Témoignage: Chroniques catalanes…

Reçu par courriel. Un témoignage de première main sur ce qui se passe en catalogne. En regard de tout ce qui se dit dans la presse officielle, le témoignage d’un catalan d’adoption Calias que l’on remercie, ainsi que Françoise G. qui me l’a transféré. Je pense qu’il faut lire « région autonomiste » et non « région autonomique »..

Bonjour à tous,

Comme vous le savez sans doute (ou pas) nous vivons une situation assez tendue en Catalogne ces derniers jours (mois, ans, décennies) avec l’état espagnol.

Préambule: Officiellement citoyen belge (wallon francophone) résident en Catalogne (région autonomique de l’état espagnol), je me suis toujours considéré avant tout comme un citoyen de la Terre,

partisan du brassage ethnique et culturel des peuples de notre planète. Je crois cependant que chacun a besoin de connaitre ses racines, de puiser dans des origines profondes dont il puisse être fier et qui lui offrent une base solide pour décoller dans la vie et se sublimer dans l’amour et le respect de chacun sans frontières. Où que j’aille, je serai toujours Moi, membre d’un clan familial unique, namurois, 3/4 wallon, 1/4 flamand, belge, européen, multipatride, terrien, … Tous ces bagages font partie de moi et de mon identité. Et nier son identité, c’est nier une partie de soi-même.

Bref! Je me dois aujourd’hui de parler de la Catalogne, mon pays d’adoption et de ce qui s’y passe socialement et politiquement. J’ai toujours été partisan de « l’union fait la force » mais pas de l’ablation d’une culture par une autre. Pour rappel, la Catalogne existait en tant que nation plusieurs centaines d’années avant même que l’Espagne ne naisse en tant que concept géopolitique. Les racines du conflit actuel sont complexes et profondes et, pertinemment traitées par l’état espagnol, une solide confédération ibérique aurait été à mon sens le meilleur parti à prendre. J’ai malheureusement été témoin direct de la surdité, de l’arrogance, des absurdités, de l’injustice et du dénigrement de l’état espagnol face aux demandes répétées du peuple Catalan. Quand des millions de personnes crient depuis des années simplement pour que leur identité soit reconnue, le devoir de tout gouvernement, indépendamment de la loi est de les écouter et de chercher un chemin de dialogue. Ce chemin n’a jamais été tenté par l’état espagnol qui parle de quelques radicaux tumultueux…

Lors des dernières élections autonomiques, en 2016, un gouvernement à majorité indépendantiste au parlement Catalan a été démocratiquement élu. Celui-ci représente approximativement 50% de la population. + 30% d’une opposition non indépendantiste mais favorable au droit à l’autodétermination. La demande du gouvernement Catalan est de réaliser un référendum, convoqué pour le 01 Octobre 2017,  adressé à TOUS les catalans demandant aux citoyens de se positionner sur leur souhait quant à la Catalogne: Souhaitez-vous que la Catalogne devienne une république indépendante de l’état espagnol OUI ou NON. Outil démocratique qui a déjà été utilisé dans l’histoire moderne au Québec ou en Ecosse par exemple.   Le peuple Catalan se mobilise depuis de nombreuses années et plus massivement depuis 2012 dans l’espoir d’être entendu (en vain) par le gouvernement de Madrid. Celui-ci est malheureusement arrivé à la conclusion que quand un mariage ne fonctionne plus, un divorce vaut mieux que se blesser l’un l’autre. Le gouvernement a toujours refusé d’écouter les revendications de « quelques radicaux ».

