Comment la France s’apprête à devenir un Etat policier où chacun est transformé en potentiel suspect….

Liberté! un simple mot qui est en passe de devenir synonyme de prison. Le tout sécuritaire est une atteinte à nos droits fondamentaux, droits de plus en plus bafoués et, qui ne sont plus garant de la sécurité mais d’un totalitarisme, qui se cache sous divers prétextes « pour notre bien » étant le plus souvent servi. Une preuve supplémentaire, Le gouvernement français peut désormais punir d’amende et de séance de rééducation politique les discussions privées jugées déviantes, de plus, l’état d’urgence risque de devenir permanent s’il est intégré dans le droit commun, comme semble le vouloir l’exécutif. Voulons nous, un état policier et dictatorial ? Lire De l’état d’urgence et du maintien d’une société injuste. On ne pourra même plus descendre dans la rue pour manifester, voilà la future « liberté ultra surveillée » qui nous est promise. Merci à Thierry et Akasha pour les liens.

«Etat policier », « despotisme doux », « césarisme » : juristes, avocats et grandes organisations de défense des droits humains critiquent très sévèrement le projet de loi sur la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme, qui doit être votée à l’Assemblée nationale, la semaine prochaine. Remplaçant l’état d’urgence qui arrive à expiration, cette loi en prolonge plusieurs dispositions très controversées, banalise l’arbitraire, et autorise même le recours à des polices privées sur la voie publique.

A croire que, bien au-delà de la lutte anti-terroriste, c’est toute forme de contestation de l’ordre établi qui pourrait être visée.oit être votée à l’Assemblée nationale, la semaine prochaine. Remplaçant l’état d’urgence qui arrive à expiration, cette loi en prolonge plusieurs dispositions très controversées, banalise l’arbitraire, et autorise même le recours à des polices privées sur la voie publique. A croire que, bien au-delà de la lutte anti-terroriste, c’est toute forme de contestation de l’ordre établi qui pourrait être visée.

Coincée entre la fameuse réforme du code du travail – dont les cinq ordonnances sont présentées, ce vendredi 22 septembre, dans leur version définitive en Conseil des ministres – et le projet de loi de finance 2018, présenté lors du suivant, mercredi 27 septembre, elle passerait presque inaperçue. Elle n’a pourtant rien d’anecdotique : « C’est une révolution, puisqu’elle nous fait changer de régime politique : jamais une telle concentration des pouvoirs aux mains de l’exécutif n’a été atteinte sous la Vème République », s’insurge Arié Alimi, avocat et membre de la Ligue des Droits de l’Homme. Elle, c’est la loi de sécurité intérieure, attendue à l’Assemblée nationale à partir de lundi prochain dans le cadre d’une session extraordinaire.

Après son adoption par le Sénat le 18 juillet dernier, puis son passage devant la Commission des lois de l’Assemblée la semaine dernière, son vote au Palais Bourbon risque d’être une simple formalité : « La nouvelle majorité parlementaire n’a peut-être ni le choix, ni le recul nécessaire sur ce texte, mais elle n’a pas l’air de s’en préoccuper beaucoup, en tout cas », raconte Florian Borg, avocat au barreau de Lille et membre du Syndicat des avocats de France. Le juriste se dit « inquiet » après son audition par le rapporteur de la loi et par les députés membres de la commission des lois : « D’habitude, il y a toujours du débat, de la confrontation ou, au moins, quelques questions. Là, rien, aucune réaction… . »

Ne dites plus « perquisitions » mais « visites domiciliaires »

Le désintérêt est d’autant plus gênant que l’enjeu est conséquent : le projet de loi « renforçant la sécurité intérieure et la lutte contre le terrorisme » ne vise rien de moins qu’à remplacer l’état d’urgence installé en France au lendemain des attentats du 13 novembre 2015. Après une sixième et dernière prolongation cet été, ce régime doit être levé au 1er novembre, sans pour autant disparaître du paysage : plusieurs de ces dispositions sont directement reprises dans le texte qui lui succède.

C’est le cas des assignations à résidence ou des perquisitions, maintenues moyennant un petit changement de nom. Il faudra désormais parler respectivement de « mesures individuelles de contrôle et de surveillance » et de « visites domiciliaires » (sic) : « Mis à part quelques petites modifications d’application à la marge, ce sont exactement les mêmes mesures, décrivant les mêmes logiques, décrypte Laurence Blisson, magistrate et secrétaire générale du Syndicat de la magistrature. On les maquille simplement d’une novlangue pour faire croire à une distinction entre l’état d’urgence et l’actuel projet de loi. »

« Abandon des principes qui devaient garantir les individus contre l’arbitraire »

…/…

Lire l’article complet

Auteur Barnabé Binctin pour BastaMag

« Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »
Benjamin Franklin

28 commentaires

  • C’est une nouvelle révolution , celle des possédants, encore une fois.

