Votre smartphone vous rend stupide. C’est scientifiquement prouvé….

Être accro aux portables rend stupide ? Nous avons tous vu les gens dans la rue, l’oreille vissée sur leur engin, semblant parler tout seul, certain avec force gestes. Sans les portables, ces individus comme vous et moi, seraient passé pour des cinglés, avec, c’est la normalité. Si en plus il est prouvé, que le cerveau est dépendant de cet engin, il y a comme qui dirait, un énorme souci.

Chiffres : Des chercheurs d’une université du Texas ont constaté que la « simple présence » d’un smartphone réduisait la capacité des individus à réfléchir et à se concentrer, y compris lorsqu’il était éteint.

Le smartphone, l’intelligence à portée de main ? C’est à voir. Le nom même de ce terminal présent dans la poche de pratiquement toute personne pourrait se révéler impropre. A moins que finalement celui-ci ne l’emporte en ‘intelligence’ sur son propriétaire.

Selon une étude réalisée auprès d’environ 800 utilisateurs par des chercheurs universitaires américains, la présence de ce terminal ne rend pas son possesseur plus vif et éclairé d’esprit. C’est en tout cas la conclusion à laquelle parviennent les professionnels de la McCombs School of Business du Texas (US).

L’esprit ne lâche jamais le smartphone

Pour l’établir, ils ont demandé aux participants de réaliser une série de tests informatiques nécessitant leur pleine concentration. Avant de commencer les tests, visant à mesurer « la capacité du cerveau à retenir et à traiter des données à tout moment », les individus ont été invités, au hasard, à placer leur téléphone sur le bureau, dans leur poche ou dans une autre pièce. Dans tous les cas, le son était désactivé.

L’étude a permis de constater que les cobayes dont le téléphone se trouvait dans une autre pièce « dépassaient significativement » dans les tests ceux dont le terminal reposait sur le bureau (écran non visible). Et eux-mêmes faisaient un peu mieux que les membres du dernier groupe dont le smartphone se trouvait dans une de leurs poches.

« Votre esprit conscient ne pense pas à votre smartphone, mais ce processus – le processus consistant à vous obliger à ne pas réfléchir à quelque chose – utilise certaines de vos ressources cognitives limitées » commente le professeur adjoint de McComb, Adrian Ward, qui dirigeait l’expérience .

Pour lui, le smartphone est à l’origine « d’une fuite de cerveau » en mobilisant des ressources de ce dernier. Les chercheurs américains estiment que le simple fait d’avoir un téléphone à portée de vue ou facilement accessible réduit la capacité de l’individu à se concentrer et à effectuer des tâches.

Pourquoi ? Car notre cerveau travaille activement à ne pas prendre le téléphone. « La simple présence de leurs smartphones était suffisante pour réduire leur capacité cognitive » juge Ward. Et avec 72% de Français de smartphones se déclarant « mordus » ou « accrocs » à leur terminal (baromètre 2017 des usages mobiles), ils sont a priori nombreux à se priver d’une partie de leurs aptitudes – sauf à savoir s’imposer une discipline de fer vis-à-vis de cet appareil.

Et les plus jeunes souffrent à première vue en très grande majorité de ce handicap. D’après les données 2016 du Crédoc, ils sont 95% des Français de 18 à 24 ans à être équipés d’un smartphone – contre par exemple 68% pour les 40-59 ans. De quoi se compliquer la vie lors de ses études ?

Infographie – Portrait de l’utilisateur de smartphone français

Auteur Christophe Auffray pour ZDNet

Voir:

Microsoft développe un antivirus basé sur 400 millions de PC Windows

Facebook passe le cap des 2 milliards de membres

Basé en France, le centre de recherche Xerox passe sous pavillon coréen

Ransomware : Nouvelle attaque informatique d’ampleur visant les entreprises en Europe [MAJ]

L’assistant intelligent : au cœur du foyer de demain ?