Voilà où nous en sommes! Le bras de fer est arrivé au point de non retour et, la date approchant, la conviction de toute une nation pour son droit à voter, l’état espagnol s’est enfermé tout seul dans une voie totalitariste et dictatoriale impropre d’un pays « démocratique ». Une mobilisation citoyenne sans précédent demande une simple chose: avoir le droit de voter et d’exprimer son opinion. Le gouvernement de Madrid prétend que cela est illégal! Depuis quelques jours, la situation est devenue complètement surréaliste et apparemment méconnue hors de nos frontières. Il ne s’agit plus d’une question d’indépendance, mais de la défense des droits civils des citoyens et de la démocratie…

Il est important de spécifier (quoi qu’en disent les médias espagnols) que cette mobilisation citoyenne active et massive depuis des années, réunissant toutes générations et classes sociales, a toujours été civique, pacifique et non violente.

Les faits: le gouvernement espagnol sous couvert de l’appareil judiciaire et policier,

– a cité à déclarer en justice plus de 700 bourgmestres de Catalogne pour le simple fait d’offrir la disponibilité de collèges électoraux dans leurs communes respectives;

– a envoyé en « renfort » quelques 5000 membres de la policia nacional et guardia civil en Catalogne pour aider les forces de l’ordre à contenir les tumultes (quels tumultes???)

– a arrêté (via la guardia civil) et gardé au cachot pendant 48 heures 15 membres de différentes administrations publiques catalanes les accusant de malversation et prévarication pour leur participation à l’organisation du référendum d’autodétermination.

– a pris le contrôle de facto des finances de la généralitat de Catalunya, les coupant de tous les subsides et rétributions qui leur reviennent de droit.

– a tenté de prendre le contrôle des « mossos d’esquadra » (la police autonomique catalane) en déclarant tous les corps de police sous le contrôle unique du ministère de l’intérieur.

– a tenté d’investir, sans aucun mandat, les locaux d’un parti politique (la CUP) à Barcelone le 20/09

– accuse de sédition (peines pouvant comporter des années de prison) les personnes qui se sont pacifiquement manifesté dans la rue pour le droit à s’exprimer. Mon enfant  et moi en faisons partie. Et ce sur base d’une loi de 1973 (Franco est mort en 1975… cqfd)

– manipule les médias (presse et télévisions) espagnols offrant une vision complètement fausse de la réalité. Si vous voulez un aperçu fidèle à la réalité voir TV3. Ne tardez pas, TV3 et Catalunya radio risquent d’être bloquées d’un jour à l’autre...

– a réalisé des fouilles et contrôles dans plusieurs entreprises privées d’impression et de télécommunication réquisitionnant tout matériel ayant rapport au réferendum du 01 octobre.

– a fermé l’accès à plusieurs webs du gouvernement catalan relatives au référendum du 01/10

– a menacé directement et indirectement tout citoyen prenant part à l’organisation du dit référendum.

Je pourrais continuer la liste des différentes exactions et absurdités perpétrées par l’état espagnol, mais cela serait trop long et compliqué. Cette aberration doit cesser. Les autorités espagnoles utilisent sans vergogne des procédés autoritaristes et dictatoriaux allant à l’encontre des droits civils, de la liberté d’expression et de la démocratie.

Malgré tout, le peuple reste fort, joyeux, uni et mobilisé dans la rue, de manière pacifique (malgré les flics infiltrés essayant d’envenimer la situation histoire de leur donner une excuse)

Qu’il n’y ait aucun doute, le premier octobre, NOUS VOTERONS!

Que cela leur plaise ou non, ils ne pourront pas mettre 3 millions de personnes en prison!!!!
Faites passer…
Bien à vous,
Calias

19 commentaires

  • Pignoufou

    Mouais, je reste perplexe.
    Bien sûre qu’un peuple est tout à fait légitime à vouloir s’autodéterminer.

    Mais quand on sait que la destruction des nations est un objectif pour nos « élites ». Les nations paraissent désavantagées fasse aux mafias, multinationales, ong, religions et organismes internationales car contrairement aux nations elles n’ont pas de contraintes géographiques. Cependant les nations gardent l’avantage (faudrait pas qu’elles soient corrompues bien sûre), car elles représentent chacune un peuple et ont donc une légitimité à avoir une armée, qui est garante de la liberté de son peuple.

