3 gros producteurs de viande polluent autant que la France entière…

Et la demande est exponentielle…

Parc à bestiaux/Pixabay

Les chiffres laissent sans voix. Une étude publiée en novembre dernier par l’organisation internationale GRAIN et la Fondation Heinrich Böll dénonce « l’empreinte climatique démesurée des grandes entreprises du secteur de la viande et des produits laitiers ». Ainsi, les trois plus gros producteurs de viande dans le monde émettent autant de pollution que la France entière.

Pour espérer pouvoir atteindre les objectifs climatiques fixés par l’accord de Paris, des efforts importants sont à réaliser dans le secteur sous l’impulsion des États, seuls à pouvoir soutenir les modèles agricoles alternatifs qui peinent à se développer sans une intervention politique.

Chacun le sait aujourd’hui, l’élevage industriel est l’un des secteur les plus polluants parmi les activités industrielles humaines. Selon l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture, toutes filières de production animale confondues, le secteur de l’élevage serait à l’origine de 14,5 % de toutes les émissions de gaz à effet de serre de source anthropique. Pour que la lutte contre le changement climatique soit efficace, il s’agit donc de l’un des secteurs, au même titre que celui des énergies fossiles ou des transports, dans lequel les efforts à réaliser sont les plus importants. La critique est d’autant plus cruciale qu’il existe d’importants leviers pour faire évoluer la situation de manière positive, non seulement en se détournant de l’élevage intensif, mais également en réduisant la part de viande dans notre alimentation. Pour l’organisation Grain et la Fondation Heinrich Böll, l’engagement politique doit être le moteur de ce changement.

Pixabay

Selon les résultats de leur étude, « la croissance exponentielle de la production de viande et de produits laitiers rend l’accord de Paris impossible et la catastrophe climatique inévitable ». Pour étayer le propos, le document apporte un nouvel éclairage sur un secteur qui n’en fini pas d’être montré du doigt, au même titre que l’industrie fossile.

Les trois plus gros producteurs de viande polluent autant que la France

Pour cause, les chiffres ont de quoi faire sursauter : « trois producteurs de viande, JBS, Cargill et Tyson, ont émis, l’an dernier [2016. nddl], davantage de gaz de serre que la France toute entière et presque autant que les plus grandes compagnies pétrolières comme Exxon, BP et Shell » apprend-t-on notamment. Le document relève également que « les 20 plus grandes entreprises de viande et de produits laitiers ont émis en 2016 plus de gaz à effet de serre que toute l’Allemagne, pourtant de loin le plus gros pollueur d’Europe. » 

Ces chiffres qui ne laissent pas de doute quant à la catastrophe environnementale, et pas juste climatique, de la production industrielle de viande. Ils n’épargnent pas d’autres effets induits par l’élevage, notamment via la déforestation, comme la désertification des sols ou la perte de biodiversité. Une alimentation comprenant une plus grand part végétale dans l’ensemble de nos assiettes permettrait de réduire cette pression sur l’environnement. En effet, selon le type de viande produit, il faut entre 2,5 et 10 kg de protéines végétales pour produire 1 kg de protéine animale seul. Par corrélation, plus l’alimentation de la population mondiale est composée de viande, plus le besoin en espace agricole est important.

Crédit image : GRAIN / Heinrich Böll Stiftung

Les États appelés à ne plus éviter la question alimentaire

Les chiffres sont effrayants : non seulement l’industrie de l’élevage doit se transformer profondément, afin de retrouver une dimension humaine, mais en plus nous devons réduire notre consommation de viande de manière générale. Dans les deux cas, nous avons tendance à faire totalement l’inverse, avec une généralisation des logiques agro-industrielles dans le secteur alimentaire européen et une augmentation de la demande en viande à l’échelle mondiale. Les solutions ne manquent pourtant pas.