Aussi: Snapchat vous permet de géolocaliser vos amis : aussi sympa qu’intrusif

Cyberattaque mondiale : la centrale nucléaire de Tchernobyl touchée

 

13 commentaires

  • Libertaire22170

    Tout dépend de l’utilisation que l’on en fait, le mien me sert très peu à téléphoner oua envoyer des textos.
    Je m’en sers comme liseuse, lecteur multimédia et pour naviguer sur internet.

  • soubiemyriam

    que la paix vous accompagne.

    le titre est trompeur , l’étude parle d’une perte de concentration etpas de stupidité.

    hier ma fille de 5 ans m’a demandé à quoi ressemblait le cerveau, ni une ni deux cours sur le crâne et le cerveau humain avec le smartphone.

  • gnafron

    tout récemment, j’ai vu un commerçant allumer la calculatrice pour trouver… « 3 X 8 » https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • logic

    sur smartphone ou sur ordi, internet est une drogue pour notre cerveau, il faut être réaliste!

    le support ne change rien a l’affaire!

  • Liloup

    Je n’en ai pas et je m’en passe très bien.

    • idem pour moi. Nous sommes une espèce en voie de disparition. Je n’ai pas de boulot rémunéré donc du coup je ne suis pas forcée d’avoir un téléphone portable. Pas de téléphone portable, pas de tablette, malheureusement j’ai craqué par pression familiale pour le pc, cela fait cinq ans. Le bon côté c’est que je peux m’informer intelligemment et c’est passionnant mais il y a aussi de mauvais côtés.

    • samedi soir

      Idem, débarrassé depuis quatre ans. L’outil de communication ne fait pas la communication.
      Et les applis servent à rien en campagne, quant à l’info, comment dire avec des mots courtois…?

  • Graine de piaf Graine de piaf

    J’ai un smartphone avec un abonnement à 2€ que je n’utilise même pas, il me sert de « garantie » s’il m’arrivait quelque chose en voiture. Je n’ai jamais donné le numéro à quiconque afin de ne pas être dérangée, en fait je ne l’allume même pas.
    J’en ai un autre, offert par mes enfants pour mes 80 berges, il me sert exclusivement pour enregistrer des livres audio de façon à pouvoir les écouter tranquillement dans mon lit le soir, surtout l’hiver, et les informations le matin tôt sans être obligée de me lever.

  • gneu

    S’il n’y avait que le smartphone qui contribue à nous affaiblir (autant intellectuellement que physiquement), mais on peut rajouter :
    – tous ces additifs dissimulés dans notre alimentation qui sont neurotoxiques
    – idem avec l’eau que l’on boit et les produits cosmétiques
    – idem avec la pollution extérieure et intérieure
    – les vaccins, les amalgames dentaires, les prothèses
    – les divers faisceaux d’ondes pulsées qui nous inondent en permanence

    Consulter ponctuellement un smartphone est sûrement sans conséquence mais quand on voit les jeunes qui l’ont en main 24h/24h et se sentent amputés d’un membre si on leur confisque… là, il y a du souci à se faire non ? J’ai souvent espéré que les jeunes seraient plus conscients et plus éclairés que nous pour sauver le monde, mais quand on voit cette nouvelle génération, j’en doute… Mais bon, ils finiront par murir un jour peut-être ?

  • Freija Freija

    moi je
    moi je
    moi je
    moi je fais mieux
    moi je ne suis pas aussi bête que les autres parce que je n’utilise pas comme ça…

    Ce qui est fabuleux, et à la fois effrayant, c’est que chacun ramène à soi le problème et zut pour les autres…
    Toujours le problème de l’égo…Pensez que ce qui arrive aux autres vous arrive aussi en vertu du principe de l’Un.
    Alors arretez ce cloisonnement qui n’est que le reflet d’un egoisme toujours présent, source de tout mal sur cette Terre.