La Roumanie malade de ses médecins à 400 euros par mois …

Proposé par Maître Confucius.. Cette Europe et ses fausses promesses de prospérité pour tous…

Le syndicat du secteur médical a lancé une grève générale contre le projet du gouvernement de baisser les revenus du personnel médical, déjà trop bas pour empêcher un exode massif vers le secteur privé ou l’Europe occidentale.

L’automne s’annonce mouvementé en Roumanie. Après une semaine de grève, le syndicat du secteur médical Sanitas annonce un grand rassemblement la semaine prochaine, avant de voter la grève générale, du jamais-vu dans le pays. Dans le viseur des contestataires, les nouvelles lois salariales. Après une promesse de hausse ce printemps, le gouvernement social-démocrate fait machine arrière et aimerait maintenant que les employés du secteur payent eux-mêmes les cotisations patronales, ce qui réduirait le revenu net au lieu de l’augmenter. Leonard Barascu, leader de Sanitas, ne décolère pas : «Les nouvelles lois visaient l’augmentation des revenus du personnel soignant, mais au final, elles vont les appauvrir.»

Si les médecins ont pris d’assaut les ministères durant une semaine, les autorités n’ont pas bougé. Preuve de la peur qui règne, le silence de l’administration qui tarde même à accorder le permis de défiler. Pourtant, «même sans autorisation, nous irons manifester», assure Barascu, plus déterminé que jamais, «car les dirigeants refusent toute concertation avec nous, sur une loi qu’ils ont pourtant votée sans qu’on la demande».

«L’Etat a démissionné»

Le gouvernement espérait que le mouvement s’essouffle, mais les médecins ont entamé un bras de fer sans précédent. Les conditions de travail n’ont cessé de se détériorer dans les hôpitaux et les salaires ne suivent pas, ce qui entraîne des départs massifs vers l’Europe occidentale, laissant le pays en proie à une désertification médicale. Seules deux solutions s’offrent au personnel : intégrer le privé pour une meilleure rémunération ou quitter le pays. La situation est alarmante et des spécialités entières ont même disparu de certains établissements de province. Dans l’est de la Roumanie, les 91 000 habitants de la ville de Tulcea doivent faire plus de 100 kilomètres en cas de problème pédiatrique, car l’hôpital public a fermé cette section faute de médecin. Même scénario dans le nord, dans la région de Moldavie, où l’hôpital de Vaslui, une ville de 70 000 habitants, n’a plus de service d’oncologie, le dernier spécialiste étant parti cette fois-ci exercer dans le privé, plus rentable.

Le système semble donc paralysé. «L’Etat a démissionné», s’indigne le docteur Tanase, chirurgien à l’Institut d’oncologie de Bucarest et lanceur d’alerte. «Pour parler franchement, je suis parti à cause de la corruption. Pour exercer dans un bon hôpital, il faut payer et je ne voulais pas», déclare un médecin installé en France depuis huit ans et qui préfère garder l’anonymat. «J’ai beaucoup appris en étant ici, car la pratique est plus moderne. Même si je suis loin de ma famille, au moins, je ne suis pas confronté tous les jours à un système qui t’exclut si tu ne veux pas être complice», soupire-t-il. «Les médecins qui sont le mieux préparés quittent la Roumanie, parce qu’ils ne se retrouvent pas dans ce système», se désole le docteur Tanase. S’il comprend le choix d’un grand nombre de ses collègues, il est préoccupé par les conséquences de cet exode : «On a une population de médecins vieillissante qui va prendre sa retraite. Qui va les remplacer ?»

«Bon nombre de ceux qui partent le font parce qu’ils sont persuadés de ne pas pouvoir exercer leur métier dans les règles de l’art et d’un statut social détérioré», s’inquiète pour sa part le docteur Gheorghe Borcean, président de l’ordre des médecins de Roumanie. La presse révèle régulièrement les défaillances d’un système médical public en faillite, en proie à la corruption, comme ce fut le cas en 2016, lors du scandale concernant les désinfectants dilués utilisés dans un grand nombre d’hôpitaux. Cette affaire avait ébranlé le pays, mobilisé des milliers de citoyens et abouti à des manifestations massives contre la corruption du système hospitalier.

Un projet de loi, abandonné, visant à légaliser le bakchich

…/…

Lire la suite de l’article d’Irène Costelian Correspondante à Bucarest pour Libération

Voir:

Le nombre de médecins à diplôme étranger en France a doublé en dix ans

Maladie de Lyme : des tiques et un micmac

Maladie de Lyme: Pour les patients, une «traversée du désert»

Immobilier : Matignon recale un rapport «farfelu» de France Stratégie

L’organe gouvernemental proposait notamment que l’État devienne «copropriétaire de tous les terrains construits» de France et en perçoive une rente.