Selon GRAIN, « les solutions existent. Elles demandent juste à être mises en place de toute urgence ». Ainsi, il faudrait notamment « rediriger l’argent public » de manière raisonnable, afin de soutenir un modèle agricole plus respectueux de l’environnement et « soutenir les petits producteurs ». Dans le même temps, diverses mesures pourraient être mises en place afin « d’empêcher les géants de la viande et des produits laitiers de détruire le climat et de réorienter nos mesures de soutien pour renforcer la résilience des petits paysans et des éleveurs. » Globalement, c’est donc un changement structurel que réclament les auteurs de l’étude, afin de mettre fin aux soutiens économiques des activités les plus polluantes, au profit de solutions alternatives comme l’agroécologie

Faisant le même constat, l’ONG Greenpeace a lancé il y a quelques jours une campagne médiatique remarquée avec des propositions allant dans le même sens, demandant notamment au gouvernement français de mettre en place au moins deux repas végétariens par semaine dans les cantines scolaires. D’ailleurs, certains éléments laissent à penser qu’une partie de la population serait désormais en train de changer sa relation à la viande, et ce malgré le fait que ce type de nourriture représente un élément culturel fortement ancré dans les esprits.

Ainsi, selon un sondage de 2017 IFOP/Lesieurn, près de 30% des Français se décrivent comme flexitariens et 50% déclarent vouloir augmenter leur consommation de produits végétaux. Ces chiffres montrent que les Français sont de plus en plus conscients de la nécessité de réguler leur consommation de viande, en accord avec les études scientifiques les plus récentes. Et vous ?

Crédit image : GRAIN / Heinrich Böll Stiftung

Source Mr Mondialisation

Source : https://www.grain.org

Voir:

Quel est le lien entre ton smartphone et ce gorille ?

Comment l’Everest est devenue la plus haute poubelle du monde… (Vidéo)

Les micro-plastiques : aussi dans les cours d’eau de France

 

 

18 commentaires

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Ce n’est pas une découverte ni sur le plan pollution ni sur celui de l’aspect néfaste de la nutrition de ces bêtes au détriment de celui des populations les plus pauvres, des énormes dépenses en eaux et des pertes de cultures !
    Mais tant que chacun dans son pré carré dira « je mange de la viande et personne ne m’en empêchera » refusant même d’en diminuer la consommation, on ne sortira pas de là.
    Il faut soit nourrir les bêtes, soit nourrir les hommes, avec un peu de raison on pourrait faire l’un et l’autre, mais la raison n’est pas la qualité la mieux distribuée dans les cervelles.
    Ce que je trouve le plus déconcertant, c’est d’entendre dire « oui, je sais la viande n’est pas bonne pour la santé avec tout ce qui est administré aux animaux comme produits chimiques, mais que voulez-vous, il faut bien se nourrir » ce à quoi je réplique  » et s’empoisonner en faisant la fortune des labos et des toubibs ». Après tout si cela leur fait plaisir de souffrir avant de crever, moi je m’en moque ! certains diront, « il n’y a pas que la viande de nocive, tout ce qui nous environne maintenant l’est aussi ! » … j’en conviens, mais pourquoi en ajouter quand on peut faire autrement ?

    • ROSSEL

      Les produits végétaux consommés (hors bio) sont au moins aussi nocifs que la viande produite industriellement. Quel que soit l’aliment consommé c’est la qualité qu’il faut privilégier tout autant que la modération. Malheureusement la croissance exponentielle démographique mondiale engendre mathématiquement une production intensive incompatible avec une alimentation de qualité qui permette de respecter les cycles naturels. On ne peut concilier croissance infinie, qu’elle soit économique, démographique ou autre, avec l’équilibre et l’harmonie. C’est impossible. Toutes les solutions proposées qui ne prennent pas en compte cette réalité ne sont que cautères sur jambes de bois tout juste bonnes à nous accorder un sursis avant le collapsus généralisé.

  • gnafron

    salauds de gros ! faudrait les empailler vivants !!! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • sombre

    En prévision des futurs commentaires qui viseront le véganisme …

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

      Il manque un argument canon : Jésus-Christ a mangé de la viande et n’a donné aucune consigne de ne pas le faire.

    • verisheep

      Parfait sombre, tu nous as donné tous tes non-arguments.
      Il est aussi possible de faire un bingo des arguments de la secte végan les plus malhonnêtes, ces faux-culs bien-pensants et moralisateurs.
      Mais il y aura un peu plus de cases…