    L’histoire ne se répète jamais mais bégaye toujours:
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Loi_des_suspects

  • manguetsou

    « Ils » vont tirer sur la corde jusqu’à ce qu’elle casse.
    Mais ça c’est vous qui le voulez, puisque vous vous laissez faire!
    Vous savez ce qu’il y a à faire n’est ce pas, alors pourquoi vous ne le faites pas.
    Vous avez l’esprit encrouté de mauvaises nouvelles, il n’y a plus rien qui bouge en vous. Dommage!
    Allez un petit pour continuer la route:
    « Il faut dire des choses émerveillée. » CB
    Et puis tiens, J.Brel:
    Voir la rivière gelée
    Vouloir être un printemps
    Voir la terre brûlée
    Et semer en chantant
    Voir que l’on a vingt ans
    Vouloir les consumer
    Voir passer un croquant
    Et tenter de l’aimer

    Voir une barricade
    Et la vouloir défendre
    Voir périr l’embuscade
    Et puis ne pas se rendre
    Voir le gris des faubourgs
    Vouloir être Renoir
    Voir l’ennemi de toujours
    Et fermer sa mémoire……..

    Apprendre à respirer c’est la base pour purifier le corps et l’esprit.
    Pour lui redonner de la fraicheur et du tonus.
    Personne ne sait plus respirer complètement.
    Respirer profondément veut dire qu’avant d’inspirer, il faut expirer tout l’air pour expulser tout ce qui est vicié.
    Et il faut faire ça tout le temps hein, pas seulement une fois.
    Bon courage à tous!

    • Salut!

      On fait quoi du coup?

      J’ai tenté de solliciter avec d’autres, les collègues de la l’AC! , de la MNSC, de l’APEIS, et même de la CGT chômeur pour rejoindre les manifs loi travail.

      Rien.Nada.Nix.Walou.

      Pourtant quel formidable lobby, quelle fantastique marge de manoeuvre que 6 millions de gens allocataires , qui en échange de la solidarité nationale pécuniaires, pourrait renvoyer l’ascenseur….

      :)

      • Je ne connais pas toutes ces abréviations, ADD. Est-ce que je comprends bien si je dis que tu attends davantage des allocataires divers et variés que des salariés et patrons ? Pourquoi pas après tout ? On n’a pas grand chose à perdre…
        Mais je pense à tous ces gens qui ont un loyer à payer, des gamins à élever,… Enfin, j’essaie de comprendre. Il y a un moment où on ne peut plus réfléchir et où il faudra sans doute se lancer dans la bagarre ou bien prendre le maquis. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

      • Salut biquette,

        Ce sont des associations de chômeurs.

        En tant qu’intermittant du chômage , je m’inclu dedans.

        D’ailleurs je profite de mon chômage pour aider des associations, d’où, entre autres, mon passage anonyme à antibanque.fr il y a quelques années.

        Un chômeur ou Rsiste ne risque pas d’avoir de perte de salaire, donc on est le lobby le plus pourri de France.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • D’accord, mais là encore on est dans le « vous savez, vous ne faites rien, vous ceci, vous cela… » Mais nous sommes toutes et tous Français et même Belges, … Ces lois iniques vont atteindre tous les pays européens, si tant est qu’on ne s’occupe que de l’Europe.

    Il faut dire « NOUS ne faisons rien, NOUS ne nous révoltons pas… » pour être honnête. Bien sûr, il est plus difficile de bouger quand on est dans les contrées que dans les grandes villes. Une manif dans la ville la plus proche de chez moi, ça ferait rire tous les dirigeants. Mais une grève générale avec blocage, et indéterminée, avec manifs dans les grandes villes et renversement du pouvoir, ça serait valable.
    Sauf que ça demande des sacrifices à une population souvent déjà exsangue, une organisation, puis une mise en place d’un nouveau pouvoir.
    A moins qu’une guerre civile en Catalogne s’étende dans les deux pays limitrophes…

    Une manif, c’est de la foutaise. Une journée de grève, c’est de la foutaise. Il faut passer à plusieurs degrés au-dessus, sinon ce sont des sacrifices pour rien. Et bien penser qu’à ce niveau-là, on risque son boulot et bien plus encore, sa vie. Car les élites ne le supporteront pas. C’est bien pour cela qu’elles cherchent à nous verrouiller avant que ça pète.
    Alors qui est volontaire ?

