Le jardin permacole, mois par mois….

Ceux qui ont la chance d’avoir un jardin, savent qu’il y a toujours à faire. Pour ceux qui se lancent dans la permaculture, bien qu’ancestrale ce mode d’action « jardinier » est avant tout un mode de vie où, tout est pensé pour un meilleur rapport avec la nature et l’autonomie. Initiez vous avec Damien Dekarz et ses vidéos mois par mois.

Voici une chaine qui devrait vous plaire si vous êtes adepte de permaculture ou jardinier curieux. Montée par Damien Dekarz, vous y trouverez une multitude d’informations utiles et bien renseignées sur les mécanismes des plantes, des cultures, des sols, de ce qu’il est envisageable de faire dans un jardin en permaculture et à l’inverse la démystification des mythes autour de cette pratique qui bien qu’elle soit de plus en plus en vogue, n’est réellement pratiquée que par une minorité de personnes et malheureusement bien souvent incomprise. Les « effets de mode » n’aidant pas…

En effet, la permaculture ne se limite pas au jardin, c’est un mode de vie, qui englobe aussi bien la construction de l’habitat, le recyclage des déchets du quotidien (eau usée, déchets de cuisines, selles, etc), en passant par l’indépendance énergétique et en eau potable, l’agencement intelligent des éléments afin de maximiser les interactions possibles ou encore les relations entre humains. Enfin bref, c’est un vaste sujet qui serait difficile de résumer en quelques lignes, si vous souhaitez connaitre l’essence même de ce mode de vie, quelques lectures s’imposent, ensuite l’expérimentation fera le reste.

Concernant les vidéos que je vous propose aujourd’hui, il s’agit d’une série de vidéos « mois par mois », où Damien Dekarz nous explique ce qu’il est possible de faire au jardin durant tous les mois de l’année. Une bonne base pour les débutants qui ne savent pas par où commencer, que faire et comment faire et peut-être une inspiration pour les autres plus expérimentés. En tout cas, je vous invite à visionner les autres vidéos de sa chaine Youtube qui fourmille de conseils très pertinents. Bon visionnage.

…/…

Voir toutes les vidéos mois par mois

Voici aussi son blog : Permacultureetc.com

L’association La graine indocile.

Publié par Stéphane pour le 4èmeSinge

13 commentaires

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Ce que je regrette dans tous les articles concernant le jardinage que ce soit permaculture ou autres, c’est qu’il n’est jamais tenu compte du Sud de la France, tout se rapporte disons au Centre. ici nous n’avons ni les mêmes températures, parfois de grands écarts entre celle du matin et celle de la nuit, ni les mêmes sols, souvent beaucoup de vent comme le Mistral qui désèche et refroidit considérablement…
    Dans les jardineries ici, j’ai toujours déploré qu’elles se basent uniquement sur le temps, les températures au bord de mer ou presque, et ne tiennent aucun compte des différences qu’il y a lorsqu’on monte un tant soit peu en altitude; Dès le mois de Mars elles sont pleines de cultures pour « en-bas » et dès que l’on atteint 300 ou 400 m plus rien ne tient il fait encore trop froid, alors que dire quand on monte encore plus haut et que l’on ne peut planter qu’en Juin !! on ne trouve plus aucun pot à repiquer que ce soit dans les légumes ou les fleurs ! Tout le monde n’a pas une serre pour mettre en attente les plants !
    Pourtant la demande ne manque pas, mais rien à faire pour qu’elles comprennent ! je me suis battue des années ayant ce problème pourtant les saints de glace ont toujours existé !

    • logic

      le climat méditerranéen est le pire climat au monde pour la permaculture car il n’y a pas de conjonction entre chaleur et humidité, Eric Escoffier natif du var et expert en permaculture en parle beaucoup!
      la seule solution dans ce genre de climat est de retenir l’eau sur le terrain par tous les moyens, baissières, mare, étang, plantation massif d’arbre pour ombragé, paillage, etc….

      • Voltigeur Voltigeur

        Exact et c’est un sacré souci, les feuilles tombent en hiver et comme il manque d’humidité et d’ombre, elles sont intactes le printemps venu.. J’arrive à en composter en humidifiant le tas et en le retournant, plus une bâche sommaire pour éviter l’évaporation. Mais pas évident..

      • engel

        Volti,
        Je n’ai aucune connaissance en culture méridionale.
        Mais Là, il me semble bien que tu es loin, très loin du concept de permaculture.

        Je suis toujours étonné quand je vois appliquer des techniques forcées venues d’ailleurs.
        Depuis des millénaires les feuilles en région méditerranéenne se « compostent » naturellement.
        Faute de quoi le littoral serait un désert depuis belle lurette.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        Suffit donc d’observer,chercher la méthode, puis de reproduire.
        …Sûrement plus simple à écrire qu’à faire.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

        Historiquement avant Napoléon III, la cote d’azur était une terre de feuillushttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif.
        Qui furent remplacées par des pins.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif

        https://fr.wikipedia.org/wiki/For%C3%AAts,_terres_bois%C3%A9es_et_broussailles_m%C3%A9diterran%C3%A9ennes

      • Voltigeur Voltigeur

        OK! elles se compostent à condition qu’il y ait de la pluie et, depuis quelques années, les hivers sont secs, dans les jardins c’est gérable, pas dans les forêts. Là où il y a des pins, il est pratiquement impossible de faire des cultures, à part quelques arbustes de terre de bruyère. Les aiguilles de pins sont très très longues à se composter,au mieux il faut les broyer, et nos pinèdes ont des tapis d’aiguilles assez conséquent, là encore manque d’humidité. Et les feuillus avec les résineux ne font pas très bon ménage. Pins et chênes chez moi, et où d’autres essences sont présentent, il n’y a pas de pins ou alors un par ci par là. Je ne me contenterai pas de dire ce que je vois, si je n’avais pas observé. Au point où, depuis quelques années, on ne trouve plus beaucoup de champignons qui ont besoin d’eau. S’il ne pleut pas à partir de mi août, on est certain que c’est cuit pas de « pignins » ;)

  • lansquenet

    « PERMACOLE » QUELLE BRANLETTE DE SNOB BOBO VERT !

    paillis en souchien

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Pas si nouvelle que ça car connue depuis la nuit des temps mais remise au goût du jour.

  • pirouette

    Bonjour à tous.
    En effet la permaculture est devenu une niche à bobos bien plus qu un art de vivre… à part. Ou comment rendre les choses compliquées alors qu elles sont simple.
    Damien dekraz explique bien ce concept et c est gratuit!
    Pour ceux qui ne veulent pas se prendre la tête avec les principes de la permaculture mais voulant cultiver sur petites ou grandes , voir très grandes surface il y a Maraichage Sol Vivant (MSV) c est un réseau de maraichers et d agriculteurs -chercheurs- en non travail du sol et sol vivant (très couvert) ils y en a partout en France avec les diverses problématiques. Il y a des cours comme: le cycle du carbone (konrad schreiber ) ou les mychorises (Hervé coves) et bien d autres vidéos pour ceux qui aiment apprendre . C est gratuit et sur YouTube.
    Il y a aussi un blog mais ilvyven a bien d autres…
    https://autravailleslombrics.jimdo.com

  • Intéressant d’autant plus qu’on attend peut-être un peu de neige dans le Var, à basse altitude. Urgent de pailler les cultures existantes. J’ai cueilli la dernière petite courge qui a pris un petit rhume…
    Cela va me donner des idées pour les mois à venir…

Laisser un commentaire