Le marketing de la folie – Sommes nous tous fous ? (Documentaire)….

Si vous ou dans votre entourage, êtes concernés, je conseille fortement la visualisation de ce reportage. Hier j’ai mis l’article Antidépresseurs : Les anxiolytiques s’accumulent dans le cerveau des poissons…. Le sujet est d’actualité, et ne croyez pas que les antidépresseurs, les psychotropes et autres pilules du bonheur soient efficaces. A part zombifier et générer d’autres effets secondaires plus terribles, aucun rapport scientifique ne peut à ce jour, déceler une maladie mentale. Les bébés, les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées, les soldats, tous drogués avec cette chimie néfaste et inutile mais, ô combien lucrative pour Big-Pharma et les psychiatres affidés aux labos, grands pontes très écoutés. Et demain ? Il pourrait y avoir obligation pour tous de passer des tests, pour déceler un éventuel désordre mental, tout est déjà bien listé dans leur « bible » en 5 volumes qui s’enrichit à chaque parution, de « nouvelles maladies mentales ». Un très long reportage (3h) réalisé en Amérique, avec les pro-US qui nous gouvernent, ça peut être un exemple à suivre, si ce  n’est pas déjà en cours. Méditez, partagez et évitez ces poisons (surtout chez les tout petits)…. Merci à Grand Marabout..

CETA VOIR

18 commentaires

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Personne dans ma famille ou autour de moi, ni moi-même, sommes concernés, car déjà nous nous sommes affranchis de la médecine conventionnelle !

    Mais je sais pour l’avoir lu maintes et maintes fois, que dès que quelqu’un semble avoir la tête qui dépasse du rang, c’est-à-dire avoir des idées, des réflexions ou un comportement pas « ordinaire » j’entends par là sortant des sentiers battus, un « original » comme on disait simplement dans le temps, il est tout de suite taxé plus ou moins de « dérangé mental » et donc, grâce à la médecine d’aujourd’hui et de ses spécialistes, bourré de ces salop*** !!
    Il est interdit de suivre d’autres sentiers que ceux prescrits et obligatoires dans notre société de moutons bêlants.

    Si vous dites « je ne regarde jamais la télé »  » je me soigne avec l’homéopathie, l’Ayurveda, l’aromathérapie, la phytothérapie, la lithothérapie « … on vous regarde avec étonnement d’abord, puis avec réprobation ensuite, et je passe sur les réflexions…

    Hier, au cours d’une réunion, une personne m’a dit « lithothérapie ? qu’est-ce que c’est ? je n’en ai jamais entendu parler …  » tout ça parce que je portais une pierre sur moi, cela semblait tellement extraordinaire que ce ne soit pas ornemental mais pour un soin non prescrit par la « science »… j’ai failli éclater de rire en voyant la tête de mon interlocutrice.

    Alors tant qu’il y aura des « clients » pour se faire bourrer le bonichon en acceptant comme parole d’évangile ce que leur disent leurs toubibs, et accepter d’être traités comme des débiles mentaux susceptibles d’avaler toutes ces cochonneries, quand ce n’est pas d’être internés, il n’y a aucune raison pour que cessent ces pratiques dignes du Moyen-Age, et encore celui-ci me semble plus sensé que notre époque.

    • totoche

      @ graine de piaf
      L’espérnce de vie sans médocs c’est 25 ans.
      Dans votre entourage qui vit si bien et si longtemps, certains ont au minimun pris des antibiotiquesou eut une appendicite, ou même une simple infection dentaire pour laquelle sans soins, c’est la septicemie assurée et même pire.
      Dites nous aussi que vous aveztoujours toutes vos dents intactes et que c’est pareil pour tout votre entourage, on va vous croire.
      Votre discours c’est du bidon par absence de mesure.
      L’ayurveda c’est bien, mais dans quel état de santé sont les hindoux, arrêtez votre chars, comme tout le monde si vous avez un abcès dentaire douloureux. vous allez vous enfiler des doses massives d’antidouleurs et les antibios qui vont avec.

  • Leveilleur

    Bien sûr pour big pharma rien de tel que d’inventer de nouveaux fous pour faire fortune, cependant je suis d’accord de dire que certains parents sont réellement inaptes à élever des enfants au point de faire de leurs progénitures des cas sociaux, violent et sans respect, mais pour cela il n’y a aucun traitement.

    Qu’il y est une forme de rébellion chez l’enfant ou l’adolescent est tout à fait normal, à un certain âge l’adolescent a besoin de se différencier de son entourage et rejette toute forme d’autorité, mais lorsqu’il devient violent, irrespectueux ou injurieux ce n’est plus un problème individuel mais d’éducation.

    Il n’est pas besoin d’aller chercher plus loin la cause d’un tel comportement, regarder faire les parents pour comprendre d’où viennent certaines tares chez leurs enfants ( Indifférence, laxisme, irresponsabilité, alcoolisme, violence, comportement égoïsme, manque d’autorité, de maturité, de savoir vivre en société, de valeurs ou de repère.)

