Le cri d’alerte de l’OMS concernant l’allaitement dans le monde….

Ce n’est pas une découverte, c’est une évidence. Est-ce à dire qu’il faut tout réapprendre aux futures mères ? Faites un geste pour l’économie mondiale allaitez…

L’OMS a rappelé, via un communiqué de presse paru le 1e août, l’importance de l’allaitement maternel durant les six premiers mois de la vie d’un bébé. En effet, nourrir son enfant ainsi présente des avantages non négligeables aussi bien pour le nourrisson que pour la mère et… l’économie mondiale.

La première semaine du mois d’août est dédiée à l’allaitement maternel. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a, à cette occasion, publié un communiqué de presse visant à alerter sur l’insuffisance des investissements en faveur de cette pratique durant les six premiers mois de la vie d’un bébé. Dans le rapport de l’UNICEF et de l’OMS, établi en collaboration avec le Collectif mondial pour l’allaitement maternel, il ressort qu’« aucun pays au monde ne respecte entièrement les recommandations en matière d’allaitement maternel ».

Sensibiliser les parents aux bienfaits de l’allaitement

De ce fait, « seuls 40 % d’enfants de moins de six mois sont allaités exclusivement au sein, c’est-à-dire qu’ils ont pour seule alimentation le lait maternel. Seuls 23 pays ont des taux d’allaitement exclusivement au sein supérieurs à 60 % », précise encore le rapport. L’OMS tente de sensibiliser les parents, et plus particulièrement les mères, à adopter cette pratique car elle présente des avantages pour le nourrisson, la maman, et plus globalement, pour l’économie mondiale.

D’une part, l’allaitement maternel est essentiel pour le bébé pendant ses six premiers mois de vie car il contribue à la prévention de la diarrhée et de la pneumonie, deux causes majeures de mortalité chez les nouveau-nés. « Le lait maternel a l’effet d’un premier vaccin chez le nourrisson ; il le protège des maladies potentiellement mortelles et lui donne tous les éléments nutritifs dont il a besoin pour survivre et s’épanouir »,  explique le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

D’autre part, les mères qui allaitent ont un risque réduit de cancer des ovaires et du sein, deux grandes causes de mortalité chez les femmes. L’allaitement permet en effet de retarder les périodes menstruelles, ce qui permet de réduire l’exposition à l’œstrogène, une hormone associée au risque de cancer du sein. La perte du tissu mammaire après la lactation aide également à évacuer les cellules qui peuvent potentiellement provoquer des dommages dans l’organisme de la mère.

Booster l’investissement étatique

Mais pour maximiser les bienfaits de l’allaitement maternel, l’OMS demande davantage d’investissement de la part des Etats. « Avec les nombreux avantages de l’allaitement, il est important que les nouvelles mamans reçoivent un soutien pour allaiter avec succès pendant plus de quelques jours ou quelques semaines », explique Alice Bender, l’un des auteurs du rapport.

Le rapport montre en effet qu’il suffirait d’investir 4,70 dollars (environ 4 €), par nouveau-né et par an, pour porter à 50 % d’ici à 2025 le taux mondial d’allaitement exclusif pour les enfants de moins de six mois. Atteindre cet objectif permettrait de sauver la vie de 520 000 enfants de moins de 5 ans et pourrait générer, à long terme, 300 milliards de dollars de gains économiques sur 10 ans, grâce à la réduction des maladies et des frais de santé.

« L’allaitement maternel est l’un des investissements les plus efficaces et les plus rentables qu’un pays puisse faire en faveur de la santé de ses plus jeunes habitants et de la santé future de son économie et de sa société, affirme le directeur général de l’Unicef, Anthony Lake. En n’investissant pas en faveur de l’allaitement maternel, nous manquons à notre obligation envers les mères et leurs nourrissons et payons une double pénalité : en vies perdues et en possibilités gâchées ».

Auteurs Astrid Barbé et Myriam Benarousse pour Magic-Maman.com

Voir aussi:

Lait maternel : comment bien le conserver ?

Allaitement : pourquoi fait-il tant parler les autres ? (Et que leur répondre)

Vous êtes jeune maman ou allez le devenir, des conseils pratiques pour les enfants et des réponses à vos question sur le site Magic-Maman

 

 

20 commentaires

Laisser un commentaire