Invasion Los Angeles | They Live : Et si ce n’était pas qu’un simple film de S-F…

Vous connaissez sûrement ce film culte, ce n’est pas le meilleur du genre mais il traite d’un sujet que nous abordons régulièrement, la Manipulation mentale. Le décryptage qui en est fait, m’a semblé intéressant. On ne s’attardera pas sur les vilains extraterrestres, mais plutôt sur ce qu’ils représentent et le message qu’a fait passer ce film qui est aujourd’hui, d’une banale et triste réalité. Les moutons mettront-ils enfin leurs lunettes de vérité ? Vos avis sont les bienvenus.

Lorsque la fiction rejoint la réalité

« They Live » – « Invasion Los Angeles », titre français de ce film kitsch culte des années 80, considéré comme film d’anticipation à l’époque, est effroyablement réaliste aujourd’hui.

Cet article va analyser une signification plus complète de l’étrange mais fascinant film de John Carpenter, Invasion Los Angeles.

Regarder « Invasion Los Angeles », est une expérience contradictoire. C’est une étrange combinaison de messages révélateurs d’un manque d’action, de commentaires sociaux puissants et d’effets spéciaux dignes d’un film de série B des années 50 et d’une passionnante satire à la chute étrange.

Faisant constamment passer le spectateur de « Wouh, c’était génial ! » à « Wouh, ce que c’est bêbête », il est difficile d’évaluer le film d’après un point de vue cinématographique. Pourtant, du point de vue du  »message », « Invasion Los Angeles »,  vaut de l’or.

Basé sur la nouvelle de Ray NelsonHuit heures du matin, le film présente une de ces rares histoires subversives qui oblige le spectateur à remettre en question son monde et son environnement.

Bien qu’il parle de macabres extraterrestres, il communique aux spectateurs des vérités auxquelles les films grand public ne font qu’allusion. En fait, en regardant de plus près le scénario, on peut se rendre compte qu’il y a probablement plus de  »science » que de  »fiction » dans l’histoire de « Invasion Los Angeles »,… surtout quand on porte les  »lunettes de vérité ».

Le héros du film, joué par le catcheur Rowdy Roddy Pipper, est un errant qui n’a apparemment pas de nom. Dans la nouvelle et le générique du film, on parle de lui en tant que Nada, ce qui veut dire  »rien » en espagnol. Alors que ce ‘rien’ sans nom est fauché et sans abri, il se débrouille toujours pour exposer le système extraterrestre caché du monde. Comment a-t-il fait ? Grâce à la seule chose qui l’a toujours servi : la Vérité. Oh et aussi des armes. Il a utilisé beaucoup d’armes. Le plus important, bien qu’ayant été tenté plusieurs fois de la fermer en échange d’une  »compensation généreuse », il a conservé son intégrité et n’a jamais été d’accord pour capituler face aux extraterrestres. Maintenant, c’est un rôle modèle.

Les extraterrestres du film sont-ils une manière imagée de faire le portrait de l’élite mondiale, ceux qui gèrent secrètement le monde, ceux qu’on appelle Illuminati ? Revoyons ce film-culte classique et sa manière de décrire le système secret de l’élite.

Prologue

Dès le début, en voyant Nada flâner dans Los Angeles avec son sac à dos, le film exhale une ambiance glauque : quelque chose ne va pas. Alors que Nada semble être le genre de gars insouciant, la ville n’est pas heureuse et n’est pas trop du genre insouciante. Au contraire, on sent quelque chose d’imminent dans l’air : la pauvreté sévit, des hélicoptères survolent la ville et des prêcheurs de rue parlent d’êtres sans âme qui gouvernent le monde.

« Le venin du serpent est sur leurs lèvres. Leur bouche est remplie d’amertume et de blasphèmes. Et dans leur sillage, rien que ruine et désolation. Et la peur de Dieu n’est pas sous leurs yeux !

Ils ont pris le cœur et l’esprit de nos dirigeants. Ils ont enrôlé les riches et les puissants et nous ont masqué la vérité !

