 million d’euros.
    https://www.challenges.fr/automobile/dossiers/80-km-h-combien-coutera-le-changement-des-panneaux-90-et-radars-automatiques_555762

  • Et si ça peut servir aux quelques trou-du-cul qui ne savent pas conduire où qui se croient maîtres de leur situation, et bin soit ….
    Ceux qui ont le respect se conduiront et donc conduiront comme cela doit être partagé,
    Et ceux qui ont besoin d’être rappeler à l’ordre visuel, celui qui nous entoure, ceux là regarderont peut-être un peu mieux, un peu plus, on n’est jamais seul …. on naît pas tout seul ….

  • Cyrildu44

    Sur certains périphériques, la vitesse était passée de 90 à 70 km/h pensant réguler la circulation aux heures de pointe et faire diminuer le nombre d’accidents ; il n’en était rien : pas moins de bouchons et même plus d’accidents surtout de nuit car les gens s’endorment plus facilement en roulant à 70 qu’à 90 km/h…