Réflexion : « Haïr les riches ne rend pas moins pauvre »

L’édito de Charles Sannat.

Je vais ici tordre le cou à toutes les inepties économiques bien-pensantes aussi bien à l’égard des riches… que des pauvres !

Je tiens à préciser que je ne suis pas “riche” et que je m’en porte fort bien. Je ne suis pas franchement vénal, ni particulièrement ostentatoire, préférant la discrète sobriété et la simplicité volontaire dans un monde où beaucoup souffrent. Ceci étant posé…

Commençons par les « riches ».

Dans ce bas monde, il est de bon ton de vomir les riches et de les taxer encore plus. Si cela peut être techniquement possible à défaut de l’être éthiquement dans un monde fermé, c’est totalement stupide et contre-productif dans un monde ouvert où le méchant riche peut aller se faire tondre où bon lui semble pour moins cher.

Évidemment, c’est exactement ce qu’il se passe et nos « riches » compatriotes partent par milliers se faire plumer vers des cieux au moins plus ensoleillés car quand on est légèrement vêtu, mieux vaut une bonne température ambiante.

Alors, nos riches votent avec leurs pieds. Certes, ce n’est pas très patriote, mais franchement, maintenant tout le monde s’en fiche de la patrie, d’ailleurs tout le monde veut que vous vous en foutiez, vous devez être un citoyen du « monde », un « européen », alors soyons cohérents. Vous ne voulez plus d’appartenance nationale. Dont acte, allons payer nos impôts là où ils sont le moins chers. Je ne dis pas que c’est bien. Je dis que cette attitude est la conséquence logique de la destruction des nations, du patriotisme dans ce qu’il a de positif et donc du pacte social où au sein des pays les gens tentent de prendre soin les uns des autres.

On vous dit aussi que plus il y a de riches mieux c’est car, selon la théorie du ruissellement, plus il y aura de riches plus les miettes seront grosses pour ceux d’en bas. C’est en partie vrai, mais en partie seulement. Soyons honnêtes, si on laisse les gens décider de ce qui va ruisseler, il y aura quelques gouttes, mais parfois, il faut aussi évidemment savoir imposer.

Sauf que tout est question de proportion !

Non les pauvres et les riches ne sont pas plus gentils les uns que les autres

Lorsque je regarde les débats, je vois surtout des pauvres qui cherchent sans vergogne à faire la poche de ceux qu’ils considèrent comme plus riches qu’eux, ce qui est très relatif, en essayant d’avoir le maximum pour le minimum d’effort, tandis qu’objectivement nos riches sont plutôt punis avec constance pour créer de la richesse en subissant des taux d’imposition hallucinants dont les « pauvres » n’ont aucune conscience et de surcroît, leur indifférence est totale.

Être pauvre ne fait pas de vous systématiquement un être sympathique. Être riche ne fait de vous le diable, et inversement ! Chaque catégorie ayant son lot de sombres imbéciles.

Et l’idée et la conclusion de tout cela c’est qu’il est impératif de trouver des solutions fiscales équilibrées et pragmatiques.

Nous avons besoin de nos riches et de nos petits bourgeois. Le débat sur les « yachts » de 30 mètres de long est un débat économiquement crétin et stupide pour la simple et bonne raison que ce n’est tout au plus que quelques centaines de personnes qui achètent ce genre de navire. Leur mettre une taxe ne permettra jamais de financer le RSA de tous nos pauvres. C’est aussi illusoire que bête.

La seule façon de redistribuer c’est de pouvoir collecter suffisamment. Tout le reste, c’est de la littérature. 

Pour collecter suffisamment, il faut qu’il y ait beaucoup de moutons à tondre pour avoir beaucoup de laine.

Si vous tondez trop vos moutons et qu’ils meurent tous de froid, vous serez bien avancés.

De la même façon, si vous les laissez choisir le paysan qui les tondra, ils iront chez celui qui leur laissera le plus de laine sur le dos.

Tout cela est d’une logique évidente, et nul n’est besoin d’être un prix Nobel d’économie pour le comprendre.

C’est dans cette optique que l’ISF est un impôt d’une crétinerie insondable dans un monde ouvert et dans un pays où les taxes atteignent déjà 80 % d’une création de richesse réalisée par un entrepreneur.