33 commentaires

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Laissons les venir puisque nos futurs médecins et les derniers sortis avec leurs diplômes refusent d’aller dans les campagnes, peut-être que ceux-ci seront moins difficiles ? !
    j’ai eu une cardiologue roumaine, elle était épatante, compétente, et tellement à l’écoute, ce qui manque à ses collègues qui étaient dans le même hôpital !

    • Kool

      Mon beau-frère, médecin de campagne, ne comprend pas un mot du médecin radiologue roumain de l’hôpital de la region. Ce meme radiologue ne comprend pas toujours bien le français de mon beau-frère (qui se tracasse pour ses patients, suite a des quiproquo).
      Cela le fait surtout râler (et il n’est pas raciste pour un sou) sachant le niveau et le nombre d’année d’etude qu’il a du faire en plus que son homologue, pour en arriver au meme niveau.
      Si la France ne sait pas fournir assez de médecin, alors l’heure est grave!

      • sabazius

        Sauf que c’est le radiologue qui a fait plus d’années d’études ^^.
        Ce n’est pas une question de niveau car ce n’est pas la meme spé et radiologue c’est pas trop gênant qu’il ne parle pas bien francais car c’est pas lui qui tape le compte rendu de l’imagerie faite.

      • engel

        .Salut KOOL,

        …Mais l’heure est grave, depuis quelque temps , voir des decennies pour certaines spécialisations.
        -Tiens, essayes donc de prendre un RD chez un Ophtalmologue, tu m’en diras des nouvelles.
        -Sans parler des spécia qui disparaissent purement et simplement, comme celle de gynécologue.

        Sinon, qu’ils essayent de dialoguer par écrits https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
...En anglais src=…en anglais!
        …Quoique, des hiéroglyphes en anglais entre un roumain et un français ça doit-être quelque chose.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • engel

        Bonjour sabazius,

        Tient donc puisque vous parlez de la vraie vie, parlons en:

        Oui mais, c’est lui le radiologue qui interprète « l’image ».
        Et c’est encore lui qui donne son compte-rendu brouillon à la frappe du secrétariat (ou « cassette » orale de + en +).
        …Frappe qui va s’arracher les cheveux.
        Surtout que le vocabulaire médical est des plus… https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif… et donc quasi-intraduisible.

        Très vite faute, d’amélioration, de pressions au rendement et de je-m’en-foutisme du problème par la direction, les dactylo-secrétaires vont « laisse filer » au suivant.
        …C’est à dire, au médecin traitant dans ce cas.

        En cas de problème, l’avantage est que la direction peut incriminer et faire « sauter »la secrétaire submergée devenu fusible, plutôt que de remettre en cause le vrai responsable et eux-mêmes.

        La lâcheté sied si bien à tout ces « irresponsables… et encore moins coupables ».
        Alors, pourquoi s’en priver.

      • engel

        Kool,

        A la Légion étrangère, les nouvelles recrus ont deux mois pour apprendre le b.a.ba de la langue française et six pour la maîtriser.
        Comme quoi…

      • sabazius

        Le compte rendu est fait qu’avec des mots clés je doute très sincèrement que des secrétaires spécialisées ne sachent pas les reconnaitre.
        Et oui il connait les mots clés. Et en passant le roumain est une langue latine il n’y a pas un fossé entre le français et le roumain encore plus dans le médical.
        De plus le radiologue a sa responsabilité engagée jusqu’au niveau du compte rendu, ce n’est pas la secrétaire qui aura des problèmes donc doucement sur les fantasmes.

      • engel

        Dr Sabazius,

        Avis et raillerie ne font pas argumentaire, bien au contraire.
        Quelle légèreté de votre part que de parler de « fantasme » pour des problèmes connus, mais qui de toutes évidences vous dérangent.

        Pour votre gouverne, dans beaucoup d’hôpitaux « les secrétaires spécialisées  » disparaissent. Ceci pour une histoire de cout, elles sont remplacées par des « polyvalentes » et des pools-de-frappes.
        …Mais chut, je fantasme.

        Je pourrais aussi m’appesantir sur le vocabulaire médical. Mais à quoi bon, puisque des généralistes semblent infirmer vos dires.

      • Kool

        Ben mon beauf, d’experience, il est pas rassuré pour ses patients, c’est tout.
        Apres, c’est comme tout, il y en a des supers (comme pour GdPiaff) et des moins bons. Mais les 7 ans d’etudes + 1 an de stage en France (sans spécialisation) ne vaut pas les 5 ans roumains (arrêter de délirerhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif)…
        C’est juste l’europe qui a permis les equivalence pour avoir des médecins a bon prix pour les hopitaux publiques, les bons praticiens iront dans les cliniques (pour les plus riches) CQFD. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Ce n’est pas la France qu’il faut incriminer dans ce manque de médecins, mais les jeunes futurs toubibs qui veulent gagner vite et gros et qui refusent les postes en campagne. Ils n’ont plus la vocation, ils ne voient que le côté fric. Enfin pas tous heureusement !…

    • sabazius

      Malheureusement je pense parfois que c’est voulu à plus haut niveau.
      Moins de médecins moins de consultations = moins de dépenses de la part de la cpam.

