À Bordeaux, une zone humide a été détruite pour un golf…

Pas de victoire pour les « gueux », qui ont osé s’opposer à un lieu de luxe, réservé pour « ceux qui ont les moyens ».

Une zone humide défrichée, la biodiversité saccagée, des terres agricoles dévorées, la loi méprisée : voici le projet de quatorzième golf en Gironde, à Villenave d’Ornon. Qui est inauguré ce 2 septembre 2017.

ActualisationSamedi 2 septembre 2017 – La lutte a échoué. La ville de Villenave d’Ornon inaugure son golf ce 2 septembre. Après avoir détruit une zone humide…

ActualisationLundi 20 juin 2016 – Samedi 18 juin et dimanche, environ 200 personnes ont participé à l’action d’occupation du site de Villenave d’Ornon. Une yourte-dortoir a été construite ainsi que des cabanes dans les arbres.

« Il y a beaucoup de luttes ici entre le golf, la LGV, mais aussi contre de plus petits projets. Cet endroit occupé pourrait être un point d’appui pour toutes ces luttes. Mais beaucoup de gens sont coincés entre vie personnelle et lutte, et ça nous fait mal. Qui est prêt à sacrifier sa vie pour lutter contre les GPII ? » témoignait Roderik.

Une quinzaine de personnes sont restées dormir sur place. Lundi matin, les activistes ont essayé d’empêcher la reprise des travaux en s’asseyant en cercle au moment de l’arrivée des camions. La police est intervenue pour les en déloger. C’est mardi 20 juin que les pelleteuses doivent reprendre leur activité, mais les occupants, qui essaient de mobiliser le plus de personnes possibles, sont bien décidés à les en empêcher.

Samedi 18 juin 2016

- Bordeaux, correspondance

Depuis avril, les travaux d’aménagement du quatorzième golf de Gironde, à Villenave d’Ornon, près de Bordeaux, ont commencé dans la plus grande discrétion. Le site, une zone humide abritant des espèces protégées et jouant un rôle tampon majeur en cas de crue de la Garonne, a été défriché. Ce week-end du 18 et 19 juin, les opposants – Collectif bordelais de soutien à la Zad et Confédération paysanne – appellent à se rassembler sur le site jusqu’à dimanche en vue d’empêcher la poursuite du chantier.

Le projet est né il y a trente ans, à la fin des années 1980. A l’époque Eric Bez, fils de l’ancien président du club de foot bordelais, devient propriétaire des 167 hectares du « domaine de la Plantation », sur la commune de Villenave d’Ornon, et lance un projet de golf accompagné de logements et d’un centre d’affaires. Mais des associations locales – Aquitaine Alternatives, Les Verts, la Sepanso – s’y opposent et mènent l’affaire devant les tribunaux. Sur fond de magouilles, elle finit par capoter en 2007.

Un « golf écologique » en zone humide

Lire l’article complet

Auteur Baptiste Giraud pour Reporterre

Voir aussi:

Le promoteur de Val Tolosa est peuplé d’amis d’Emmanuel Macron

10 commentaires

  • laspirateur

    Toujours l’inlassable lutte pour la préservation de la nature contre cette peste de parasites élevée au capitalisme effréné, une race qui n’a plus lieu à cette heure d’exister!https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Je ne m’indigne même plus car c’est devenu inutile, la loi de l’argent-roi sera toujours plus forte que nos protestations… il faut se faire à cette idée de voir nos terres ravagées par des inconscients qui ne voient pas plus loin que leur profit. Je suis complètement écœurée ! D’un autre côté ce sont nos concitoyens qui votent pour ces gens là qui me dégoûtent profondément, car ils sont complices ! Le jour où leurs enfants – et hélas les nôtres – crèveront de faim devant les golfs, les parcs d’attractions etc… parce qu’il n’y aura plus de terre pour faire pousser quoi que ce soit, les bonnes terres étant détruites, les autres incultes à force de produits chimiques, ils ne seront plus là pour le constater et leurs gosses les maudiront !

    • Ecomotard

      Bien sure que si c’est utile (NDDL, Center Parcs Roybon, Sivens…) et il est très facile d’agir même à son petit niveau.
      Plusieurs ZAD sont en place, elles ont toutes un numéro de téléphone, une adresse postale et un lieu de dépose de nourriture ou divers matériels (C4, kalach… ahahaha).
      Pas d’excuse, tout le monde peut contribuer à préserver les zones humides (et autres: Stockage nucléaire de Bure, TGV Lyon Turin…) contre le libéralisme.

  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

    Chez certaines vielles personnes, les zones humides sont détruites par les couches confiance.

  • Eric...

    Reste à faire capoter l’affaire, qu’elle ruine son proprio avec de bonnes idées.

    Exemple :

    Un drone sème la terreur sur un golf en déversant des bactéries macrophages et grandement pathogène proche du choléra.
    Le site a été évacué et mis sous quarantaine, les clients terrorisés promettent de ne plus y mettre les pieds.
    Le propriétaire du golf envisage la faillite et la fermeture définitive du site.

    Et c’est qui qui se fait le stade de Décines, des volontaires ? ;0)
    Bon dimanche à tous

  • KromoZom KromoZom

    Moi,je me marre.
    Je suis dans mon camion sur le lac en face de l’autre côté de la route depuis quelques mois.
    Je connais parfaitement le coin, c’est chez moi, j’amenai mon fils pêcher ici et pour avoir rencontré ici même des pêcheurs et anciens maraîchers, ça va être Rockn’Roll parce que lors de cru normale, la Garonne arrive déjà à fleur de berge ( voir déborde )et qu’en hiver c’est tout simplement un marais.
    À la première grosse cru tout sera sous la flotte, le gazon tiendra jamais.

    Et pour vous dire à quel point l’argent est roi, une semaine après les premières échauffourées, pour empêcher les zadistes, ils ont construit tout autour du site une clôture métallique de 2 mètres avec barbelés, vigile… Je peux vous garantir que le site est très très grand.
    Qu’ils s’étouffent avec leurs balles de golf.

  • sombre

    Perso, quand je passe à côté d’un golf et que je voie un gars qui se prépare à swinger : je Klaxonne.
    C’est gratuit, ça mange pas de pain.

Laisser un commentaire