Voici comment les USA “rassurent” l’Europe…

Pas de soucis d’argent pour les USA, la planche à billet fonctionne à plein régime, quant à être rassurants pour la paix en Europe. Tout dépend du point de vue…

L’art de la guerre

*Photo du général Curtis Scaparrotti: 3 mai 2017, parstoday.com

Dans l’année fiscale 2018 (qui commence le 1er octobre 2017) l’administration Trump augmentera de plus de 40% les crédits pour l’ ”Initiative de réassurance de l’Europe” (Eri), lancée par l’administration Obama après “ l’illégale invasion russe de l’Ukraine en 2014” : c’est ce qu’annonce le général Curtis Scaparrotti,* chef du Commandement européen des Etats-Unis et donc, de droit, Commandant suprême allié en Europe.

Parti de 985 millions de dollars en 2015, le financement de l’Eri est monté à 3,4 milliards en 2017 et arrivera (selon la demande de budget) à 4,8 milliards en 2018. En quatre ans, 10 milliards de dollars dépensés par les Etats-Unis pour “accroître notre capacité de défendre l’Europe contre l’agression russe”.

Presque la moitié de la dépense de 2018 -2,2 milliards de dollars- sert à potentialiser le “pré-positionnement stratégique” USA en Europe, c’est-à-dire les dépôts d’armements qui, placés en position avancée, permettent “le déploiement rapide de forces dans le théâtre de guerre”. Un autre gros pourcentage -1,7 milliards de dollars- est destiné à “augmenter la présence rotatoire de forces étasuniennes dans toute l’Europe”. Les pourcentages restants, chacun de l’ordre de centaines de millions de dollars, servent au développement des infrastructures des bases en Europe pour “augmenter la rapidité des actions USA”, à la potentialisation des exercices militaires et à l’entraînement pour “accroître la rapidité et inter-opérabilité des forces Otan”.

Les fonds de l’Eri -spécifie le Commandement européen des Etats-Unis- ne sont qu’une partie de ceux destinés à l’”Opération Atlantic Resolve, qui démontre la capacité USA de répondre aux menaces contre les alliés”. Dans le cadre de cette opération, a été transférée en Pologne de Fort Carson (Colorado), en janvier dernier, la 3ème Brigade blindée, composée de 3500 hommes, 87 chars d’assaut, 18 obusiers automoteurs, 144 véhicules de combat Bradley, plus de 400 Humvees et 2000 véhicules de transport. La 3ème Brigade blindée sera remplacée dans l’année par une autre unité, afin que des forces blindées étasuniennes soient en permanence déployées en territoire polonais. De là, leurs départements sont transférés, pour entraînement et exercices, dans d’autres pays de l’Est, surtout Estonie, Lettonie, Lituanie, Bulgarie, Roumanie et probablement aussi Ukraine : c’est-à-dire qu’ils sont continuellement déployés au bord de la Russie.

Toujours dans le cadre de cette opération, a été transférée dans la base de Illesheim (Allemagne) depuis Fort Drum (New York), en février dernier, la 10ème Brigade aérienne de combat, avec plus de 2000 hommes et une centaine d’hélicoptères de guerre. D’Illesheim, ses task force sont envoyées “en positions avancées” en Pologne, Roumanie et Lettonie. Dans les bases de Ämari (Estonie) et Graf Ignatievo (Bulgarie), sont positionnés des chasseurs bombardiers USA et Otan, y compris des Eurofighter italiens, pour la “surveillance aérienne” de la Baltique. L’opération prévoit en outre “une présence persistante en Mer Noire”, avec la base aérienne de Kogalniceanu (Roumanie) et la base d’entraînement de Novo Selo (Bulgarie).

Le plan est clair. Après avoir provoqué avec le putsch de Place Maïdan une nouvelle confrontation avec la Russie, Washington (malgré le changement d’administration) poursuit la même stratégie : transformer l’Europe en première ligne d’une nouvelle guerre froide, à l’avantage des intérêts des États-Unis et de leurs rapports de force avec les plus grandes puissances européennes. Les 10 milliards de dollars investis par les États-Unis pour “rassurer” l’Europe, servent en réalité à rendre l’Europe encore moins sûre.