      • engel

        C’est plus vicieux.
        Moins de médecin = Pénurie = Insatisfaction = Solution devenu politiquement correct et donc applicable= Importante immigration sectorielle spécialisée = Pression migratoire = Gestion temporaire de l’équilibre par des mesures administratives = écroulement par libéralisme des contraintes administratives = Mise en concurrence salariale et territoriale = baisse des coûts.

        Sachez que tout ceci me désole.
        Je ne remets en cause personne.
        Je ne fais que constater, que les mêmes forces œuvrent partout et toujours de la même façon.
        Par une concurrence imposée dite « libéraliste », mais qui dans les faits ne sert qu’à déstructurer et à imposer un autre ordre final.

  • Un ami médecin roumain ex filtré par medecin sans frontière sous CEAUSESCU n’a pas le droit d’exercer en France, sauf sous couvert de médecin sans frontière ou médecin du monde. Il est au rsa alors qu’il pourrait ouvrir un cabinet sans problèmes.

  • Cyrildu44

    Beaucoup d’étudiants boudent la médecine générale de part la complexité des taches administratives et la non revalorisation du montant des consultations (source http://www.lemonde.fr/campus/article/2015/10/27/les-aspirants-medecins-preferent-l-ophtalmologie_4797432_4401467.html ).

    Depuis, la rémunération est passée à 25 euros et une allocation est versée à chaque étudiant(e) s’installant dans ce qui sont devenus les déserts médicaux : comme quoi l’argent est le nerf de la guerre.

    C’est aussi la manne financière qui continuera à faire venir les médecins Roumains dans les campagnes du moins dans celles où les gens ne les assimilent pas aux Roms.

    A Nantes, le délai pour consulter un ophtalmologue sont passés de 6 mois à parfois une semaine.

    • engel

      Il y a toujours des bonnes, voir d’excellentes raisons, pour faire venir de la main-d’œuvre étrangère.
      Mais faudrait pas croire que cette nouvelle abondance profitera au nanti autochtone médecin….. qui se permet de refuser des postes.

      Ceux qui le pensent sont des abrutis, incapables de voir que ce même processus à déjà détruit la classe ouvrière et son statut/avantage.
      Ces imbéciles aveuglés par leur supériorité supposée vont se faire nettoyer dés que notre système commun-iste de santé volera en éclat.
      ….Et cela ne tardera guère.

  • engel

    C’est bizarre qu’aucun instruit de ce fil n’aborde : NUMERUS CLAUSUS.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • Bad-boy

      Ma fille s’y est frottée au Numerus clausus, plus de 2000 inscrits et à peine 200 places à prendre, tu as plus de chance en t’inscrivant dans une fac à l’étranger.

      Au vu de ma petite expérience, la pénurie de médecins en France à été organisée afin de faire venir des médecins de l’étranger toujours dans le but de destructuration des Nations.

      • Kool

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif C’est cousu de fils blancs mais nous savons que comme la société, c’est la médecine qui est malade dans son fonctionnement globale (sauf peut-être pour Mme Tatcher, sabazius et d’autres…MDRhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif).

      • Salut!
        Les medecins étrangers ne sont pas des libéraux mais des Salariés de la CPAM. Apres discussion avec un espagnol 30 consultations par jour lui donne 1500€/mois.
        De plus, ils spnt hyper controlés par la Cpam, ont droits à un nombre restreint d’IRM, Biopsie , Arret Maladie etc…
        Un superviseur de la CPAM les contacte chaque trimestre pour faire un point.
        Plutot que du grandremplacement j’y vois de faibles salaires et des réductions de coûts tout azimuts.
        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    • engel

      …Et le NUMERUS CLAUSUS par Spécialité.

      • Le numerus clausus a été maintenu afin de favoriser l’élitisme et les pots de vins.
        A la base il a été créé car il y avait trop de médecins en France.
        Celui par spécialité est encore plus incohérent.
        Top 3: Maladie tropicale , radio, chirurgie esthétique…

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • engel

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
        Sans blague trop de médecin, et pourquoi pas trop de boulanger, ou trop de cantonnier ?
        …bien sûr que ce fut l’excuse.