De surcroît, si l’ISF à 1,8 % peut être supportable avec des taux d’intérêt à 5 % quand les taux sont négatifs ou égaux à zéro, l’ISF est une taxe sur votre patrimoine de 2 % chaque année… c’est sûr qu’en 20 ans vous serez à peu près ruinés.

Alors oui, il faut tordre le coup à l’ISF qui est un impôt injustifié éthiquement parlant, stupide économiquement parlant et contre-productif dans un monde ouvert, et qui est une terrible punition dans un contexte de taux zéro.

Alors oui, il faut dire que les pauvres ne sont pas « que » des braves types, et que les riches ne seront pas forcément plus vertueux si on les laisse choisir le montant de leurs impôts.

Alors oui, il faut dire que l’un et l’autre, le riche et le pauvre, ne doivent pas être opposés car ils font tous partie d’une même communauté de destin, à ceci près que techniquement parlant, ce n’est pas le riche qui a besoin du pauvre, mais bien le pauvre qui a besoin des sous du riche !

Alors les pauvres de tous les pays, et du nôtre en particulier, seraient bien inspirés de se calmer un peu dans leur haine anti-riches car il faut dire la réalité.

La réalité est que la France est un pays dans lequel il fait nettement moins bon vivre d’année en année, et je parle de tous nos problèmes sociaux qui s’empilent et qui vont des zones de non-droit, dirons-nous pudiquement, aux actes terroristes quasi quotidiens et réalisés par des « déséquilibrés isolés » mais de plus en plus nombreux…

Alors rajoutez en plus des impôts énormes, et les gens partent, les riches partent, et les pauvres, sans riches, finiront par se rendre compte qu’ils ont tué la poule aux œufs d’or.

Que personne ne veuille le comprendre et le dire me laisse pantois.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT pour Insolentiae

Voir:

 

 

22 commentaires

  • kalon kalon

    Un peu tiré par les cheveux, ton raisonnement, Charles !
    En effet, la production de richesses fonctionne en circuit fermé et si ce sont les « pauvres travailleurs » qui créent cette production, il faut bien admettre que ce sont les riches industriels et financiers qui s’en emparent ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    En fait, si il n’y avait pas de riches, il n’y aurait pas non plus de pauvres !
    Et inversement ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    J’aurais dit les choses autrement mais je suis entièrement d’accord avec les propos de Charles Sannat.
    Taper à longueur d’année sur les « riches » les « fonctionnaires » (forcément mieux lotis que le commun des mortels, lequel refuserait bien souvent de travailler dans des conditions qu’il n’imagine même pas et pour des salaires de misère dont il ne voudrait pas, mais depuis Courteline, le Français n’a pas fait évoluer sa mentalité à ce sujet, et pour lui un fonctionnaire = un rond de cuir qui ne fiche rien )n’a jamais enrichi personne ! en plus cela alimente l’aigreur, le ressentiment, et même, c’est parfois le cas, la haine ! oui, vous avez bien lu !

    Que les « riches » mettent leurs sous ailleurs et aillent s’installer dans d’autres pays, engendre la hargne de tous ceux qui ne peuvent en faire autant, mais qui, même en se cachant derrière une vertueuse indignation, en feraient bien autant si l’occasion s’en présentait. Et parmi ces « riches » en question, combien ont travaillé comme des dingues pour arriver à avoir une fortune ? beaucoup plus qu’on ne le pense ! Les fils ou filles à papa il n’y en a pas tellement, surtout en France. Ils avaient la rage de vaincre, le sens des affaires, et je vous l’accorde peu de soucis et de scrupules concernant ceux qu’ils faisaient travailler.

    Partout j’entends autour de moi des gens de toutes conditions dire  » si j’étais plus jeune…, si j’étais plus fortuné…, si je n’avais pas des enfants, des vieux parents… si… si… et encore si… je quitterais la France » ! Pas vous ? honnêtement ? moi si ! et plutôt deux fois qu’une ! ce ne serait pas de gaîté de cœur, mais il arrive un moment, où faute de pouvoir fiche en l’air tous ces tarés qui nous gouvernent, on est presque « obligé » de quitter les lieux ! c’est eux ou nous…
    L’aîné de mes petits enfants s’est installé au Canada, il a trouvé du travail sans peine il y a quelques années et même eu l’opportunité d’en changer quand il l’a voulu, idem pour trouver un appartement.