      « Décrit les animaux d’élevages industriels qu’il a vu une fois à la télé et qui semblaient très malheureux »
      « Ignore qu’il existe d’autres types d’élevage »
      « Adore la viande mais n’en mange pas car il est gentil »
      « Parle du système digestif humain qui serait identique à celui des bovins »
      « Mais tu manges quand même du tofu? »
      « Dit que tu ferais mieux de t’occuper de la Souffrance Animale plutôt qu’humaine »
      « Gandhi était végétarien »
      « Parle d’un omnivore qui était malade et en conclut que la viande en est la cause »
      « Croit qu’il n’existe que l’élevage industriel et qu’aucune vache ne mange de l’herbe »
      « Du coup te culpabilise avec la déforestation »
      « Bois du lait de soja transgénique sojasun »
      « Parle de ses molaires d’herbivore »
      « Te traite de charognard »
      « Invente des histoires délirantes de denture, de mâchoire, de salive, de longueur d’intestins et d’ongles qui feraient de l’humain un végétarien naturel »
      « Te parle de jeunes enfants plus attirés par une fraise tagada que par un pâté de tête »
      « Y’a plein de sportifs de haut niveau végan » (encore plus d’omnivores)
      « Crache sur ses sympathisants moins extrémistes que lui qui se contentent de réduire leur consommation de viande »
      « Parle d’holocauste animal »
      « Bouffe des steaks de soja immondes made in monsanto »
      « Prétend que ça a le même goût que la viande »
      « Prétend que l’être humain par sa conscience supérieure est différent des autres animaux (assez contradictoire pour un anti-spéciste) »
      « Prétend que son chien qui ne mange que des croquettes industrielles de brocolis (souffrance animale?) est en pleine forme »
      « Se pense infiniment supérieur à toi sale charognard génocidaire »
      etc, etc…

      • sombre

         » secte, malhonnêtes, faux-culs bien-pensants et moralisateurs.  » Et ben, rien que ça ^^

        Le bingo que j’ai mis en lien, dont je ne suis pas l’auteur, à cela de pertinent qu’il est réellement utilisé et de manière fréquente. Maintenant il faut comprendre que chaque allégation qui le compose est une sottise, dont l’omnivore pense cependant que la pertinence servirais à justifier sa consommation de produit d’origine animale . Il voie en ces phrases toute faites des arguments destructeur du véganisme.
        Voilà pour le résumé.

        -« Bois du lait de soja transgénique sojasun »
        -« Bouffe des steaks de soja immondes made in monsanto »
        -« Prétend que ça a le même goût que la viande »

        Ça c’est pour le lait de soja
        http://www.sojasun.com/une-marque-pionniere-et-responsable/
        Garanti sans OGM

        Quand au steaks de soja; made in monsanto? Mhhh ?. Il faut voir que 85% du soja dans le monde est destiné au bétail; et que la plupart des véganes mange bio (l’agriculture conventionnelle, à base de pesticide pétro-chimique, tue la faune). Si quelqu’un bouffe du monsanto, c’est surtout l’omnivore…

        Certains simili-carné on des gouts proche de la viande oui.

        -« Te parle de jeunes enfants plus attirés par une fraise tagada que par un pâté de tête »
        Tu voulais parler d’une fraise tout court non ? parce que il y a de la gélatine d’origine porcine (de la peau de porc bouillis ) et de la cochenille pour la couleur dans les fraise tagada d’haribo. Je pense pas qu’un végane utilise cette argument.

        -« Prétend que son chien qui ne mange que des croquettes industrielles de brocolis (souffrance animale?) est en pleine forme »
        Quand tu utilise  » prétend  » au début de ta phrase, tu sous entendrais que c’est faux.
        https://vegan-pratique.fr/conseil/chiens-et-chats-vegan/
        Pourtant, des études ont démontrés que c’était tout à fait possible. Je n’ai pas plus d’info sur le sujet mais en même temps je n’ai pas d’animaux de compagnie, aussi je n’ai pas pris la peine de me renseigner outre mesure sur le sujet.

        « « Crache sur ses sympathisants moins extrémistes que lui qui se contentent de réduire leur consommation de viande » »
        On ne peut pas être sympathisants et manger de la viande, (Merci pour extrémistes , ça fait toujours plaisir). Pour te donner un exemple : c’est comme si j’étais contre la guerre et qu’un soldat me disais qu’il avais diminuer son nombre de victimes.

        -« Croit qu’il n’existe que l’élevage industriel et qu’aucune vache ne mange de l’herbe »
        -« Du coup te culpabilise avec la déforestation »
        L’élevage industriel, c’est de l’ordre de 80-95% pour de la production de P.O.A.
        https://www.viande.info/elevage-viande-animaux#elevage-intensif
        Je suis assez ravis de comprendre que tu culpabilise. C’est une étape importante, je pense, vers un changement d’habitude de se sentir concerné par son propre impact.

