Argentine : une fillette de 12 ans tuée par un pesticide interdit…

Drame causé par un pesticide, un de plus, qui a fait une victime en Argentine, une fillette est décédée après avoir mangé une mandarine traitée au Furadan, échappée d’un camion.

Le pesticide incriminé est soupçonné d’avoir causé la mort de 200 chiens dans un village argentin, en juillet dernier. Le Carbofuran, utilisé comme insecticide et entrant dans la composition du Furadan est interdit depuis 2008 en France. Des traces avaient pourtant été retrouvées dans le Tarn au début de l’année 2013, suite à une surmortalité de chevreuils. Voir l’article de Consoglobe

On continue d’empoisonner les fruits et légumes avec des substances chimiques. La preuve s’il en fallait une, que les pesticides contaminent l’intérieur des fruits, c’est qu’une mandarine s’épluche et donc, que ces poisons traversent la surface du fruit, pour en contaminer la chair. En 2016, une enquête de l’UFC-Que-Choisir, avait démontré que, dans nos assiettes, 80% des fruits gardent la trace des pesticides.

Les scandales s’ajoutent les uns aux autres, le dernier en date, les œufs au Fipronil et un second insecticide l’Amitraze, a été retrouvé dans certains élevages de poules pondeuses français. N’oublions pas les bananes à la Chlordécone, les fraises couvertes de pesticides et perturbateurs endocriniens, en provenance d’Espagne, mais aussi de France.

En 2013, la Suisse avait retiré des étals, les légumes asiatiques lourdement contaminés aux pesticides. Le lait chinois pour bébé à la Mélamine en 2OO8. Nous ne sommes pas innocents en France. Alors qu’il est interdit en Europe, la France continue d’exporter vers les pays du Sud un pesticide puissant, l’atrazine. En 2015, 5 pesticides cancérigènes dénoncés par l’OMS, dont le fameux Glyphosate (seuls les OGM résistent à ce produit) et dont la France, pourrait prolonger de sept ans l’utilisation, sous la pression de certains agriculteurs.

Comme l’a dit Pierre Rabhi , en ce mettant à table au lieu de bon appétit, c’est plutôt bonne chance qu’il faudrait se souhaiter.

14 commentaires