        Pour rappel,
        L’ordre des médecins fut crée par le gouvernement de Pétain en pleine collaboration vichyste.
        Aucun de ses membres ne fut inquiété après la libération.
        Tous restèrent en poste!
        Pour ceux qui connaissent la constitution humaine qui domine dans cette « ordre », il y a là matière à se poser des questions forts dérangeantes. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • VERODUTAMPON

    J’ai 54 ans. Du plus loin que je me souvienne, dans notre famille, nous n’avions qu’un seul  » docteur » dans les environs (ce n’était que le 94440) Mes parents ont dû lui faire confiance : cet homme de l’art n’a jamais été corrompu par : les visiteurs médicaux, les nouvelles technologies et CONNAISSAIT ses patients. Il n’a jamais prescrit de médocs inutiles, a donné des conseils gratuitement, a su immédiatement que j’avais une péritonite, a déterminé pour ma soeur (décédée) une intolérance à certains produits phytosanitaires, avant même que les examens biologiques ne l’aient prouvé. Etait-il médium? juste un homme de bon -sens, ou sa parfaite connaissance du milieu familial et du « terroir », une certaine logique , le hasard (?) lui ont donné le diagnostic, sans avoir à ordonner moult et moult  » examens » sanguins, numération de plaquettes, analyses d’urine et autres biopsies.
    Une de mes cousines a été déclarée  » allergique à la terre », nous sommes pourtant issus d’une longue lignée de cultivateur, je me demande comment elle n’a pas fait le lien entre l’allergie et l’utilisation effrénée du rund-up par son père depuis plus de 45 ans, alors qu’elle devait reprendre l’exploitation paternelle!Quel genre de médecin a pu « diagnostiquer » cette maladie? Qu’un docteur « es » science, médecine , pharmacologie, roumain, grec ou albanais , diplômé (ou pas) vienne s’installer en France et qu »il nous vende le même ragout , que les étudiants en médecine français acceptent sans broncher l’enseignement de leurs ainés et apprennent le « vidal » par coeur pour nous soigner, mais surtout pas nous guérir, finalement, peux me chaut!

  • logic

    Petit a petit et de jours en jours, le service de santé publique est « suicidé » dans tous les pays d’europe…
    Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que les dirigeants exploiteurs de l’Europe ne supportent plus le manque a gagner sur la tête des pauvres, car depuis des millénaires, ils avaient des esclaves gratos!!…. Reprendre les services publiques en les privatisant est leur dernière obsession…Alors pour y arriver, on asphyxie un peu plus chaque jour le service publique de santé….Et quand tout le monde constatera qu’il ne fonctionne plus, il nous vendront leur privatisation… Et les moutons diront « Amen »

    La privatisation de la santé, un marché de milliards de milliards parmi tant d’autres…..

    Exemple, le marché de la vaccination:
    naissance par an en europe : 50 millions
    tarif de la batterie de nouveaux vaccin : disont 100 euros
    Marché potentiel annuel : 5 milliards euro

    510 millions d’individus en europe, c’est une manne pour les multinationales….. surtout quand on sait qu’elle font les lois européenne à Bruxelle….

    c’est un peu comme si votre boulanger votait des lois pour vous obliger a consommer 3 pains par jours et au prix qu’il décide…..

    • engel

      …Vu la qualité du pain à l’heure actuel, la comparaison est judicieuse.

    • engel

      Si j’osai, je vous dirai que ce n’est plus un combat de riches contre pauvres. Mais quelque chose de bien plus global, celui du bien contre le mal.
      Mal j’ai bien peur que certains y voient immédiatement une connotation religieuse réductrice qui nous empêche les bonnes questions sur le pourquoi de la chose.

      • logic

        Je pense plutôt que les riches sont surtout des gens dépendant à la base…. comme ils ne savent rien faire à part faire marcher leur cerveau, ils sont donc hyper-dépendant des autres!
        Alors bien sur, dans toute cette masse de gens non incarné et dépendant de l’espèce humaine, il y a forcément des psychopathes qui ont encore plus développé le phénomène d’exploitation des autres…. c’est ce que j’appellerai les dirigeant des multinationales!….. Il n’y a pas de mal a proprement parlé…il y a juste une tranche statistique de la population que le système engendre par son ultralibéralisme mondialiste!

      • Je te rejoins @engel.
        De facon athée et laïque.
        En effet, si chaque cancéreux massacrait quelques actionnaires de Bayer ou Sanofi avant de partir, le Bien reprendrait le dessus et soudain nous aurions milles depistages et milles remèdes mis sur le marché du jour au lendemain.

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • @logic
        Faut accepter qu’il y a des humains qui aiment leur 35h et le fait de ne pas se prendre la tête, et que pour cette raison, il faille des patrons qui font 80h et ne savent pas réparer leur caisse.

        Moi je suis de la première catégorie, et malgré les opportunités , je ne serais jamais chef, pas mon style.

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

Laisser un commentaire