    Les futurs dirigeants catalans admettent qu’en prenant leur indépendance, il sortiront automatiquement de l’UE mais promettent et rassurent les foules en disant que c’est arrangé et y retourneront très vite. (vu ca à la télé, genre bfm je crois).

    Donc dans ma petite tête de paranoïaque, j’y vois une étincelle, un appel aux indépendantistes de tous pays qui pourrait lancer la dislocation des nations. Et donc fini nos armées, on aura une grande armée européenne…. mais aux ordres de qui?

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Si ça existe !
    Autonomique est un adjectif dont la définition simple est :
    « relatif à l’autonomie, indépendance vis-à-vis des hiérarchies extérieures »

    Cela dit, je souhaite que le peuple Catalan aille jusqu’au bout et ne lâche pas le morceau. Il faut que le peuple s’exprime, que cela plaise ou non à l’oligarchie, et que cela fasse boule de neige pour faire imploser l’UE et capoter la mondialisation …

    M.G.

    • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

      « Il faut que le peuple s’exprime, que cela plaise ou non à l’oligarchie »

      Merci du conseil pour l’appliquer à ce blog.

    • Norbert

      Mouton grain,Graine de piaf,

      Tous les 2 Vous me semblez bien naifs!
      Diviser pourmieux regner cela vous parle?
      Ce qui ne me fait pas rire c’est que les independantistes Catalans demandent une independance pour rire avec le soutien des USA pour mieux se mettre sous le joug de l’UE.
      Cherchez l’erreur!
      Les Catalans se feront bouffes tout cru.

      Faudrait arreter de se foutre de la gueule du peuple qui lui apparemment n’y comprend rien, comme d’hab, faute d’etre correctement informe.NON?

      Il est grand temps de vous informer serieusement pour ne pas faire le jeu de ceux que vous denoncer.

      Voir la conference d’Asselineau sur les euro-regions(eh oui encore lui,toujours lui)avec toutes les preuves a l’appui, car notre tour,nous Francais viendra.
      .
      L’UE ,quel que soit ou sera sa forme,est le probleme et pas la solution a nos problemes.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Et si pour une fois Asselineau se trompait ?

        Je sais bien ce que fomentent les marionnettistes de l’ombre, je connais la logique du diviser pour mieux régner, mais le peuple a déjà ouvert un œil et la colère suinte. Peu importe les chemins empruntés et peu importe les intentions masquées des meneurs et têtes d’affiche du moment (elle peuvent tomber à chaque instant), l’objectif étant aujourd’hui de créer l’étincelle qui mettra le feu à la poudrière européenne, l’objectif étant de déstabiliser l’ordre établi pour enclencher la chute de l’empire, rien de moins. L’oligarchie a poussé le bouchon tellement près du précipice qu’il suffit d’un faut pas pour que tout s’écroule, et le cas Catalan a pour l’heure de grandes chances d’éclabousser l’UE, peut-être avec des larmes et du sang, mais c’est un levier qu’il faut actionner quoi qu’il en coûte, une opportunité de gripper la machine Europe qu’il ne faut pas laisser passer. Si cela ne vient pas de l’Espagne, cela viendra de la Grèce ou encore de l’Italie.

        Certains pensent encore que l’Europe est solide, puissante et démocratique (on voit ça, oui), d’autre espèrent en reprendre politiquement les rennes pour la ré-assaisonner à leur goût (un peu de plan A, un peu de plan B …), d’autres encore s’imagine pouvoir ré-éditer le coup du brexit (suivez mon regard). Non, la seule issue réside entre les mains du peuple, l’union face au mépris fera la force et la colère fera le reste. Peu importe le déclencheur, le grand ménage c’est pour bientôt …

        M.G.