Et notre esprit humain est corrompu. Pourquoi idolâtrons-nous l’avidité ?

Parce que hors de notre vue, nous parasitant, perchés au-dessus de nous de la naissance à la mort il y a nos propriétaires. Nos propriétaires – ils nous possèdent. Ils nous contrôlent.

Ce sont nos maîtres. Réveillez-vous. Ils sont tous sur notre dos, tous à rôder autour de nous ! »

La description des  »maîtres » par le prêcheur est-elle applicable aux Illuminati ? Pensons-nous.

En suivant Nada qui flâne sans but dans la ville, la caméra fait souvent un focus sur des gens qui regardent fixement des écrans de télévisionabsorbant stupidement leurs messages insipides. Monsieur tout le monde semble apprécier vraiment leurs programmes TV… jusqu’à ce qu’une obscure organisation pirate les ondes pour diffuser des messages subversifs sur les dirigeants cachés du monde.

« Nos impulsions sont dirigées. Nous vivons dans un état de conscience artificiellement induit qui ressemble au sommeil. (…) les pauvres et les exclus augmentent.

La justice raciale et les droits humains sont inexistants. Ils ont créé une société répressive, et nous sommes leurs complices involontaires.

Leur règne repose sur l’annihilation de la conscience.

Ils nous ont bercés d’illusions. Ils nous ont rendus indifférents à nous-mêmes et aux autres. Nous ne sommes axés que sur notre propre gain.

Comprenez, par pitié. Ils sont en sécurité tant qu’ils ne sont pas découverts. C’est leur méthode primaire de survie.

Restons endormis, égoïstes et sous sédatif. »

La déclaration ci-dessus peut-elle être appliquée aux Illuminati ? Nous le pensons.
Monsieur tout le monde qui regarde cette émission piratée de TV attrape un mal de tête – la vérité crue est vraiment trop pour la plupart des gens. Ce genre de spectateur éteint son poste après avoir dit au gars de la TV : « Dégage ». Exactement comme aujourd’hui, presque tous les gens ne veulent entendre ce genre de truc… Ils veulent juste retourner à leur télé sans âme.
Nada réalise que le prêcheur et le gars de la télé sont connectés à une église. En entrant en catimini dans l’église, il découvre que c’est en réalité le quartier général d’une organisation clandestine.

Sur un mur de l’église est écrit « Ils vivent, Nous dormons »’, phrase décrivant la différence fondamentale entre l’élite et les masses. Ceux au pouvoir savent la vérité sur le monde et possèdent les moyens et le pouvoir pour  »vivre » vraiment. Le reste de la population est sédatéabêti et manipulé comme des zombies afin d’être facilement géré par les maîtres. L‘ignorance des masses est égale à une léthargie sans fin.

Nada apprend que l’organisation rebelle tente de recruter des gens pour descendre les dirigeants. Quelques jours plus tard pourtant, il découvre ce qui arrive à ceux qui complotent contre ceux au pouvoir.

Des hélicoptères, des bulldozers et la police en tenue anti-émeute font des descentes, détruisent tout et arrêtent violemment les membres de l’organisation clandestine. Voilà comment l’élite répond aux rebelles.

Après avoir été témoin des exactions de la police, Nada commence à réaliser que quelque chose ne va pas en Amérique. Le gars insouciant qui pensait que travailler dur et suivre les règlements commence à croire que quelque chose ne va pas ici.

Déterminé à en apprendre plus, Nada retourne à l’église et découvre quelque chose d’intéressant.

La police a recouvert de peinture « Ils vivent, Nous dormons ». Il est évident qu’ »ils » ne veulent pas que le message soit connu.

Encore plus important, Nada découvre une boîte remplie de lunettes de soleil qui lui permettent de voir le monde comme il est.

Voir la vérité

Les lunettes de soleil trouvées par Nada semblent en surface n’avoir aucun intérêt, mais elles lui offrent le plus grand cadeau de tous : la Vérité. Quand Nada les met pour la première fois, l’expérience est choquante.