    Certains en font des violents, d’autres des êtres insipides qui n’ont aucune réflexion propre, se qui donne de parfaits petits moutons jusqu’à que quelque chose finisse un jour par leur ouvrir l’esprit et cela uniquement s’ils font l’effort de s’éveiller pour penser par eux même et commence à chercher la vérité.

  • X@v

    Bonjour les Moutons,

    Oui c est édifiant de constater où notre société nous emmène. Je déplore les conséquences et surtout l attitude qui consiste à ne jamais rechercher les causes. On écoute les Sachants et on leur fait une confiance aveugle, une dose de Soma sur la table de nuit et nous voilà officiellement malade. Alors que ce n est pas forcément un signe de bonne santé mentale que d être adapté à une société malade. Les malades au final ne sont pas forcément ceux que l on croit…

  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

    « Quand l’insensé marche dans un chemin, le sens lui manque, et il dit de chacun : Voilà un fou ! » (Eccl 10:3)

  • Graine de piaf Graine de piaf

    je mettrais les sachants entre «  » ! parfois ils ne savent que ce qu’ils ont appris sans chercher à comprendre quoique ce soit, ce sont des machines à répéter !
    Un enfant turbulent, inattentif, instable, est tout de suite taxé « d’anormal » alors qu’il vaudrait mieux en chercher les causes avant de le droguer.
    Mais cette simplicité passe très au-dessus de la tête des « sachants » et encore plus des parents qui s’énervent alors qu’ils pourraient être les premiers à détecter en quoi leur système éducatif est défaillant, mais ce serait trop leur demander d’une part, et de l’autre ils n’accepteraient pas de se voir mis en cause ! eux-mêmes n’étant souvent pas très équilibrés, mais chut !…

    • X@v

      Oui, avec moultes «  » » » ». Des répétants c est le fondement même du Numerus Clausus et du mode éducatif. C est à celui qui répétera le mieux et surtout pas celui qui réfléchira le plus. Les laboratoires prennent le relais des enseignants… Brrr ça fait froid dans le dos.

  • Eric...

    AVC chez l’enfant, renseignez vous et bon courage.

    Le nombre d’enfants chez lesquels on a diagnostiqué un AVC est en croissance (500 à 1000 par an), mais seulement 20 % des AVC pédiatriques ont une cause connue et 70 % des enfants gardent des séquelles.

    Lorsque l’on vous annonce le diagnostic, vous vous sentez perdus, confus et probablement en colère.

    Cela ne faisait pas partie du plan ! Votre enfant était censé être parfait !

    http://www.solhand-maladiesrares.org/asso_menbre/avce.html

  • criminalita

    Mon amie prend un anxiolitique pour calmer le stress de la fibromialgie et soit disant c’est la seule solution.
    Que croire ? Un effet concret sur son mal par le médic ou un effet psychologique de la prise du médic ?

  • Libertaire22170

    Bonjour à tous,
    Loin de moi l’idée de vouloir défendre les sociétés pharmaceutiques.
    Cependant, un de mes proches, pour de très bonnes raisons je vous l’assure, est forcé de prendre des anxiolytiques, tout cela n’est bien évidemment pas censé être définitif mais est couplé avec un suivi psychologique dans le but de pouvoir plus tard se passer de médocs.
    Ceci dit, il est vrai que les effets secondaires sont très contraignants mais même là c’est un moindre mal.

    • totoche

      @libertaire
      Il n’est pas certain qu’il existe de bonnes raisons de prendre des anxiolitiques sur de longues périodes.
      Pour les troubles anxieux, les thérapies comportementales et cognives fonctionnent aussi bien que les anxiolitiques tels que les benzodiazepines..
      Mais s’agit il bien d’anxiolotiques dans le cas que vous évoquez ? Parce ce cette classe de médicaments a des effets indésirables mais ils ne sont pas contraignants. Ce sont les neuroleptiques qui ont des effets indésirables contraignants et lå ce n’est pas du tout la même chose même si la règle est la même, il ne faut pas en prendre plus de 6 mois, ou alors que dans des cas extrêmes fort heureusement exceptionnels, comme des bouffés délirantes ou des hallucinations résistantes aux traitements.

  • Pour la certitude de la contemporanéité des dinosaures, quelle est la molécule qu’il faut préconiser?

    • totoche

      @ thierryX
      Je vous réponds je sais que cela vous fait jouir, c’est le moteur des trolls sur les forums, dans la vrai vie on les appelles malade mentaux, pervers narcissique.
      Faites vous donc soigner, lorsque l’on en arrive à ce stade,, c’est que l’on a déjà fait énormément de dégat autour de soi et que l’on a une vie bien pourrie.
      Pour infos, je suis dans ma 26 ème années de surfs sur internet, j’en ai rencontré des milliers comme vous, et pour certains, j’ai fini par les rencontrer dans la vie réelle.
      Ne prenez pas de medicaments Thierry, une camisole suffit, c’est inusable certaines ont plus de 50 ans et fonctionnent toujours trés bien.

Laisser un commentaire