Fipronil : seuls 677 œufs sur les 15 milliards produits par la France ont été contrôlés en 2016…

Vu le nombre de produits contenants des ovoproduits, ça va faire mal aux industriels, qui sont obligés de détruire les produits contaminés. De nouvelles gaufres et des gâteaux frangipane viennent allonger la liste. Considérant la quantité d’œufs contrôlés par les services adéquats en 2016, nous sommes en droits de nous poser des questions. Et cette litanie « rassurante » qui serine qu’il n’y a « aucun danger pour la santé ». On imagine aisément, le cocktail de pesticides ingurgité, si on ajoute ceux présents dans les légumes. Bravo à l’agro-industrie, les cultures intensives, les élevages en batterie, les fermes des 1000 vaches, veaux et autres cochons. Les monocultures et leurs intrants, etc… Bon appétit !

Fipronil

Télécharger le fichier  »Téléchargez la liste des produits retirés du marché (18/07/2017) » [PDF, 47.02 Ko] » Téléchargez la liste des produits retirés du marché (18/07/2017) (PDF, 47.02 Ko) Les produits listés ci-dessus sont retirés du marché car ils contiennent du fipronil à une concentration supérieure à la limite réglementaire (LMR = 0,005 mg/kg de produit).

Bien que ne présentant pas de risque pour la santé, ils sont listés dans un souci d’information du consommateur.

Cette liste est évolutive : elle sera complétée au fur et à mesure des confirmations de la présence de fipronil dans des produits au-dessus de la limite autorisée.

Ces confirmations peuvent provenir de plusieurs sources :

  • Information apportée par le fournisseur d’un produit ; il peut s’agir d’un établissement étranger ou français, qui confirme à ses clients (transformateurs ou distributeurs) que les produits qu’il leur a livrés sont contaminés. Les autorités françaises sont informées de cette confirmation.
  • Information obtenue dans le cadre des contrôles officiels réalisés par les autorités nationales françaises ou d’un autre État membre. Dans ce dernier cas, dès lors qu’un produit est destiné au marché français, les autorités françaises sont informées.

Toutes les infos sur le fipronil sur Agriculture.gouv.fr

Signalé par X’yd.

SCANDALE – En 2016, seuls 0,000004% des œufs produits ont été contrôlés par les services de l’État. Une faille révélée par le Canard enchaîné ce mercredi et que dénoncent les associations de consommateurs.

Chaque année, la France produit près de 15 milliards d’œufs. En 2016, selon les chiffres de la Direction générale de l’alimentation (DGAL) révélés par le Canard Enchaîné dans son édition du 16 août, seuls 677 ont été contrôlés par les services de l’État. En clair, si un laboratoire allemand employé par une usine de transformation d’œufs en Belgique n’avait pas eu la mirobolante idée de chercher la présence de Fipronil alors que personne ne lui avait rien demandé, le scandale sanitaire n’aurait jamais été mis au jour. Et des millions d’œufs contaminés par ce composant anti-poux interdit dans l’Union européenne seraient toujours innocemment ingurgités.

Depuis la révélation de l’hebdomadaire, les associations françaises s’insurgent et dénoncent une défaillance politique. « Le système de contrôle a failli dans la nécessaire obligation de protéger la santé des consommateurs. […] Il semblerait que tous les moyens n’aient pas été mis en place pour garantir cette protection », fait remarquer Ingrid Kragl, directrice de l’information de Foodwatch. De leur côté, les autorités se défendent. Depuis le début du scandale, elles multiplieraient les inspections et assurent que les œufs vendus dans les supermarchés français ne présentent aucun risque pour la santé des consommateurs. « Nous n’avons à l’heure actuelle pas connaissance de contaminations avec dépassement du seuil réglementaire », explique à LCI Fanny Molin, porte-parole de la direction générale de l’information au ministère de l’Agriculture.

Plus de 200 tonnes d’ovoproduits et 250.000 œufs en boîte contaminés en France

Depuis que les Belges ont tiré la sonnette d’alarme le 20 juillet dernier, l’ampleur du scandale se dévoile lentement, mais sûrement. Des millions d’œufs, vendus dans 16 pays européens, sont concernés. En France, on sait déjà que plus de 200 tonnes d’ovoproduits ont été contaminés. La Fournée dorée, géant de la brioche industrielle qui fait partie des cinq entreprises vendéennes touchées, a par exemple récolté en Belgique 31 tonnes d’ovoproduits au fipronil. À ces ovoproduits s’ajoutent 250.000 œufs en boîte dont 48.460 bio. On le sait déjà, une partie de ces œufs étaient étiquetés Leader Price. Dans les colonnes du Parisien,, le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert a annoncé mardi la prochaine publication de la liste des produits contenant des œufs contaminés au fipronil.