En portant les lunettes, Nada voit à travers la fumée et les mirages projetés par les publicités et les médias. Il ne voit que le cœur de leur message et leur seule raison d’exister.

Peu importe le magazine que Nada ouvre, il voit les mêmes messages subliminaux, qui parle beaucoup de la vraie fonction de la  »célébrité » et de la mode des magazines. Bien qu’ils soient tous différents, ils servent tous en fin de compte le même but : renforcer les messages de l’élite pour les masses.

Nada comprend aussi rapidement la vérité sur l’argent.

« This is your god » « Ceci est ton dieu » (Devise inscrite sur les dollars, NdT)

La découverte de Nada la plus choquante concerne les gens autour de lui.

Certaines personnes ne sont pas humaines. Elles viennent d’une autre race qui a infiltré la société.

« Obéis ». Nada réalise qu’elles sont partout et qu’elles ont des positions de pouvoir, comme cet homme politique faisant un discours  »politique » à la télévision. Est-ce une façon de dépeindre les Illuminati ?

En découvrant cette vérité, Nada se met en rogne, réellement en rogne. Comment réagit-il à la situation ? Il se saisit d’une arme et commence à tirer sur les extraterrestres.

Quand les extraterrestre réalisent que Nada peut voir à travers leur déguisement, ils alertent immédiatement les autorités en disant « On en a qui peut voir ». Voir est manifestement très mal vu des extraterrestres – ils n’aiment pas être exposés. Nada devient rapidement un paria et les extraterrestres commencent à le rechercher.

De nombreux extraterrestres font partie des forces de police car leur seul but est d’assurer que les dirigeants extraterrestres ne sont pas dérangés. La plupart des policiers sont pourtant des humains normaux qui suivent juste les ordres parce que c’est leur boulot…un peu comme les vrais policiers qui travaillent pour la classe dirigeante.

Nada et tous les habitants de la ville sont constamment surveillés par des caméras volantes qui sont étrangement semblables aux nouveaux drones télécommandés qui apparaissent actuellement autour du monde.

Des caméras de surveillance volantes étaient considérées comme de la science-fiction en 1988. Elles sont une réalité aujourd’hui.

Un drone réel moderne télécommandé équipé d’une caméra vidéo

Le concept de lunettes de soleil révélant la vérité est un moyen intéressant d’illustrer l’importance de la connaissance de la perception du monde. Deux personnes peuvent regarder exactement la même chose et pourtant percevoir deux réalités très différentesselon le niveau d’information et de conscience possédé par chacune. Les lunettes de Nada peuvent donc représenter sa connaissance de la vérité, qui lui permet une claire perception de la réalité.

Recherche d’autres personnes connaissant la vérité

En apprenant la choquante vérité sur le monde, Nada sent le besoin de partager cette information vitale avec son ami Frank Armitage. Nada réalise pourtant vite que des gens ne veulent pas en entendre parler. En fait, nombreux sont ceux qui se fâchent et sont offensés à la simple mention de quoi que ce soit qui y fait allusion. Quand Nada demande à Frank de mettre ses lunettes de soleil pour voir ce que lui voit, Frank refuse fermement et le traite de fou.

S’ensuit l’une des plus longues scènes de corps à corps que nous n’avons jamais vue (huit minutes de coups de poing et de coups de pied), scène qui dure si longtemps qu’elle en devient tout à fait absurde et même comique. Tout en semblant ridicule, cette scène dit quelque chose sur la difficulté de faire sortir des gens normaux de leur parfaite ignorance.

Frank voit enfin la vérité. Il aura suffi que Nada lui donne une bonne raclée, lui mettant de force les lunettes sur son nez et l’obligeant à regarder autour de lui. Oui, convaincre les autres de la vérité peut être une tâche difficile.

Lire la suite et voir la vidéo

Proposé par Aphadolie

Voir aussi:Loi d’attraction : Le cerveau et ses automatismes – La magie de l’inconscient

Vaccins : Conférence du Pr. Henri Joyeux & du Pr. Luc Montagnier

 

12 commentaires

Laisser un commentaire