        Je dirais juste une chose : je m’attendais à mieux.
        Je pense pouvoir faire mon autocritique d’une bien meilleur façon que ça.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Un exemple qui vient de me tomber sous les yeux :
     » « Cantines scolaires : deux fois trop de viande ! » C’est l’alerte choc de Greenpeace qui interpelle le gouvernement français sur la composition, manifestement inappropriée et dangereuse pour la santé, des repas des enfants dans les cantines scolaires. »

    https://www.notre-planete.info/actualites/258-viande-cantine-sante-enfants

  • fautoubenner

    L’anses à dit ! … Greenpeace à dit ! …et tout le monde reprend en coeur les dires …
    Quand allez vous arrêter de vous faire dicter ce que vous devez manger ou pas !

    Alors voilà ce que ça donne : – un jour on nous dit  » faut manger des céréales au petit déj . avec 1 jus de
    de fruit ou 1 fruit etc  »
    puis un autre jour , on nous dit que les céréales ce n’est pas bon , jus de fruit non
    plus = obésité etc…
    – un jour on nous dit attention …le beurre c’est pas bon = cholestérol , avc,
    artérite, infarctus et tout et tout …
    puis ( sans aucune honte) , ces  » décideurs de ce que l’on doit manger ou pas  »
    nous disent quelques années après , que finalement le beurre n’est pas si
    mauvais que cela et serait pas si responsable que cela du cholestérol etc…
    – un autre jour on nous dit qu’il faut manger de la viande , puis on nous dit
    l’inverse
    – un jour on nous dit faut boire du lait , puis un autre jour on nous dit que le lait
    est ce qu’il y a de pire !
    Et je ne cite qu’une petite partie de tout ce que les « décideurs de ce que l’on doit manger ou pas » nous font gober!
    Les vrais problèmes sont complétement éludés !
    Et tout le monde fonce tête baissée dans les recommandations. c’est vrai que ça occupe !!

    Qu’il y ait des jours sans protéine animale était tout-à fait normal avant que les « décideurs » de ce qu’on doit manger interviennent , à force de vouloir guider les gens, ils finissent par les perturber totalement et c’est à cause de tous ces « décideurs de ce qu’on doit manger  » et des industriels de la bouffe que nous sommes arrivés à la perte totale de notre « instinct  » alimentaire.
    Il y a beaucoup de choses qui sont rendues mauvaises par l’industrie de la bouffe . Que les décideurs de ce qu’on doit manger ou pas commencent par là .
    Mais ce qui me désole le plus c’est la manière que vous avez de tout gober ! il y a souvent quelque chose de louche qui se cache derrière ces recommandations , bien entendu, ils disent quelques vérités quand même pour rester crédible .

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Et moi je dis, si vous êtes des adultes responsables arrêtez de faire des enfants car l’avenir que nous leur laissons est des plus noirs et catastrophiques.

    Et pour te répondre fautoubenner il y a longtemps que je fais ce que je veux et non ce que l’on veut faire rentrer dans ma caboche, et ceci depuis l’enfance. J’ai toujours été une « insoumise » au grand désespoir de ma mère !

  • Taxer la viande, une option de plus en plus envisageable.
    La mise en œuvre de l’accord de Paris poussera certains gouvernements à introduire une taxe sur le bétail afin de réduire la consommation de viande.
    Une décision qui pourrait faire économiser plus de 500 milliards de dommages climatiques.
    http://www.brujitafr.fr/2017/12/nouvel-ordre-mondial-taxer-la-viande-une-option-de-plus-en-plus-envisageable.la-mise-en-oeuvre-de-l-accord-de-paris-poussera-certain

    • engel

      Commençons par faire uniquement de la vraie viande bio élevée dans les prés et mangeant à l’ancienne et vendons la au prix adéquate.
      …Et vu le prix, il n’y aura pas besoin de taxe pour limiter la consommation.

  • Scoob

    forcement que ça pollue, ils veulent taxer la viande.
    apparemment ça pollue plus que le nucléaire….

    attali la dit  » nous allons tous devenir végétarien de gré ou de force » alors cherchez pas plus loin.

    le plus inquiétant c’est que les gens continuent de croire à ce genre d’info du moment qu’une organisation fait une étude….

    allez je joue les prophètes, dans deux ans il n’y aura presque plus rien a manger sur cette planète , les hivers seront extrême et les été caniculaires.

    et allez savoir, c’est peut être pas des conneries….