Manlio Dinucci

$10 miliardi per le forze Usa in EuropaL’arte della guerra

Edition de mardi 15 août 2017 de il manifesto

https://ilmanifesto.it/cosi-gli-usa-rassicurano-leuropa/

Traduction : Marie-Ange Patrizio

Source Mondialisation.ca

 

11 commentaires

  • En clair ils nous aide a en prendre plein la gueule dans un conflit qu’ils auront réussi a déclencher.

  • petitscarabee

    Tout juste…

    Il faudrait plutot apprendre à nous proteger de ces sales cons de militaires de tout pays . Un bouclier eletromagnétique franchissable uniquement par celle et ceux qui possedent un schéma neuronale approprié .

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Il ne faut pas en vouloir aux militaires, ils ne font qu’obéir aux ordres, les sales co** sont les donneurs d’ordres !

  • petitscarabee

    Tu rigoles là ? J’ai été militaire donc on peux dire non et refuser les ordres illegaux …Pour ma part de la 85 /09 du Psig de Charleville et en qualité se sous officier je peux dire que ce qui ce passe en ce moment releve de la court martial et la haurte trahison pour tout l’état major et tous les donneurs d’ordres…..y compris un sergent ,caporal qui envoie comme cible au tir au pigeon des soldats pour patrouiller n’importe ou ….Pour ceux qui connaissent un peu le millieu ,avant de rendre mon trellis l’officier commandant le groupement à reçu une grenade …..la bleue….devant sa 305 ….Les soldats etr autre comme toi se cachent derrière les donneurs d’ordre…..Le chef à dit donc comme un con ou un adepte de la servitude volontaire ; j’obeis….le chef ou le curé ou peu importe….Vous autres vous etes des adorateurs de l’autorité…même si elle est corrompu ou stupide……T’as honte de rien toi !

  • Bonsoir,
    refuser un ordre… Tu es sérieux là! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif
    L’armée est un nid de sbires.
    c’est bien la preuve que les sous-officiers et surtout les officiers sont des rigolos.
    Bon en fait, j’interviens pour m’excuser, le signalement de ton message étant à droite, je l’ai signalé, dsl voltigeur.
    L’armée conchie les civils. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • engel

      Erreur, j’en suis la preuve. On peut refuser un ordre!
      C’est prévu dans le cadre juridique de la loi.
      Par-contre après, il faut avoir le courage d’assumer les conséquences pas « piquet des hannetons », carrière brisée, pression, mobbing….
      Et ceci est valable dans toutes les administrations, qu’elles soient privées ou publiques.

      Mais bon, c’est tellement facile de se réfugier derrière un ordre donnée… et tellement humain.

  • Salut Engel, j’ai répondu à une intervention, il y a trop de variable pour remettre tes propos en doute, mais je confirme.
    la loi n’est pas présente dans l’armée, pas plus qu’avec les civils, les contrats de droit privé devraient l’entendre, surtout dans l’intérêt public. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    on a une divergence apparemment, ça arrive. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • engel

      C’est même sain.
      Si si les lois martiales et les tribunaux militaires ont disparu avec l’avènement De Mitterrand.
      Depuis cette date, tout militaire doit et peut répondre de ses actes devant un tribunal civil.
      La loi avec ses codes est la même pour tous… du moins théoriquement.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      Par contre, je pourrais te parler longuement d’abus institutionnels qui perduraient, malgré des irrégularités légales avérées.

  • Salutation Engel,
    « tout militaire doit et peut répondre de ses actes devant un tribunal civil »
    d’où l’inexistence de ce genre de jurisprudence.
    théoriquement je suis à 100% d’accord, en fait il n’y a pas de divergence, on parle de la même chose. :)

    Je n’ai pas vraiment connu Mitterrand, mais je ne vois rien de différent, sauf en pire!?
    J’aime déjà te lire, donc t’entendre sera un plus, mais l’institution n’est faite que pour rendre caduque la loi, n’est t’il pas…
    Le peuple qui accuse l’Etat… c’est « légèrement » antinomique.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
    je ne t’apprends rien. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    Revenons à notre chère armée, tu dois connaitre, les caporaux « instructeurs » qui évitent les fenêtres des officiers pour imposer aux recrus des jeux stupides… Genre celui de la pièce, on divise la section et l’équipe qui trouve la pièce baffe l’autre, je suis soft là.
    Des sbires… Mais je suis d’accord avec toi, on peut refuser les ordres.
    On parle de la même chose Engel.
    Je te souhaite une bonne journée, amicalement.