    Sa sœur cadette part s’installer au Danemark prochainement, dans ce pays ils recrutent les « têtes » pas comme ici. Pourtant sortant de Polytechnique il y a deux ou trois ans, elle avait eu du travail tout de suite, mais bonjour l’ambiance et le salaire ! idem pour son compagnon. Ils ont sollicité des postes à pourvoir à l’étranger et ont été tout de suite acceptés, et dans de bonnes conditions. Ce sont des travailleurs aussi et depuis tout jeunes.

    Deux autres de mes petites filles n’ont aucune ambition, elles resteront toujours les esclaves, consentantes, de ceux qui les emploieront, et peut-être, un jour, aigries, elles accuseront les « nantis » de tous leurs maux ! Comme beaucoup…
    Je ne défends pas ici les riches, ils ont su profiter de la soumission des autres. Car s’il n’y a pas d’esclave il n’y a pas de maître. C’est le serpent qui se mord la queue.

  • Kool

    Donc si j’ai bien compris hair les riches ne rend pas moins pauvre, mais hair les pauvres peut bien aider a devenir richehttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • soubiemyriam

    que la paix vous accompagne.

    pfiou j’ai faillit vomir après ce discours de formaté du cerveau! Faut arrêtez de regarder la télé. pauvre riche snif snif, c’est pas de leur faute s’ils sucent le moindre bénéfice pour leur poche et donne le moins possible au esclave!

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

      La méfiance des riches n’est-elle pas encouragée par Jacques 2 :5-7 ?
      http://www.biblegateway.com/passage/?search=Jacques%202:1-12&version=LSG
      « Ecoutez, mes frères bien-aimés: Dieu n’a-t-il pas choisi les pauvres aux yeux du monde, pour qu’ils soient riches en la foi, et héritiers du royaume qu’il a promis à ceux qui l’aiment ?
      Et vous, vous avilissez le pauvre! Ne sont-ce pas les riches qui vous oppriment, et qui vous traînent devant les tribunaux? Ne sont-ce pas eux qui outragent le beau nom que vous portez ? »

      • soubiemyriam

        En faite je crois que je les plaints vraiment car au lieu de voir leur argent comme une chance d’avoir plus dans la vie éternelle, ils l’accumulent. Au lieu de voir le pauvre et son besoin comme une chance de satisfaire tout leur besoin dans la vie éternelle, ils se moquent et l’écrasent.

      • engel

        Alors Daniel de la maison des moutons,

        Tu nous fais pas le coup du chameau et du chas d’aiguille ?

      • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

        Eh bien on va innover : Il y a des riches qui seront sauvés.
        Zachée, qui a trompé les gens pour obtenir sa richesse, a montré la voie de la repentance aux riches :
        L’épisode de Zachée le riche publicain dans les évangiles (Luc 19 :2-5) a démontré que le salut entre dans sa maison à partir du moment où il décide d’abord de voir le Christ, puis l’ayant rencontré et reçu avec joie dans sa maison, de donner la moitié de ses biens aux pauvres, mais aussi de rembourser au quadruple les torts qu’il a fait à son prochain. Il manque donc à Bill Gates le généreux encore 2 choses sur les 3 citées.

        Souvenez-vous de la parabole du serviteur impitoyable qui s’étant fait remettre sa dette, s’empresse de jeter en prison son débiteur alors qu’il lui devait beaucoup moins. (Rappelons-nous des banquiers en 2008)
        « Méchant serviteur, je t’avais remis en entier ta dette, parce que tu m’en avais supplié ; ne devais-tu pas aussi avoir pitié de ton compagnon, comme j’ai eu pitié de toi ? Et son maître, irrité, le livra aux bourreaux, jusqu’à ce qu’il ait payé tout ce qu’il devait. » (Matthieu 18 :23-35)

        Voici comment termineront les riches « Que le frère de condition humble se glorifie de son élévation. Que le riche, au contraire, se glorifie de son humiliation; car il passera comme la fleur de l’herbe. Le soleil s’est levé avec sa chaleur ardente, il a desséché l’herbe, sa fleur est tombée, et la beauté de son aspect a disparu: ainsi le riche se flétrira dans ses entreprises. » (Jacques 1 :9-12)

  • blackh

    Riches et pauvres, c’est la « pauvre » espèce humaine.

