Nucléaire : vivez-vous dans une zone à risque ?…

Les endroits sans risque, ne sont pas très nombreux..

INFOGRAPHIE INTERACTIVE – En France, plus de 200.000 personnes vivent dans une commune située à moins de 5 km d’une centrale nucléaire. Un accident grave pourraient les contraindre à évacuer leur domicile.

D’ici quelques jours, la centrale du Tricastin qui est à l’arrêt depuis plus d’un mois devrait reprendre du service. L’autorité de sûreté nucléaire a imposé en septembre la suspension d’activité de cette centrale située à la frontière de la Drôme et du Vaucluse, en raison de risques d’inondation du site en cas de séisme d’ampleur exceptionnelle.

Au-delà de cet événement, EDF a décelé jeudi dernier un incident «significatif de sûreté» concernant deux des réacteurs de la centrale de Paluel, située en Seine-Maritime. En conséquence, le leader de l’énergie a remplacé les équipements en cause qui avaient souffert de corrosion. Ce fait survient après plusieurs incidents de niveau 2 sur le parc nucléaire français, depuis cet été. Le président de l’ASN Pierre-Franck Chevet, auditionné mercredi par des députés, a toutefois jugé «globalement satisfaisant» le niveau de sûreté des installations nucléaires en France.

Si ces événements n’ont pas, ou peu, de conséquences, un accident plus grave pourrait être bien plus préoccupant pour la population avoisinant une des 19 centrales françaises. Sur tout le territoire, plus de 2 millions de citoyens vivent à moins de 20 km d’une infrastructure nucléaire. Ces derniers sont donc dans le champ d’application des plans particuliers d’intervention (PPI) ; des mesures de protection des populations, des biens et de l’environnement. Parmi ces 2 millions de personnes, 211.000 vivent dans une commune située à moins de 5 km d’une centrale, et sont – elles – concernées par une évacuation en cas d’accident grave.

…/…

Lire l’article complet et voir la carte et le détail des populations concernées en fonction des sites.

Auteurs William Plummer et Nicolas Mondon pour Le Figaro

24 commentaires

  • GROS

    Je vois qu’on joue encore à se faire peur.

    • lumpenproletariat

      On en reparle dans 20 ans au plus tard…

      Sinon un avis sur les rejets de plutonium par EDF qui ont eu lieu dans la Loire dans les années 60/70 ?

    • engel

      Bonjour Gros,

      Dixit: « J’en dis que ça fait au moins 50 ans que l’homme y a survécu. »

      …Et je te répondrai.

      « Mais pas les centaines de milliers de liquidateurs et d’innocents contaminés de la ville de Tchernobyl*. »

      Sans parler, des milliers de morts par cancer de la thyroïde induit par les retombées sur la France, pourtant à des milliers de Kms du point d’origine.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      …Pour eux, l’histoire de l’homme est finie!

      *) Pour ne prendre que l’exemple le plus connu et détaillé, mais il y en a bien d’autres.

      • GROS


        Je répondais à un commentaire sur la Loire, pas sur Tchernobyl / Prypiat.

      • engel

        Alors je te dirai qu’il serait intéressant d’effectuer un recensement du taux de mortalité par cancer pour les pécheurs en aval de la centrale. Puis de comparer ce taux au taux moyen en France pour ce même mal.
        Et après seulement…

    • Kensei

      GROS, autant parfois je trouve certains de tes commentaires assez pertinents, autant parfois tu peux être d’une stupidité sans nom. A croire qu’il y a deux personnalités en toi, dont la plus stupide qui ressort malheureusement bien plus souvent que l’autre.
      50 ans à l’échelle de l’humanité n’est qu’un petit pet de fouf et absolument rien en ce monde n’est immuable et surtout pas la technologie humaine qui vieillit en général vite et mal.
      Les Ukrainiens écervelés devaient dire exactement la même chose que toi avant que leur centrale merdique ne leur pète dans la tronche. Pareil pour les japonais qui commencent sérieusement à comprendre leur douleur avec un nombre de cancers qui se multiplie d’années en années, surtout chez les gamins…

      • GROS

        La raison tient à ton manque de capacité à déceler le second degré ou le sarcasme dans certaines de mes réponses.
        T’en fais pas, y’a rien de grave. Tu es quand même normal. (enfin, je crois…)

        En tout cas, les réactions comme la tienne m’amusent… :)

        PS : j’aime fournir des réponses piquantes. D’où mon avatar. ;)

  • M’en fout je suis hors d’atteinte.