Le pou rouge, la poule aux œufs d’or

Pour les élevages de poules en batterie, le pou rouge est un véritable cauchemar. Chickfriend, spécialiste néerlandais de la désinfection des poulaillers, aurait alors eu une idée de génie. Proposer à ses clients un anti-poux miracle… à base de Fipronil. La composition, gardée secrète, permettait aux volailles de se débarrasser de leurs parasites pour 8 mois, au lieu de trois habituellement. Une aubaine. L’entreprise aurait écoulé son produit dans 20% des élevages de poules pondeuses des Pays-Bas. Deux jeunes dirigeants de l’entreprise ont été arrêtés jeudi 10 août et font désormais l’objet d’une enquête. Leur fournisseur belge, Poultry-Vision, et une autre entreprise néerlandaise sont également dans le viseur de la justice.

Source LCI

15 commentaires

  • blackh

    De quoi marcher sur des oeufs.

  • Chèvre intello

    Les pauvres poules

  • Avec macron donc, pour économiser il n’y aura plus de contrôle, a part les radars et les parcmètres.

  • suzanna

    Il est évident qu’en France, ils enterreront l’histoire, déjà qu’au début ils nous affirmaient qu’on était pas concerné, comme le nuage radioactif. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • Postulat : L’être humain est intelligent.

    Vrai si on regarde ce dont nous sommes capable de réaliser et faux si on tient compte de ce que nous faisons et avons fait. La société ressemble à un bâtiment « tour de Pise » que l’on continue de construire tout en se demandant quelle sera la dernière pierre posée intelligemment qui fera tomber cet édifice dont la globalité est stupide.

    Les tomates : Un exemple excellent.
    Complètement modifiées pour résister au stockage et au transport ne sont plus des « tomates » mais des ballates à mi chemin entre la tomate et la balle de tennis devenues sur le plan gustatif médiocre sans parler de la perte en apport de vitamines et minéraux.

    Le gaspillage. Ne regardons pas à qui en incombe la faute cela prendrait des heures perdues dans une stérilité complète. Quitte à vendre un produit cher autant qu’il soit parfait. Comme dit l’humoriste « Pourquoi vous m’apportez le crabe qui a perdu le combat ? A ce prix là je veux le vainqueur avec ses deux pinces ». Actuellement il faut pêcher 4 kilos de « poisson sauvage » pour nourrir 1 kilo de poisson d’élevage. Vous avez dit bizarre ?

    Tout a commencé avec la « grande migration » quand les paysans ont quitté les campagnes pour travailler dans les usines. Hors quand il fallait des dizaines d’heures pour fabriquer « un truc » il ne faut que quelques minutes aujourd’hui. Et maintenant qu’enfer de tous ces gens ? alors qu’ils vivaient « bien » avant.

    Les déviants. Entre les gens de biens (qui possèdent des biens (beaucoup)) et les gens de rien le choix est vite fait. Il va pour les gens de « rien » certes mais avec un truc en plus. La monnaie est un moyen d’échange. Vous faites « un truc » et vous l’échangez contre un autre « truc » … ou de la monnaie. Mais Le constat est triste. Ceux qui font des « trucs » vivent à peine alors que ceux qui « font » de la monnaie se dispensent de « mettre les mains dans le cambouis », se glorifient, s’admirent, se congratulent et en vivent extrêmement bien.

    Et donc …
    Les gens de bien veulent plus de biens et peu importe comment. Vendre du faux fromage sans lait, des faux « trucs » ou des trucs pas terrible, vendre plus cher encore car le conseil d’administration demande des gains de compétitivité et des bénéfices en hausses, faire des placements de plus en plus risqués, optimiser l’optimisation… et ils scieront la branche jusqu’à la faire choir car ils ne savent rien faire d’autre et continuent à perpétuer le système de grand papa tout en se félicitant d’être des innovateurs.

    Alors ils continueront à poser des briques sur la société tour de Pise. Parfois ils s’étonneront qu’elle vacille en peu alors ils placeront quelques étais ici et là, quelques minima sociaux avec regret qu’ils essaieront bien vite de réduire ou supprimer. Les gardiens de la paix deviendront des forces de l’ordre, mais de quel ordre ? alors ils placeront bien encore quelques briques.

    https://www.youtube.com/watch?v=ZpM6Y9KPEZ0
    https://www.youtube.com/watch?v=IfgVl5r6SOQ

  • Pour ceux que ça intéresse : Quand les indiens Kogis nous parlent de la Terre https://www.youtube.com/watch?v=CU8eJMCGWVg
    Pour ceux que ça n’intéresse pas vraiment alors essayez de vous dire que ce n’est pas pire qu’une pub.

    Pour ceux que ça intéresse un peu plus : Kogis, message des derniers humains https://www.youtube.com/watch?v=JkXgAYaiXFI

  • Et pour ceux qui savent lire,

    http://www.consomme.org/telechargements/missel.pdf

    Hé oui DP . A chacun son église….
    Un petit missel qui te fera du bien.

  • kalon kalon

    parler des œufs, c’est bien beau mais qu’en est’il des poules ?
    Car la contamination les concerne en premier lieu finalement ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • GROS

    15 milliards d’oeufs produits, 677 oeufs contrôlés, et une population de 67 millions qui ne cesse d’augmenter.
    C’est dingue, non ?

    Vu comme ça, je me sens super en danger…