    Toutes ces considérations ne prennent du tout en compte l’aspect environnemental. Article donc complètement décalé et très discutable.

  • logic

    Charles! tu t’es encore fait avoir comme un débutant par le débat sur l’imposition des riches!
    Alors je vais vous parler de la réalité

    Quand un RSaiste achète pour 200 euros de fournitures par mois pour ses besoins, il va payer dessus 20% de TVA soit 40 euros, soit 8% de son revenu

    Quand un RSaiste prend 50 euros d’essence pour rouler dans son tas de boue, il paye 40 euros de taxe soit encore 8% de son revenu

    quand un RSaiste doit payer son eau son gaz, son électricité et son chauffage, cela représente minimum 100 euros par mois, soit environs 20% de sont revenu

    Quand un RSaiste doit payer ses assurance et mutuelles cela représente bien souvent déjà 50 euros par mois, soit 10% de son revenu

    bref sur des besoin élémentaire voire vitaux son revenu est impacté au minimum de 46%.

    bref, Les taxes sont totalement antisociales et devoir payer pour des besoins vitaux tout autant..

    Les riches ne sont en rien impactés sur leur besoins vitaux, et les taxes sur la consommation sont pour eux dérisoires….tes comparaisons sont du niveau maternelle…..

    Pour parler des pauvres, il faut un jour avoir été pauvre, sinon il vaut mieux fermer sa gueule!

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

      Et en plus, toutes les taxes sont une violation de l’article 13 de la déclaration de 1789 qui est constitutionnelle.
      C’est la raison pour laquelle le riche est extrêmement favorisé comme vous le démontrez.
      ART. 13. — Pour l’entretien de la force publique, et pour les dépenses d’administration, une contribution commune est indispensable; elle doit être également répartie entre tous les citoyens, en raison de leurs facultés.

  • VERODUTAMPON

    @ g.d.p :Donc, c’est normal que 1% de la population mondiale détienne 99% de la richesse mondiale, c’est parce que 1/ nous n’avons pas l’esprit d’entreprise malgré tout les moyens qui nous sont offerts
    2/ parce que nous rêvons tous d’être fonctionnaires, parce qu’on a pas d »idée, parce que nous ne sommes que du bétail ignorant et que ceux qui détiennent le capital sont de gentils misanthropes qui n’aspirent qu’à l’instruction des masses
    3/les riches n’ont pas de famille
    et bien d’autre, qui me viendront, si je n’étais pas aussi outréhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif par ce genre de discours et de ce type de commentaire

  • KromoZom KromoZom

    Devenir pauvre est probablement l’une des meilleures choses qui me soit arrivé .
    Je suis à présent libre.
    J’étais pas riche avant, mais aisé et terriblement con.

    • Tu connais l’adage: change le naturel, il revient au galop…
      je ne m’adresse pas directement à toi, pas mordre. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      Mais franchement, commenter les éditos de Charles Sannat…
      Il faudrait informer Voltigeur qu’il est possible d’avoir ses éditos sur hotmail/gmail…
      Soit, c’est un peu comme la France, il n’y a plus d’esprit, juste de l’administration.
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
      Ps: pourtant il y a des esprits sur les ME, je ne parle pas de moi ( pour les mauvaises langues).
      @plush

  • Pour répondre philosophiquement, je pense qu’il ne faut être ni riche ni pauvre, car les deux rendent dépendant de l’argent.

    Pour moi les fins de mois dificile ça apporte autant de souffrance et de tracas que de devoir gérer des fortunes incommensurables.

    Maintenant il y a bien sûr la solution de la totale autonomie, vivre de sa propre production, mais au départ pour y arriver, il faut nécessairement passer par la case argent. Il faut du temps et des moyens au départ pour totalement s’affranchir du système, si dès le départ on manque de moyens, ça va être assez compliquer d’y arriver.

