Heureux d’avoir 12 ministres à l’université d’été du Medef, Gattaz appelle Macron à ne «rien lâcher»…

Il peut être sur un nuage le patron des patrons, avec un allié comme Macron et Avant son départ à la retraite, le patron du Medef s’offre un château à 11 millions d’euros. Macron ne doit pas céder à la pression de la rue ? Ça dépendra des motivations de cette même rue. Si c’est pour faire une manif de 12h à 15h et rentrer au bercail, ça ne fera trembler personne. Et avec les « ordonnances » il n’a besoin de l’avis de personne … Merci ConscienceU12

En marge de l’université d’été du Medef, le patron des partons a encouragé Emmanuel Macron à «surtout ne rien lâcher» sur la réforme du code du travail. S’il comprend que le chef de l’Etat ne s’y rende pas, il se félicite que 12 ministres soient là.

L’université d’été du Medef s’ouvre ce mardi 29 août sur le campus d’HEC à Jouy-en-Josas dans les Yvelines autour du thème «Confiance et croissance, l’avenir c’est la France !». Pour l’occasion, son président Pierre Gattaz a appelé Emmanuel Macron à «ne rien lâcher» sur les réformes du travail, dans une interview accordée au Parisien. Le patron des patrons a exhorté le chef de l’Etat, qui ne sera pas présent au traditionnel raout annuel du Medef, à ne pas céder à la rue et tenir bon sur les réformes qu’il a entreprises.

«J’encourage Emmanuel Macron à aller au bout de la réforme du Code du travail et à surtout à ne rien lâcher […] Il est légitime pour la mener à bien. Il l’a mille fois annoncée et cela a été confirmé par les élections présidentielle et législatives», a déclaré Pierre Gattaz au Parisien.

12 ministres présents

Le président du syndicat patronal ne semble absolument pas vexé que le chef de l’Etat ne se rende à son université d’été, comme deux ans auparavant lorsque, ministre de l’Economie, il avait remis en cause les 35 heures. Pierre Gattaz comprend qu’Emmanuel Macron a désormais d’autres obligations, et lâche : «A sa place, on n’y serait pas allés non plus…»

Et pour cause, le patron du Medef énumère certains des 12 ministres et secrétaires d’État qui y seront tout de même présents : «Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères ; Bruno Le Maire, ministre de l’Economie ; Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale ; Nathalie Loiseau, ministre des Affaires européennes et Benjamin Griveaux, secrétaire d’État auprès de Bruno Le Maire)».

«Le gouvernement sera donc très bien représenté. Je peux comprendre l’absence du Président et de son Premier ministre. Les ordonnances sur la réforme du Code du travail sont attendues jeudi [31 août] et cela doit les occuper», s’est réjoui Pierre Gattaz.

Le président du Medef n’a jamais caché son admiration pour Emmanuel Macron. Au mois de mai dernier, Pierre Gattaz annonçait déjà que ce dernier faisait selon lui «un sans faute pour l’instant», disant carrément être «sur un nuage». Le Medef avait soutenu avec enthousiasme le candidat d’En Marche ! pour le second tour de la présidentielle.

Source RT

7 commentaires

  • Passetec Passetec

    Medef = Mes déficits

  • Ne rien lacher? c’est déja fait. Le CICE qui l’a fait?

    «  »Un beau symbole », c’est ainsi que qualifie le Premier ministre Manuel Valls la nomination d’Emmanuel Macron à Bercy. Les chefs d’entreprises, qui réclamaient des avancées sur les aides promises par le gouvernement, devraient adhérer à 100% à ce propos. Le nouveau ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, qui reprend le portefeuille d’Arnaud Montebourg, est celui qui a soufflé à François Hollande le CICE et le Pacte de responsabilité.  »

    http://bfmbusiness.bfmtv.com/france/emmanuel-macron-devient-ministre-de-l-economie-de-l-industrie-et-du-numerique-830438.html

  • JBL1960 JBL1960

    Y lâche rien le Bossu du MEDEF (Saint-Gattaz) hein ?
    Le gars qui avait promis un million d’emplois (et qui avait même créé un pin’s) affirmant, sans rire que pour bien faire il faudrait en créer 2 millions d’emplois ! Mais les promesses n’engagent que ceux qui les croient !

    Enfin, manifestement, même les cadres du MEDEF n’étaient pas au courant qu’il avait promis des emplois ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/06/04/on-a-promis-des-emplois/

    Surtout que BabyMacDeRoth n’en loupe pas une ► http://www.europe1.fr/societe/180-chomeurs-recrutes-ponctuellement-par-letat-nont-toujours-pas-ete-payes-trois-mois-apres-3422729

    « C’est encore les petites gens qui morflent ». Mais pas de quoi justifier un tel retard dans l’envoi des règlements, déplore Valérie Laurence, qui a participé à la mise sous pli à Saint-Lô, dans la Manche. Depuis six mois, cette ancienne gérante d’agence immobilière ne touche que le RSA. Or, elle comptait sur les 600 euros de la mise sous pli pour créer une nouvelle activité dès la rentrée : « Les gens ont dépensé de l’argent pour mettre du carburant pour venir travailler. Je ne trouve pas normal que l’on attende trois mois pour être payés. Tous les candidats ont bien eu leur profession de foi distribuée dans les boites aux lettres, ça s’est bien passé pour eux en tout cas. Et c’est encore les petites gens qui morflent pour les grands », regrette-t-elle au micro d’Europe 1.
    =*=
    Comme dit T65 plus haut…

  • bob_tail

    A lire cet article on pourrait croire que les gros bouffent entre eux, que c’est pas très démocratique tout ça. C’est faux, les petites gens aussi étaient conviées. Si, dans le menu, à toutes les sauces.

  • Pyramidion

    PG sur Macron et les réformes sur la loi du travail : « …NOUS l’avons élu pour ça… »
    Vous voyez ! Il dit NOUS, il parle bien au nom de tous, ce sont les travailleurs qui demande à ce qu’on creuse une tombe pour le CDT https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif