A propos du PIB….

Il est très important de ne pas confondre vitesse et précipitation, pourtant, c’est ce que font la plupart des journalistes quand ils parlent du PIB, ça leur permet de ne pas effrayer les ovins lambda, pourtant, il y a de quoi s’affoler. Explication:

De notre lecteur Jean: « On lit souvent que la France est endettée à hauteur de 100% de son PIB. C’est comme comparer des choux et des carottes. Il faut absolument briser cette comparaison qui induit tout le monde en erreur et montrer la vérité sur la dette de l’Etat français.

La dette de l’Etat ne se calcule que sur les revenus de l’Etat, pas sur son PIB.

C’est quoi les revenus de l’Etat ? 95% de ses revenus, c’est tout simplement ses recettes fiscales : seulement 292 milliards d’euros en 2016. (cf. http://comptespublics.fr/budget-de-letat/recettes-de-letat/ )

753% : DETTE DE l’ETAT FRANCAIS La réalité, c’est que l’Etat français est endetté à hauteur de 753% de ses revenus (2.200 milliards d’euros de dette sur 292 milliards de revenus fiscaux) ! Soit 7 années et demi de la totalité des revenus de l’Etat.

30% DES REVENUS SUR 25 ANS La dette de l’Etat français aujourd’hui, c’est comme être endetté de 375.000 et que je gagne seulement 50.000 par an… Dans cet exemple, on voit qu’il faut beaucoup plus qu’une année de tout mon salaire pour tout rembourser. Même si je choisis de tout rembourser sur 25 ans, il faudrait que je consacre 30% de mes revenus chaque année (taux fixe : 1,85%).

Or l’État ne rembourse que 10% chaque année (service de la dette). Et chaque année, l’Etat dépense plus qu’il ne gagne. Donc l’Etat emprunte encore plus pour payer les remboursements (déficits publics)… C’est comme si j’allais à la banque chaque année pour demander un prêt de 15 000 euros qui me servirait uniquement à rembourser le prêt de 375 000 euros… Ça ne va pas être possible longtemps.

Le PIB c’est quoi ? C’est grossièrement le chiffre d’affaires de l’ensemble des acteurs économiques d’un pays (env. 2 200 milliards d’euros en France en 2016) moins les importations.

Dans les journaux, faire exprès de confondre les revenus de l’Etat et le PIB, c’est comme confondre les revenus d’un patron (l’Etat) avec le chiffre d’affaire de la société qu’il dirige (le peuple en France).

Le salaire du patron et le chiffre d’affaires d’une société, ce n’est pas du tout la même chose, n’est-ce pas ? De même, le PIB de la France n’a rien à voir avec les recettes fiscales de l’Etat qui est le seul argent disponible qui pourrait servir à rembourser l’énorme déficit de l’État Français. Mais alors pourquoi les journalistes comparent-ils PIB et Dette ? Tout simplement parce que ça fait moins peur au public qui se fait tromper par cette fausse comparaison : combien ai-je entendu de journalistes ou commentateurs sur internet qui se trompent en disant qu’etre endetté à 100%, c’est comme etre endetté d’une année de salaire, ce n’est pas énorme… Alors, qu’en réalité l’Etat est endetté à plus de 750%… Mais bien sûr, tant que cette fausse comparaison dure, ça arrange bien le gouvernement sinon tout le monde réaliserait le danger dans lequel on nous a mis, et nous serions tous dans la rue pour protester contre les dépenses de l’Etat. Cette comparaison avec le PIB, il faut dire ce que c’est vraiment : c’est de la manipulation, de la fabrique du consentement… Dire que l’on peut rembourser une dette d’Etat avec du PIB est une FAKE NEWS ! Ca n’a rien à voir ! » Revue de Presse par Pierre Jovanovic © www.jovanovic.com 2008-2017

 

15 commentaires

  • logic

    2200 milliards divisé par 43 millions d’adultes = environ 51000 euros par an, soit 4250 euros par mois.
    c’est la richesse moyenne créée!!
    Alors? il passe ou le pognon?

    • rurbain

      Bonjour Logic, ça n’a pas l’air d’être si simple ; le PIB ne tiens pas comptes de tout ce qui entre et tout ce qui sort (ex : dépréciation de capital ou encore les revenus nets de l’étranger). Le PIB par habitant en France serait plutôt de 35700 euros/an ou 2975 euros/mois (hors impot).

  • En dehors de quelques abrutis de service bien connus, combien croient encore et achetent le journal?