    • Idem.

      Mon sujet pour s’installer au mieux en cas de déménagement, comme cela tout les lme ne pourront pas dire « si j’avais su.. »

      C’est parti , l’effondrement généralisé a commencé
      https://forum.lesmoutonsenrages.fr/forums/topic/cest-parti-leffondrement-generalise-a-commence/

      Tout sur tout en France: Risques industriels, nucléaires, naturels, mais aussi et surtout des solutions.
      Rien de grandiose, juste une archive de tout les outils pour savoir où se casser…

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • super bien fait, ADD. Sauf que la carte du nucléaire ne tient pas compte des montagnes. Je ne sais pas quel en serait l’impact, même si, nous le savons, les nuages passent au-dessus. Car il n’y a pas que les nuages.

        J’avais pris une grande carte routière, de la France, et tracé un cercle de 100 km de rayon autour de chaque centrale, et de chaque dépôt et port abritant des sous-marins nucléaires (officiels, bien sûr, comme Toulon). Bigre, les zones à peu près protégées sont extrêmement réduites: un peu en Bretagne (éviter le Havre bien entendu) et un peu dans le Bassin Aquitain. Point.

      • Les vents dominants biquette sont indispensables. Pour la montagne, il faut lire les études post Tchernobyl du CEA, la moyenne montagne serait assez protégée.

        Mais comme l’a dit GrainedePiaf, le nucléaire est un danger parmis d’autres.

        Pour le Nucléaire, penser aussi à être en amont des centrales pour ce qui est de l’eau…

        :)

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Même si on est hors d’atteinte d’un risque proche nucléaire, on n’est pas à l’abri de tout le reste qui est moins spectaculaire mais pas moins dangereux… je laisse le soin à votre sagacité de trouver tous les risques quotidiens et à venir très prochainement. Tout le monde est au courant, à moins d’être aveugle, sourd, et idiot.

  • polemile

    Aujourd’hui, alerte pollution particules fines sur Nantes et Saint-Nazaire …. combien de morts à cause des hydrocarbures et son exploitation?

    • engel

      Très peu peut-être!

      Ou sinon, comment cela se fait-il, que nos savants fous n’en font pas une armes de destruction massive, du genre super vilaine bombe P?

      Ou plus sérieusement, la combustion du bois ou du charbon produit énormément de particules.
      Pendant des millénaires l’homme n’utilisera que cette forme d’énergie calorifique.
      Et bizarrement les cancers qu’on lie aux particules fines ne ravagent les populations que depuis peu, pourquoi?

      Si vous pouviez m’éclairer sur ces contradictions, j’en serai ravi.

  • Il y a un point qui me semble stupéfiant dans cette affaire:
    1. Il y a un accident nucléaire, une attaque ou je ne sais quoi d’autres.
    2. dans ce cas seulement, l’armée délivre dans les pharmacie de l’iodure de potassium.
    3. Pour aller le chercher, il faut sortir (vu que seuls les habitants proches des centrales y ont droit, et encore je crois que la plupart des boites sont périmées)
    4. donc s’exposer.
    Alors là… moi pas comprendre…
    5. enfin… à condition qu’on ne nous prévienne pas 4 mois plus tard…

    Et quand je lis: »a toutefois jugé «globalement satisfaisant» le niveau de sûreté des installations nucléaires en France. » J’ai envie de prendre le gus par le col, de le secouer bien fort et de lui hurler dans les oreilles: dis donc, pingouin, il s’agit de nucléaire, pas de l’état de ta machine à laver !! »C’est de l’excellence qu’il faut exiger, pas moins.

    Pardon, je me lâche, mais quand même… c’est fort de café, non ?