Scandale Levothyrox: L’ancienne formule du médicament toujours fabriquée en France pour le marché …italien…

On organise la pénurie d’un médicament qui à fait ses preuves, pour obliger les patients à adopter la nouvelle formule qui elle cause des effets indésirables. L’ancienne formule est toujours fabriqué en Isère, mais pour le marché italien. Le gouvernement, le ministère de la Santé, et le principal intéressé, sont bien sûr au courant. Les labos reçoivent des financements par l’état. Ce scandale va faire encore plus de bruit depuis cette découverte.

Image d’Illustration

  • Alors que des milliers de patients souffrent d’effets secondaires liés à la nouvelle formule du Levothyrox, l’ancienne formule est toujours fabriquée en France pour le… marché italien.
  • L’avocat des patients souffrant des effets secondaires de la nouvelle formule a réclamé, par voie d’huissier, des explications à Merck, à l’usine iséroise qui produit l’ancienne version et au ministère de la Santé.

L’ancienne formule du Levothyrox est fabriquée à Bourgoin-Jallieu en Isère pour le marché italien…

L’information, révélée par Le Dauphiné Libéré, risque fort de venir ajouter à la colère des milliers de personnes qui, depuis des mois, subissent les effets secondaires désastreux de la nouvelle formule du Levothyrox.

Les avocats de ces patients ont en effet découvert que l’ancienne formule de ce médicament, utilisée pour la thyroïde et baptisée Euthyrox, continuait d’être fabriquée en France dans un laboratoire de Bourgoin-Jallieu (Isère) pour être commercialisée sur le marché italien. Et ce, contrairement à ce qu’affirment depuis mars le fabriquant allemand Merck, dont le siège français est à Lyon, et les autorités.

Un huissier envoyé chez Merck et au ministère

Début octobre, face aux nombreuses plaintes concernant des effets secondaires de la nouvelle formule, près de 100.000 boîtes de l’ancienne formule Euthyrox ont même été importées d’Allemagne et d’Italie pour être vendues quelques jours seulement dans les pharmacies françaises.

« C’est incompréhensible quand on sait que la fabrication de la formule initiale continue sur le territoire français. Euthyrox est fabriquée par le laboratoire Patheon qui intervient sous contrat de Merck pour le marché italien. Il s’agit exactement de la même formule que le médicament vendu en France depuis quarante ans et jusqu’en mars », assure à 20 Minutes Christophe Léguevaques, l’avocat des milliers de patients souffrant d’effets secondaires.

Après cette découverte, l’avocat a fait procéder à une sommation interpellative. « Un huissier s’est rendu chez Patheon, chez Merck et au ministère de la Santé pour obtenir des réponses aux nombreuses questions qui se posent. Ils ont botté en touche et n’ont pas répondu », ajoute Christophe Léguevaques, toujours « sans voix » depuis cette découverte.

Un recours contre les autorités ?

Parmi ces questions, l’avocat se demande pourquoi les autorités françaises n’ont pas exigé de Merck que la production, en Isère, de l’ancienne formule ne soit pas réservée au marché français. « Devant la multiplication de cas d’effets indésirables causés par la nouvelle formule, nous voulons savoir pourquoi Merck n’a pas ordonné à son sous-traitant d’augmenter sa production de Levothyrox original », ajoute-t-il.

Pour obtenir des réponses et faire la lumière sur ce énième rebondissement, l’avocat envisage un recours à l’encontre du fabricant allemand et des autorités françaises. « Bien sûr que l’Agence nationale du médicament est au courant et sait ce qu’il se passe », renchérit-il, convaincu qu’en agissant de la sorte Merck a organisé « l’obsolescence programmée » du médicament.

« Le brevet de l’ancienne formule court jusqu’à fin 2019. Celui de la nouvelle formule sur les vingt prochaines années. Merck a asséché le marché de l’ancien médicament pour que les malades acceptent la nouvelle formule. Dans tout ça, les patients, on s’en moque. On les méprise », fulmine Christophe Léguevaques.

Contactés ce mercredi, le ministère de la Santé et la société Patheon n’ont pour l’heure pas répondu aux sollicitations de 20 Minutes. Merck n’était pas joignable ce jour.

Lire l’article complet avec vidéo

Source 20Minutes

Voir:

 A lire aussi : Pourquoi l’affaire Levothyrox n’en est qu’à son début?

 

7 commentaires

  • .Anakin-Skywalker .Anakin-Skywalker

    rien a voir avec le sujet je poste ici pour avoir un maximum d’opinion au sujet du compteur Linky

    http://lesmoutonsenrages.fr/2017/11/11/linky-enedis-adapte-sa-strategie-de-deploiement/

    Une idée me vient depuis un moment et je suis pour ma part sur que c’est au point pour eux !!! je m’explique corrigé moi si je me trompe le Linky communique par CPL courant porteur ok ? donc des que vous aller recharger votre smartphone , tablette ou tout autre objet connecter sur sur réseau EDF par le mini port HDMI prévu à cette effet et qui sert aussi au transfert de donné montante et descendante ils pourront automatiquement avoir accès à TOUTE vos données par CPL vu que les chargeurs sont très certainement prévu pour cela depuis un bon moment !!! fini les bon vieux chargeur à transformateur classique et bienvenu au chargeur ultra fin avec : microprocesseur pour surveiller la charge et pas que ….

    pour moi c’est réglé : panneau solaire et batterie de voiture depuis 1 an et ça me sert pour tablette , smartphone , manette de jeu ect ect …

    pas encore de Linky chez moi mais comme vous dite ils accélèrent et pas que pour nous faire augmenté notre facture !!! le flicage n’est pas la ou on l’attent sur nos habitude non non mais sur le transfert de data …

    alors comme moi faite donc ….https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • A propos de médicaments.

    Comme par hasard, un hopital universitaire CHU de renommée n’arrives pas a avoir un medicament qui s’appelle REQUIP.
    Dispo dans les petites pharmacies de quartier de Maeseille, mais impossible a avoir a la TIMONE.
    Info donnée par un ami dont un de ses amis a été admis dans cet hopital en urgence. .

  • Cyrildu44

    Ayant des proches prenant ce médicament, je peux vous dire que la nouvelle formule est un véritable poison, une véritable machine à fabriquer des chomeurs de longue durée : déjà que l’ancienne formule n’était pas exempt de tout reproche, là on touche le fond.

  • Chegoku Chegoku

    Bonjour, ça faisait longtemps!

    Moi je vous dis que ma femme qui a du passer de l’ancienne formulation à la nouvelle se porte aussi bien avec une dose de principe actif amoindrie car mieux diffusée.
    Elle a réduit de 30% son apport quotidien en principe actif.

    Je vois pas où est le problème si la dispersion du médicament est plus efficace.

Laisser un commentaire