12 commentaires

  • GROS

    Tout le monde ment.
    C’est quand même pas une découverte.

    • totoche

      Non, tout le monde ne ment pas, si vous mentez tout le temps c’est votre droit, mais ne faite pas une généralité, il y a bien les menteurs et les autres.

    • donarmando

      Tout le monde ment parce que tout le monde croit que sa vérité est la bonne … Loin de la Vérité.

      • kalon kalon

        On ne ment pas lorsqu’on dit ce que l’on croit !
        Ainsi, chacun a sa propre idée de ce qui est vrai, idée qui n’est pas forcement la même idée d’un autre !
        Ce que l’on appelle « la vérité » n’est jamais qu’ un concept consensuel ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

    • kalon kalon

      Gros, en disant que tout le monde ment, dis tu la vérité vu que tu fais partie de ce « tout le monde » ?
      Et si, en écrivant cela tu mens comme « tout le monde », cela voudrait dire qu’en fait tout le monde dit la vérité ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif
      Mais alors, tu dirais la vérité également ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif
      Perso, j’écrirai plutôt: « tout le monde ment sauf moi ! » ;-)

      • GROS

        J’aurais été d’accord avec ton propos si j’avais affirmé « tout le monde ment tout le temps ».
        Or ce n’est pas le cas : tout de monde ment, plus ou moins fréquemment et à des degrés variés. Ça peut être par intérêt personnel, ça peut être pour adoucir un propos et ne pas blesser quelqu’un, ça peut être pour simplifier un discours et le rendre plus intelligible, ça peut être par excès de zèle, ça peut être par démagogie, ça peut être par auto-persuasion, etc… les raisons possibles ne manquent pas.
        … mais quoi qu’il en soit, tout le monde ment.
        Celui qui ne ment pas n’est pas humain.

      • gneu

        Gros, ne confondrais-tu pas les termes « mentir » avec « persuader » voire « séduire » ?
        Pour moi, derrière le « mensonge », il y a la volonté de nuire à autrui.
        Alors que, dans la vie quotidienne, toutes les petites ou grosses déformations de la réalité que nous faisons pour obtenir l’assentiment ou l’empathie de l’autre, nous ne les faisons pas pour lui nuire. Adoucir un propos, ce n’est pas mentir, selon moi, comme toutes les autres situations que tu évoques.
        De même que « se tromper » involontairement n’est pas « mentir ».
        Il y a tout un tas de nuances, mais il nous manque des mots pour les décrire toutes.

      • GROS

        @gneu.
        Ce n’est que ta propre interprétation, qui paraît erronée.

        Si je m’en tiens à la définition donnée par le Larousse :

        Mentir

        – Dissimuler, déguiser volontairement la vérité, nier ou taire ce qu’on devrait dire : Les journaux mentent, les faits ne se sont pas passés ainsi.

        – Ne pas donner un reflet exact de la réalité, la déguiser : Les apparences peuvent mentir.

      • gneu

        Depuis quand faudrait-il reléguer sa propre interprétation au second plan au profit d’une autre, issue arbitrairement d’un livre dogmatique appelé dictionnaire ? Ne sommes nous que des pions pour nous soumettre au dogme d’un dictionnaire ? Ne sommes nous pas capable de nous entendre autrement qu’en se référant à ce livre ? Ne sommes nous pas dotés d’empathie et de capacité d’interprétation contextuelle ? Qui est le plus stupide : celui qui fait une référence à une définition d’un dictionnaire ou celui qui fait référence à un extrait de la bible tel DP ?

        D’ailleurs, peut-être qu’il arrive aussi au dictionnaire de travestir la réalité ?

        Nous sommes tout de même d’accord qu’il y a une nuance entre « embellir un fait » pour séduire son interlocuteur ou obtenir son empathie et « mentir effrontément » dans le but de le tromper ou lui nuire.
        Le dictionnaire est à rejeter dans ce cas : en effet, n’y a pas de mot, dans la langue française, pour désigner « la volonté délibérée de tromper l’autre à travers nos paroles » puisque le mensonge ne répond pas à cette définition dictionnariale.

      • GROS

        T’as raison, rejette ce qui sert de référence commune, et complais toi dans ton schéma intellectuel fait maison.
        T’en tiens une belle, là, quand même.

    • engel

      Dixit: « Tout le monde ment. C’est quand même pas une découverte. »

      Certes et on en a même tiré un mot commun: Le gouverne-ment

Laisser un commentaire