  • Nak1neuron

    Si on regarde le budget de l’état français (loi des finances), on voit un déficit de 25 %, pas de 3.2%. Voir les recettes et les dépenses. Simple. Et ça dure effectivement depuis longtemps.
    Voir proxy-pubminefi.diffusion.finances.gouv.fr/pub/document/18/19768.pdf page 8

    Dépnses nettes 374 milliards
    Recettes nettes 301 milliards
    Solde : – 73 milliards
    % de déficit = 73/301 = 24 %
    Nos députés votent des budgets en total déséquilibre.
    tout ça sans parler du « hors bilan » … qui n’améliore rien !

  • Merci pour cette excellent mise en perspective qui confirme ce que Fillon avait déclaré lors de ses tous premiers jours comme premier ministre en 2007 « La France est en faillite » .
    Tout le reste n’est qu’enfumage.

  • gneu

    Bonjour,

    où est passé Roulletabille ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    Car il serait bon de rappeler que ce qui est appelé ici « dette » est en fait une « création monétaire »…

    Et cela change tout…

    On l’a rappelé des tonnes de fois sur ce forum, mais j’ai comme l’impression que ça ne veut pas rentrer…

    • c’est de la création monétaire mais c’est aussi un moyen d’asservissement

      • gneu

        Tout à fait…
        L’arnaque de la création monétaire c’est que cela augmente la masse monétaire totale qui est en circulation dans une zone économique. La conséquence, c’est que cela diminue relativement votre salaire et votre épargne.
        Je prends un exemple : si vous possédez 100 000 € (10^5) d’épargne dans un système où la masse monétaire globale est 100 milliards (10^11) d’euros, vous possédez un millionième (10^-6) des richesses monétaires. Mais, si -à force de création monétaire-, la masse globale passe à 10^12, votre épargne ne représente plus que un dix-millionième (10^-7) des richesses. Votre épargne, en valeur relative, s’est considérablement amenuisée.

        L’arnaque de la création monétaire (faussement appelée dette), ce n’est pas qu’il faille rembourser (il n’y a rien à rembourser), c’est qu’elle vous appauvrit en valeur relative !

        L’autre arnaque, c’est que cette création monétaire, au lieu d’être injectée dans le système via les citoyens (comme certains le réclament, revenu universel par exemple) est injectée via les lobbys, les multinationales, les géants bancaires, de l’investissement et de la construction.

        Mais, une bonne fois pour toute, arrêtez de calculer ce qu’il faudrait rembourser : IL N’Y A RIEN A REMBOURSER ! (L’arnaque est ailleurs !)

      • l’arnaque réside aussi dans le fait que bien qu’il n’y ait rien à rembourser on rembourse quand même. Le service de la dette sur le budget de l’Etat est loin d’être négligeable, c’est même un des tous premiers postes et cela se traduit par un second appauvrissement des Français qui comme vous l’expliquez voient déjà leur capital se dévaluer mais aussi leur richesse disponible être réduite par la part de leurs impôts qui va à ce service de la dette.

      • gneu

        oui mais pour faire comprendre aux français qu’il n’y a rien à rembourser, bon courage ! Déjà que sur les ME qui sont censés être éclairés, ce message ne passe pas trop…

      • En fait ce n’est pas « aux Français » qu’il faut le faire comprendre. Même les meilleurs citoyens s’ils ne sont pas membres du gouvernement n’élaborent pas le budget. Ils payents les impôts qu’on leur demande et n’ont aucun moyen d’influencer les banques centrales…

  • keg

    Le PIB Pouvoir individuel en baisse drastique….

    et pour cause : Qui se penche sur les arrières de l’élection des représentants du Peuple (pardon, erreur il faut lire des « partis » et non Peuple). Au prix de quelles trahisons seront nous sous ordonnances-injonctions…
    Certes il faut aller de l’avant pour éviter d’aller en marche arrière toute… Mais sans analyse de base-court, les rackets deviendront incompréhensibles…. au filet, mignon !

    http://wp.me/p4Im0Q-20g

  • logic

    Contrairement au capital de la dette créé ex nihilo, les intérêts eux sont bien réels et finissent dans les poches des rotschilds et autres…… quelques 50 milliards par an sans rien faire!
    Il n’y a donc aucune raison de réduire la dette
    C’est d’ailleurs pour cette raison que l’on ne vous parle jamais de tout faire pour effacer la dette, mais seulement de la réduire ;)