URGENT – Une journaliste russe kidnappée à Kiev – Le SBU très probablement impliqué….

Une information en direct du Donbass, de Christelle Néant.

La cinquième chaîne russe, Pyatiy Kanal a révélé aujourd’hui que leur collègue de la première chaîne russe, Rossiya 1, a disparu alors qu’elle travaillait à Kiev. La chaîne soupçonne le SBU d’être responsable de sa disparition.

Anna Kourbatova, journaliste de Rossiya 1, avait couvert le défilé militaire qui avait eu lieu à Kiev pour le jour de l’Indépendance, et durant lequel des troupes de l’OTAN avait défilé.

D’après les informations dont nous disposons à l’heure actuelle, il semble que la journaliste soit accusée par Kiev d’avoir « manipulé publiquement de l’information importante et de participer à la propagande anti-ukrainienne ». En clair, d’avoir dit simplement la vérité.

Résultat, Rossiya 1 pense que sa journaliste est très certainement détenue par les Services de Sécurité Ukrainiens (SBU).

« Anna Kourbatova a été kidnappée dans le centre de Kiev et nous n’arrivons pas à la contacter. Notre collègue a été enlevée par des personnes inconnues près de sa maison, mise dans une voiture, et emmenée. D’après nos informations, les officiers des Services de sécurité [Ukrainiens] détiennent Anna Kourbatova, » a ainsi déclaré la chaîne.

Cet enlèvement a lieu le lendemain de l’expulsion d’Ukraine de deux journalistes espagnols qui avaient couvert le conflit dans le Donbass, et dit la vérité, à savoir que Kiev bombarde les civils du Donbass de manière délibérée. Cette vérité n’a pas plu à Kiev qui a alors expulsé les deux journalistes.

Et aujourd’hui dans le Donbass, c’est Andreï Roudenko et son équipe, de Rossiya 24 qui se sont retrouvés sous les tirs de l’armée ukrainienne, non loin des zones résidentielles en arrière du front, alors qu’ils étaient là pour évaluer comment le nouveau-cessez-le-feu était respecté. Décidément Kiev a un problème avec les journalistes qui font leur travail.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a déclaré que la Russie est en train de clarifier la situation concernant l’enlèvement de cette journaliste russe en Ukraine.

Je souhaite de tout cœur que ma consœur aille bien, et puisse rentrer rapidement chez elle, saine et sauve.

Christelle Néant pour DoniPress

Voir aussi:

L’Ukraine semble bien décidée à enterrer définitivement les accords de Minsk et à relancer la guerre dans le Donbass, en entraînant la Russie avec

3 commentaires

Laisser un commentaire