  • JBL1960 JBL1960

    Depuis plus de 2 ans, avec R71 on s’était fait cette réflexion, alors on change l’année, ou l’évènement, ici c’est Noël, mais comment dire, ça se précise : Noël et le Nouvel An 2018 se faisant sous la loi martiale et sous une dictature 3.0 qui sort du bois, Noël 2017 pourrait bien se passer au Goulag. Méditez bien là-dessus avant de vous empiffrer durant les fêtes et commencez sérieusement à penser à ce que vous allez faire pour que ça change, vraiment…
    Tenez, cet réflexion est issue de ce billet du 31/12/2015 que j’ai mis à jour ici ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2015/12/31/entre-deux-mondes/
    C’est pourquoi on essaie de proposer des textes qui secouent la pulpe qu’on a dans le fond, parce que ça urge…
    Cependant que jamais, nous n’appelons à une insurrection violente.
    Ce qui ne nous empêche pas d’extraire le sublime chez Malatesta, par exemple, car, Malatesta, avait la conviction que rien ne pourrait se faire sans une insurrection qui mettra à bas le système. Il fait élire dans le programme de l’UAI en 1920 que « la seule voie qui reste au peuple qui veut s’émanciper est d’opposer la force à la force ». Tout comme Kropotkine, Landauer, R71 & moi, pensons qu’au contraire, il faut vaincre l’inertie de départ, impulser la poussée primordiale, non violente afin d’enclencher un nouveau paradigme en lien avec les peuples autochtones de tous les continents et selon ce cheminement de pensée ;

    Prise de conscience individuelle ► prise de conscience collective ► boycott et organisation parallèle ► désobéissance civile ► réorganisation politico-sociale ► changement de paradigme
    Et avec en tête le sublime de Malatesta ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/06/23/le-sublime-derrico-malatesta-en-version-pdf/

    JBL

  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

    Il est toujours permis de contester les PV, les impôts locaux, les taxes, les impôts sur le revenu, le ticket modérateur, les lois Gayssot et Pleven donc Alléluiah.
    https://lesmoutonsenrages.fr/2017/10/01/vos-infos-news-et-liens-et-autres-du-1er-octobre-2017/comment-page-1/#comment-567461

  • Bien sûr, Daniel, on peut toujours essayer… Surtout que, si on écrit au président de la république, pas besoin de mettre de timbre. Mais je crois aussi que c’est peine perdue. La première sera lue, les autres seront classées verticalement, comme le dit ADD. On n’en est plus, je crois, à des mesurettes. Tout comme les pétitions qui ne servent à rien, ou si rarement…
    Le mépris affiché par les dirigeants qui se fout de la rue comme de sa première chemise, nous amène à choisir d’autres voies. Mais ces voies-là, nous n’y sommes plus habitués depuis 1789 ! Oh, bon, il y a eu la Commune aussi. Mais en gros la référence est bien 1789.

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

      Il ne s’agit pas d’envoyer un courrier au Président de la République mais à ceux qui vous font payer les impôts et taxes et à ceux qui vous refusent la couverture de la sécu.
      Une copie au Procureur (pour assurer son irritation) et un courriel aux journaux et aux parlementaires que vous connaissez fera aussi une bonne entrée en matière.
      Une fois que vous aurez fait cela une fois, vous aurez les adresses et tout roulera tout seul pour les autres sujets de contestation.

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    Petit teste d’efficacité du projet
    « la soubrette doit mourir » https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • logic

    Etre dépendant de la société suppose aussi de la subir…. devenir indépendant est la seule voie possible aujourd’hui pour en sortir ! Cela demande qq économies pour acheter un terrain ou louer une maison a la campagne avec les allocs….. le reste dépendra de vous et uniquement de vous, mais ne comptez pas sur l’engagement des « autres » , la solution est en vous et nulle part ailleurs!

  • ROSSEL

    La levée de l’immunité parlementaire de Gilbert Collard s’inscrit dans ce processus de terrorisme intellectuel. A l’exception de Clémentine Autain, pourtant ennemie acharnée du FN qui a courageusement refusée d’acquiescer à cette ignominie, les valeureux députés défenseurs de la démocratie se sont couchés.