      • Pierre hillard l’explique très bien aussi et pour les allergiques à Asselineau c’est une alternative de choix : http://www.dailymotion.com/video/x39zduk

    • ROSSEL

      « (…)l’objectif étant aujourd’hui de créer l’étincelle qui mettra le feu à la poudrière européenne, l’objectif étant de déstabiliser l’ordre établi pour enclencher la chute de l’empire, rien de moins. »

      Au contraire, ces micro-nationalismes sont suscités et encouragés par l’UE. Il est toujours plus simple de s’imposer à des confettis territoriaux qu’à des nations viables dotés des outils indispensables à leur souveraineté. Les abandons régaliens des gouvernements actuels ne sont pas encore suffisants. L’Empire veut l’éradication des états souverains. Les indépendantistes de tous poils se tirent une balle dans le pied ; ils se feront croqués tous crus. Pour s’en convaincre il n’est qu’à observer comme l’UE favorise et subventionne les « euro régions » tout en rognant les prérogatives des états existants.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        ROSSEL, si les micro-nationalismes sont suscités et encouragés par l’UE, alors pourquoi tant d’acharnement contre ce référendum en Catalogne ?

        D’autre part, je pense à l’inverse qu’il est bien plus facile pour l’empire de s’imposer à des nations qui s’imaginent souveraines et dont les peuples sont totalement déconnectés des institutions, en y plaçant simplement à leurs têtes des éléments corrompus qui finiront de dissoudre leurs états respectifs (France, Grèce …). Les confettis territoriaux, eux, à l’instar des petites communautés, sont plus à même de maîtriser leurs souverainetés grâce à des populations bien plus impliquées dans la préservation de leurs acquis, par contre ils restent effectivement vulnérables lorsque la force est employée …

        M.G.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Moi aussi M G je le souhaite, de même que l’indépendance du Pays Basque, de la Bretagne et de la Corse.

    • ROSSEL

      L’Empire agit en Catalogne comme il le fait au Vénézuela ou en Ukraine : en déstabilisant les états existants de manière plus ou moins visible, il applique sa stratégie du diviser pour régner. Les motifs invoqués peuvent être politiques ou bien identitaire. La Catalogne bénéficie d’un statut très libéral accordé par Madrid. Les indépendantistes locaux sont souvent pro-migrants, fanatiquement pro-UE et leur aversion des espagnols confine parfois au racisme pur et simple. Ces contradictions sévissent partout ailleurs et les idiots utiles qui en sont victimes sont enfermés dans des cases idéologiques qui les empêchent d’en saisir l’aberration.

  • Trop forte l’UE, elle fait imploser les régions d’un même pays….. Diviser pour mieux régner, ça ne vous rappelle pas quelque chose ? Ici un autre point de vu très intéressant sur ce phénomène.
    http://www.vududroit.com/2017/09/apres-yougoslavie-lespagne/

  • La direction politique de la région Catalogne ne souhaite pas vraiment l’autonomie, c’est un leurre, d’ailleurs a l’époque ou j’y vivais, l’ancien Président de Catalogne était tous les 15 jrs en Usraèl !

    Le but, c’est de faire pression sur Madrid, pour récupérer une meilleure partie de la manne fiscale que prélève Madrid, à l’image des basques, ou les attentats ont cessé quand Madrid à décider de leur retourner 40% des impôts au lieu des 25% de jadis !

    La Catalogne n’est pas une région démocratique ! La Catalogne vit encore sous le franquisme, et ne respecte aucune loi européenne. !

    Ils ont des exactions encore aujourd’hui, que même les nazis n’auraient pas commises !

    Alors, ils me font bien rire, comme tout ceux qui s’agitent autour de cette question. A la dernière votation, ils ont eu à peine plus de 40% pour l’indépendance !

    S’ils l’avaient demain 1er Octobre, qu’en ou que feraient-t-ils, hormis la négocier avec Madrid !