    Maintenant lorsqu’on parle de riche, c’est de ses fameux 1 % qui détiennent le monde, doit-on les haïr ?

    Non car ça ne va que nous apporter des basses énergies qui va nous empêcher nous même de nous réaliser et de faire ce qu’on a, à faire pour justement s’affranchir de leur système.

    Ce qui est important, c’est le savoir, ne pas être dans l’ignorance, mais certainement pas éprouver de la colère et de l’avarice qui nous empêche de voir la vérité.

    Orné

  • @ Orné, pour avoir des riches, il faut des pauvres, la distinction tient dans le pouvoir.
    Le pouvoir tient du statut ( les exemples ne manquent pas)
    Le savoir ne vaut rien si l’instance « pouvoir » ne le légitime pas, et oui, le pouvoir est plus vieux que toi.
    Ps: tu devrais penser à la Suisse « sifflote ».
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    L’armée helvétique est puissante, mais absente de l’Histoire « made in french », à méditer.

  • relecture

    Encore un site de french bashing. Il utilise le « prélèvement obligatoire (PO)» de type OCDE pour faire croire qu’on paie beaucoup d’impôts en France ; le PO ne représente que l’importance du secteur public et non pas l’imposition ; par exemple le montant de la cotisation maladie est inclus dans le PO français mais la très couteuse assurance maladie américaine (14% du PIB US) n’est pas dans le PO des Etats-Unis car elle est privée. La femme la plus riche du monde (vient de décéder) est une française vivant en France et l’homme le plus riche d’Europe est un français vivant en France ; de plus c’est en France qu’il y a le plus de millionnaires (source Crédit Suisse) ; comment est-ce possible avec soi-disant tant d’impôts ? Ce travail de french bashing et de sape de la France est en faveur des banquiers apatrides afin de créer le plus de déficit d’Etat possible en réduisant encore les impôts pour alimenter le très lucratif marché obligataire du fait de l’article 123 du traité de Lisbonne et piller la riche France (la France possède la plus grande ZEE- Zone Economique Exclusive au monde).

  • ROSSEL

    Si la critique de la richesse se basait sur des principes moraux, elle serait estimable. Le problème est que la plupart du temps elle traduit un sentiment de jalousie de de la part de ceux qui voudraient avoir plus sans en avoir toujours un réel besoin. Si chacun pouvait être assez raisonnable pour comprendre que le bonheur ne consiste pas à accumuler des biens et de l’argent mais au contraire à savoir apprécier des choses simples, bien des malheurs seraient évités. Je n’ai pas la naïveté de croire que nos anciens n’étaient pas moins âpres au gain que nos contemporains. La différence est qu’aujourd’hui la société de consommation fait que les gardes-fous qui tempéraient plus ou moins la rapacité ont sauté. L’enrichissement est devenu une fin en soi digne de respect et d’admiration quelque soit le moyen utilisé. La plupart des gens pensent et agissent en fonction du côté de la barricade où ils se trouvent. Un communiste qui joue et fini par gagner au loto partage rarement sa fortune avec les damnés de la Terre.

  • jules vallés jules vallés

    Et est-ce-que haïr les idiots utiles rend plus intelligent?

    • L’intelligence évite l’attrait du gain, mais la norme n’est plus en adéquation avec ça.
      On peut le comprendre quand la faim frappe à la porte …

      Ps: il y a des antivol partout, et on condamne des gens pour de la nourriture, allo quoi!
      Désolé, j’en suis à reprendre nabila, je m’adapte à l’environnement.
      Un « riche » influe sur le « marché », ce n’est pourtant que du bon sens…

      Observez le prix de l’immobilier sur paris…
      jadis on pouvait acquérir un bien pour 80 000 frs ( en province), c’est le prix d’une petite voiture en euro.
      Bref, ça a déjà été démontré et répété.
      L’euro est la plus grande arnaque du monde, c’est affligeant!

      Et on connait les responsables, l’économie influe sur la famille, divorce, suicide, addiction.
      Personnellement, je ne viens pas sur les ME, pour lire et commenter du « Charles ».

      A méditer.

Laisser un commentaire