« Le gouvernement prépare les esprits à la réforme du SMIC !! » L’édito de Charles SANNAT…

Hier je vous ai proposé « Ils nous volent nos salaires. Tout ce qui ne va pas au travail va au capital…« . Ça n’est pas fini…

« Le gouvernement ne “se précipitera pas” sur le SMIC, dit Pénicaud »

C’est une dépêche de l’agence Reuters que vous avez intérêt à bien retenir pour la suite des événements qui nous apprend que (suite au rapport d’économistes payés avec des fonds publics sur le salaire minimum) « le gouvernement prendra le temps de la réflexion sur l’évolution du SMIC, “pierre angulaire de notre modèle social français”, dont un groupe d’experts préconise la désindexation, a déclaré mercredi la ministre du Travail ».

« Un rapport d’économistes remis lundi au gouvernement, qui suscite l’inquiétude des syndicats, recommande de s’abstenir de tout “coup de pouce” au smic le 1er janvier 2018, pour tenir compte des “fragilités” de l’économie française, et de supprimer à l’avenir toute règle d’indexation obligatoire ».

« Je rappelle que le smic est la pierre angulaire de notre modèle social français. Nous sommes tous convaincus que le travail doit être rémunéré par un salaire juste et décent”, a déclaré Muriel Pénicaud lors de la séance des questions au gouvernement à l’Assemblée nationale »…

A-t-elle rejeté pour autant ce rapport pas du tout et c’est là l’important d’ailleurs…

« Elle a ajouté que le rapport était “une contribution utile” et que les propositions sur l’indexation du smic allaient “s’intégrer dans les réflexions en cours dans deux autres chantiers” : le partage des fruits de la croissance et de la valeur ajoutée et le projet de la France pour la refondation de l’Europe ».

Et non seulement elle ne rejette pas l’idée, mais en réalité confirme la nécessité de l’étudier…

« Pour ces deux raisons, nous pensons que c’est un sujet d’importance, nous devons prendre le temps de la réflexion, de la concertation, nous ne devons pas nous précipiter mais nous devons pouvoir en discuter en toute sérénité, en maintenant le cap du caractère essentiel du smic pour le pouvoir d’achat et pour la cohésion sociale”, a dit la ministre ».

Nous allons vers un SMIC à plusieurs vitesses !

Le travail de préparation vient donc de démarrer. Un travail de préparation des masses qui va avoir pour objectif de vous faire détester le SMIC, de croire que le SMIC empêche la richesse et explique la pauvreté…

Vous comprenez, comme le coût de la vie n’est pas le même partout en France et que certaines régions souffrent, pour les re-dynamiser on va vous proposer de faire plusieurs SMIC, un salaire minimum dans les grandes villes, puis un autre dans les petites villes ou dans les zones rurales… où il est moins coûteux par exemple de se loger.

Le patronat en rêve.

Le problème c’est que si le SMIC est baissé encore faut-il qu’il n’y ait pas de rupture d’égalité devant la loi ce qui risque d’être assez compliqué. Mais bon admettons que cela passe le conseil constitutionnel.

Vous imaginez un SMIC à 600€ et un RSA à 500 ? De vous à moi vous faites quoi vous ?

Donc évidemment, il est logique que le gouvernement « prenne le temps » de la « concertation », le problème de fonds c’est que toucher au SMIC c’est déstabiliser l’ensemble intellectuel sur lequel se construit les décisions que prennent les agents économiques.

C’est déstabiliser également tout l’édifice de l’état providence français.

Nous étions prévenus. Macron et le gouvernement ne s’arrêteront pas à quelques ordonnances. En 5 ans c’est tout notre paysage économique qui sera bouleversé et la précarité augmentée. Il faudra vous y adapter et vite !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT pour Insolentiae

Voir:

Laisser un commentaire