    Tous les Castillans détestent les Catalans, et pour y avoir vécu 3 ans, je n’ai jamais trouvé plus stupides ni plus racistes qu’eux, en Europe, avec 45 pays ou lieux de vie différents à mon actif… Alors les Catalans, pas de quoi s’en préoccuper, toutes leurs déclarations, c’est du pipeau total…

    • Simsi

      Bonjour Atlante,

      tu dis: « Ils ont des exactions encore aujourd’hui, que même les nazis n’auraient pas commises ! »

      Peux-tu préciser ?

      Merci

      • Bonsoir Simsi

        Préciser, oui certainement, si un jour on se rencontre et que je puisse t’en parler de vive voix ! Car trop long, très négatif dans le genre plus pourri que le plus pourri des chiens,(pardon pour les vrais toutous) et 99% ne le croirait pas…

        Pour moi, la Catalogne, c’est bidon, non démocratique, le far-west à l’envers, dans le sens ce ne sont pas les brigands mais ceux chargés d’assurer le maintien de l’ordre entre autre qui se comportent façon cow-boy !

        Tous les français que j’ai connu qui ont vécu la-bas (!) ne sont pas restés plus de 5 ans en moyenne ! Et tous, nous avons le même point de vue, ce sont des ch***s !

      • martim tavira

        Si vous décidez de vous installer en Catalogne, vos enfants seront obligés d’aller à l’école en catalan. L’espagnol a été banni du Le système éducatif, même si une majorité de la population a l’espagnol comme langue maternelle. Mais la Generalitat s’en foute de vos préferences personnelles ou de vos origines.
        J’ai vu de mes yeux comme les instituteurs d’une école en banlieu barcelonaise, grondaient leurs éleves pour parler l’espagnol pendant la récreation.
        La fonction publique est soumis à l’empire de la langue: Vous aurez beau être le meilleur ingenieur ou médecin. Si vous ne parlez pas catalan, vous ne passerez pas le concours. C’est comme ça que les meilleures postes de la fonction publique sont réservés, de facto, pour l’oligarchie catalaniste.
        Si vous avez une petite entreprise, gare à l’enseigne. Si vous osez rédiger quelques mots en espagnol, on vous imposerait une amende pour “violer les droits linguistiques des consommateurs” Il sera de même si vous parlez espagnol avec vos clients. Mais si vous le faites en anglais ou en chinois, vous n’aurez pas d’ennuis.
        L’oligarchie catalaniste a imposé un controle total des média. La ligne éditoriale est assez simple. Les “Castillans” sont des abrutis franquistes, paresseux, imbéciles et incultes, tandis que les Catalans sont démocrates, entrepreneurs actives et le sommet de l’intelligence.

    • ROSSEL

      @ martim tavira

      Je confirme vos propos à 100%. Une partie de ma famille est espagnole et ceux qui sont partis s’installer en Catalogne m’ont raconté exactement la même chose.

      @ Atlante

      Quant aux exactions pires que les nazis commises par le gouvernement catalan, je serais curieux d’en connaitre la teneur. N’hésitez pas à préciser. Je pense que d’autres que moi sont impatients d’en savoir plus.

      • martim tavira

        Il ne faut pas oublier la ménace, méthode classique de la pression nationaliste. Si vous manifestez publiquement votre désacord, ou que vous êtes un journaliste indépendent, un elu d’un parti non-nacionaliste, vous serez harcelé par les jeunes patriotes de la CUP, dont la campagne “Assenyalem-los” (Montrez-les du doigt) est assez répresentative. Méfiez – vous de votre patron, vous risquez d’être viré, et si vou êtes dans le public on fera un vide sideral tout autour de vous, comme si vous aviez la peste. Regardez ce petit exemple:
        http://blogs.periodistadigital.com/politica.php/2007/09/22/albert_rivera_amenaza_muerte_4534

  • gnafron

    la République de Catalogne, tu crois qu’elle le reprendrait, le « Manuel Valls » ? parce qu’en France, il encombre un peu beaucoup, et il sert à rien…

Laisser un commentaire