    • Naao

      Sauf que l’immunité parlementaire ne devrait pas exister à la base mais être remplacée par une vulnérabilité parlementaire (étendue à tous les fonctionnaires d’ailleurs) qui ferait en sorte qu’en cas d’infraction mineure à la loi déjà t’es viré définitivement et tu prends 20 ans de taule.. et en cas d’infraction grave (ayant entrainé un handicap ou la mort ), pendu au bout du’une corde en place publique.
      Parce que ce qu’il faut bien comprendre c’est que le système électoral actuel est une escroquerie. On croit que les élus sont la pour dire ce qu’on pense à l’assemblée avec leur voix à notre place, mais ce qu’ils font c’est précisément le contraire: ils disent exactement ce qu’ILS veulent avec VOS voix (pas la mienne ça fait des années que je refuse de la donner. Je la garde, et je gueule avec.)
      Enfin pour qu’un changement s’opère, faudrait arrêter complètement de bénéficier de quelque aide que ce soit de cette ripoublique de merde, refuser de payer le moindre impôt et reconstruire une société en parallèle.

      • ROSSEL

        Vous répondez à côté de la plaque. Quand M. El Guerrab de LREM agresse et envoi à l’hôpital M. Boris Faure, son immunité parlementaire n’est pas remise cause. On le déplace juste de la « commission finance » à la « commission défense ». Quand M. Collard publie sur son compte twitter des photos de victimes de Daesh, les belles âmes font semblant de se scandaliser au nom des raisons les plus improbables. Parallèlement lorsque une photo d’enfant « migrant » mort échoué sur une plage est publiée et exploitée pour apitoyer le brave couillon, nul n’ose crier au chantage émotionnel. Si demain M. Mélenchon ou autre salopard professionnel était accusé injustement, je ne me sentirais pas tenu de crier haro sur le baudet. Ainsi malgré la répulsion que m’inspire le personnage, je trouve écoeurantes les accusations proférées contre DSK au sujet de la prétendue fellation forcée qu’il aurait infligé à la femme de chambre du SOFITEL de New-York. Il faut refuser le mensonge et la mauvaise foi tous azimuts.

  • Volti.. Je sais que c’est hors sujet mais je suis horrifié par ce que je viens d’apprendre.
    Deux jeunes femmes viennent d’êtres assassinées par un  » déséquilibré  » ( un de plus ) à Marseille au cri d’allahu akbar!
    L’une égorgée, l’autre lardée de coups de couteaux…
    Toutes mes pensées vont aux familles de ces femmes innocentes, c’est horrible!
    Je sais on va me dire pasdamalgamme, cépasçal’islam, fautaccepter la diversité…
    Mais désolé; trop c’est trop!
    Ces  » déséquilibrés  » obéissent au coran, à leur prophète chamelier pédophile qui les enjoint à tuer les  » mécréants « .
    Il est temps d’ouvrir les yeux vis à vis de l’islam, c’est une guerre qui nous est déclarée, la troisième et nous devons en être conscients.
    Demain qui sera tué au nom de l’islam????
    Moi, vous, vos enfants????
    Mais réagissez nom de Dieu! Nous avons affaire à des fanatiques sanguinaires prêts à nous égorger au nom de l’islam.
    Pour ma part… je n’en peux plus de sonner le tocsin, d’alerter, de mettre en garde…
    Demain sera peut-être votre tour les moutons, pensez-y.

    • JBL1960 JBL1960

      @ Odin29 = Ce n’est pas HS, d’ailleurs, je me permets de rappeler le Tome 1 & 2 du livre de Jean Loup Izambert « 56 » tant il est éclairant sur les complicités de dirigeants politiques et hauts fonctionnaires français avec des individus liés à des organisations criminelles. Il met à nu les mensonges et crimes ourdis par la présidence française, donne la parole à la Syrie démocratique et décortique les raisons de la guerre contre le « cœur de paix du Moyen-Orient ».
      C’est ma publication du jour ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/10/01/les-mots-qui-derangent-de-jean-loup-izambert-dhier-daujourdhui/ il contient des extraits du Tome 1 et 2 car JLI nous explique comment de la « génération Mitterrand » à la « république exemplaire » de François Hollande, en passant par celles de Nicolas Sarkozy et Emmanuel Macron, 56 dirigeants politiques français sont impliqués dans le soutien à des organisations criminelles et terroristes.
      Je traite, selon plusieurs sources des fumeuses lois antiterroristes qui seront votées ce mardi 3 octobre, sans aucune doute, alors qu’on voit bien que les attentats terroristes sont tous manipulés.
      Les victimes sont réelles.
      Mais c’est nous la cible, pas les terroristes…
      JBL

  • Comme macron a bien dis a la période du rut, pensez printemps…….

    https://www.youtube.com/watch?v=jw9lOcKR0_s

    De toute façon vous l’avez dans le cul.

Laisser un commentaire